Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les fatals picards en concert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Les fatals picards en concert   Jeu 29 Nov - 2:29

LES FATALS PICARDS CE SOIR AU ROCKSTORE

«L’HUMOUR EST CETTE
POLITESSE DU DÉSESPOIR»



Les Fatals, sont des Transformers,
des extraterrestres réunis
autour d’une même passion. Celle
du rock blindé d’un humour qui
fait tâche. Un groupe aux 7 albums
studio en une décennie, aux 2
albums live, aux 1 000 concerts et
à la présence scénique unique. Laurent
Honel, guitariste nous sert
quelques mots savoureux. Ces
(non) Picards pure souche sont
Fatals, mais jamais fatalistes.
Homophobie, pédophilie, femmes
battues. Comment écrire
avec humour sur ces thèmes?
Laurent Honel : Je trouve ça plus
“facile” dans la mesure où le décalage
que suppose l’humour permet
de traiter de sujets difficiles sans
avoir l’air de se poser en donneur
de leçon. Et puis, comme disait je
ne sais plus... On va dire que c’est
Oscar Wilde, “l’humour est souvent
la politesse du désespoir”...
Au risque de banaliser ?
Le risque existe, mais il est préférable
de le prendre que de taire certaines
dérives de notre humanité
chancelante. Disons que c’est un
pis-aller... et puis notre grille de lecture
a toujours été forgée dans le
creuset du second degré. Oui, je
sais, c’est beau ! On dirait du
Guillaume Musso. Ou du Marc
Levy. Du Mussolevy quoi...
Les donneurs de leçons vous...
Indiffèrent. Nous savons nous montrer
très mauvais élèves parfois.
Fatal Picards ne rime décidément
pas avec sérieux. Il faudrait
changer le nom du groupe
sans doute. Ça vous travaille ?
Lorsque nous avons choisi le nom,
nous n’imaginions pas du tout
l’ampleur de cette aventure. Avec
le succès, nous avons décidé
d’assumer cette tare congénitale,
avec l’espoir que l’on ferait abstraction
de cette bannière, tout sauf
régionaliste. Sérieux nous le sommes.
On ne passe pas 12 ans sur
les routes de France
et de Bretagne sans
un minimum de professionnalisme.
Entre deux dates,
vous faites vivre
“La vie en Rock”
qui sera diffusée
en décembre sur
l’Énorme TV. Parlez-
nous de cette
expérience.
C’est une volonté de
faire de la télé mais
avec l’éclectisme qui
nous caractérise.
Nous avons signé
pour 12 émissions
durant lesquelles
nous allons essayer
d’amener des personnalités
du spectacle
à sortir des sentiers
battus par cette espèce de
consensus mou qui préside trop
souvent aux destinées des émissions
de divertissements actuelles.
Un peu à l’image de ce qui se faisait
dans les années 90. Mais avec
de la couleur.
En 2013, vous fêterez votre millième
concert. Alors ?
C’est une drôle de sensation.
Quand on était jeunes, la fête de la
musique c’était l’Everest, le seul
moment aussi où nous pouvions
espérer rencontrer des filles qui
veuillent bien de nous. Maintenant,
appelons ça une carrière.
Pour 5 000 euros, pour le Défithon,
vous êtes prêt à jouer en
privé chez quelqu’un. D’autres
défis de ce genre en tête ?
Pour 10 000, je veux bien venir
jouer chez toi au Scrabble. Attention,
je sais me servir du X presque
aussi bien que Rocco Siffredi.
Que doit-on vous souhaiter
avant (ou après) la sortie de
votre album en 2013 ?
La santé, comme disaient Mesrine
et ma grand-mère qui n’avait pas
oublié d’être intelligente. Et puis
des salles pleines, de bonnes bouteilles
de Bourgogne, et des dauphins
nus qui dansent devant nous
dans des piscines de champagne.
Vous parlez de vous en “Village
People du pauvre”, quelles sont
les particularités de chacun ?
Jean-Marc, c’est un peu le chef de
chantier du groupe : il a des muscles
et une propension certaine au
travail. Laurent, moi, c’est plutôt le
mec à lunettes : il passe son temps
à lire des livres alors qu’il ferait
mieux d’en écrire. Yves vient de
Nevers, mais il est gentil quand
même. Et puis c’est un sacré guitariste
et un super bassiste. Quant à
Paul, c’est notre beau gosse à
nous. Du coup, on est un peu comme
les Transformers : quand il en
manque un, ça marche moins
bien. â Recueilli par Valérie Marco
£ Rockstore, rue de Verdun. Ce soir,
20 h 30. 26 €. A Sauramps Odyssée,
conférence à 17 h 30 avec présentation de
leurs coups de coeur. Dédicace à 18 h.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les fatals picards en concert   Jeu 29 Nov - 2:34

J'ai adoré le concert, j'ai un poster dédicacé (x2) et des photos du concert et des membres après le concert (avec les fistons) : aussi sympas que pros les fatals !

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Les fatals picards en concert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les clichés des régions.
» PICARDIA (Forums des généalogistes picards et valdoisiens)
» Permutation de EGM 41/2 Limoges vers escadrons picards de la 9
» Lé côsins Picards.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'art sous toutes ses formes ... :: Musique-
Sauter vers: