Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petit dico pour rire ... par temps de grève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Petit dico pour rire ... par temps de grève   Jeu 22 Nov - 23:27

Petit dico pour rire ... par temps de grève


Annuité : Dérivé d'«année» dans le jargon des retraites. L'annuité ne s'utilise désormais qu'au pluriel, accompagné de «trente-sept ans et demi» ou de «quarante». Exemple : «Jean-Jacques devra désormais cotiser deux annuités et demi en plus pour toucher sa retraite à taux plein.»

Antigrève : citoyens pris en otages utilisant les mêmes méthodes que ses bourreaux : manifs de rue, campagne Internet, micro-trottoirs.

Par Brindille : Spécialiste des conflits sociaux intervenant sur le plateau de Paul Y'en-a-marre sur France 2 ou de «C'est dans l'air du temps Sarkozyste» sur France 5.

Antivol : 1. outil de privatisation des moyens de transport publics non-grévistes (voir Vélib, Vélov, Vélô). 2. Source inépuisable d'émerveillement pour les journalistes, notamment télé et radio, éblouis par tant de créativité de la part des otages.

Base
: mot carrément gauchiste, voire soixante-huitard ou maoïste. Réapparu des derniers jours lorsque les cheminits-zé-cheminotes, ainsi que les ratpistes ont refusé d'applaudir au baiser sur la bouche qu'ont échangé Bernard Thibault et Nicolas Sarkozy.

Blocage par Fabrice : Tétanisation.
Ex: « Le gouvernement fait un blocage sur les régimes spéciaux ».

Blocus: dérivé de « blocage » (du lycée) dans la bouche de têtes blondes peu soucieuses des abus de langage fâcheux.

Bloqueurs
: étudiants interdisant l'entrée de leur université par des moyens plus ou moins conventionnels, au motif que la fac a été déclarée «bloquée» par une AG aux méthodes démocratiques laissant parfois à désirer. Exemple : «Les bloqueurs interdisaient l'accès aux ascenseurs menant à l'amphi B en déclarant fermement que nul n'était autorisé à aller en cours.»

Cheminot/Enseignant/Postier/EDF
par Fabrice : Synonymes de Etre.
Ex: « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ».
Paradoxe: passent selon certains le plus clair de leur temps à ne rien faire, et manquent pourtant cruellement lorsqu'ils sont en grève.

Compensation
: Base des négociations de certains syndicats, notamment la CGT, pour que l'allongement de la durée du travail des cheminots n'ampute pas leur pouvoir d'achat lorsqu'ils seront à la retraite.

Copié-collé par Fabrice : Copie conforme.
Ex: « Aujourd'hui, mon journal de 20h s'ouvrira sur la galère des usagers (mode: épique), suivi d'une annonce de la poursuite du mouvement (mode: tragique) pour conclure sur les divers moyens de transport empruntés par les débrouillards (mode: comique). » David Pujadas

Décote
: Déduction sur la pension si la date de départ à la retraite des bénéficiaires de régimes spéciaux n'est pas celle prévue par la nouvelle loi. Par extension, flou sarkozyste autour de ceux qui en subiront les effets (seuls les nouveaux entrants, à partir de 2010 ou 2012 ?)

Galère
: mot ancestral né lors d'une grande grève du siècle passé, surnommée la grève de novembre-décembre 1995.

Grève : 1. par Pierre-Antoine : mouvement contestataire dont on ne peut nier l'importance pour le pays ni sa forte puissance. Réussit notamment à faire passer le Figaro, TF1 et autre mass media pour de fervents défenseurs du service public.
2. par Fabrice : Rivage, plage.
Ex: « La proposition du gouvernement s'échoua sur la grève » ou « Sous les pavés, la grève! »

Gréviculteur
: création sémantique de la droite des villes pour rappeler que les cheminots et les fonctionnaires reprennent les méthodes des agriculteurs, c'est-à-dire de la droite des champs…

Gréviste par Pierre-Antoine : est dit d'un individu borné qui refuse opiniâtrement d'être un beni oui-oui. Dans l'histoire, est considéré comme ayant permis de grandes avancées sociales.

Justice sociale par Z : absurdité sémantique qui voudrait faire croire qu'une machine, fût-elle administrative, soit capable de rendre la justice. A réussi à transformer la France en un pays où vivent 64 millions de victimes.

Micro-trottoir
par Fabrice : Minuscule (micro-) morceau du monde que les médias s'acharnent néanmoins à dépeindre comme étant représentatif de la totalité de celui-ci.

Négociation
par Bluff : mot utilisé pour faire croire à l'opinion française que certains n'ont pas imposé une reforme sans concerter (vraiment) les syndicats, que certains ne font pas grève par pur but politique. Notion inconnue en France qui éviterait de ruiner un pays (200 millions/jour), qui montre l'irresponsabilité des syndicats Et Sarko, et qui commence à gonfler sérieusement les Français.

Otage
: (prise d'). En 2007, a supplanté l'usager. Nous sommes donc tous des Ingrid Bétancourt, retenus, non par les FARC, mais par la SNCF, la RATP, la CGT, la FSU, et autres acronymes belliqueux. La rançon fixée pour notre libération serait de 37,5 annuités.

Patriote par Fabrice : Individu occasionnellement attaché à ce qu'il estime être sa patrie.
Ex: « Que j'aime bien la Suisse, mais aussi la Belgique, mais que j'aimerais encore mieux la France s'ils voulaient bien réduire les impôts que je paye. »

Pernautiser (se) par Dominique Welsch : exploser, éructer lors d'un arrêt. A l'arrêt des trains, il se pernautisa au point d' en bégayer.

Pinces
: moyen de déprivatisation des Vélib inventé en octobre 2007 par J.C. Decaux (industriel français né à Beauvais en 1937).

Postier
par Fabrice : Fonctionnaire dont la grève perturbe la livraison des colis postaux mais pas celle des paquets fiscaux.

Pouvoir d'achat
: au XXI° siècle la gauche lutte contre la vie chère tandis que la droite prétend défendre le pouvoir d'achat.

Pré-retraite
par Fabrice : Stock-option du pauvre.

Privilégié
: Sous Sarkozy, tout corps de métier qui s'oppose à la suppression des acquis sociaux qui permettrait le remboursement des 15 milliards déboursés en cadeaux fiscaux aux ménages les plus aisés. Ex : cheminots, fonctionnaires, ratpistes, professeurs, internes en médecine, etc.

Procuration
: mot très à gauche inventé par le sondeur Stéphane Rozes lors des lointaines grèves de 1995 pour expliquer l'incompréhensible soutien du peuple pris en otages par les grévistes. En 2007, la procuration, elle aussi, est en grève, nous disent les sondeurs.

Refonte
par Fabrice : Précède le gel. Laisse perplexe les climatologues.
Ex: « La refonte du système des retraites a entraîné un gel des négociations. »

RTT : (réduction du temps de travail) Jours de loisir que les salariés sont contraints d'utiliser en temps de grève, ce qui n'arrange personne puisque, incapables de se déplacer, ils n'en profitent pas non plus pour consommer.

Syndrome de Stockholm par Fabrice : Consiste à prendre fait et cause pour ceux qui vous prennent en otage. S'applique curieusement plus souvent dans les cas de violence extrême que dans les cas de grève des transports...

Usager
: (n.m) v. otage

Vélib, Vélov, Vélô : 1. moyen de transport public non-gréviste. En temps de galère, il fait l'objet d'une convoitise aiguë de la part des otages, ainsi que les places qui permettent de le garer. 2. à Paris et Toulouse, outil de monopolisation du marché publicitaire urbain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Petit dico pour rire ... par temps de grève
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit jeu pour Paques............
» vaccins: un sondage (pour rire)
» Petit mot pour les membres du forum
» Juste pour rire...
» Histoires pour rire..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Humour :: Pour rire...-
Sauter vers: