Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Guantanamo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Guantanamo   Ven 1 Fév - 11:20

Guantanamo
Un témoignage d'un prisonnier français.

http://oumma.com/Nizar-Sassi-interne-30-mois-a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Sam 2 Fév - 0:38

Cette prison est hors du temps, et les gens qui y sont internés, le sont pour des raisons encore plus hors normes !
Et dire que c'est le pays soit-disant le plus évolué qui maitrise ça !! Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Sam 2 Fév - 11:42

surtout quand on voit ca ........



Dernière édition par le Sam 2 Fév - 13:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Sam 2 Fév - 13:06

C'est une des hontes des États Unies .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Sam 2 Fév - 20:17

hirondelle a écrit:
surtout quand on voit ca ........


Shocked Moi, je vois rien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Dim 3 Fév - 11:50

ca m'énerve ... elle veut pas rester la vilaine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Dim 3 Fév - 19:03

, la voilà punaisée !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Mer 6 Fév - 20:50

Et pendant ce temps-là, le directeur de la CIA fait des révélations sur la torture contre Al-Qaeda


Alors que tous les regards sont tournés vers le «super-mardi», le directeur de la CIA Michael Hayden vient de faire une révélation. Il a reconnu publiquement, ce mardi devant le Congrès, que ses agents avaient utilisé le supplice de la baignoire contre trois prisonniers.
Cette torture aurait été infligée en 2002-2003 à trois suspects d'Al-Qaeda —Khaled Sheikh Mohammed, Abu Zubaydah et Abd al-Rahim al-Nashiri – et à trois seulement, selon Hayden.

Il a justifié ces tortures et souhaité continuer de les employer. Selon lui, le waterboarding n'aurait pas été utilisé par la CIA depuis «près de cinq ans». Une trentaine d'autres détenus de la CIA, a-t-il encore reconnu, ont été soumis à ce qu'il appelle des «techniques d'interrogatoire poussées». Les trois principaux candidats à la Maison Blanche, qu'il s'agisse d'Obama et Clinton côté démocrate, ou John McCain côté républicain, se disent opposés à toute forme de torture, et veulent fermer le camp de détention de Guantanamo Bay.
Philippe Grangereau (correspondant de Libération à Washington)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Dim 30 Mar - 17:10

« Mohamed, arrêté à quatorze ans, victime de 10 tentatives de suicide en six ans »

DROITS DE L’HOMME . L’enquêteur britannique Christopher Chang, de passage à Paris à l’invitation d’Amnesty International, dénonce les conditions de détention et les tortures dans le camp de Guantanamo.

Dans le camp de Guantanamo, les conditions de détention des prisonniers ne se sont pas améliorées, affirme à l’Humanité, Christopher Chang. L’enquêteur de l’organisation britannique Reprieve était invité par Amnesty international France pour informer de la situation d’une centaine de prisonniers libérables sur les 300 encore en détention mais qui ne trouvent pas de pays d’accueil (1).
Dans le camp, l’unité spéciale « Extreme Reaction Force », chargée de faire régner la discipline, continue à bastonner et à maltraiter les détenus. « Nos collègues avocats américains - seuls ceux de nationalité américaine sont autorisés à se rendre à Guantanamo - les visitent régulièrement et ont constaté que rien n’a changé », assure-t-il. C’est le cas du jeune Tchadien Mohamed Al Guarani, livré par les Pakistanais après son arrestation à Peshawar en 2002, alors qu’il n’avait que quatorze ans. Aujourd’hui âgé de vingt et un ans, ce jeune a été régulièrement torturé, battu, brûlé à la cigarette par cette unité spéciale. Pas plus tard qu’il y a une dizaine de jours, il a de nouveau été frappé alors qu’il est libérable et en attente d’un pays d’accueil. On n’a pourtant rien à lui reprocher. Mohamed Al Guarani a fait dix tentatives de suicide en l’espace de six ans. « Il est dans une situation psychologique très difficile », observe Christopher Chang, pour qui le jeune homme n’a jamais été un djihadiste. « Il a été vendu, comme beaucoup d’autres, aux forces américaines par les Pakistanais, comme le confirme le président Pervez Moucharraf dans son dernier livre. » Toujours selon l’enquêteur britannique, le Tchad avait accepté de l’accueillir. Christopher Chang, qui s’y était rendu, a reçu des assurances du gouvernement tchadien. Mieux, l’été dernier la tribu dont est originaire, Al Guarani, s’est dite prête à l. Comme la situation a empiré dans ce pays - affrontements avec les rebelles -, le cas du jeune Mohamed est passé au second plan. Depuis, c’est silence radio du côté des autorités tchadiennes.
Autre cas, celui de l’Algérien, Nabil Hadjarab, vingt-cinq ans. Lui aussi libérable depuis 2007 mais qui ne trouve aucun pays d’accueil. Originaire de Vénissieux, il a été placé dans une famille d’accueil à l’âge de huit ans. Récupéré par son père, ce dernier l’emmène en Algérie, qu’il quitte pour retourner en France en 1999. On perd sa trace jusqu’à son arrestation en Afghanistan. Selon l’enquêteur britannique, l’Algérie, pays dans lequel il a peu vécu, pose des conditions à son transfert. Alger affirme que l’accueil de ses 26 ressortissants détenus à Guantanamo n’est possible que s’ils en font la demande. Or ces prisonniers craignent d’être arrêtés à leur retour et sont dans l’attente d’une autre terre d’asile. Un seul, parmi ces détenus algériens, a réussi à en trouver une : l’Albanie.
Les cas les plus désespérés sont les prisonniers de nationalité yéménite. Ils sont plus d’une centaine. Non seulement ils sont originaires du même pays que la famille d’Oussama Ben Laden, mais ils sont considérés par les autorités américaines comme étant les plus dangereux pour la sécurité des États-Unis. Selon Christopher Chang, le gouvernement yéménite ne fait pas beaucoup d’efforts pour faire libérer ses ressortissants, malgré l’insistance de Reprieve et d’Amnesty International. « De manière générale, indique-t-il, les prisonniers sont dans une situation psychologique et physique très, très lourde. Il y a eu de nombreuses tentatives de suicide. »
L’enquêteur britannique et Amnesty International ont bon espoir de voir fermer le camp de Guantanamo : « Les trois candidats à la présidentielle américaine se sont engagés à le faire et nous espérons que des pays acceptent de les accueillir. Pour l’heure, seule la Grande-Bretagne a accepté d’en recevoir trois qui étaient en situation régulière sur son territoire avant d’être internés », affirme-t-il. D’après lui, tous les prisonniers qui ont été libérés ne représentent aucune menace : « Ils n’aspirent qu’à rentrer chez eux et qu’à reprendre une vie normale ». En revanche, assure-t-il, Guantanamo constitue « un symbole pour tous ceux qui appellent au djihad contre l’Amérique. Son existence nourrit le ressentiment de nombreuses personnes au Moyen-Orient et en Asie envers les États-Unis ». Et de citer le cas de l’Irlande où, selon lui, l’IRA avait vu un afflux de nouvelles recrues à la suite de l’emprisonnement de nombreux Irlandais soupçonnés de liens avec le terrorisme.
(1) Reprieve est l’une des plus importantes associations de soutien juridique des détenus
de Guantanamo. Grâce à ses efforts et à ceux d’Amnesty International, plus de 500 détenus ont recouvré
la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Guantanamo   Ven 19 Déc - 20:26

Comment fermer Guantanamo ?

C'est la question que pose au Pentagone le secrétaire à la Défense Robert Gates, maintenu à son poste par Barack Obama.



Le camp de Guantanamo.
(REUTERS)





Le secrétaire américain
à la Défense, Robert Gates, a demandé à son équipe de préparer un plan
pour fermer la prison très controversée de Guantanamo, une des
priorités déclarées du président élu américain Barack Obama, mais la
tâche promet d’être extrêmement complexe.
M. Gates, maintenu dans ses fonctions par M. Obama, «a demandé à son équipe de formuler une proposition sur la manière de fermer»
le camp de détention de la base navale américaine de Guantanamo, à
Cuba, a déclaré jeudi le porte-parole du Pentagone, Geoff Morrell, au
cours d’une conférence de presse.
Tandis que le prochain président a déclaré à plusieurs reprises son intention de fermer le centre, «le secrétaire à la Défense veut être prêt à l’aider à trouver une solution», «s’il souhaitait s’attaquer à cette question au tout début de son mandat», a-t-il souligné.
La légitimité du centre de Guantanamo, qui compte encore quelque 250
détenus sur les 800 qui y sont passés, est très contestée depuis son
ouverture en janvier 2002.
Destiné aux individus soupçonnés par Washington de liens avec
Al-Qaïda ou les talibans, il est devenu le symbole des excès de la «guerre contre le terrorisme» lancée par George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001.
Contre tous les principes de la justice américaine, ces hommes sont
détenus pour une durée illimitée sans chef d’inculpation. Déclarés «combattants ennemis» par un tribunal militaire, ils ne disposent que depuis juin d’une possibilité de recours devant un tribunal fédéral.
«Même le diable n’aurait pu créer un endroit aussi mauvais»,
a expliqué jeudi à l’AFP Mustafa Ait Idir, un des cinq ex-détenus
d’origine algérienne récemment libérés de Guantanamo sur décision de la
justice américaine.
M. Idir assure avoir été interrogé et battu plus de 500 fois pendant son incarcération, sans compter les humiliations. «Ils injuriaient nos familles, notre religion, notre Dieu».
Tout comme M. Gates, le président Bush lui-même assure depuis des
mois qu’il aimerait fermer Guantanamo, mais son administration n’a
jamais réussi à résoudre les innombrables problèmes posés par le
dossier.
Dans une interview télévisée mercredi soir, le secrétaire à la Défense a assuré que le Pentagone «pouvait trouver des alternatives», mais que le Congrès allait devoir légiférer pour empêcher les anciens détenus d’émigrer sur le sol américain.
«Certains de ces individus sont très dangereux. Et nous ne voulons pas qu’il viennent aux Etats-Unis», a-t-il souligné.
Comme l’administration Bush l’a déjà fait pour plus de 500 détenus,
le futur gouvernement devra chercher à en renvoyer le maximum dans leur
pays d’origine.
Mais se posera la question du sort réservé à ceux menacés de
persécution dans leur pays, comme les Chinois ouïgours, les Algériens
ou les Libyens.
Le Portugal s’est toutefois dit prêt à aider M. Obama en accueillant
des prisonniers, et a appelé les autres pays européens à faire de même.
Pour les détenus considérés comme les plus dangereux, inculpés ou devant l’être, parmi lesquels cinq «cerveaux»
présumés du 11-Septembre, le Pentagone va devoir trouver des sites sur
le sol américain susceptibles de recevoir une prison à haute sécurité.
Mais le futur président risque de se heurter aux réticences des élus
locaux, qui craignent les réactions terrifiées de leurs administrés.
La fermeture de Guantanamo pose enfin la question de l’avenir du système judiciaire élaboré spécifiquement pour ces prisonniers.
Les tribunaux d’exception chargés de les juger pour «crime de guerre»,
très critiqués pour leur peu de respect des droits de la défense, ne
devraient pas survivre à l’élection de M. Obama, qui les a dénoncés
pendant la campagne. Mais son équipe n’a pas encore annoncé par quoi
elle comptait les remplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guantanamo   Aujourd'hui à 19:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Guantanamo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RFA : Royal Fleet Auxiliary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: