Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 À propos de l’élection de Brignoles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Résistance
Râleur
Râleur


Nombre de messages : 117
Age : 48
Date d'inscription : 09/07/2013

MessageSujet: À propos de l’élection de Brignoles...   Dim 27 Oct - 21:39



Mais quel est donc le phénomène majeur de l’élection cantonale de Brignoles ? Est-ce l’élection d’un conseiller général du Front national, ou est-ce l’abstention ?

Pour la presse et les partis politiques de tous bords (mais y a-t-il vraiment plusieurs bords ?), la chose est claire : les réflexions, les analyses et les supputations portent sur l’élection du candidat FN, et sur rien d’autre. Pourtant, quand les deux tiers des électeurs ne se dérangent pas pour le scrutin, il y a quand même un vrai phénomène, non ?

Et encore, on ne nous annonce que des taux d’abstention pour l’ensemble du canton. On ne connaît pas les détails du vote de Brignoles, mais à Lille, quand l’abstention est de 60 % sur la ville, elle monte jusqu’à 75 % dans les quartiers populaires. Le Figaro laisse pointer une indication quand il dit que pour le second tour, « sur l'ensemble du canton de Brignoles, le taux de participation s'élevait à 47,47 % (soit 52,63 % d’abstention, NDLR) contre 33,40 % au premier tour. Et sur la ville même de Brignoles, le taux a dépassé les 50 % (50,2 %), contre 35,97 % (au premier tour, NDLR) ». En somme, la ville même a davantage participé que sa périphérie. Et les catégories populaires sont-elles plus en ville qu’en périphérie ? Si la réponse est oui, Brignoles serait une exception en France, car depuis trente ans, la politique du logement pousse la classe ouvrière dans les périphéries, réservant les centres-villes aux « élites ».

De plus, au premier tour de 2011, l’élection de Brignoles (invalidée par la suite, d’où la partielle de ces jours-ci) connaissait un taux d’abstention de 57 %, selon le ministère de l’intérieur, pour finalement atteindre 67 % ce coup-ci ! Non seulement on est face à un phénomène massif, mais en nette progression ! Et ça ne vaudrait pas le coup de tenter d’y réfléchir ?

Aujourd’hui, on nous parle de Brignoles, mais chacun d’entre nous peut facilement vérifier que dans son coin, on peut étayer la même analyse : l’abstention est massive, elle est populaire et en constante progression. Alors essayons de comprendre : a-t-on affaire à une bande de zombies, abrutis par la misère, l’alcool et la téléréalité, inconscients des enjeux, méprisables pour leur attitude indolente ? Ou bien faut-il voir dans l’abstention une position rationnelle ? Je penche pour cette dernière, fruit de l’expérience !

La mobilisation n’a-t-elle pas été forte pour chasser Nicolas Sarkozy et le remplacer par François Hollande ? Et quel est le résultat ? Y a-t-il eu une modification de la politique française sur les salaires et les retraites, sur les licenciements, sur l’Europe, sur l’asservissement à l’Empire, sur le combat mortifère contre les peuples du monde ? N’est-il donc pas rationnel de se poser la question : à quoi a servi mon vote ?

Si mon vote est dans l’incapacité d’obtenir une modification, aussi minime soit-elle, en faveur des intérêts du peuple, dites-moi pourquoi est-il alors si important d’aller voter ? À moins que ça ne serve simplement à déterminer l’individu qui représentera les intérêts du capital ? Pour ensuite lui reconnaître l’autorité de le faire ? Que cela se fasse sans moi est donc légitime…

« Ah ! Mais ça ne fait pas un programme ça », me rétorqueront les intransigeants du vote. À ceux-ci, je leur répondrai qu’au milieu du XVIIIème siècle, la déchristianisation a atteint peu à peu la majorité de la population, aussi bien dans les villes que dans les campagnes : le dimanche, les églises restaient quasiment vides !

Ce refus d’aller à la messe ne constitue pas un programme en lui-même, certes. Mais cela soustrait les non-participants à l’emprise idéologique de l’Église, soutien du féodalisme. Cela laisse libre d’embrasser d’autres idées, de se rendre perméables à d’autres influences, d’aller chercher ailleurs que dans les soutanes du curé une explication du monde, de se faire sa propre opinion… sans l’Église !

Actuellement, le peuple est scindé en deux parties : d’une part, 70 % d’abstentionnistes qui ne voient pas d’issue dans les scrutins qu’on nous propose, et d’autre part, 30 % d’accros au vote, convaincu que la fois prochaine, ça va être formidable !

Quand on a à cœur les intérêts populaires, à qui doit-on s’adresser prioritairement ? Aux 70 % de réfractaires aux politiques anciennes, ou aux 30 % qui cherchent à déterminer au fil des scrutins le candidat qui les trahira le mieux, comme cela se passe depuis trente ans ?

D.R.

http://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-de-l-election-de-brignoles-120796220.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.resistance-politique.fr/
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: À propos de l’élection de Brignoles...   Lun 28 Oct - 1:55

Très très bon sujet que tu lances DR : l'abstentionnisme .
Mais un autre débat devrait s'ouvrir aussi : celui sur la dépolitisation du peuple. Tous des nuls, je ne vote pas ; en attendant, les néo-fachos, eux votent et pourraient bien être élus bientôt !
Gauche/droite, toujours la même arnaque, on est d'accord ! Mais pourquoi les mécontents d'extrême droite sont si fidèles et toujours plus nombreux, alors que ceux d'extrême gauche ne votent plus ?
Si "monsieur abstention" ouvrait les yeux et votait LO, ou NPA, voire au pire Front de gauche, peut-être que ça nous éviterait de nous farcir un pseudo Musso ou Franco à venir, non ?

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: À propos de l’élection de Brignoles...   Ven 1 Nov - 13:33


à mon humble avis, ceux qui votent néo-nazis sont de deux genres,
complètement opposés du reste.
Ceux de l'extrême droite et ceux-là se bougent, effectivement,
et des gens de classe populaire déçus de la droite et de la gauche
et confrontés au chômage et aux problèmes de cohabitation avec des immigrants.
Si on regarde géographiquement les régions où le F.N. s'implante,
on voit le Sud de la France et le Nord-Pas de Calais : 
respectivement l'endroit par où l'immigration se fait
et l'endroit où les immigrants essaient de poursuivre vers l'Angleterre

ou le Nord de l'Europe.


Alors : voter, ne pas voter ?
( J'ai passé ma vie à me poser la question. )

C'est sûr que s'abstenir, c'est cautionner l'arrivée des néo-nazis.
Maintenant, NPA, LO et Front de Gauche n'arriveront jamais au pouvoir
et n'auraient pas la capacité de gouverner...
Ils ne font pas partie du clan des " élites " et seraient en butte au monde des affaires.



Voter, ne pas voter ?

Comme disait Coluche :

" Si les élections servaient à quelque chose, elles auraient été supprimées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: À propos de l’élection de Brignoles...   Dim 3 Nov - 2:59

Donc si je te suis bien, il ne sert à rien de voter pour un parti qui n'arrivera jamais au pouvoir ? En effet, pris comme ça, le Front National ne peut que monter et..............arriver au pouvoir un jour ou l'autre !

Pour ta classification en deux groupes opposés, je suis entièrement d'accord, et c'est justement là que je demande aux classes populaires de faire attention à leur choix électoral, car ce n'est surrement pas le FN qui défendra les pauvres (même s'ils sont français, pure race !). Et il n'y a pas si longtemps, le FN était très loin d'être élligible, tout comme les autres parties délaissés que je vante, et qui eux sont pour le peuple ...
Les pauvres se fourvoient, comme ils l'ont fait avec Hitler et Mussolini ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: À propos de l’élection de Brignoles...   Dim 3 Nov - 16:44

Chien Guevara a écrit:
Donc si je te suis bien, il ne sert à rien de voter pour un parti qui n'arrivera jamais au pouvoir ? En effet, pris comme ça, le Front National ne peut que monter et..............arriver au pouvoir un jour ou l'autre !

Pour ta classification en deux groupes opposés, je suis entièrement d'accord, et c'est justement là que je demande aux classes populaires de faire attention à leur choix électoral, car ce n'est surrement pas le FN qui défendra les pauvres (même s'ils sont français, pure race !). Et il n'y a pas si longtemps, le FN était très loin d'être élligible, tout comme les autres parties délaissés que je vante, et qui eux sont pour le peuple ...
Les pauvres se fourvoient, comme ils l'ont fait avec Hitler et Mussolini ...

Pour la première partie, on retombe en plein sur l'article de DR.
Et sur la réponse que tu lui as faite.
Je me demande d'ailleurs si son article est cynique ou satirique ?

Pour la seconde partie, c'est effectivement la montée en puissance du fascisme qui résulte de la situation.

Je note dans l'article de DR ce passage :

DR a écrit:
Aujourd’hui, on nous parle de Brignoles, mais chacun d’entre nous peut facilement vérifier que dans son coin, on peut étayer la même analyse : l’abstention est massive, elle est populaire et en constante progression. Alors essayons de comprendre : a-t-on affaire à une bande de zombies, abrutis par la misère, l’alcool et la téléréalité, inconscients des enjeux, méprisables pour leur attitude indolente ? Ou bien faut-il voir dans l’abstention une position rationnelle ? Je penche pour cette dernière, fruit de l’expérience !
C'est assez effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À propos de l’élection de Brignoles...   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 
À propos de l’élection de Brignoles...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A propos des noms des Magic Babies
» A propos des drogues
» a propos du sujet profite de sa grossesse......?
» Mythes à propos de bébé
» Brignoles-Il a dû appeler les gendarmes pour faire constater le décès de sa mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: