Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Mer 5 Déc - 15:16

La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc

Nicolas Sarkozy pourrait être invité à une rencontre dans la jungle avec les ravisseurs d’Ingrid Betancourt. C’est ce qu’a annoncé hier le parlementaire Mauricio Lizcano, membre de la commission pour la paix du Congrès colombien, à la veille d’une visite à Paris du négociateur de Bogotá, Luis Carlos Restrepo. Après avoir rencontré le président Alvaro Uribe, Lizcano, lui-même fils d’un élu enlevé depuis août 2001, a affirmé que «M. Restrepo dira à Sarkozy que la France est son partenaire stratégique, et lui demandera d’être présent ou d’envoyer un de ses délégués à [une] réunion» avec la guérilla. Le but de l’entrevue serait de négocier la libération des 45 policiers, militaires et politiciens comme Ingrid Betancourt, que les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), n’acceptent de relâcher qu’en échange de leurs combattants prisonniers.

L’Elysée a fait savoir hier soir qu’il «réfléchissait» à la proposition du gouvernement colombien. La présidence française «n’a pas l’intention d’être instrumentalisée par quiconque» et ne souhaite pas «se précipiter sur chaque porte qui s’ouvre», a déclaré un collaborateur de Nicolas Sarkozy, ajoutant : «On n’a pas le droit de se tromper. Il faut trouver les bons vecteurs.»

«Accompagner».
Le rôle de la France serait limité à un «accompagnement» des négociateurs. Echaudé par l’intervention d’Hugo Chávez, Alvaro Uribe a décidé de prendre directement en main le dossier des otages, «sans médiation internationale». Chargé fin août d’établir des contacts avec les Farc, Chávez s’est vu retirer brusquement sa mission il y a deux semaines, à cause de «l’importance politique» qu’il donnait, aux yeux de Bogotá, aux «terroristes».

Aujourd’hui, c’est le haut commissaire à la Paix Luis Carlos Restrepo, un ministre, qui est chargé de rencontrer les ravisseurs. «Je suis prêt à me rendre là où les Farc me le demandent, peu importe le danger que cela représente», a-t-il annoncé hier. Il a pour l’instant simplement invité la France, «alliée naturelle» de par la double nationalité d’Ingrid Betancourt, à «accompagner» le gouvernement colombien dans ses efforts.

Amadouer.
Avec ou sans Sarkozy, le pouvoir dit avoir préparé un projet d’accord, auquel «il ne manque que la signature des Farc», et un décret qui permettrait la sortie de prison de leurs combattants. La présence du chef d’Etat français, ou d’un représentant, pourrait amadouer la guérilla en lui apportant la reconnaissance internationale ébauchée avec Hugo Chávez.

Ce n’est pas la première fois que la France est appelée à intervenir : aux côtés de la Suisse et de l’Espagne, elle fait partie d’un groupe de «pays amis» à qui Bogotá a confié, puis retiré à plusieurs reprises, une mission de «facilitation» auprès des Farc. Aujourd’hui, l’invitation pourrait mener à un cul-de-sac, à cause des conditions posées par Uribe. Il refuse toujours absolument de retirer ses troupes de la zone où se tiendrait la rencontre. Les Farc exigent précisement une démilitarisation de ce genre depuis six ans, pour assurer la sécurité de leurs négociateurs. Elles demandent aussi que leurs combattants éventuellement libérés reprennent le maquis, ce que refuse Uribe.

Et si on leur échangeait Sarko contre Ingrid ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Jeu 6 Déc - 0:05

Very Happy flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Sam 8 Déc - 11:34

il faudrait faire effectivement un échange de bon procédé ........
on donne le sarko et on nous rend ingrid ...........

mais restons sérieux et c'est vrai qu'il va falloir trouver une solution pour qu'il libère enfin Ingrid Bétancourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Dim 9 Déc - 1:49

Parce que tu crois que c'est LUI , qui va obtenir sa libération ? Les FARC ne s'achètent pas comme un dirigeant politique ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Jeu 13 Déc - 15:32

il a des ressources le sarko scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Jeu 27 Mar - 21:47

Ingrid Betancourt, l'otage franco-colombienne de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), a reçu des soins médicaux en raison de son état de santé "très délicat", a affirmé jeudi 27 mars un médiateur colombien. "L'information dont nous disposons, du moins jusqu'au mois de février, c'est que son état est très délicat, que ses conditions physiques et sa santé se sont détériorées", a indiqué Volmar Perez, chargé des relations entre la population et les autorités, à la radio privée colombienne Caracol.

Selon les informations fournies au médiateur, l'otage serait atteinte d'une hépatite B et de leishmaniose, une maladie de la peau transmise par des piqûres d'insectes. L'ancienne candidate à la présidence, séquestrée depuis le 23 février 2002 par les FARC, aurait reçu des soins dans des postes médicaux situés dans le département de Guaviare, dans le sud-ouest du pays. "Nous avons pu vérifier qu'Ingrid Betancourt avait été soignée dans plusieurs postes de santé" dépendant des localités de San José del Guaviare et d'El Retorno, a précisé le médiateur colombien.

Combien de temps, va-t-elle tenir encore ....

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Ven 28 Mar - 2:05

La leishmaniose, d'après mes souvenirs n'est pas que cutanée... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Ven 28 Mar - 2:06


  • Les différentes formes de leishmaniose
Il existe différentes formes de leishmaniose chez l’être humain, qui présentent une grande variété de manifestations cliniques. Toutes ont des conséquences très graves.


  1. La leishmaniose viscérale (LV), appelée également kala azar, est la forme la plus grave de la maladie, avec une mortalité de presque 100% en l’absence de traitement. Elle se caractérise par des poussées de fièvre irrégulières, une perte de poids importante, une hépatosplénomégalie (augmentation du volume de la rate et du foie) et de l’anémie.
  2. La leishmaniose muco-cutanée (LCM), ou espundia, elle provoque des lésions pouvant conduire à une destruction étendue et défigurante des muqueuses du nez, de la bouche et de la gorge.
  3. La leishmaniose cutanée (LC) elle peut provoquer l' apparition de plaies qui ne cicatrisent pas sur la peau – jusqu’à 200 dans certains cas – sur les parties exposées du corps, comme le visage, les bras ou les jambes, ce qui entraîne un grave handicap et laisse au malade des cicatrices indélébiles. La leishmaniose cutanée diffuse (LCD) ne guérit jamais spontanément et il existe une tendance aux rechutes après le traitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Ven 28 Mar - 2:29

un calvaire de plus, pour elle, quoi ! Sad

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Dim 30 Mar - 16:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Mer 9 Avr - 1:18

Ingrid Betancourt: la mission humanitaire va partir

Mardi, les guerilleros ont confirmé une fin de non-recevoir. Les Farc ont qualifié «d'irrecevable» la mission humanitaire envoyée la semaine dernière par Paris pour secourir l'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt.

Le secrétariat de l'état-major central des Farc affirme dans une première réaction officielle, publiée mardi par l'Agence bolivarienne de presse (proche de la guérilla), que la mission française n'est «pas le résultat d'une concertation mais de la mauvaise foi du président colombien Alvaro Uribe à l'encontre du gouvernement français».

Alvaro Uribe reste «l'obstacle principal»

«Nous n'agissons pas sous l'influence du chantage, ni sous l'impulsion de campagnes médiatiques.» Selon la guérilla, la mort du numéro deux des Farc, Raul Reyes, abattu lors d'un raid de l'armée colombienne le 1er mars en Equateur, démontre que le président colombien est «l'obstacle principal et l'ennemi numéro un de l'échange». «Alors que nous faisions des gestes concrets en faveur d'un échange de prisonniers, le président Uribe planifiait et exécutait le lâche assassinat du commandant Raul Reyes», indique le communiqué.

La priorité pour les Farc: libérer les guérilleros prisonniers

«Celui qui ordonne à ses généraux un sauvetage (des otages) par l'armée, a feu et à sang, celui qui offre des millions de dollars, appelant la guérilla à déserter avec les prisonniers, celui-là ne veut pas d'échange», poursuivent les Farc qui soulignent que la libération «des guérilleros emprisonnés en Colombie et aux Etats-Unis sont notre priorité».

Ce rejet de la mission est une «mauvaise nouvelle», a réagi Astrid Betancourt, la sœur de l'otage. «Mais ils laissent la porte ouverte à des négociations plus globales», espère-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Mer 9 Avr - 8:10

J'ai la solution!

Les Farcs ce sont des narco traficants.
Sarko échange la libération d'Ingrid contre l'achat de quelques tonnes de chichons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Mar 22 Avr - 0:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Ven 25 Avr - 0:50

COLOMBIE

Sans la mort de Raul Reyes, Ingrid Betancourt aurait été libérée NOUVELOBS.COM | 24.04.2008

C'est ce qu'affirme la sénatrice colombienne Piedad Cordoba, qui a joué le rôle de médiatrice avec les Farc. Le numéro 2 de la guérilla, Raul Reyes, a été tué lors de l'attaque d'un campement en Equateur par l'armée colombienne.



Ingrid Betancourt, otage des Forces armées révolutionnaires en Colombie (Farc) depuis 2002 (Reuters)


La sénatrice colombienne Piedad Cordoba affirme, jeudi 24 avril, que la libération d'Ingrid Betancourt par les Farc était sur les rails jusqu'à la mort du numéro deux de la guérilla colombienne, Raul Reyes, le 1er mars en Equateur.
"Les choses allaient très bien pour la libération d'un des 'gringos' [un Américain, ndlr] séquestré. Dans le lot se trouvait aussi Ingrid. Mais tout a été mis par terre avec ce qui s'est passé le 1er mars", déclare Piedad Cordoba, qui a joué le rôle de médiatrice avec la guérilla colombienne, au quotidien espagnol El Pais.

"Pour masquer un scandale politique"


Raul Reyes est mort dans l'attaque par les troupes colombiennes d'un campement des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) le 1er mars en territoire équatorien. Cette attaque fut à l'origine d'une détérioration de la situation, selon la sénatrice de l'aile gauche de l'opposition au gouvernement du président colombien Alvaro Uribe.
"Ce fut un coup fatal à la confiance que les Farc plaçaient dans le gouvernement. La France a été la grande perdante", a-t-elle insisté.
Dans l'entretien à El Pais, Piedad Cordoba critique durement le gouvernement qu'elle accuse d'utiliser le cas Betancourt pour détourner l'attention de sujets politiques embarrassants.
"Le gouvernement d'Uribe a dit qu'elle (Ingrid Betancourt) allait mourir, et a permis à la France d'envoyer un avion, seulement pour masquer un scandale politique, parce que le même jour, trois parlementaires accusés de relations avec les paramilitaires (d'extrême droite) étaient arrêtés", selon elle.

La Colombie, "un voisin embarrassant"

Ancienne candidate écologiste à l'élection présidentielle en Colombie, Ingrid Betancourt, détenue depuis plus de six ans, est l'une des 39 otages dits "politiques" que les Farc proposent de libérer contre quelque 500 guérilleros emprisonnés, dans le cadre d'un accord dit "humanitaire".
Le 25 mars déjà, le président du Venezuela Hugo Chavez, qui avait joué un rôle dans la libération de certains otages des Farc, avait déclaré ne plus avoir d'informations concernant l'otage franco-colombienne depuis le 1er mars.
Selon Piedad Cordoba, le conflit entre les Farc et le gouvernement colombien "s'est régionalisé de manière préoccupante", évoquant des fumigations de plantations de coca à la frontière entre l'Equateur et la Colombie.
"De plus, beaucoup de paramilitaires se sont appropriés des régions entières d'Equateur, et certains se sont entraînés en Bolivie, dans la zone de Santa Cruz, pour déstabiliser le gouvernement d'Evo Morales", selon elle.
Les pays voisins de la Colombie sont donc gênés et "commencent à exiger une solution au conflit", a déclaré Piedad Cordoba, ajoutant que "le Colombie est devenu un voisin embarrassant".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc   Aujourd'hui à 19:16

Revenir en haut Aller en bas
 
La Colombie invite Sarkozy à négocier auprès des Farc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Négocier au mieux son salaire
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: