Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Flexibilité : la négociation de tous les dangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Flexibilité : la négociation de tous les dangers    Dim 7 Oct - 16:41

4 octobre 2012
l'Humanité.fr

Les discussions sur la sécurisation de l’emploi s’ouvrent aujourd’hui. Le Medef réclame à cor et à cri plus de flexibilité, au nom de la compétitivité. Hors de question pour la CGT. La perspective d’un « accord gagnant-gagnant » voulu par François Hollande paraît aléatoire.

study
«Un compromis historique. » François Hollande attend beaucoup de la négociation sur la sécurisation de l’emploi qui s’ouvre aujourd’hui. Cette discussion, qui réunit les syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC) et le patronat (Medef, CGPME, UPA), doit, selon le président, concilier deux objectifs : donner plus de souplesse aux entreprises et plus de protection aux salariés.

En France, alors que la précarité a explosé – trois embauches sur quatre se font en CDD –, le gouvernement souhaite que le CDI redevienne la forme normale d’embauche. Pour dissuader les entreprises d’avoir recours systématiquement aux petits contrats, la plupart des organisations syndicales sont favorables à une modulation des cotisations sociales, et notamment celles sur l’assurance chômage. Mais Laurence Parisot, présidente du Medef, veut renvoyer le sujet aux négociations Unedic. Une position qui risque d’être difficile à tenir tant la mesure fait consensus auprès des syndicats.

Le Medef n’a qu’une chose en tête : exiger plus de flexibilité. Les chefs d’entreprise, comme le patron de Renault, Carlos Ghosn, réclament à cor et à cri « de baisser le coût du travail », au nom de « la survie » de l’entreprise ! Et le patronat met la pression sur le gouvernement. Avec un budget 2013 qui taxe plus les sociétés, Laurence Parisot estime qu’il y a un « non-choc de compétitivité ». Pour la présidente du Medef, « notre pays souffre d’un handicap de compétitivité. Il y a une série de contraintes qui freinent les entreprises », se lamente-elle.



FO et la CGT refusent tout

net ce chantage à l’emploi

Et voilà le spectre de la « compétitivité-emploi », accord d’ajustement du temps de travail et du salaire au niveau de l’entreprise, voulue par Nicolas Sarkozy, qui refait surface. FO et la CGT refusent tout net ce chantage à l’emploi et plus de flexibilité pour les entreprises. « Impossible, considère Agnès Le Bot, négociatrice pour la CGT, quand on connaît la situation actuelle de l’emploi en France ! » La CGT aura une attitude « exigeante, constructive, et transparente » lors des négociations. Agnès Le Bot met en avant la proposition de sécurité sociale professionnelle « pour que la personne, quelle que soit sa situation, conserve ses droits à une complémentaire santé, le droit à la formation… ». De son côté, Stéphane Lardy, négociateur pour FO, n’attend pas de miracle des discussions. « Ça fait trente ans qu’on a toujours plus de flexibilité, il faut arrêter ! » Le syndicat souhaite mettre en avant le chômage partiel plutôt que les accords de compétitivité. Au contraire, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC seraient d’accord pour donner plus de souplesse au patronat. Pour le leader cédétiste François Chérèque, les accords compétitivité-emploi seraient acceptables s’ils étaient « encadrés » et assortis de « garanties » pour les salariés. La CFTC souhaite, « en contrepartie », que « les salariés participent à la gouvernance de l’entreprise ».

Pour le Medef, le licenciement doit aussi être simplifié. Qu’importe si la France compte déjà plus de 5 millions de chômeurs ! Le patronat estime qu’il faut raccourcir et sécuriser les procédures de licenciement collectif et plafonner les dommages et intérêts. En échange, il est prêt à accorder la portabilité de certains droits aux salariés. Pour « parvenir à un climat de confiance qui permette d’atténuer deux grandes peurs, celle du chômage et celle de l’embauche », insiste Laurence Parisot, reprenant la vieille rengaine patronale qui considère que plus de flexibilité facilite l’embauche. Agnès Le Bot relève que « le Medef est très à l’offensive », et demande au contraire plus de droits pour les salariés. « Nous proposons que le juge intervienne plus tôt dans la procédure de plan social et de donner un droit suspensif au comité d’entreprise », indique-t-elle.

Les syndicats et le patronat se verront tous les jeudis jusqu’à la fin de l’année. François Chérèque a prévenu mardi : « Si cette négociation ne va pas jusqu’au bout, ce sera un échec aussi pour les partenaires sociaux. » Les syndicats dits réformistes semblent donc prêts à faire des concessions. Mais un « accord gagnant-gagnant » comme le souhaite François Hollande s’annonce compliqué tant le patronat campe sur ses positions. Si aucun accord n’est conclu, le gouvernement devrait s’emparer de ces questions pour légiférer en 2013.

Les exigences européennes

Le pacte européen pour l’euro plus, conclu par Nicolas Sarkozy et les dirigeants de la zone euro à la fin mars 2011, exige de chaque pays membre, prétendument pour « encourager la compétitivité », un « réexamen des dispositions de fixation des salaires afin d’accroître la décentralisation dans le processus de négociation ». Par ailleurs, le sommet des chefs d’État et de gouvernement européens du 8 novembre dernier demande « d’accroître 
la flexibilité (du travail – NDLR) au niveau des entreprises ».


Cécile Rousseau

http://www.humanite.fr/social-eco/flexibilite-la-negociation-de-tous-les-dangers-505538
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Flexibilité : la négociation de tous les dangers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tremblay: le bus de tous les dangers
» Chemins d'école, chemins de tous les dangers.(vidéos documentaires.)
» L'île de tous les dangers (Natasha Cooper)
» Les chaussures chinoises de tous les dangers-
» Boujou a toutes et a tous,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: