Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cuba: décès du dissident Oswaldo Paya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Cuba: décès du dissident Oswaldo Paya   Jeu 26 Juil - 1:24

Cuba: décès du dissident Oswaldo Paya, les proches demandent une enquête


Par AFP, publié le 23/07/2012 à 17:37, mis à jour à 22:48

LA HAVANE - Les proches du dissident cubain Oswaldo Paya ont demandé lundi l'ouverture d'une "enquête transparente" sur l'accident de voiture, qui a coûté dimanche la vie au prix Sakharov 2002 des droits de l'homme du Parlement européen, un des plus respectés opposants historiques au régime communiste cubain.
Cuba: décès du dissident Oswaldo Paya, les proches demandent une enquête

Le dissident cubain Oswaldo Paya, prix Sakharov 2002 des droits de l'homme du Parlement européen, le 23 octobre 2002 à La Havane

"Les circonstances de l'accident ne sont pas claires et toutes les hypothèses sont envisageables", affirme un courriel du Mouvement chrétien Libération (MLC), fondé par Oswaldo Paya en 1988, en demandant "à la junte militaire cubaine une enquête transparente".

Une fille du dissident décédé a affirmé dans un enregistrement audio qu'il ne s'agissait "pas d'un accident".

"Selon les informations que nous ont fait parvenir des gens qui voyageaient avec lui, il y avait une voiture qui a essayé de les faire sortir de la route, qui les a percutés à plusieurs reprises, nous pensons donc qu'il ne s'agit pas d'un accident, qu'on a essayé de lui faire du mal et qu'on l'a finalement tué", a déclaré Rosa Maria Paya, cité par le quotidien américain de Miami (Etats-Unis), El Nuevo Herald.

"Ce qui s'est passé est de la responsabilité du gouvernement cubain", a pour sa part affirmé à l'AFP à Miami Omar Lopez Montenegro, de la Fondation nationale cubano-américaine (FNCA), fer de lance de l'anti-castrisme en Floride, en dénonçant "un accident provoqué".

Selon l'opposition cubaine à Miami, Oswaldo Paya avait déjà subi plusieurs agressions de ce genre avec des automobiles, dont une avait provoqué un accident il y a trois semaines à La Havane.

La Commission cubaine des droits de l'homme et de la réconciliation nationale (CCDHRN), interdite mais tolérée par les autorités cubaines, a en revanche avalisé la thèse d'un simple accident.

"Nous avons demandé à nos correspondants locaux de se rendre sur les lieux de l'accident", a expliqué à l'AFP le président de la Commission, l'opposant Elizardo Sanchez. "Ils ont vu l'arbre sur lequel s'est écrasé la voiture, ont constaté que, compte tenu des dégâts, le choc a été violent et qu'il n'y avait pas d'autre véhicule impliqué", a affirmé Elizardo Sanchez.

Selon les autorités cubaines, le dissident est décédé dans l'accident d'une voiture de location, qui est sortie de la route et a heurté un arbre dimanche en début d'après-midi à une vingtaine de kilomètres de Bayamo, dans le sud-est de l'île. Un militant du MCL a également trouvé la mort et deux autres occupants du véhicule, un Suédois et un Espagnol, ont été légèrement blessés.

Aucun des deux blessés européens --deux jeunes militants politiques conservateurs-- n'a apporté publiquement de témoignage sur les circonstances de l'accident.

La dépouille d'Oswaldo Paya qui avait conquis sa notoriété internationale en défendant en 2002 son "Projet Varela" de référendum sur des réformes en faveur des libertés de base, est arrivée lundi en fin de journée à La Havane. Ses obsèques devaient être organisées mardi.

La presse cubaine qui n'évoque habituellement pas les activités des dissidents, a brièvement fait état lundi d'un "regrettable accident de la route", qui a causé la mort des "citoyens cubains Oswaldo Paya Sardiñas, habitant à La Havane, et Harold Cepero Escalante, originaire de Ciego de Avila", sans mentionner leur activité politique.

A Washington, le président américain Barack Obama a loué "la lutte non-violente pour la liberté et les réformes démocratiques" menée par Oswaldo Paya.

"Nous resterons inspirés par la vision et l'engagement de Paya pour un avenir meilleur pour Cuba et sommes persuadés que son exemple et son leadership moral lui survivront", a déclaré la Maison-Blanche dans un communiqué.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Cuba: décès du dissident Oswaldo Paya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» Rouen, acte de décès de Nicolas MIRBECK, an IV (1795)
» Décès du père de notre collègue ATTIOUI à DTM
» Archives départementales - Inventaire après décès
» Meules ? sur inventaire après décès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: