Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tibet ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Tibet ...   Sam 22 Mar - 0:59

Qu'il paraît loin le temps où Nicolas Sarkozy, tout juste élu président de la République, proclamait, Salle Gaveau, que la défense des droits de l'homme serait un des principes de base de sa politique étrangère ! Sous-entendu, en rupture avec le cynisme mercantile de ses prédécesseurs. Depuis, il y a eu le tapis rouge déroulé sous les pieds du colonel Kadhafi, les tentatives - vaines - de faire ami-ami avec Vladimir Poutine et maintenant ce silence à propos de la répression chinoise au Tibet.

Dans le dispositif diplomatique du nouveau chef de l'Etat, Bernard Kouchner, le "french doctor", était censé incarner la nouvelle ligne. A propos de la Chine, il n'a pas trouvé d'autres mots que la langue de bois officielle sur "les formidables progrès" accomplis ces dernières années par les Chinois, pour corriger aussitôt sa bévue, car, a-t-il ajouté, "évidemment ce ne sont pas des progrès quand on tire dans les rues", et de rappeler qu'il a rencontré plusieurs fois le dalaï-lama... avant d'être ministre des affaires étrangères.

Certes, la Chine est un pays qui compte dans le monde. C'est une évidence qui ne s'effacera pas, quelle que soit l'attitude des dirigeants occidentaux vis-à-vis de Pékin. Puissance économique, elle est devenue un partenaire commercial qui fait miroiter des milliards d'euros de contrats. Puissance stratégique, elle a su se rendre indispensable dans la solution de plusieurs conflits internationaux, de la Corée du Nord au Darfour. Il est sans doute de bonne politique de ne pas vouloir l'isoler alors qu'après des décennies de repli elle s'ouvre aux échanges humains. Il faut plutôt l'encourager dans cette voie en l'intégrant dans les organisations internationales, en multipliant les contacts, en la plaçant aussi devant ses responsabilités.

La volonté de maintenir avec Pékin un "partenariat stratégique et global" n'interdit pas un langage clair. Au contraire, elle l'impose. Après qu'Angela Merkel eut reçu le dalaï-lama à la chancellerie à Berlin, la bouderie des autorités chinoises n'a duré que quelques semaines. Il y a fort à parier qu'il en ira de même avec Londres, si le premier ministre britannique, Gordon Brown, persiste dans son intention de rencontrer le chef religieux des Tibétains. Que risque M. Sarkozy à suivre ses collègues, lui qui affirmait pendant la campagne présidentielle que "la France doit porter des valeurs universelles et les faire vivre" ?

Pour manifester leur condamnation des méthodes répressives utilisées au Tibet, les Occidentaux disposent d'une panoplie de mesures graduelles. Le boycottage des Jeux olympiques de Pékin est une décision extrême. Une parole claire et nette constituerait déjà un premier pas. M. Sarkozy serait fidèle à lui-même s'il ne tardait pas trop à la prononcer. Wink

Article paru dans l'édition du 22.03.08.du Monde

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Sam 22 Mar - 11:29

TdL a écrit:
Qu'il paraît loin le temps où Nicolas Sarkozy, tout juste élu président de la République, proclamait, Salle Gaveau, que la défense des droits de l'homme serait un des principes de base de sa politique étrangère ! Sous-entendu, en rupture avec le cynisme mercantile de ses prédécesseurs. Depuis, il y a eu le tapis rouge déroulé sous les pieds du colonel Kadhafi, les tentatives - vaines - de faire ami-ami avec Vladimir Poutine et maintenant ce silence à propos de la répression chinoise au Tibet.

Dans le dispositif diplomatique du nouveau chef de l'Etat, Bernard Kouchner, le "french doctor", était censé incarner la nouvelle ligne. A propos de la Chine, il n'a pas trouvé d'autres mots que la langue de bois officielle sur "les formidables progrès" accomplis ces dernières années par les Chinois, pour corriger aussitôt sa bévue, car, a-t-il ajouté, "évidemment ce ne sont pas des progrès quand on tire dans les rues", et de rappeler qu'il a rencontré plusieurs fois le dalaï-lama... avant d'être ministre des affaires étrangères.

Certes, la Chine est un pays qui compte dans le monde. C'est une évidence qui ne s'effacera pas, quelle que soit l'attitude des dirigeants occidentaux vis-à-vis de Pékin. Puissance économique, elle est devenue un partenaire commercial qui fait miroiter des milliards d'euros de contrats. Puissance stratégique, elle a su se rendre indispensable dans la solution de plusieurs conflits internationaux, de la Corée du Nord au Darfour. Il est sans doute de bonne politique de ne pas vouloir l'isoler alors qu'après des décennies de repli elle s'ouvre aux échanges humains. Il faut plutôt l'encourager dans cette voie en l'intégrant dans les organisations internationales, en multipliant les contacts, en la plaçant aussi devant ses responsabilités.

La volonté de maintenir avec Pékin un "partenariat stratégique et global" n'interdit pas un langage clair. Au contraire, elle l'impose. Après qu'Angela Merkel eut reçu le dalaï-lama à la chancellerie à Berlin, la bouderie des autorités chinoises n'a duré que quelques semaines. Il y a fort à parier qu'il en ira de même avec Londres, si le premier ministre britannique, Gordon Brown, persiste dans son intention de rencontrer le chef religieux des Tibétains. Que risque M. Sarkozy à suivre ses collègues, lui qui affirmait pendant la campagne présidentielle que "la France doit porter des valeurs universelles et les faire vivre" ?

Pour manifester leur condamnation des méthodes répressives utilisées au Tibet, les Occidentaux disposent d'une panoplie de mesures graduelles. Le boycottage des Jeux olympiques de Pékin est une décision extrême. Une parole claire et nette constituerait déjà un premier pas. M. Sarkozy serait fidèle à lui-même s'il ne tardait pas trop à la prononcer. Wink

Article paru dans l'édition du 22.03.08.du Monde
Moi les jeux de Pékin je les boycotterai. je zapperai dès qu'une image des jeux paraitra à l'écran.
Ce qui veux dire que pendant cette période la télé sera au placard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
guigui
Syndicaliste
Syndicaliste


Nombre de messages : 531
Age : 24
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Tibet ...   Sam 22 Mar - 12:25

Je les boycotterai aussi. C'est une honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://el-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com/
ecotone
Râleur
Râleur


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Sam 22 Mar - 22:52

De nombreuses infos circulent sur ce sujet, j'espère que tout ce bruit médiatique dérange... je boycotterai, bien sûr!!!
Des pétitions circulent également :

pour les pétitions :

http://www.cyberacteurs.org/actions/action.php?id=204

www.solhimal.org
888 signataires pour l'instant

http://www.tibet-info.net/www/index.php
(1633 signataires en ce moment) (à l'initiative des artistes, écrivains, journalistes, mais tout le monde signe)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Dim 23 Mar - 2:23

Il faudrait bien plus que le fait que nous, téléspectateurs,boycotions les JO : il faudrait que l'ONU les annule ; et pas que pour ce que fait l"état chinois au Tibet en ce moment ; mais pour donner une leçon d'humanisme à ce pays, planqué derrière une étiquette communiste, qui se comporte comme le plus grand des capitalistes de la planète, bravant et brimmant de manière inconcevable les droits de l'homme et les conditions des travailleurs !

(pour ceux qui ne l'auraient pas lu, l'article proposé par TdL, juste à côté : http://www.e-monsite.com/forget/rubrique-1090363.html

Et un autre plus court : http://www.e-monsite.com/forget/rubrique-1090711.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Dim 23 Mar - 10:34

Chien Guevara a écrit:
Il faudrait bien plus que le fait que nous, téléspectateurs,boycotions les JO : il faudrait que l'ONU les annule ; et pas que pour ce que fait l"état chinois au Tibet en ce moment ; mais pour donner une leçon d'humanisme à ce pays, planqué derrière une étiquette communiste, qui se comporte comme le plus grand des capitalistes de la planète, bravant et brimmant de manière inconcevable les droits de l'homme et les conditions des travailleurs !

(pour ceux qui ne l'auraient pas lu, l'article proposé par TdL, juste à côté : http://www.e-monsite.com/forget/rubrique-1090363.html

Et un autre plus court : http://www.e-monsite.com/forget/rubrique-1090711.html

Ce ne sera pas suffisant. Mais ça aura sa part d'efficacité. Si les média découvrent que les internautes font circuler le boycot des JO sur les TV et journaux. Et que ça sort des frontières! C'est pour eux une grosse perte de pub. Et lorsque l'on touche a leur portefeuille, ça réagit très vite.

Si l'audiance des JO est médiocre les publicitaires vont faire demi tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mar 25 Mar - 23:26

Oui, il faut défendre le Tibet. Oui, la Chine est la plus vaste prison du monde. Oui, les droits de l'homme sont plus sacrés que la flamme olympique... Tout cela est juste et bon. Mais d'où vient le malaise que l'on éprouve depuis quelques jours ? Serait-il dû aux philippiques enflammées, sur toutes les radios, d'un reporter sans frontières qui donne l'impression désagréable de s'approprier ce combat ? Ou simplement à notre mauvaise conscience ?

Nous découvrons le Tibet, avec la même fraîcheur que nous avions mise à découvrir la Tchétchénie, la Birmanie... Tiens, à propos, que se passe-t-il en Birmanie ? C'était quoi, déjà, le débat ? Il y a peu de temps encore nous étions tous sur le pied de guerre, suffoquant de colère, prêts à mourir pour Rangoun. Mais d'autres causes nous appelaient irrésistiblement.

Nos prises de conscience subites n'ont d'égales que nos indignations provisoires. Bien sûr, on ne peut pas être au four et au moulin. Il faudrait sans doute fixer un calendrier. Tchétchénie en janvier, Darfour en février, Tibet en mars... Plus que cinq jours pour crier "Tibet, Tibet !", avant de passer à autre chose. Robert Solé Wink

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecotone
Râleur
Râleur


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mar 25 Mar - 23:46

Chien Guevara a écrit:
Il faudrait bien plus que le fait que nous, téléspectateurs,boycotions les JO : il faudrait que l'ONU les annule ; et pas que pour ce que fait l"état chinois au Tibet en ce moment ; mais pour donner une leçon d'humanisme à ce pays, planqué derrière une étiquette communiste, qui se comporte comme le plus grand des capitalistes de la planète, bravant et brimmant de manière inconcevable les droits de l'homme et les conditions des travailleurs !

(pour ceux qui ne l'auraient pas lu, l'article proposé par TdL, juste à côté : http://www.e-monsite.com/forget/rubrique-1090363.html

Et un autre plus court : http://www.e-monsite.com/forget/rubrique-1090711.html

Depuis que je suis née, j'entends dire on ne peut rien faire, ou ça sert à rien, on est une goutte d'eau dans l'océan,...
Et les responsables qui pourraient faire, disent, on ne peut pas faire, il ne faut pas faire,...
Bon, alors qui peut faire quoi?
Moi, je sais que je peux boycotter, je vois que sur le net on est nombreux à dire qu'on a l'intention aussi de boycotter, les médias le relayent.
Donc, le boycott même en "intention des citoyens", c'est un début. La preuve
http://expressions-[url]libres.forumdediscussions.com/international-f8/solidarite-pour-le-tibet-t616.htm#5918[/url]

Et ça va faire perdre de l'argent aux GROS, plus ça
http://blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendID=270598571&blogID=368212391&Mytoken=45EFDD07-C729-4B83-AADA5F22E34303BA8637402


ChienG, j'ai l'impression que les choses s'organisent en dehors de leur bien pensance!
bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mer 26 Mar - 0:51

On a bien annulé le Paris Dakar pour la sécurité de 3 bourges ; on ne pourrait pas annuler les J.O pour la sécurité des milliers de personnes exploitées qui travaillent à leur préparation ? Twisted Evil
Quant au Tibet, pourquoi a t'on attendu que le peuple se rebelle, pour se rendre compte qu'il était exploté depuis des années ? Rolling Eyes
Une fois de plus, on ne voit que ce que les médias nous ballancent ! Le Tibet n'est qu'un arbre qui cache la forêt d'horreurs commises au quotidien par les Chinois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
ecotone
Râleur
Râleur


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mer 26 Mar - 9:54

Oui, ChienG, je suis largement d'accord avec toi.

Il faut du temps pour que les mentalités bougent, les médias aujourd'hui se sont mis plus bruyamment sur le Tibet, tant mieux que ça aide à la consciatisation...
On n'est pas toujours bien informé pour prendre la mesure des choses, et lorsque l'ignorance se comble, on doit agir.

C'est pareil pour le rechauffemnt climatique, le capitalisme, les droits humains, tchernobil, le sang contaminé, la vache folle, les OGM, les nécrocarburants, la dette de la france, les droits des femmes,...
Les esclaves chinois pour nous, les chinois en pleine croissances pour d'autres, certains disent que c'est une grandes puissance. Pour moi une puissance à écraser la population, pour d'autres seul le marché économique compte,...

Pour moi, les JO pourraient même être arrêter, je n'en ferai pas une insommnie, par contre la fonte de la banquise m'inquiète plus, les réfugiés climatiques aussi.
La politique honteuse de l'immigration en france, et pas au Tibet, sous nos fenêtres, tous les centres de retention remplis d'inocents, en france, où dit-on que c'est une démocratie, la torture légalisée aux US, où dit-on la plus grande démocratie,...

Pourtant j'entends régulèrement : on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, ou il faut augmenter la croissance, il faut travailler 42 ans, il faut travailler autant que les chinois pour pas qu'ils nous prennent les marchés! De conneries, j'en conviens!
Et les réfugiés climatiques en route, tous les réfugiés de la pauvreté "innée" de leur pays d'origine,...

Bon, si en ce moment il y a plus de compassion pour les tibétains, je soutiens, je ne veux dénigrer aucune action qui irait dans le sens d'un progrès.
Si les médias, pour vendre du papier racontent des choses, profitons nous aussi de relayer, nous pouvons nous réapproprier un peu de pouvoir, diffusons nous aussi notre engagement.

Pour être sportif, il n'y a pas besoin de faire les JO. Il suffit juste de faire du sport!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mer 26 Mar - 12:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Jeu 27 Mar - 0:55

Bien belle réponse du frère de Serge !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Jeu 27 Mar - 21:44

pétition urgente engageant le gouvernement chinois à respecter les droits de l'Homme au Tibet et à engager le dialogue avec le Dalai-Lama. Ceci est vraiment important et je pensais que tu voudrais peut-être y prendre part:

http://www.avaaz.org/fr/tibet_end_the_violence/



Après presque 50 ans de règne chinois, les tibétains lancent un appel mondial pour le changement. Le régime chinois est en ce moment même en train de faire un choix crucial entre une répression encore plus dure et le dialogue. Le Président Hu Jintao a besoin d'entendre que le "Made in China" et les Jeux Olympiques de Pékin n'auront le soutien des peuples du monde que s'il choisit le dialogue. Mais il faudra une avalanche de pouvoir populaire mondial pour obtenir son attention.
Cliquez ci-dessous pour signer la pétition. En seulement 3 jours, la campagne est déjà à mi-parcours de son but d'1 million de signatures!


http://www.avaaz.org/fr/tibet_end_the_violence/



Merci beaucoup pour votre aide! Faites suivre cet email à vos amis!

Vous recevez ce message car un(e) ami(e) vous l'a envoyé depuis le site Avaaz.org en pensant que vous seriez intéressé(e). Avaaz ne conserve pas les informations personnelles des personnes contactées par ce biais. Avaaz ne vous enverra donc plus d'autre communication sans votre consentement -- à moins que vos amis décident de vous envoyer un autre message relatif à une autre de nos campagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Ven 28 Mar - 9:55

Si on soulève la question en soutenant le leader féodal et pro-impérialist, le Dalai Lama, on se range avec Bush, Kouchner, Sarkozy qui sont à service minimum sur cette question. Ils ne veulent pas que la classe ouvrière chinoise s'embrase contre le régime qui fournit une main d'oeuvre bon marché et bien policée pour l'impérialisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Ven 28 Mar - 13:35



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Dim 30 Mar - 13:44

http://www.youtube.com/watch?v=gF-9Yfy8Eyw&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=pXI-lAMK1CA&eurl=http://www.20minutes.fr/article/221141/Monde-Robert-Menard-promet-d-autres-actions-contre-le-regime-de-Pekin.php

http://www.youtube.com/watch?v=vnfl3De6E3A&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=9iHNj9Fm7Io&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Dim 30 Mar - 17:01

"Kill (the) buddha" est un "koan" bouddhiste...




Ni maoïste, ni partisane du capitalisme d’état et encore moins de la répression policière...

Mais un curé reste un curé même vêtu d’orange et une bande de réactionnaires nationalistes et religieux sponsorisés par la CIA reste ce qu’elle est même sur le toit du monde.

Quelques infos à contre courant des médias de masses :

sur la situation à Lhassa

sur le Dalaï-lama

précisions sur la photo :

Non le jeune moine ne hurle pas sous les coups de la répression chinoise, il baille lors d’un office.

Et "si tu rencontres le bouddha, tue le"/"Kill (the) buddha" est un "koan" bouddhiste.

Il incite à quitter le "petit véhicule"(la religion bouddhiste) pour le dépassement par le "grand véhicule"(l’athéisme)

La rencontre bush/dalaï-lama est réelle.

activista.be


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mer 2 Avr - 23:51

TIBET : Enquête sur une photo manipulée





de Michel Collon

Regardez bien cette photo "Soldats chinois déguisés en moines", que vous avez sans doute reçue ou recevrez bientôt.

Elle circule beaucoup sur le Net, avec le commentaire : "Londres - 20 mars - Le GCHQ, l’agence gouvernementale de communications qui surveille électroniquement la moitié du monde depuis l’espace, a confirmé l’accusation du Dalaï Lama, selon laquelle l’Armée Populaire de Libération chinoise, déguisée en moines, a provoqué les émeutes qui ont tué ou blessé des centaines de Tibétains..." La photo accusatrice

Cette photo est censée le prouver, et elle a donc indigné beaucoup de gens.

Maintenant, regardez attentivement cette photo, et jouons au jeu des sept erreurs...

Les 7 erreurs...
1. Avez-vous déjà vu une « photo - satellite » prise avec un tel angle de vue ?
2. On nous dit que les soldats se déguisent en moines pour jouer les agents provocateurs. Sont-ils assez stupides pour mener une telle opération secrète en pleine rue ?
3. On nous dit que la photo est récente, juste avant les événements. Qu’est-ce qui le prouve ?
4. J’ai interrogé un ami connaissant le Tibet. Il dit que cette photo ne peut avoir été prise ce 14 mars, sous un soleil printanier, car le printemps n’est arrivé que le 21 mars cette année au Tibet.
5. Il me dit aussi que ces couleurs des vélo - taxis de Lhassa ont changé à partir de 2005.
6. Il dit également que ces uniformes des policiers ne sont plus utilisés depuis longtemps.
7. Il fallait donc mener une petite enquête qui nous a fait découvrir une toute autre version...

Mais alors d’où vient-elle ?
En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d’un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.
Bon, ça semblait tellement gros qu’il fallait quand même vérifier. Eh bien, en fait, vous pouvez trouver confirmation sur... le site pro-indépendantiste qui diffuse la photo ’accusatrice’ :
http://buddhism.kalachakranet.org/c...

La photo y est sous-titrée : This is not an uncommon ’tactical move’ from the Chinese government, as could be seen on the back-cover of the 2003 annual TCHRD Report
This photo was apparently made when monks refused to play as actors in a movie, so soldiers were ordered to put on robes. (Ceci n’est pas un ’mouvement tactique’ inhabituel de la part du gouvernement chinois, comme on peut le voir sur la couverture arrière du rapport 2003 du Tibetan Centre for Human Rights and Democracy. Cette photo semble avoir été prise lorsque des moines ont refusé de jouer dans un film, de sorte que des soldats ont reçu instruction de porter ces robes.)

Interrogé sur cette manipulation, le webmaster du site a répondu qu’il a quand même associé la photo au texte accusant les Chinois « afin de montrer le genre de leurres que les Chinois ont utilisé dans les émeutes récentes ». Chacun appréciera cette déontologie journalistique.
Ensuite, toutes sortes de groupements ont purement et simplement supprimé ce commentaire pour faire croire que la photo était récente et qu’il s’agissait d’une conspiration de l’armée chinoise. Depuis, la photo fait le tour du monde...

"Photos - satellites" ? Ce n’est pas la première fois...
1. Ce n’est pas la première fois qu’on prétend nous démontrer la vérité avec des photos - satellites. En 1990, les Etats-Unis ont prétendu disposer de photos - satellites (qu’ils n’ont jamais montrées) « prouvant » que Saddam Hussein allait envahir l’Arabie Saoudite. Ce truc de diabolisation a joué un grand rôle pour manipuler l’opinion. J’ai analysé ce médiamensonge dans mon livre Attention, médias ! (page 21)
2. En 2003, les Etats-Unis ont diffusé des photos - satellites « prouvant » que l’Irak possédait des armes de destruction massive.
3. Plus récemment, ils ont récidivé contre l’Iran (taisant le fait qu’Israël possède deux cents têtes nucléaires illégales).

Une image peut-elle mentir ?
C’est donc le moment de rappeler qu’on peut mentir avec des images. Sans parler des techniques graphiques actuelles, de grands cinéastes comme Chris Marker ont brillamment démontré comment un commentaire peut faire dire n’importe quoi à une image et sembler crédible. En fait, l’image elle-même ne nous dit pas :
1. Quand et où elle a été prise.
2. Ce qu’elle montre vraiment.
3. Ce qu’elle cache (à côté, avant, après...)

Tous, nous nous sommes déjà fait piéger par de telles images dans le passé. Certes, chacun se fera son opinion sur la question du Tibet en essayant de vérifier les deux versions, en étudiant les intérêts en jeu des deux côtés, notamment de George Bush que le Dalaï Lama admire tant. Mais en tout cas nous avons droit à une info non manipulée. Nous suggérons aux personnes qui ont diffusé cette image de diffuser aussi le rectificatif. Merci pour votre attention.

MICHEL COLLON

POUR SUIVRE :

TIBET : Signerez-vous la pétition de Monsieur Rockefeller (Exxon) ?

D’autres articles Tibet sur www.michelcollon.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Sam 5 Avr - 8:35

Normal que des images ne correspondant pas, circulent. La Chine fait des interdictions aux journalistes et à toutes personnes étrangères qui voudraient dénoncer ce qui se passe en Chine comme au Tibet.


Dernière édition par Clode le Lun 7 Avr - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Dim 6 Avr - 23:11

Tiens, voilà du vrai de vrai sur la Chine :

Chine. La terre gronde

Oubliés des réformes économiques, 750 millions de paysans peinent à vivre. Lancé en décembre, un réseau de résistance s’organise contre la saisie illégale des terres par les gouverneurs, de mèche avec les promoteurs.

«Voleurs de terres !» Le slogan est parti de Pékin fin 2007, lancé par un groupe d’intellectuels de l’université de Qinghua. Depuis, il court dans les rizières et les champs de maïs, réveillant la colère paysanne. Quelques enseignants, des dissidents, des avocats ont arpenté la campagne durant plusieurs mois et décidé de fédérer le plus gros malaise chinois, source d’innombrables conflits sociaux : le détournement des terres agricoles par les gouvernements des provinces. Après trente ans de réformes économiques, 750 millions de paysans sont sur le carreau : «La croissance, l’urbanisation et l’industrialisation font des centaines de milliers de victimes», explique un des activistes pékinois, dont il vaut mieux taire le nom. Selon lui, 75 % de la corruption serait liée au foncier. «Partout, des terres sont saisies illégalement, les autorités locales expulsent les paysans et vendent aux promoteurs immobiliers.»

Dans un café Starbucks de la capitale, à l’abri des oreilles indiscrètes, ce jeune avocat élégant et décontracté raconte le réseau de résistance qu’il tente d’implanter dans tout le pays, et «la deuxième révolution de la terre» en marche de la Mandchourie au Sichuan, jusqu’aux provinces de la côte est : «Nous prenons contact avec les paysans, nous écrivons un texte que signent quelques meneurs et nous le diffusons sur Internet.» L’espoir est d’être entendus par le gouvernement central : «Localement, il y a bien quelques sanctions, mais c’est du théâtre. Seul Pékin peut enrayer la corruption des pouvoirs provinciaux.» Partout, de nouvelles proclamations apparaissent, une vingtaine de provinces auraient déjà rallié le mouvement informel. Pékin, qui ne peut plus faire la sourde oreille, réunit commissions et comités d’experts dans ses ministères. Sans résultats pour l’instant.

Au «bureau des plaintes»

«C’est nouveau pour eux, cette situation, poursuit le jeune avocat, car les paysans sont en général paisibles et dociles.» A l’approche des Jeux olympiques, vitrine de toutes les ambitions chinoises, le feu couve dans les campagnes et cela ne peut qu’inquiéter les dirigeants. Ils reconnaissent eux-mêmes l’ampleur du problème : selon les chiffres récemment fournis par l’agence de presse d’Etat Xinhua , 80 % des nouveaux projets immobiliers dans dix-sept villes chinoises seraient illégaux. La plupart des «incidents de masse», mot de la propagande chinoise pour désigner les conflits sociaux, éclatent dans les champs et les villages. Il y en aurait des dizaines de milliers chaque année. Jamais évoqués dans la presse, sauf lorsqu’il s’agit de citer des répressions ou des condamnations pour l’exemple.
Dans la province du Shaanxi, au centre du pays, la rébellion a commencé le 12 décembre. Là, 70 000 paysans se battent depuis vingt ans pour récupérer 120 000 hectares de terres attribués par l’Etat, que les «officiels» ont détournés pour leur profit et celui des promoteurs. Ils ont épuisé tous les recours individuels. Certains ont fait dix fois le voyage à la capitale, pour présenter leurs doléances devant le «bureau des plaintes et des visites», antenne de la Cour suprême et dernier échelon judiciaire chinois. Une tradition héritée des empereurs Qing, qui a survécu au communisme.

Molestés et renvoyés

Le plus souvent, ils ont patienté des semaines en compagnie de centaines d’autres dans une ambiance de cour des miracles, ont déposé leurs requêtes et ont été finalement déboutés. Parfois, des hommes de main dépêchés par leur province les ont molestés et renvoyés chez eux. Il arrive aussi que le recours devant la justice, pour réclamer son dû de quelques mu (0,15 hectare) se solde au retour par un séjour prolongé en camp de travail. Cela est arrivé récemment à Yu Changwu, un activiste du Heilongjiang, dans le nord de la Chine, à l’origine d’une pétition. Chen Sizhong et Zhang Sanmin, deux piliers de la résistance du Shaanxi, ont été arrêtés à leur retour du bureau des plaintes de Pékin, et ont fait plusieurs mois de prison. Signataire de la lettre du Shaanxi, le même Zhang Sanmin, 63 ans, a été interrogé pendant vingt jours, accusé de «subversion d’Etat», une accusation réservée aux dissidents politiques. Début février, il a de nouveau été interpellé. Cette fois pour avoir parlé avec des journalistes.
En juin, Fan Yaping, vice-maire d’un village du Shaanxi, avait réuni une centaine de villageois devant la préfecture de X’ian pour protester contre les saisies illégales de terres. Le 21 janvier, il a été condamné par la justice de son district à un an de prison pour «rassemblement illégal». «Tous ces gens ont un cœur noir», constate le vieux Dong Shengxin, grande gueule du mouvement du Shaanxi et cible régulière des policiers locaux, que nous avons rencontré près de son village du Shaanxi. Dong a passé 142 jours en prison mais ne désarme pas, à près de 70 ans : «Je veux la justice et je n’ai plus peur de rien.»
En décembre, ces agriculteurs ont signé la lettre collective, inspirée de Pékin. Un fonctionnaire local, employé du «bureau des déplacements», révulsé par les abus manifestes de son gouvernement, a fait l’écrivain public. Les représentants des paysans n’ont eu qu’à apposer leur signature au nom des 70 000 autres. «Les dirigeants de la province sont devenus les propriétaires terriens des temps modernes, nous voulons la propriété à vie, écrivent les pétitionnaires. Seule la propriété peut empêcher les forces corrompues et pourries de voler notre terre.» La propriété n’est pourtant pas le but des activistes de Pékin, qui veulent rester dans le cadre de la loi et juste faire cesser les abus. En Chine, la propriété foncière reste collective, et donc celle des dirigeants du PC, les nouveaux seigneurs de la Chine. Les paysans ne disposent pour les lopins qui leur sont attribués que d’un droit d’usage, un bail de trente ans renouvelable. Un droit qu’ils ont d’ailleurs obtenu de haute lutte, après une rébellion de paysans dans l’Anhui en 1978. Dix-huit paysans, affamés par des années de disette durant la Révolution culturelle, auraient alors signé un pacte secret dans le village de Xiaogang et se seraient équitablement partagé la terre collective. Deng Xiaoping, le père des réformes chinoises, leur aurait accordé un droit de bail pour trente ans, devenu la norme. Aujourd’hui, les terres des paysans sont réduites à la portion congrue. Et ils ne peuvent ni acheter, ni vendre, ni transmettre en héritage. Ils n’ont que le droit de se taire, lorsqu’une décision «administrative» et sans appel ordonne la construction d’un golf, d’une usine ou d’un immeuble résidentiel, à l’emplacement de leurs champs.

«Ambiance d’espionnage»
La lettre du Shaanxi - vite censurée comme celles du Heilongjiang ou du Jiangsu - n’a fait qu’une brève apparition sur Internet. Le fonctionnaire qui l’a rédigée, appelons-le Wang Wei, raconte qu’une cinquantaine de signataires ont été aussitôt interrogés, accusés de vouloir «renverser le pouvoir». «C’est une ambiance de terreur et d’espionnage, dit-il, on arrête des paysans, âgés, désarmés.» Parler aux journalistes peut coûter fort cher, ça ne l’empêche pas d’envoyer lettre sur lettre à la presse chinoise, qui ne relaie pas l’information. Ancien militaire, cadre du PC, la cinquantaine, Wang Wei est révolté : «Depuis quinze ans, je me bats contre la corruption. Le système est toujours le même, le gouvernement central envoie de l’argent pour les paysans au bureau provincial, qui transmet à la ville qui envoie à son tour au district, ainsi de suite jusqu’au village où le chef se sert au passage. Entre-temps, on a acheté des voitures de luxe, construit des mairies qui ressemblent à des palais.» Les saisies illégales de terres sont devenues banales à force de se répéter, même si chaque expropriation est un drame pour une famille qui gagne péniblement 3 000 yuans (moins de 300 euros) par an et ne survit que grâce à l’aide de ses enfants, partis travailler au loin dans les usines. «Ici, les terres qui reviennent aux paysans ont disparu des livres administratifs. Les chefs de village, de bourg ou de district, les ont données à des amis ou des parents qui les louent aux paysans. La corruption est telle que la seule solution est de changer la loi et d’accorder la propriété aux paysans.» Pékin, qui a timidement ouvert la propriété privée pour les logements en 2007, est loin de couper avec la collectivisation, pilier de l’économie socialiste, malgré la pression des entrepreneurs privés, alliés circonstanciels des paysans.
Pourtant, la question devient brûlante. La Chine, qui compte un cinquième de la population mondiale, ne possède que 7 % des terres cultivables. Après deux décennies d’urbanisation intensive, on approche de la «ligne rouge» fixée par Pékin, les 120 millions d’hectares arables, au-delà desquels des pénuries alimentaires menacent. Aucune réforme n’est sérieusement à l’étude, la privatisation, répète la propagande, est «illégale, anticonstitutionnelle et impossible». «La terre appartient à celui qui la cultive», disait pourtant Mao au temps de la première révolution contre les seigneurs de la terre. Aujourd’hui, ils se disent communistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mer 9 Avr - 9:03

Parcours mondial de la flamme: autant de CO2 qu'en deux ans à Tuvalu

Le parcours mondial de la flamme olympique, 135 villes des cinq continents en 130 jours, dégagera 9.000 t de CO2, autant que deux ans d'émission de Tuvalu, petit Etat insulaire du Pacifique menacé par le réchauffement climatique, selon les calculs d'un ingénieur français.

Partie d'Olympie en Grèce le 24 mars, la flamme arrivera 137.000 km plus loin le 8 août à Pékin et effectue ses déplacements d'une étape à l'autre à bord d'un Airbus A330 d'Air China, repeint à ses couleurs et spécialement affrété pour elle, rappelle lundi Olivier Carles, qui précise tirer ses informations du site officiel chinois qui lui est dédié.

Neuf mille tonnes, ce sont aussi les émissions "raisonnables" de 60 octogénaires pendant leur vie entière, ajoute-t-il.

L'A330 va consommer 1,5 million de litres de kérosène pour couvrir les 137.000 km prévus: "En équivalent CO2, cela donne 4.400 t de CO2 pour la combustion du kérosène et autant lié aux traînées de condensation", estime-t-il.

L'effet de serre de ces dernières, également appelées "contrails", est moins bien connu que celui du dioxyde de carbone (CO2) mais on retient dans les bilans carbone qu'elles doublent peu ou prou les émissions, explique-t-il.

Quant à la flamme elle-même, qui brûle grâce à des recharges de gaz propane, comme un briquet, "elle n'émet guère qu'une centaine de kilos de CO2 pendant son voyage", assure M. Carles, co-directeur de la société Objectif Carbone, spécialisée dans les "bilans carbone" (la somme des émissions de gaz à effet de serre dégagée par un site ou une activité).

Olivier Carles note encore qu'à raison de 130.000 km en 130 jours, la flamme avance à 44 km/heure de moyenne: "Ca valait bien de mobiliser un Airbus!" plaisante-t-il. (AFP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mer 9 Avr - 19:35

Robert Ménard, entarteur de la bougie olympique

Si la traversée de Paris a prouvé les médiocres performances sportives de la flamme olympique, elle a révélé un talent : Robert Ménard, «entarteur» des symboles pseudo-universalistes. Prochain défi : la fête de la musique !

(Photo laurence.thurion, flickr, cc)

Même débarrassée de ses voitures et de ses couloirs de bus, Paris reste, envers et contre tous, une ville dans laquelle il est très difficile de circuler. La flamme olympique en a fait les frais. En effet elle a vécu un véritable chemin de croix durant son semi-marathon avorté. Cette fainéante a même terminé sa course au chaud, dans un bus. La seule chose dont on ne pourra pas l'accuser, c'est de dopage. Je crois que dorénavant, et vu ses performances sportives, on peut la surnommer la «bougie olympique».
Les symboles m'ont toujours laissé perplexe, qu'ils soient sous forme d'objets ou d'actions stériles. Badge, photo du Che, ruban rouge… De tout temps, ils n'ont été que des inventions de publicitaires aguerris, et quand on me dit qu'une flamme olympique est le symbole de l'amitié et de la coexistence pacifique, je préfère encore l'escroquerie de la Vierge Marie qui pleure des larmes de sang au goût ketchup.

Robert Ménard, nouveau maître de l'entartage
Je n'aurais versé aucun pleur si la décision (improbable) avait été prise de boycotter les Jeux olympiques. Et surtout, je ne ressens aucune émotion lorsqu'on me ressert ce discours de vendeurs d'encyclopédies au porte-à-porte selon lequel les jeux olympiques représentent l'union entre les peuples. Sachez que, dans le sport de compétition, tout le monde se déteste et chacun n'a qu'une seule idée en tête : «détruire» l'autre.
Mais pour revenir au périple de l'allumette olympique (pardonnez-moi cet irrespect, c'est pour éviter les répétitions), celui-ci n'est rien à côté des réactions des manifestants. En revoyant les images de toutes ces personnes qui ont tenté de l'éteindre, de manière aussi comique que grotesque, eh bien je pense à Robert Ménard qui, malgré lui peut-être, est devenu le digne successeur de Noël Godin, l'entarteur belge, avec la flamme olympique en lieu et place de Bernard-Henry Lévy.

Vive les fêtes gâchées!
Au-delà de cette victoire, je pense que ce qui aura finalement manqué à M. Ménard pour que son action soit une réussite totale, c'est de frapper un grand coup et de tenter, tel un bonze bouddhiste, l'immolation par le feu sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Mais heureusement, sur ce coup-là, il ne s'est pas fait «plus tibétain que les tibétains».
Aujourd'hui le «bien» a gagné, et malgré cela, beaucoup considèrent que l'extinction du «briquet olympique» représente une grave défaite pour la droite, pour la gauche, pour le sport, pour la France, pour le monde, pour l'univers et la Voie lactée. Bernard Laporte, représentant en jambon et casinos, a même ajouté que la fête était «un peu gâchée». Tant mieux ! J'ai horreur des fêtes et des liesses populaires. Les rassemblements de joie collective me font peur et ont toujours eu pour moi comme un arrière-goût de pendaisons en place publique. D'ailleurs, comme prochain combat à mener, je propose à Robert Ménard de s'attaquer à la Fête de la musique, qui constitue depuis 25 ans une très grave atteinte à la liberté de mes oreilles et à la préservation de mes tympans.

Et pour terminer, un peu d'histoire :
- l'idée du relais de la flamme olympique a germé dans le cerveau des nazis en 1936.
- le stade Charlety est le premier lieu de Paris à avoir été libéré des nazis par la division Leclerc.
- la flamme olympique des jeux de la dictature chinoise aurait dû y terminer sa course dignement.
- le CIO, pas à une muflerie prêt, a failli réussir son pari de boucler la boucle de la connerie.

Alexis Macquart est humoriste, membre du Jamel Comedy Club.
Retrouvez ici la page web d'Alexis Macquart.


Mardi 08 Avril 2008 - 16:57

Alexis Macquart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mar 22 Avr - 0:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mar 22 Avr - 8:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Tibet ...   Mar 22 Avr - 22:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tibet ...   Aujourd'hui à 5:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Tibet ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Emissions télé sur le Tibet
» résolution Tibet ( Marielle de Sarnez)
» Cinquantième anniversaire de l'invasion du Tibet.
» Fuite hors du Tibet
» Les Tibétains en exil en marche vers le Tibet pour les JO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: