Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alvaro Uribe au pied du mur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Alvaro Uribe au pied du mur   Sam 22 Déc - 1:27

Alvaro Uribe au pied du mur

Otages en Colombie . La guérilla a fait un geste en décidant de libérer trois otages et en demandant la médiation de Chavez. Le président colombien sous pression.

Le geste des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) de libérer trois otages n’a sans doute jamais suscité autant d’espoirs. Mais la prudence s’impose tant le chemin, de l’annonce à la libération effective, paraît aussi épais que la jungle colombienne. « L’ordre de les libérer en Colombie a été donné », a affirmé un communiqué reçu mardi par l’agence cubaine Prensa latina, et signé par le secrétariat des FARC, à propos de trois otages, Clara Rojas, son fils Emmanuel et la parlementaire colombienne Consuelo Gonzalez de Perdomo. La guérilla précise que ces otages seront remis à Hugo Chavez ou à tout autre personne qu’il désignerait. Le président vénézuélien, en déplacement en Uruguay, a confirmé l’authenticité de ce communiqué et déclaré qu’il réfléchissait à la manière de procéder.
L’urgence
d’un accord
Clara Rojas avait été enlevée le 23 février 2002 en
compagnie d’Ingrid Betancourt. Coordinatrice de la campagne électorale de la Franco-Colombienne, qui briguait la présidence de la Colombie, elle a donné naissance à Emmanuel en captivité. L’enfant est âgé de trois ans. Son père serait un guérillero des FARC. L’ex-députée libérale colombienne Consuelo de Perdomo est séquestrée depuis septembre 2001. Comme Clara Rojas et Ingrid Betancourt, elle fait partie du groupe de 45 otages dits « politiques » que la guérilla propose d’échanger, dans une zone préalablement démilitarisée, contre 500 guérilleros emprisonnés.
La libération sans contrepartie des trois otages et la reconnaissance du rôle joué par Chavez visent sans aucun doute à accroître la pression exercée sur le président colombien, Alvaro Uribe, pour qu’il fasse des concessions facilitant un échange humanitaire et ouvre la voie à une
négociation plus large. La France et de nombreux pays d’Amérique latine estiment cet accord urgent, surtout après la diffusion, le 30 novembre, de lettres, de vidéos, ainsi que de photographies saisies sur trois guérilleros des FARC arrêtés par l’armée colombienne et constituant des « preuves de vie » de 16 otages, dont Ingrid Betancourt, apparaissant dans ces documents usée et désespérée. Le 6 décembre, dans un message télévisé, le président français, Nicolas Sarkozy, s’était adressé aux otages et au numéro un des FARC, Manuel Marulanda, l’invitant à faire preuve d’humanité en libérant Ingrid Betancourt avant Noël.
À Paris, un prudent optimisme
Le lendemain Alvaro Uribe proposait aux FARC de négocier et de concrétiser l’échange humanitaire dans une « zone de rencontre » de 150 kilomètres carrés, définie pour une durée de trente jours, nul ne pouvant y pénétrer armé. Dans leur communiqué, les FARC rejettent la « zone de rencontre » proposée par le président colombien et réitèrent leur exigence d’une démilitarisation pendant 45 jours autour des municipalités de Florida et Pradera, dans le sud-ouest colombien, pour y rendre possible l’échange humanitaire, et au-delà, entamer le processus des négociations. Exigence à laquelle s’oppose Uribe.
Les FARC parlent également de geste de « réparation » à l’égard des familles des otages ainsi qu’envers le président Chavez et la sénatrice colombienne Piedad Cordoba, dont la médiation (pourtant confiée par Uribe) s’est brutalement achevée le 21 novembre dernier au prétexte que le président vénézuélien avait outrepassé le cadre de sa mission et donné une reconnaissance politique implicite aux FARC en s’adressant directement à elles.
À Paris, on affichait hier un prudent optimisme. « Ça va dans le bon sens », a dit, à la sortie du Conseil des ministres, Nicolas Sarkozy. Les efforts « communs et continus » avec la Suisse et l’Espagne et le rôle de médiateur du président Chavez ont été particulièrement mis en exergue lors de ce Conseil, selon le porte-parole du gouvernement. Le premier ministre avait auparavant indiqué que la France était disposée, avec d’autres pays européens et latino-américains, à accueillir des guérilleros des FARC qui viendraient à être libérés par Bogota en échange des otages.
L’espoir en tout cas entretient la flamme. Hier des dizaines de personnes se sont mobilisées, place du Trocadéro, à Paris, dans le cadre d’une journée de soutien à Ingrid Betancourt, sa famille et ses amis, appelant désormais le président Uribe à agir. L’annonce des FARC a été saluée comme une « nouvelle formidable » par les proches d’Ingrid Betancourt, qui considèrent, comme l’a dit sa fille, Mélanie Delloye, que c’est désormais au président colombien de « faire un geste à son tour ».
Bernard Duraud pour l'humanité.fr

Le jour où les gens comprendront que tous ces otages ne sont pas des victimes des FARC, mais du gouvernement pro-américain Colombien...

Le jour où les gens comprendront que les otages libérés ne le sont pas suite à une "Sarkozade" médiatique, mais grace à l'aide de Chavez...

Le jour où les médias diront la vrai vérité........

Ce jour là, mon site n'aura plus de raison d'exister, lol !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Alvaro Uribe au pied du mur   Sam 22 Déc - 12:08

vous allez voir qu'ils vont nous la rendre pour noël

le gros coup de pub de notre sarko scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
 
Alvaro Uribe au pied du mur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marche pied pour poussette
» lit à barreaux ou à tête et pied pleins ???
» Les poussettes avec marche pied integrer
» urgent ! comment on s'enlève un bout de verre dans le pied ?
» Marche-pied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: