Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Ven 30 Déc - 15:22

TÉMOIGNAGE26/12/2011 à 15h21
« A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »

Arnaud_Lievin
Ingenieur

Claude Guéant avec François Fillon à Paris le 21 décembre (Charles Platiau/Reuters)
Monsieur le Premier Ministre,

Aujourd'hui j'ai licencié une de mes collègues, qui ne s'y attendait pas plus que moi et qui en est forcément encore plus affectée que moi.

Non parce qu'elle manque de diplôme – elle a été diplômée en 2011 d'une école d'ingénieur française. Non parce qu'elle a démérité, elle est brillante et travailleuse. Non parce que ma société manque d'activité, nous sommes en croissance et nous recrutons de nombreux candidats.

Seulement parce que son changement de statut étudiant a été refusé par la préfecture. A cause de la circulaire de Claude Guéant qui impose le refus du changement de statut aux étudiants étrangers qui effectuent leur premier emploi en France.

« Règle simpliste, inhumaine, détestable »

Jusqu'à présent mes recrutements se faisaient sans distinction de sexe, de race, de religion, de nationalité ou d'orientation sexuelle. Maintenant, je ne recruterai plus d'étudiant étranger en école d'ingénieur, puisque les changements de statuts seront refusés. Je ne vais certainement plus recruter d'étranger en situation régulière, puisque la prochaine étape sera de refuser les renouvellements de permis de travail.

Maintenant, ma première question va devenir : Vous avez vos papiers ? Et puisque nous avons besoin de recruter, je vais me retrouver contraint de collaborer et d'appliquer cette préférence nationale avant l'heure.

Le document de la préfecture justifie son refus par une règle qui compare le nombre d'offres et le nombre de postulants à Pôle emploi sur mon secteur d'activité. La règle est simpliste, implacable, inhumaine, détestable, elle ignore tout d'un entretien d'embauche, des compétences et des motivations de chacun.

« Je bleuglerai autant que je pourrai »

Je me suis souvent demandé comment j'aurais réagi sous l'Occupation, si j'aurais obéi en courbant l'échine devant les instructions de la préfecture ou bien si j'aurais eu la force de résister. Doit-on appliquer une règle inique parce qu'elle émane de la préfecture ? Nous appliquerons la loi pour protéger l'entreprise dont je fais partie, mais je beuglerai autant que je pourrai.

Monsieur le Premier Ministre, c'est au moment d'inviter les étudiants dans les écoles françaises qu'il fallait réfléchir. Pas maintenant qu'ils sont employés, efficaces, intégrés. Pas maintenant qu'ils s'apprêtent à payer des impôts et à payer en partie l'investissement que les contribuables ont fait sur eux.

Après avoir vécu aux Etats Unis pendant quelques années, j'ai fait le choix de travailler en France. Au vu de cette circulaire, c'est un choix que je regrette. Nous sommes raillés par le reste du monde et nous le méritons bien.

Etudiants et talents de tous pays, courage, fuyez ! Et entrepreneurs de France, courage, fuyons ! Ou alors, monsieur le Premier Ministre, revenez vite en arrière sur cette circulaire malheureuse.

Arnaud Lievin, directeur associé dans une entreprise parisienne, a envoyé à Rue89 cette lettre qu'il a adressé à François Fillon via le site du ministère.


http://www.rue89.com/rue89-eco/2011/12/26/cause-de-la-circulaire-gueant-jai-licencie-une-de-mes-collegues-227796
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Sam 31 Déc - 3:52

Lettre interessante. Je pense que je vais la relayer dans le confessionnal du site Chien Gué.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Sam 31 Déc - 19:28

Etudiants étrangers : le troisième coup de massue de Guéant













Blandine Grosjean
Redchef adj








Claude Guéant le 2 décembre 2011 à Paris (Gonzalo Fuentes/Reuter)



« En psychiatrie, on appellerait ça une névrose obsessionnelle. » Dans une excellente tribune
publiée sur le site des Echos (« Taxe sur les étudiants étrangers :
l'Etre et le Guéant »), Vincent Chauvet, président du MoDem Sciences-Po,
soulève un point passé inaperçu dans l'arsenal anti-étudiants étrangers
mis en place par le ministre de l'Intérieur.


La promesse de Claude Guéant de réviser sa circulaire du 31 mai,
n'a pas empêché le gouvernement de créer, dans la loi de finances pour
2012 (promulguée le 28 décembre), une nouvelle taxe sur les étudiants
étrangers.


<blockquote>« Gratuit jusqu'en décembre 2008, le renouvellement d'un
titre de séjour étudiant est actuellement soumis à une taxe comprise
entre 55 et 70 euros.


A partir du 1er janvier,
la taxe variera entre 200 et 385 euros. A cela s'ajoute une nouvelle
contribution de 110 euros, payable dès le dépôt de la demande, et non
remboursable même en cas de refus. »


</blockquote>
« Responsabiliser le demandeur de titre de séjour »


Soit une augmentation de plus de 600%, qui arrive après :


  • la très contestée circulaire du 31 mai 2011 relative à la
    maîtrise de l'immigration professionnelle, dite « circulaire Guéant » –
    concrètement elle interdit à de nombreux diplômés étrangers de
    travailler en France ;

  • le décret du 6 septembre 2011 augmentant de 30% les ressources exigées pour obtenir un titre de séjour étudiant...
L'exposé des motifs de l'article 28 du PLF 2012 est clair :

« Le présent article [..] poursuit les objectifs suivants :

- supprimer le régime fiscal favorable dont bénéficiait jusqu'à présent l'immigration professionnelle ;

- faire acquitter tout ou partie des taxes dès la demande du titre de séjour, de manière à responsabiliser le demandeur et améliorer le traitement d'ensemble du flux des demandes ;

- majorer le montant du droit de visa de régularisation de 220 € à 340 € .

Plus c'est compliqué, plus c'est cher


Certains commentateurs de l'article relèvent que ces taxes
“concernent l'étudiant étranger qui n'est pas entré en France muni des
documents et visas exigés par les conventions internationales et les
règlements en vigueur”. Concrètement, cela concerne beaucoup de monde,
tant les formalités administratives sont lourdes et complexes.


Elles concernent aussi “les étudiants âgés de plus de 18 ans, qui
après l'expiration d'un délai de trois mois depuis son entrée en France,
n'est pas en possession d'une carte de séjour”. Un cas de figure très
courant, pour les raisons déjà citées.


A la lecture des textes de l'Assemblée nationale et des informations du site Légifrance,
il apparaît que les étudiants, et les étudiants devenant salariés, qui
bénéficiaient de tarifs avantageux, pour certaines démarches (mais pas
toutes), entrent désormais dans le régime commun des étrangers.


Comme le souligne Gérard Tardy, un entrepreneur français installé en
Angleterre, ce sont davantage les embûches administratives plus que les
frais à engager qui plombent le dossier :


<blockquote>“L'objectif [pour la France, ndlr], ce n'est pas
forcément d'être le moins cher : la quasi-gratuité est souvent perçue en
Asie comme un signe de ‘mauvaise qualité’ de la destination concernée.


L'essentiel est de simplifier les démarches administratives, d'avoir
des règles claires et stables, et d'encourager les diplômés étrangers à
trouver un travail ou à créer une entreprise en France.”


</blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Sam 31 Déc - 19:31

(pris pour l'application de la loi du 16 juin 2011 relative à
l'immigration, l'intégration et la nationalité et relatif aux titres de
séjour) qui augmente de 30% les ressources exigées pour obtenir un titre
de séjour étudiant, le Gouvernement a créé dans la loi de finances pour
2012, promulguée hier, une nouvelle taxe sur les étudiants étrangers…
Gratuit jusqu’en décembre 2008, le renouvellement d’un titre de
séjour étudiant est actuellement soumis à une taxe comprise entre 55 et
70 euros. A partir du 1er janvier, la taxe variera entre 200 et 385
euros. A cela s’ajoute une nouvelle contribution de 110 euros payable
dès le dépôt de la demande et non remboursable même en cas de refus.

Alors qu’une politique intelligente d’attractivité universitaire
supposerait d’investir ou au moins d’inciter les meilleures étudiants
étrangers à venir étudier et travailler en France, c’est exactement le
contraire qui se passe.

Depuis la décision de Nicolas Sarkozy d’octroyer la gratuité de
l’enseignement aux Français expatriés, les frais de scolarité des lycées
français à l’étranger ont explosé pour les élèves étrangers. Pour venir
étudier en France, il leur faut ensuite, depuis septembre 2011,
justifier de 615 euros minimum de ressources mensuelles pour obtenir un
titre de séjour étudiant.

Les demandes et les renouvellements de titres de séjour seront
ensuite, à partir du 1er janvier 2012, surtaxés à chaque nouvelle année
scolaire. Une fois diplômé, le matraquage continue : s’il arrive à
obtenir auprès des directions régionales de l’emploi son changement de
statut, l’étudiant devenu salarié devra demander à son employeur de
verser une taxe, réévaluée par la circulaire du 11 mars 2011 (relative
aux taxes liées à l’immigration et à l’acquisition de la nationalité) à
50 % de la rémunération brute mensuelle, dans la limite de 2,5 fois le
SMIC la première année, et de 160 euros les années suivantes.

------------------------------

Plus de 2000 médecins étrangers expulsables avant la fin de l'année

http://www.rue89.com/2011/12/17/plus-de-2000-medecins-etrangers-expulsables-avant-la-fin-de-lannee-227606
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Lun 2 Jan - 2:40

Clode a écrit:


Plus de 2000 médecins étrangers expulsables avant la fin de l'année


Déjà qu'on en manque ! affraid

Reste encore les vétos : y'a des explusables en vue ? Rolling Eyes

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Lun 2 Jan - 11:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Jeu 5 Jan - 0:55

Bien sur qu'il est courageux : moi j'oserais jamais être aussi raciste que lui ! Evil or Very Mad

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »   Aujourd'hui à 1:17

Revenir en haut Aller en bas
 
« A cause de la circulaire Guéant, j'ai licencié une de mes collègues »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CIRCULAIRE 30000
» Une nouvelle circulaire sur la police judiciaire !
» Nouvelle circulaire 133000
» CIRCULAIRE 100000 : TEXTE DU PROJET MAI 2009
» FLASH : modification de la circulaire 17400 sur les repos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: