Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un an de matraquage du pouvoir d’achat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Un an de matraquage du pouvoir d’achat   Ven 25 Avr - 0:54

Un an de matraquage du pouvoir d’achat

Social . Retraités, fonctionnaires, familles, assurés sociaux… premier bilan des attaques contre les finances des ménages portées par le président au nom de la lutte contre le déficit public.

Jusqu’où le « président du pouvoir d’achat » portera-t-il le reniement de son principal engagement ? Chaque semaine ou presque, Nicolas Sarkozy et son équipe frappent de nouveaux coups contre les ressources des ménages. Non contents de subir la « modération » salariale imposée par les patrons, les Français voient maintenant leur pouvoir d’achat attaqué de toutes parts, par le biais du détricotage des systèmes sociaux de solidarité.
Redevance TV :
les retraités l’ont échappé belle
Les première charges remontent à fin 2007. Le gouvernement, en quête d’économies budgétaires à tout prix, décide de supprimer l’exonération de la redevance audiovisuelle (116 euros) dont bénéficient 750 000 retraités non imposables. Soit une ponction d’environ 50 millions d’euros sur les revenus d’une catégorie de la population défavorisée. Devant la bronca suscitée, et la perspective des municipales, le chef de l’État donnera consigne de maintenir l’exonération.
Franchises :
les malades ponctionnés
Le 1er janvier débute une véritable série noire. L’assurance maladie cesse tout remboursement sur une nouvelle vague de médicaments, dont les laboratoires s’empressent d’augmenter les prix, de 30 % en moyenne selon les pharmaciens. Les franchises médicales, dernière innovation en matière de transfert du coût de la santé sur les assurés, entrent en application. La ministre Roselyne Bachelot tente de faire croire que la piqûre sera quasi indolore. Depuis, beaucoup ont reçu leurs relevés de l’assurance maladie et pu mesurer l’importance de la douloureuse. Pour le seul mois de février, le « rendement » des franchises s’élève à 80 millions d’euros (en année pleine, 850 millions d’euros). Une taxe qui frappe plus fort les plus malades. Pensions, minima sociaux :
à la diète
Le 1er janvier encore, les retraites sont revalorisées de 1,1 %. L’Insee prévoyait pourtant, déjà, une inflation de 1,6 % en 2008. Le gouvernement programmait donc sciemment une baisse du pouvoir d’achat des 12 millions de retraités. Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, promit alors un « rattrapage » plus tard. On n’a toujours rien vu venir. Mais, depuis, les prix se sont emballés, pour atteindre un rythme annuel de 3 %. Seul le minimum vieillesse (600 000 titulaires) a fait l’objet d’un « effort » tout relatif : une augmentation, annoncée la veille des municipales, de 5 % par an pendant cinq ans, qui laissera ce minima au-dessous du seuil de pauvreté.
1,1 % d’augmentation, c’est aussi l’aumône faite aux bénéficiaires de prestations et de minima sociaux, qui seront donc également perdants en pouvoir d’achat cette année. Les handicapés en particulier, auxquels le président avait pourtant fait force promesses. Devant leur colère et leur mobilisation, un coup de pouce supplémentaire (3,9 %) sera annoncé pour septembre prochain. Loin des attentes des handicapés, dont l’allocation (AAH) restera elle aussi au-dessous du seuil de pauvreté. Perdants encore, les cinq millions de fonctionnaires, auxquels le ministre du Budget Éric Woerth a concédé 0,8 % d’augmentation du point d’indice pour l’année.
GAZ :
+ 10 % en trois mois
1er avril, ce n’est pas un « poisson », mais un cadeau aux actionnaires dans la perspective de la privatisation de GDF, via son « mariage » avec Suez, et simultanément un coup de bambou sur la tête de 11 millions de Français : le prix du gaz bondit de 5,5 %. La précédente hausse, 4 %, datait du 1er janvier. Total : en trois mois, une augmentation des factures de près de 10 %. Environ 80 euros par an par abonné.
Allocations familiales :
en baisse le 1er mai
Puis les mauvaises surprises se précipitent. Sous le couvert d’une « revue générale des politiques publiques » (RGPP) - en vérité entreprise de démolition de l’État solidaire -, le gouvernement annonce la fin de la carte de transport famille nombreuse (avant de devoir faire machine arrière), puis la diminution des allocations familiales, à compter du 1er mai (voir tableau). Roselyne Bachelot « pose la question » de la fin du remboursement des lunettes par la Sécu. Les autres « réformes » en préparation, comme celles des retraites (le passage aux 41 ans de cotisation accentuera la baisse du niveau des pensions) et de l’assurance maladie (pour y faire 5 milliards d’euros d’économies !), vont dans le même sens : faire payer aux salariés, aux assurés sociaux, le prix de la « lutte contre le déficit », tout en continuant d’arroser d’avantages les entreprises (25 milliards d’euros d’exonérations de cotisation, sans vérification de leur efficacité) et la poignée des contribuables les plus aisés (grâce au bouclier fiscal à 50 %, 16 000 personnes vont se partager 575 millions d’euros de baisses d’impôts). Une injustice absolue, doublée d’une impasse économique (la consommation est ainsi matraquée alors qu’elle demeure le seul moteur de la croissance) : deux raisons de donner aux manifestations du 1er mai une ampleur exceptionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Un an de matraquage du pouvoir d’achat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout sur le pouvoir d’achat des ménages (chapitre 2)
» instauration d'une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d'achat
» Ne pas confondre l'inflation et l'augmentation des prix
» Gendcom : Pouvoir d'achat
» AMELIORATION DU POUVOIR D'ACHAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: