Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journée d'action du 11 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Journée d'action du 11 octobre   Dim 9 Oct - 12:11

Ainsi, le capitalisme qui exploite, licencie, externalise,..rend responsable les salariés de ses propres turpitudes!
Ce n'est pas nouveau, bien sûr, mais les organisations syndicales ne condamnent pas le plan de rigueur Fillon, mais le juge "inéquitable", donc imputable en partie aux salariés!
Les organisations syndicales n'ont pas à se positionner sur la réduction des déficits, sauf à relayer en partie, l'argumentation gouvernementale, même si elles y opposent une autre solution: le déficit ( soi-disant ) n'est qu'une péripétie catastrophique du système capitaliste!

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-le-11-octobre-2011-journee-d-action-inter-professionelle-cgt-fsu-solidaires-unsa-cfdt-83403082.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Journée d'action du 11 octobre   Dim 9 Oct - 12:17

Nous distribuerons ce tract

HÉCATOMBE
FÉDÉRATION ANARCHISTE - GROUPE DE ROUEN
Ce gouvernement, au diapason de ceux de gôche d’Espagne, de Grèce etc. veut une nou-velle fois faire payer aux foyers les plus modestes, essentiellement, le coût de la crise qu’il a facilité, relayé, voire soudoyé.
De quelle crise s’agit-il ? Du système capitaliste ? Des marchés financiers ? Des banques ? Que nenni ! 210 milliards d’euros de dividendes ont été versés par les entreprises non financières en 2010. Et la productivité, les cadences démoniaques n’ont pas baissé, les licenciements à tour de bras, la précarité du travail, non plus ! La pauvreté ? 8,2 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 954 euros par mois et la moitié de celles-ci avec moins de 773 euros !
Bref, les politichiens du capitalisme, de gauche et droite, tentent de rivaliser dans la stratégie de dissimulation à mettre en place : plan Fillon (12 milliards d’euros à grappiller sur les sodas, mutuelles, tabacs, alcools,) contre la rigueur de gauche (faire « payer les riches », ce qu’ils n’ont jamais fait, et encore moins demain).
Mais c’est le coeur, le noyau qu’il faut atteindre ! Ce n’est pas un système en crise, c’est ce système de crises qu’il faut abattre. Celui-ci se rétracte l’espace d’un moment pour mieux rebondir, absorber les richesses produites, achever les économies fléchissantes par des plans de rigueur (appelés ajustements) émanant du FMI, de la Banque mondiale et de l’OMC.
Avant la crise des subprimes, ce fut la bulle Internet, la crise asiatique... Avant la prochai-ne déjà inscrite sur l’agenda des spéculateurs !
C’est une guerre permanente de loups qui s’entretuent autour de proies que constituent les richesses produites par l’ensemble des travailleurs et travailleuses (pour celles et ceux qui ont un travail), la protection sociale, les services publics, et aussi les libertés d’expression, les droits fondamentaux de contestation à mettre en pièces.
Ce soi-disant déficit, assumé jusque et y compris par les organisations syndicales, n’est qu’un des aspects catastrophiques du système d’exploitation géré par les tenants et propriétai-res du capitalisme.
Les travailleuses et les travailleurs n’y décident rien, politiquement et économiquement, et n’en sont donc aucunement responsables. Et c’est à ceux-là essentiellement que leur est présentée la note !
Aujourd’hui, nous défilons la tête haute, mais demain, après cette nouvelle journée d’ac-tion où un consensus mou scelle les bureaucraties syndicales dans un processus de plus en plus affirmé d’accompagnement du capitalisme, que faisons-nous ? Une perspective de prolongement au travers d’assemblées générales souveraines est-elle possible, ou devons-nous sagement reprendre le travail ?
Il n’y a absolument rien à attendre de ce système d’exploitation, du salariat, de la vente de la force de travail, sauf…la sortie !
Partout, la colère monte : que ce soit dans le Maghreb où plusieurs dictateurs amis de nos princes ont mordu la poussière, en passant par les Indignés en Espagne, Grèce, France qui ne se résignent pas et maintiennent bien haut le flambeau de l’exaspération et de la jeunesse imaginative.
Par la reconquête de notre temps de révolte, au travers d’assemblées générales souverai-nes, de manifestations, de grèves autogérées, tout en se réappropriant l’outil de travail, faisons naître d’autres méthodes de produire, de consommer (en virant les patrons et structures étatiques), avec la réelle décision de toutes les personnes concernées par quartiers, communes etc., au sein des lieux de travail.
PAR ICI LA SORTIE !
ON NE DOIT RIEN ! ON NE PAIE RIEN !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Journée d'action du 11 octobre   Lun 10 Oct - 0:40

Les syndicats ne sont désormais pas plus crédibles que les partis politiques. La corruption des mentalités est allée trop loin pour ratrapper le coup dans des bureaux de votes ou des AG syndicales.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Journée d'action du 11 octobre   Lun 10 Oct - 17:55

Encore plus éloquent, le communiqué commun du 18 août, où les OS sont soucieuses de " la stabilité de la monnaie commune et de l'avenir de l'Union européenne", et aussi " demandent aux gouvernants une rencontre où puissent être étudiées "des mesures pour réduire les déficits ". Ben, mon colon..

http://www.cgt.fr/Communique-de-l-intersyndicale,38533.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Journée d'action du 11 octobre   Jeu 13 Oct - 0:26

Hier soir, je me suis frité avec Madame Chien Gué qui me reprochait de ne pas aller voter, ni aux primaires, ni, peut-être, aux présidentielles.

Je lui ai répondu que les partis politiques n'étaient plus crédibles, quels qu'ils soient, et que c'est pour ça que je ne votais pas. Et que pour les syndicats c'était pareil : ils ne sont que des intermédiaires pour faire passer la couleuvre !

Partis = Complot ; Syndicats = Vaseline ... AUX ARMES CITOYENS !!

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée d'action du 11 octobre   Aujourd'hui à 15:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée d'action du 11 octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 16 octobre: Journée d’action internationale !
» Base Zeebrugge : Journée découverte le 4 octobre
» Le 10 octobre, “journée nationale de la femme marocaine”
» Fête Médiévale - 8 & 9 octobre - Evreux centre-ville
» Journée nationale des aveugles et malvoyants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: