Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coût de l'électricité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Coût de l'électricité   Ven 20 Juil - 4:25

Electricité : les incertitudes du sénat pétries d’une certitude
http://www.journaldelenvironnement.net/article/electricite-les-incertitudes-du-senat-petries-d-une-certitude,30006


Le 18 juillet 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg



Le coût de l'électricité pourrait croître de 50% en 10 ans.

Si rien ne change, le coût de l’électricité va exploser dans les années qui viennent. Pour éviter cette catastrophe socio-énergétique, les sénateurs préconisent d’économiser l’énergie. En attendant la conférence sur la transition énergétique de l’automne.

Les politiques ont parfois tendance à se faire peur tout seul. Dit autrement, ils n’ont pas toujours le courage d’annoncer à leurs électeurs et administrés des vérités qui dérangent mais que l’on connaît depuis belle lurette. Prenez le prix de l’électricité. Voilà des années, que les experts de tous bords nous annoncent la hausse inéluctable des prix du MWh. Un sujet pourtant tabou pour les gouvernants!

A un point tel qu’on ne cesse, depuis des années, de tricoter des tarifs régulés visant à masquer aux consommateurs l’inéluctable. Ce qui au passage vaut à Paris de sérieuses remontrances de Bruxelles. Ce qui vaut aussi aux électriciens un développement de la consommation et du nombre de pointes électriques. Fort heureusement, l’ère du déni semble être révolue.

Tout commence le 31 janvier dernier. Ce jour-là, la Cour des comptes publie son très attendu rapport sur les coûts de la filière nucléaire [JDLE]. Ses principaux chiffres sont impressionnants : le coût de la construction du parc est estimé à 96 Md€. Le montant de la facture de la totalité de la filière (recherches, réacteurs en service et arrêtés, du cycle du combustible et du démantèlement de la plupart des réacteurs) est évalué à 228 Md€.

Mais ce montant est appelé à croître, rappelaient les magistrats. Pour des raisons structurelles et conjoncturelles, les coûts de construction ne cessent de grimper: 1,07 M€ le mégawatt pour les réacteurs de 900 MW, 2,06 M€/MW pour les tranches du palier N4 et probablement 3,7 M€/MW pour l’EPR. Les installations d’enrichissement du combustible et de recyclage des combustibles usés (hors MOX) ont coûté 15 Md€, dont la moitié a été réglée par les clients étrangers de Cogema-Areva. Mais certains d’entre eux, comme le Japon, l’Allemagne et la Suisse, risquent de se faire de plus en plus rares à La Hague. De quoi plomber la rentabilité de la plus grande usine de France.

Pour les coûts à venir, le flou reste de rigueur. A en croire les principaux industriels du secteur, la gestion des combustibles usés, le démantèlement des installations et la gestion à long terme des déchets radioactifs nécessiteront environ 80 milliards d’investissements. Une estimation non validée par la rue Cambon, «notamment en l’absence d’expérience réelle et comparable de démantèlement dans l’histoire», expliquait le premier président de la Cour des comptes.

Prenant prétexte de cette imprécision, le sénateur Vert Jean Desessard a obtenu, en février dernier, la création d’une commission d’enquête sur le «vrai» prix de l’électricité. Rapidement, une commission sénatoriale, composée d’élus de tous bords, s’est mise au travail. Et, malgré la vacance parlementaire, a accouché d’un pavé de plus de 400 pages, rendu public ce matin.

Sans surprise, les sénateurs relèvent quelques pépites, bien connues des observateurs. Le prix TTC du MWh tricolore est l’un des moins chers de l’UE: environ 130 euros/MWh. Soit deux fois moins qu’au Danemark. Curieusement, la France apparaît comme le pays de l’UE dont la facture d’électricité des ménages est la plus élevé: 852 euros par an, en moyenne, soit deux fois plus que la moyenne européenne. «Cela est imputable, explique Jean Desessard, non seulement à l’importance du chauffage électrique en France, mais aussi à la croissance des usages spécifiques de l’électricité.» Et de fait, les Français consomment 27% de plus d’électricité pour alimenter téléviseurs, ordinateurs personnels ou sources d’éclairage que les Allemands. Une bizarrerie mise à jour, il y a de nombreux mois, par Bernard Laponche, ancien patron de feue l’agence française pour la maîtrise de l’énergie.

On le croyait bien connu, le coût de production du courant nucléaire est, en fait, à géométrie variable. S’appuyant sur la loi NOME, le gouvernement précédent l’a fixé à 42 euros/MWh. Soit 7,5 euros de moins qu’estimé par la Cour des comptes. Mais 12,2 euros de moins (toujours selon la Cour des comptes), une fois pris en compte les investissements imposés par l’après-Fukushima. Voilà pour les certitudes.

Car, à l’instar des magistrats, les sénateurs ont aussi quelques incertitudes sur la façon d’estimer le coût à venir du kWh: quel coût pour la gestion des déchets, des matières nucléaires valorisables, la prise en compte des externalités. Le rapport ne le dit pas, mais certains de ses auteurs laissent entendre que, tout pris en compte, le MWh nucléaire pourrait flirter avec les… 75 euros. De quoi ébranler bien des certitudes et effrayer les ménages les plus modestes. Et ce n’est pas tout.

Parce qu’il faut moderniser les réseaux de transport et de distribution d’électricité, poursuivre le développement des énergies renouvelables, déployer les compteurs communicants, renforcer le parc nucléaire existant, la facture sera beaucoup plus lourde encore pour les électriciens et donc les consommateurs. «Il faudra investir 400 milliards d’euros dans le secteur électrique en 20 ans», chiffre Jean Desessard. Dit autrement, comme le faisait déjà en début d’année le président de la Commission de régulation de l’énergie [JDLE], le prix du kWh, facturé au client, devrait progresser de 49% entre 2011 et 2020.

Constructifs, les sénateurs proposent des scénarios pour tenter d’éviter le krach socio-électrique. Les membres de la commission n’ayant pas réussi à se mettre d’accord, chaque tendance a proposé le sien. Côté écolo, c’est celui de la sobriété qui est mis en avant. Au menu : abandon du nucléaire, économies d’énergies et très fort développement des énergies renouvelables. Porté par une majorité socialo-conservatrice, le scénario «intermédiaire» prévoit un allongement de la durée de vie des réacteurs nucléaires à 50 ans, un développement de l’éolien, la construction de quelques réacteurs EPR. Il apparaît, au vu des coûts connus, comme le moins cher. Moins cher en tout cas que le scénario «nucléaire nouvelle génération», dans lequel la durée de vie des réacteurs est allongée, le nombre d’EPR construit est significatif. Le tout en attendant les réacteurs de quatrième génération (des surgénérateurs).

Idéologiques, ces visions n’ont aucune chance de converger. Pour autant, le rapport du sénat est-il inutile? Pas nécessairement. Car, en reprenant à leur compte les résultats de différentes études (Cour des comptes, Négawatt, Global Chance), les élus de la chambre haute donnent un quitus politique aux deux probables résultats de la conférence sur la transition énergétique que Delphine Batho doit organiser au second semestre. D’une part, réduire la part de l’énergie nucléaire dans la production d’électricité. D’autre part, lancer une grande politique de maîtrise des consommations d’énergie. Fallait-il un troisième débat national sur l’énergie pour en arriver à cette conclusion?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Coût de l'électricité   Ven 20 Juil - 4:36

La facture (moyenne) d'électricité des Français dépassera 1.300 euros par an en 2020
http://lci.tf1.fr/economie/consommation/la-facture-d-electricite-des-francais-depassera-1-300-euros-par-7421170.html
le 18 juillet 2012 à 15h26 , mis à jour le 18 juillet 2012 à 15h32

La facture moyenne d'électricité d'un ménage français va s'alourdir de 50% d'ici 2020 et atteindre 1.307 euros par an contre 874 euros en 2011, à cause des investissements élevés du renouvelable et ceux croissants du nucléaire, selon un rapport de sénateurs présenté mercredi.

Commencez dès maintenant à faire des économies ! La facture moyenne d'électricité d'un ménage français va s'alourdir de 50% d'ici 2020 et atteindre 1.307 euros par an contre 874 euros en 2011, à cause des investissements élevés du renouvelable et ceux croissants du nucléaire, selon un rapport de sénateurs présenté mercredi. "Se pose aujourd'hui la question d'énormes investissements, on peut parler de 400 milliards d'euros à horizon de 20 ans", a souligné le rapporteur écologiste de cette commission, Jean Dessessard, lors d'une conférence de presse.

Sur l'augmentation de 433 euros attendue sur la facture (qui est hors TVA), 28% viendront de la taxe dite CSPE (qui inclut notamment les tarifs d'achats subventionnés des énergies renouvelables), 37% des réseaux électriques et 35% de la production d'électricité elle-même. Il ressort des évaluations des sénateurs que les coûts de l'électricité nucléaire française sont encore sous-évalués: en incluant les travaux de maintenance post-Fukushima, la commission les évalue à 54,2 euros par mégawatheure.

C'est plus que l'évaluation du rapport de référence publié par la Cour des Comptes au début de l'année (49,5 euros) et plus que le prix de l'accès régulé à l'électricité nucléaire historique (ARENH), c'est-à-dire le prix officiel du courant nucléaire, qui est de 42 euros depuis le 1er janvier.

75 euros le mégawatheure avec les "incertitudes"

Le rapport, comme celui de la Cour des Comptes publié au printemps, relève aussi des "incertitudes" supplémentaires notamment sur le démantèlement, plus les coûts d'assurances pour un accident ou des frais de recherche publiques. Des coûts qui porteraient le total à 75 euros du mégawatheure, même si la commission s'est refusée à effectuer officiellement cette addition "parce qu'on a pas voulu rajouter des incertitudes aux incertitudes", selon M. Dessessard.

Les travaux de la commission, présidée par le sénateur UMP Ladislas Poniatowski, ont été adopté par tous les membres à l'exception des communistes qui ont voté contre, dénonçant une logique de "justification de l'augmentation du coût de l'électricité". Des sujets sensibles comme l'avenir du nucléaire ont aussi été évacués en annexes, et n'ont pas fait l'objet d'un vote, ont précisé les membres de la Commission.

Côté renouvelables, les sénateurs relèvent que l'éolien terrestre est "d'ores et déjà une filière mature et compétitive", avec un prix de 82 euros du mégawatheure. L'éolien en mer reste encore beaucoup plus cher - plus de 220 euros - tandis que le photovoltaïque culmine toujours entre 229 à 371 euros, même si on est redescendu de sommets de 580 euros du fait du tour de vis sur les tarifs d'achat.

La France, qui s'est engagée à atteindre 27% d'électricité renouvelable en 2020 (contre 13% l'an passé), reste l'un des pays les moins chers d'Europe pour l'électricité. Mais les sénateurs soulignent que la consommation étant plus élevée, la facture totale se retrouve gonflée par rapport à nos voisins. Les économies d'énergie, le stockage d'électricité et les réseaux intelligents sont considérés comme les pistes pour alléger les factures.

le 18 juillet 2012 à 15:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Coût de l'électricité   Mar 24 Juil - 0:36

Mais c'est bizarre que les tarifs de l'énergie ne soient pas pris en compte dans l'inflation. Sans doute parce que ce sont des dépenses incontournables ... Question Exclamation ... Question

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Coût de l'électricité   Mar 24 Juil - 6:08

Dans un certain sens, le coût de l'énergie ( de l'électricité notamment ) est intégré dans l'inflation, puisqu'elle intervient dans le coût de transformation de la plupart des objets manufacturés.
C'est pour cette raison que le prix de vente du kwh était jusqu'alors fixé par le ministre de tutelle, donc le ministre de l'industrie. Non pas en fonction des coûts réels, mais de l'impact sur l'indice des prix, l'inflation..
Mais les actionnaires privés de l'énergie ( EdF notamment ), la provision nécessaire au démantèlement des centrales nucléaires, ..font monter sensiblement les coûts futurs ( et présents ) de l'électricité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Coût de l'électricité   Jeu 26 Juil - 1:06

Tout à fait d'accord avec toi, le prix de l'énergie entre indirectement dans le "panier de la ménagère" ; mais je parlais de la dépense directe de tout citoyen pour son énergie au quotidien. Et celle-là n'est pas prise en compte dans l'évaluation du coût de la vie.
En plus tu soulèves un autre problème : le fait qu'elle soit déjà répercutée sur tout ce que l'on achète, nous inflige une double peine !
Il faut (re)nationaliser l'énergie ; même si ça ne se traduira pas immédiatement par une baisse du prix de vente, ça renflouera les caisses de l'état, et à moyen terme, le consommateur y gagnera.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coût de l'électricité   Aujourd'hui à 2:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Coût de l'électricité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'électricité dite "verte"
» PRIVATISATION DU SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ AU MAROC :
» Alléger sa facture de gaz et d'électricité
» Le prix de l’électricité industrielle augmente de 7%
» Réduire sa facture d'électricité............

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: