Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs   Mar 11 Sep - 23:11

Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libération a raison pour (au moins) 3 motifs

Par Philippe Moreau Chevrolet


LE PLUS. Si "Libération" voulait faire parler de lui, c'est réussi. Sa une sur Bernard Arnault fait jaser et les critiques, y compris sur Le Plus, sont virulentes. Et si le quotidien avait vu juste ? Et si cette une, si provoc' soit-elle, était nécessaire ? Explications avec notre chroniqueur Philippe Moreau-Chevrolet, consultant en communication.


"Casse-toi riche con !" : la une de Libération sur Bernard Arnault ne passe pas inaperçue


François Hollande s'est fait voler la vedette par... "Libération".


Au lendemain de l'intervention du Président de la République sur TF1, on ne parle que de "ça" : la une de "Libération". La une qui attaque Bernard Arnault et le montre avec une valise à la main, avec ce titre : "Casse-toi riche con".

Bernard Arnault s'enlise

Le PDG de LVMH a commis l'erreur de confirmer samedi son intention de demander la nationalité belge. Aussitôt, la nouvelle a circulé sur les réseaux sociaux, Twitter en tête, provoquant la polémique. La première fortune de France est accusée de préparer son exil fiscal, et d'avoir voulu faire un "coup" médiatique pour mettre la pression sur François Hollande, à la veille de son intervention sur TF1.

Bernard Arnault reconnaît avoir demandé la double nationalité franco-belge. Mais il dément toute intention d'exil fiscal. Mais alors pourquoi une telle annonce, à la veille de l'allocution de rentrée de François Hollande ? Ses explications ne sont guère convaincantes.

"Libé" n'est que le reflet de l'opinion

La gauche de la gauche, par la voix de Jean-Luc Mélenchon, attaque au canon : "Les riches, les importants, les puissants n’ont d’autre patrie que l’argent", "Ces gens sont des parasites". Au PS, on parle de "trahison", à l'UMP on dénonce une décision "inadmissible et honteuse". Quand Marine le Pen en rajoute sur le registre émotionnel, en se déclarant "très choquée".

Même François Hollande, sur TF1, condamne Bernard Arnault : "Il aurait dû bien mesurer ce que signifiait demander une autre nationalité parce que nous sommes fiers d'être Français".

Bref, la condamnation de la classe politique est unanime.

Et c'est précisément ce que traduit la une sans appel de "Libé". "Libé" ne fait qu'illustrer, sans hypocrisie, d'une manière crue, et c'est son rôle, un état de l'opinion. Une radicalisation de l'opinion.

Cette colère est logique

Les Français s'apprêtent à traverser une crise sans précédent. Ils en ont conscience. Toutes les enquêtes le montrent. Ils savent que les sacrifices - 20 milliards d'euros de charges supplémentaires, dont 10 milliards reposeront sur les ménages - seront importants. Mais contrairement aux crises précédentes, ils n'en perçoivent pas l'issue. Les "deux ans" demandés par le président de la République donnent l'impression qu'on cherche à gagner du temps.

Dans ces conditions, la colère contre Bernard Arnault est logique. On peut penser que cette colère se poursuivra, contre d'autres cibles. Qu'elle s'amplifiera. Qu'elle ne se cantonnera pas aux pages des journaux. Et qu'elle finira par s'exprimer dans la rue. Comme chez nos voisins européens, Espagne et Grèce en tête. C'est un scénario qui n'est absolument pas souhaitable, mais qui est probable.

La une de "Libé" est nécessaire pour 3 raisons

Certes, la une de "Libéraion" n'est pas neutre. Le quotidien essaie de recoder le sujet sur Bernard Arnault en débat droite-gauche. Il détourne une expression de Nicolas Sarkozy. Il tente de réanimer le clivage de la présidentielle pour surfer dessus : le PS incarnant le peuple, la droite incarnant le "bling-bling" et la valise. Tout cela est vrai. Mais la une de "Libé" n'en était pas moins utile au débat. Voire, osons le mot, nécessaire.

La une de "Libé" permet, et c'est une grande vertu, de se poser plusieurs questions.

1. Pourquoi en France les élites ont-elles "la tentation de la valise", de l'émigration, en cas d'alternance politique ? La guillotine n'est plus en activité. Dans ces conditions, doit-on vraiment débattre de nos enjeux nationaux à coup de chantage au départ ? Cela vaut pour Bernard Arnault à droite, comme pour Yannick Noah à gauche. Il y a des façons plus adultes de dialoguer.

2. Il faut être cohérent. Ce qu'on demande à Bernard Arnault, pourquoi ne le demande-t-on pas aux autres ? Est-il admissible que des athlètes résidant fiscalement à l'étranger, par exemple, représentent la France dans des compétitions internationales ? Non. François Hollande a très bien fait de préciser dimanche soir que la taxe de 75% sur les hauts revenus s'appliquerait à tout le monde. Sans exception. L'inverse n'aurait pas été compris. La rigueur s'applique à tous.

3. La une de "Libé" est utile parce qu'elle révèle le fond du débat actuel. Le vrai fond.

La lutte des classes en arrière plan

Si François Hollande sur TF1 a recentré le débat autour de Bernard Arnault sur la question du patriotisme - "Nous sommes fiers d'être Français" -, ce n'est pas un hasard. La phrase avait été écrite à l'avance par les speechwriters de l'Elysée. C'est un trait de l'époque. C'est une façon de communiquer avec l'électorat populaire, ou de tenter de le faire. Et par électorat populaire, on entend désormais électorat séduit par le FN de Marine Le Pen. Le FN dont le spectre plane sur toute cette séquence. Personne, probablement, n'en a plus conscience que François Hollande, qui raisonne aussi en termes électoraux.

Au fond, la valise de Bernard Arnault symbolise une frontière. La frontière entre "eux" et "nous". "Eux" les traîtres qui quittent le pays en cette période de trouble. "Eux" les élites. "Nous" le peuple. Le peuple qui reste et les voit prendre l'avion. Un peuple qui se cherche. Et commence, c'est inquiétant quand même, par se désigner des ennemis.

Mais qu'on ne tire pas sur "Libé". Qu'on ne tire pas sur le messager.

Source : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/623311-bernard-arnault-casse-toi-riche-con-liberation-a-raison-pour-au-moins-3-motifs.html

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs   Ven 14 Sep - 13:15

Comme titre le Canard :
study
" Wallons, enfants de la Patrie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs   Lun 17 Sep - 1:08

LVMH, c'est l'argent du luxe ! Et on ose encore parler de crise ?

Petit rappel du dictionnaire : Luxe, définition :
Caractère de ce qui est coûteux, raffiné, somptueux .
Environnement constitué par des objets coûteux ; manière de vivre coûteuse et raffinée.
Plaisir relativement coûteux qu'on s'offre sans vraie nécessité .

En période de crise, le luxe ne devrait même plus exister. Et pourtant, en 2011, savez-vous quels étaient les deux plus hauts salaire français ?
5 500 442 euros Belloni Antonio LVMH (458 ans de SMIC)
4 546 863 euros Arnault Bernard LVMH (379 ans de SMIC)

Alors moi, je dis "oui" à la "une de libé !! cheers

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs   Mar 18 Sep - 23:22

Oui...
avec un riche de plus qui s'évade : Hughes Taittinger.

Jusqu'aux Belges qui s'énervent.

http://www.leparisien.fr/economie/affaire-arnault-manifestation-contre-les-rentiers-en-belgique-14-09-2012-2164917.php
14 septembre 2012
study
Affaire Arnault : manifestation contre les «rentiers» en Belgique

L'affaire Bernard Arnault a relancé avec force cette semaine le débat sur la fiscalité en Belgique, où plusieurs milliers de personnes ont manifesté vendredi contre les «rentiers» tandis que les partis de gauche réclamaient de taxer davantage les revenus du capital.

Le tranquille quartier d'Ixelles dans le sud de Bruxelles, où Bernard Arnault possède un appartement, a donc vu défiler entre 8000 et 10 000 personnes ce vendredi matin lors d'une manifestation «pour une fiscalité plus juste».

«Le choix de ce lieu est symbolique car Ixelles abrite, malheureusement, des rentiers qui éludent l'impôt», a justifié Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, un des deux plus important syndicat du pays.

Les manifestants en veulent aux «SDF, les Sans Difficultés Financières».

Le syndicat proche des socialistes s'est défendu de «viser» les Français en particulier, même si «le cas Arnault est dans toutes les têtes». «Ils sont environ 200 000 à vivre en Belgique et seuls de 2000 à 5000 sont des rentiers. Nous ciblons ceux qui se servent de la Belgique pour éviter de payer leurs impôts en France», a précisé Mme Demelenne.
«Nous sommes venus déranger le confort des SDF, les Sans Difficultés Financières», s'amusait une jeune manifestante.

Avant la manifestation, le représentant de l'UMP en Belgique, Jérémy Michel, avait appelé la FGTB à ne pas «pratiquer l'amalgame entre la venue de Bernard Arnault et les Français vivants en Belgique qui, pour 98% d'entre eux, ne sont pas des évadés fiscaux».

Une affaire aux multiples rebondissements

Pour rappel, l'affaire Arnault a éclaté en fin de semaine dernière lorsque le milliardaire français Bernard Arnault, patron du groupe LVMH et 4e fortune mondiale selon le magazine américain «Forbes», demande la nationalité belge. Soupçonné de vouloir profiter de la fiscalité avantageuse du plat pays pour les plus fortunés, il a été pris à partie par des responsables politiques comme Olivier Besancenot, pour qui Arnault a «envoyé un bras d'honneur» au président Hollande et à ses projets fiscaux, et surtout par le quotidien «Libération» dont la Une du Lundi 10 Septembre a beaucoup fait parler d'elle. On y voit le patron du groupe LVMH en photo une valise à la main, accompagné du titre «Casse-toi riche con !». L'homme d'affaire a rapidement décidé de porter plainte pour insulte et le journal a rebondi le lendemain en titrant «Bernard si tu reviens, on annule tout», deuxième référence à Nicolas Sarkozy, dont Bernard Arnault est réputé très proche.

Le patron du groupe de luxe LVMH a démenti à deux reprises que sa demande d'obtention de la nationalité belge soit liée à des raisons fiscales ou à l'intention du gouvernement français de taxer à 75% les plus hauts revenus. Ces démentis n'ont pas convaincu tout le monde et l'affaire s'est désormais invitée dans le débat politique belge. La gauche s'en est saisie pour dénoncer une Belgique plus que jamais «paradis pour les rentiers et enfer pour les travailleurs».

Le patron du PS, Thierry Giet, a ainsi dénoncé vendredi le fait que les rentrées fiscales étaient liées à 75% aux revenus du travail et à 25% seulement à ceux du capital. Et de donner l'exemple de millionnaire Mitt Romney, le candidat républicain américain qui, s'il habitait en Belgique, payerait quinze fois moins en impôt que ce qu'il paie dans son pays, selon les calculs du PS. «Il faut donc rééquilibrer la taxation entre revenus du travail et du capital», a-t-il proposé.

Mais le débat sur cette question s'annonce particulièrement sensible dans le contexte politique actuel, alors que la coalition au pouvoir repose sur un équilibre extrêmement précaire entre six partis de gauche, de droite et du centre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs   Sam 22 Sep - 0:49

C'est bien que les belges s'énervent ! Laughing

Quant à Taitinger, vendre du champagne en provenance d'un pays étranger ? Je lui souhaite bon courage ! Déjà que hors région, l'appellation n'a plus lieu d'être ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs   Aujourd'hui à 0:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Arnault, "casse-toi riche con" : Libé a raison pour (au moins) 3 motifs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» P902 Libération
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» casse tete 4 sieges autos.
» dans la série congés mater/ je veux les professions libéra
» Casse-tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: