Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 jusqu'où s'arrêteront-ils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Lun 7 Nov - 17:06

Voici les nouvelles mesures de rigueur
L'Expansion.com avec AFP - publié le 07/11/2011 à 11:56

Hausse du taux réduit de TVA, gel de la revalorisation des prestations sociales, augmentation de l'impôt des grands groupes, accélération de la réforme des retraites, fin du dispositif Scellier... François Fillon a dévoilé le nouveau plan d'austérité.
François Fillon a dévoilé ce lundi à midi au cours d'une conférence de presse les nouvelles mesures de rigueur qui viennent d'être actées lors d'un conseil des ministres décalé.

C'est le deuxième plan d'austérité en moins de trois mois. Il doit permettre à la France de respecter ses engagements financiers internationaux et de conserver son très recherché triple A.

"Le mot de faillite n'est plus un mot abstrait", commence François Fillon qui parle de la nécessité de faire "des sacrifices". Il réitère l'objectif de zéro déficit d'ici 2016 ce qui nécessite de trouver 100 milliards. "Il est impensable de le faire en augmentant exclusivement les impôts comme le suggère l'opposition, assure François Fillon. Cela reviendrait à tripler l'impôt sur le revenu ou à doubler la TVA. Il n'y a donc pas d'autre solution pour réduire l'endettement que de réduire les dépenses et d'ajuster la fiscalité de façon ciblée"

"Plusieurs années d'effort sont devant nous", dit le Premier ministre pour qui les meures de réduction de déficit ne doivent pas mettre la croissance en danger. "Même la tenue de Fillon est empreinte d'austérite: cravate et costumes sombres, très sombres", remarque Benjamin Sportouch, journaliste au service politique de L'Express, sur Twitter.

Ces mesures représentent au total 18,6 milliards d'euros d'économies en 2012 et 2013. Le Premier ministre détaille les mesures :

- Le gouvernement va aller plus loin dans le gel des dépenses de l'Etat, principe inscrit dans la loi. Le budget de l'Etat va baisser d'1,5 milliard d'euros par rapport à l'an dernier, hors dette et pensions. C'est 500 millions d'économies supplémentaires par rapport à 2011 et au projet de loi de finances initial. A partir de 2013, les dépenses de l'Etat diminueront d'1 milliard par an. Pour les dépenses de santé, l'effort supplémentaire sera de 700 millions. La progression de ces dépenses est ramenée à 2,5% en 2012

- La réduction accélérée des niches fiscales va permettre de rapporter 2,6 milliards d'euros. Le dispositif Scellier sera supprimée fin 2012. Pour mémoire, ce dispositif avait été jugé en juillet "très efficace" mais "trop coûteux", avec "un avantage en impôt moyen de 45.000 euros" par particulier investisseur, selon le rapporteur général du budget à l'Assemblée Gilles Carrez. Le prêt à taux zéro va être "recentré pour en limiter le coût". Le crédit d'impôt développement durable subira "un rabot supplémentaire de 20%".

- L'application de la réforme des retraites est bet et bien avancée d'un an, à 2017. Cette mesure va "se traduire par quelques mois d'activité supplémentaire pour les générations nées entre 1952 et 1956".

- La revalorisation des prestations sociales est gelée à 1% pour 2012-2013, c'est à dire le taux de croissance et non pas l'inflation. Les pensions de retraite, le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation adulte handicapé (AAH), l'allocation de solidarité spécifique (ASS) versée aux chômeurs en fin de droits, le minimum-vieillesse destiné aux retraités les plus modestes ne sont toutefois pas concernés et resteront revalorisés selon les règles actuelles, c'est-à-dire en tenant compte à la fois de la croissance et de l'inflation.

- La TVA à taux réduit est relevée de 5,5% à 7% sauf sur les produits de première nécessité. La restauration est donc bien concernée.

- L'impôt sur les sociétés pour les grands groupes est majoré de 5%, à partir de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires.

- Les barèmes de l'impôt sur le revenu et de l'ISF en 2012 et 2013 vont être gelés.Les seuils et limites associés au barème de l'impôt sur le revenu sont en effet normalement indexés en fonction de l'indice des prix hors tabac. Ce ne sera plus le cas.

- L'écart de taxation entre les revenus du travail et du capital va être réduit. En effet, le prélèvement libératoire forfaitaire (PFL) est relevé de 19% à 24%. Ce PFL permet à un contribuable de s'acquitter de l'impôt dû sur les revenus des placements bancaires (bons du Trésor, intérêts d'assurance-vie...).

- Le salaire du président de la République et des ministres est gelé "jusqu'au retour à l'équilibre strict des finances publiques". François Fillon a aussi appelé " les responsables politiques et les dirigeants des grandes entreprises, en particulier des entreprises du Cac 40, à faire exactement la même chose".

- Les partis politiques sont aussi touchés. Le plafond des dépenses de campagne prises en charge par l'Etat va baisser de 5%. "Ce sera également le cas pour les aides aux dépenses politiques, qui étaient restées stables en 2010 et 2011", a annoncé François Fillon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Lun 7 Nov - 19:30

Et toujours s'attaquer aux retraites...c'est la solution en Grèce, en Italie, en France.
Ça doit être la cause de toutes les dettes !
Ces messieurs devraient mettre la retraite à 100 ans, comme cela,
ils seraient tranquilles avec l'augmentation de l'espérance de vie !
Plus besoin de payer les retraites, juste à verser des indemnités de chômage...

Ils n'hésitent pas à se foutre de nous avec leur blocage de salaires du président et des ministres.


Mais quand ce système va-t-il sauter ?????


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Mar 8 Nov - 11:25

20minutes
8 novembre 2011

INTERVIEW - Selon Vincent Drezet, du Syndicat national unifié des impôts, des dizaines de milliers de foyers aux faibles revenus vont commencer à payer des impôts, avec la rigueur...

study

Le plan de rigueur annoncé ce lundi par François Fillon est «injuste» car il va rendre imposables des dizaines de milliers de foyers aux faibles revenus, qui perdront en plus tout ou partie de leurs prestations sociales, estime Vincent Drezet, secrétaire national du Syndicat national unifié des impôts. Explications.

Le gouvernement va geler le barème de l’impôt sur le revenu en 2012 et 2013. Quelles en seront les conséquences?

La conséquence principale, c’est qu’une plus grande partie des revenus français vont devenir imposables. Le calcul est simple: il existe cinq seuils d’imposition en France, qui vont de 0 à 41%, et qui sont relevés chaque année pour suivre l’inflation. L’an prochain, ces seuils ne seront pas revalorisés alors que les revenus évolueront peu ou prou. En 2011, les personnes qui ont touché moins de 6.088 euros par an par part du quotient familial n’ont pas payé d’impôts. En 2012, des foyers devraient passer au-dessus de cette limite par le simple jeu de l’inflation. Elles seront donc imposables.

Quid des prestations sociales?

Ces personnes nouvellement imposables pourront perdre le bénéfice de certaines aides: celles accordées par les collectivités locales, comme les aides sociales départementales par exemple, ou encore l'exonération de CSG sur pension de veuf invalide.

Combien de foyers sont concernés?

Des dizaines de milliers de foyers fiscaux devraient être concernés chaque année. C’est une estimation, car le chiffre est très difficile à calculer. Par ailleurs, tous les contribuables imposables paieront un peu plus d'impôt chaque année. C’est en tout cas une très mauvaise manière d’augmenter l’impôt sur le revenu: on l’augmente par le bas, alors que l’on maintient des niches fiscales injustes, même si on les rabote un peu.

Propos recueillis par Gilles Wallon

http://www.20minutes.fr/economie/819260-on-augmente-impot-revenu-bas

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Sam 12 Nov - 3:36

Le plan de rigueur est fait pour appauvrir les pauvres, c'est un fait avéré, certes !
Le plan de rigueur est consécutif à la crise, qui a été créée de toutes pièces par ceux-là même qui nous imposent le plan de rigueur !

La question est donc : quel est leur but ?
Allez, faute d'en faire un challenge, on en fait un débat ?

quel est leur but ?

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Sam 12 Nov - 10:33

Je commencerai par quelques pistes.

D'une manière générale ( banques, agences de notations, marchés financiers,..):

Leur but, c'est de dessiner un axe d'adhésion de plus en plus vaste et cohérent, non seulement au sein des formations politiques, des organisations syndicales ( voir le communiqué abject de CGT-Solidaires-UNSA-CFDT du 18 août ), mais surtout des populations.

Une fois cet axe bien identifié, la marginalisation des politiques alternatives ou anti-capitalistes est plus facile, et irréversible.

Un seul monde, un seul projet,.. c'est un peu la fascisation dse esprits.

En France, ce projet décliné aux enjeux électoraux, dessine les clivages ( ce qu'il en reste ) , détruit les résistances, et marque les radicaux comme des pestiférés.

Ainsi, à gauche, faire accepter cette loi de "la ceinture , je vous la mets jusqu'où ?", conduit notamment à la gauche de la gauche vers ce questionnement :
- ok pour la dénonciation de la rigueur ( de droite..et de gauche ) , mais au 2° tour, vous faîtes quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Dim 13 Nov - 2:08

Je suis assez en accord avec tes pistes : instaurer le culte de la peur, installer la pensée unique.
On pourrait même aller jusqu'à : uniformiser la planète, formater les esprits pour accepter le clivage "gentils riches" versus "méchants pauvres".

La violence de leurs pouvoirs est telle que, comme tu le suggères, au 2ème tour, on choisit le moins pire ? Pour continuer à courber l'échine devant le sacro-saint capitalisme ?
Violence sournoise des dominants ne peut se combatte que par violence directe, alias "révolution" !

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jusqu'où s'arrêteront-ils ?   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
jusqu'où s'arrêteront-ils ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chinois arrêteront de manger du chien ?
» Arrêter de tirer son lait : quel impact sur le production de lait
» lait HA... jusqu'à quand ?
» Landau, jusqu'a quel age?
» Jusqu'à quel age avez vous utiliser le transat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: