Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Débrayage de 4h chez Airbus le jeudi 24 avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Débrayage de 4h chez Airbus le jeudi 24 avril   Jeu 24 Avr - 10:53

Challenges.fr | 24.04.2008 | 08:40 |

Les syndicats s'opposent à la cession des sites français, et réclament un débat.

Une demi-journée de grève s'annonce chez Airbus France jeudi 24 avril. L'intersyndicale a en effet appelé à arrêter le travail de 7h30 à 11h30, alors que les organisations du site de Méaulte appelaient à une grève de deux jours, menace jugée "trop forte" par FO, syndicat majoritaire.
Mercredi, les syndicats CGT d'EADS ont demandé à Louis Gallois, le P-DG de la maison-mère d'Airbus, de renoncer au plan Zéphyr.


Une alternative au plan Zéphyr*


"Nous vous appelons à décider d'urgence le renoncement au processus de cession des sites français d'Airbus et à engager un débat ouvert aux organisations syndicales autour d'une alternative au plan Zéphyr", peut-on lire dans une lettre ouverte adressée au patron. Ils souhaitent être reçus "dans les délais les plus courts".
Selon la CGT, "l'exigence du retrait du plan Zéphyr se fait de plus en plus forte et rassemblera encore plus nombreux, lors des prochains jours, à la fois les salariés et leurs organisations syndicales qui viennent de décider des mouvements unitaires sur l'ensemble des sites Airbus".
"La CGT pèsera de tout son poids pour que la mobilisation des salariés soit au plus haut niveau et contraigne enfin la direction d'EADS et les actionnaires à renoncer à cette voie qui mène au déclin industriel", assure le syndicat, en affirmant que ce plan "montre toute son incohérence et révèle dès à présent l'impasse redoutable dans laquelle il enfermerait Airbus".

Création d'un holding en Allemagne

Dimanche, Airbus a annoncé qu'il allait créer un holding qu'il détiendra à 100%, baptisé German Aerostructures Company (GAC), et qui chapeautera les usines allemandes de Varel, Nordenham et Augsbourg. Si le groupe a expliqué que cette création ne constituait qu'une "étape" dans la cession des sites, les syndicats, eux, l'ont interprété comme un recul de la direction, dont les négociations pour une vente avec le groupe MT Aerospace ont échoué. Ils appellent donc à la grève pour demander que "l'équité franco-allemande" soit respectée.
La vente de six sites européens d'Airbus était prévue par le plan d'économies Power 8, dévoilé en 2007. Le groupe doit aussi céder son usine britannique de Filton à GKN.
Le plan Power 8, annoncé le 28 février 2007 par Louis Gallois, alors président d'Airbus et co-président d'EADS, prévoit la suppression de 10.000 emplois chez l'avionneur européen et doit générer des économies annuelles d'au moins 2,1 milliards d'euros à partir de 2010 et une "économie cumulée" d'environ 5 milliards d'euros de trésorerie de 2007 à 2010.


*ZEPHYR est un plan dans le plan "Power8"
ZEPHYR c'est la vente de sites Airbus.
--------------------------------------------------------------

Le syndicat ou plutôt les syndicats regroupés en "entente", au service du patron ont réussi à se mettre d'accord avec les deux autres syndicats qui ne font pas parti de "l'entente" pour une super hyper grosse action jeudi 24 avril de 7h30 à 11h30, d'une grève de 4 heures! La raison de cette hyper grosse action : Ils sont jaloux des Airbus allemands!
Ah le nationalisme qu'est-ce qu'il fait pas faire!
Mais surtout pas les 2 jours de grève annoncé début de semaine par Airbus Méaulte. ce serait le risque que ça dure pendant les semaines de pont. Et ça pas un syndicat ne le veut. ça leurs rappelle trop la grève de 15 jours au printemps 2007 ou la grève était tenu que par un comité de grève qui à du batailler avec la direction et ses ses cadres ainsi que les 3 syndicats de "l'entente" farouchement opposés au mouvement.


Il y a une grosse colère de la part des salariés de Nantes (moi en premier),lorsque nous avons vu l'affichage pour 4 heures de grève jeudi. alors que 2 jours avant FO affichait une grève jeudi et vendredi.
Les syndicats y compris la CGT ont peur que 2 jours relance une grève comme l'année dernière.
Et il ne veulent pas de mouvement comme ça!
La Cgt s'argumente qu'il n'y a pas eu d'unité totale, de tous les syndicats, à Airbus depuis longtemps. Qu'avec cette unité la Cgt ne pouvait pas faire à part.
Mais c'est se foutre de la gueule des adhérents et des salariés, ces 4 ridicules heures! (4 heures que pour l'équipe du matin et la régulière)
c'est en plus du nationalisme:

"AIRBUS FRANCE à moins que AIRBUS ALLEMAGNE"...Etc
ce n'est plus un combat pour faire supprimer le plan powers8, qui est mis en avant. C'est que les salariers allemand doivent avoir le même traitement(sort) que les travailleurs français.
Honteux, révoltant!
Les syndicats sont vraiment des accompagnateurs du plan!
des moutons!



La direction d'Airbus doit bien rire de cette grèvette de 4 heures! Et elle doit être contente que ces(ses) syndicats arrivent à canaliser la colère des salariés d'Airbus.
Les 15 jours de grève du printemps 2007 ou les syndicats ont été rejetés par les grèvistes, ça ils ne veulent pas le revoir.
Et aujourdhui faire une grève sur 2 jours (24-25 avril)comme le demandait les salariés de Airbus Méaulte. "Pas question à la veille des semaines de ponts!" ça risquerait de faire comme en 2007. ...Et puis Mai 2008 ça peut faire comme mai 68! Pas un syndicat y compris la CGT ne veut prendre ce risque.
Clode
http://www.challenges.fr/20080424.CHA0739/debrayage_de_4h_chez_airbus.html

La lettre ouvertede la CGT au président Louis GALLOIS :

Lettre ouverte



Monsieur le Président,


Avec un carnet de commandes AIRBUS qui atteint en fin d’année 2007 le chiffre record de 3421 avions, dont 292 A350, c’est à un formidable enjeu que l’on doit répondre en s’appuyant sur un dispositif industriel ambitieux, cohérent et efficace capable de mobiliser les salariés dans un climat de confiance.

Après la décision de renoncer à la vente des sites allemands à l’équipementier OHB, c’est toute la démarche inscrite dans POWER08 et sa déclinaison ZEPHYR qui devraient être abandonnées parce qu’elles démontrent dans les faits leur incapacité à relever nos défis industriels.

Depuis des mois, ces plans de restructuration et de projets d’abandon de sites déstabilisent AIRBUS et créent des retards, voire des blocages au développement du futur A350.

Il est donc urgent que la direction EADS tire tous les enseignements de l’incapacité flagrante du plan ZEPHYR à répondre aux exigences qu’implique notre industrie aéronautique :


  • Des investissements industriels et humains considérables que les équipementiers ne peuvent pas assumer en se substituant à AIRBUS.
  • Ce qui vient d’être démontré en Allemagne ne pourrait pas être différent en France et poursuivre cette même logique de cession des sites de Méaulte et St Nazaire Ville n’est plus sérieusement défendable.
  • Au-delà du déséquilibre entre partenaires qu’engendrerait l’application du plan ZEPHYR sur les sites français, c’est toute notre industrie aéronautique qui serait durablement affaiblie, d’autant plus que le processus qui a été engagé avec la cession de l’activité maintenance de la SOGERMA menace maintenant la SOCATA, la SECA, REVIMA et les activités aérostructures de la SOGERMA, avec une volonté affichée de délocaliser 50% des charges industrielles en pays à bas coûts.

Alors que c’est une orientation des pouvoirs publics français qui avait impulsé l’essor de toute l’industrie aéronautique européenne, l’application du plan ZEPHYR entraînerait au contraire la partie française d’AIRBUS vers un affaiblissement industriel et en conséquence vers une perte inévitable de pouvoir de décision dans les orientations à venir.

Les dirigeants de BOEING viennent eux-mêmes de remettre en cause le modèle qu’AIRBUS s’entête à copier et face aux difficultés qu’ils rencontrent sur l’industrialisation du futur B787, ils annoncent une reprise en main de la fabrication aérostructure.

Dans tous les sites AIRBUS, après les rassemblements massifs de 2007 et la mobilisation du 9 avril à St Nazaire, l’exigence du retrait du plan ZEPHYR se fait de plus en plus forte et rassemblera encore plus nombreux, lors des prochains jours, à la fois les salariés et leurs organisations syndicales qui viennent de décider des mouvements unitaires sur l’ensemble des sites AIRBUS.
Sachez Monsieur le Président que la CGT pèsera de tout son poids pour que la mobilisation des salariés soit au plus haut niveau et contraigne enfin la Direction EADS et les actionnaires à renoncer à cette voie qui mène au déclin industriel.

Le plan ZEPHYR montre toute son incohérence et révèle dès à présent l’impasse redoutable dans la quelle il enfermerait AIRBUS. Il ne serait vraiment pas concevable que la direction et les actionnaires persistent seuls à ignorer les appels à la raison.
Alors que les retards s’accumulent sur le A400M et que les problèmes techniques sur le A380 requièrent tous les efforts, le plan ZEPHYR entraîne au contraire une déstabilisation de nos outils industriels et des personnels qui devient insupportable.

En conséquence, nous vous appelons à décider d’urgence le renoncement au processus de cession des sites français d’AIRBUS et à engager un débat ouvert aux organisations syndicales autour d’une alternative au plan ZEPHYR, afin que les partages industriels soient finalisés dans les meilleures conditions et permettent les financements et investissements nécessaires au lancement tant attendu du programme A350.
Monsieur le Président, nous vous demandons de nous recevoir dans les délais les plus courts en espérant que vous prendrez en compte dès à présent le contenu de notre courrier et la mobilisation massive des salariés AIRBUS.
Veuillez recevoir, monsieur le Président, l’assurance de nos salutations distinguées.



Pour la coordination des syndicats CGT EADS

Jean-Jacques DESVIGNES Daniel LE-BRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Débrayage de 4h chez Airbus le jeudi 24 avril   Mar 6 Mai - 19:31

AIRBUS

Thomas Enders n'exclut pas de nouveaux retards de livraison


Le patron d'Airbus, Thomas Enders, n'exclut pas de nouveaux retards dans les livraisons de l'A380. Le groupe aurait sous-estimé la complexité du développement et de la fabrication du gros porteur, en particulier sur le site d'Hambourg dans le nord de l'Allemagne.



(Reuters)

L'Allemand Thomas Enders, patron du constructeur européen Airbus, n'a pas exclu de nouveaux retards dans les livraisons de l'avion géant A380, selon une interview à la radio allemande Deutschlandfunk diffusée mardi 6 mai.
Airbus étudie actuellement le calendrier de livraisons de l'appareil, a indiqué Thomas Enders selon des propos diffusés par avance.
Dans le texte, Thomas Enders indique au style indirect que le groupe a sous-estimé la complexité du développement et de la fabrication du gros porteur, en particulier à Hambourg (nord de l'Allemagne).
La coopération entre l'usine de la ville hanséatique et Toulouse, où est réalisé l'assemblage final, n'est pas sans difficulté, a-t-il souligné, précisant qu'environ 2.000 salariés allemands travaillent actuellement à Toulouse pour rattraper les déficits de l'usine de Hambourg.

Quatre appareils par mois

La presse a déjà fait état de nouveaux retards de l'avion paquebot, qui peut transporter jusqu'à 853 passagers.
Le nombre de 13 livraisons prévu cette année devrait être presque atteint mais il sera impossible de tenir les livraisons prévues de 25 appareils en 2009, avait indiqué à l'hebdomadaire économique allemand Wirtschaftswoche, paru lundi, une source interne au groupe.
Cette source avait aussi mis en doute l'objectif à moyen terme de construire quatre appareils par mois.

Premier retard de 18 mois

Le premier A380 avait été livré à Singapore Airlines avec un retard de 18 mois en octobre 2007 en raison de problèmes d'industrialisation, en particulier dans l'assemblage des câblages électriques, réalisé à Hambourg. Ces retards avaient plongé Airbus dans la plus grave crise de son histoire.
L'A380 totalise 192 commandes fermes et engagements d'achats émanant de 16 clients, principalement des régions du Golfe, d'Asie et d'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Débrayage de 4h chez Airbus le jeudi 24 avril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeudi 2 fevrier
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» nouvelles cannes chez bebe confort
» Visite chez l'ophtalmologiste
» chambre maison bleue de chez aubert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: