Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier   Lun 3 Oct - 11:40

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/10/01/contraventions-sautees-tuyaux-donnes-les-curieuses-methodes-de-deux-policiers_1580880_3244.html

Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policiers

| 01.10.11 | 14h28



Bien que d'une ampleur bien moindre que le dossier de corruption impliquant les policiers lyonnais, l'affaire embarrasse la Préfecture de police (PP), à Paris, qui s'est révélée d'une étonnante discrétion. Elle concerne deux commissaires de police en poste à Paris et à Colombes (Hauts-de-Seine), soupçonnés de "corruption " et de "violation du secret professionnel".

Le 30 juin, François Ottaviani, 61 ans, commissaire de police à Colombes et principal suspect, a été mis en examen par le juge parisien Renaud Halem. Mais le dossier qui le concerne égratigne également Benoît Collin, 49 ans, chef de service au tribunal de police de Paris. Il a été entendu dans le cabinet du juge, mais n'a fait l'objet d'aucune poursuite judiciaire ni de sanctions disciplinaires. Toutefois, les faits ont été jugés suffisamment graves pour que la PP limoge le commissaire Collin du tribunal de police et le mute à Nanterre, dans un poste non opérationnel de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Hauts-de-Seine.

Les deux fonctionnaires visés par l'inspection générale des services (IGS, la police des polices) sont soupçonnés d'avoir annulé des contraventions et d'avoir fourni des renseignements sur des dossiers en cours, en échange de récompenses : repas au restaurant ou prêts de "belles voitures", comme cela figure sur des écoutes téléphoniques réalisées dans le cadre de l'information judiciaire.

L'histoire part d'une enquête ouverte en novembre 2009 au parquet du Mans. Une famille, suspectée d'escroquerie, de travail dissimulé, de blanchiment, de recel et de non-justification de ressources, est placée sur écoute. Très vite les policiers s'aperçoivent que l'un des membres de cette famille, Grégory Caplot, est renseigné sur l'enquête. Il est informé des surveillances qui visent ses proches et des filatures en cours. Ces renseignements ne peuvent provenir que d'une personne ayant accès aux fichiers de police ou de gendarmerie.

"MON PETIT POULET"

Les investigations plus poussées confirment les soupçons : un commissaire de police, François Ottaviani, entretient des relations étroites avec Grégory Caplot. Agé de 41 ans, l'homme, qui est domicilié à Athis-Mons (Essonne), possède un magasin de tapis et d'antiquités, avenue Ségur à Paris. Il est également propriétaire de deux appartements, l'un à Paris, l'autre à Saumur (Maine-et-Loire).

Les bons offices du commissaire Ottaviani servent aussi bien à faire annuler les contraventions de police qu'à régler des problèmes de passeports, de visas ou encore des contentieux d'argent auxquels Grégory Caplot est mêlé. Les deux comparses s'entendent comme larrons en foire.

Le ton des conversations interceptées ne laisse pas de doutes sur les liens qu'ils ont noués. Ils se lancent des "ma poule", "ma caille", "mon petit poulet" et s'envoient "des bisous". Autant de familiarités attestant que la confiance règne.

A tel point qu'en février 2010 le commissaire Ottaviani appelle l'un de ses collègues en renfort. Le commissaire Benoît Collin est chef des services au tribunal de police de Paris, où il assure le ministère public. Le meilleur profil pour faire annuler les amendes et les contraventions diverses. "C'est une grosse cuisine, je l'ai dans ma pogne", se vante Grégory Caplot.

Et, de fait, il prête "une belle voiture" au commissaire Collin qui semble apprécier, s'inscrit au même stand de tir et partage des soirées parisiennes au Fouquet's en compagnie d'Ottaviani. Un trio est né. Les déjeuners se suivent, l'occasion pour Grégory Caplot de transmettre des contraventions que les policiers se font un devoir d'annuler.

Cette affaire suscite un vif émoi dans les rangs policiers. Le Syndicat national des officiers de police (SNOP) s'étonne que la hiérarchie policière fasse preuve de mansuétude quand il s'agit de ses proches membres. "Il semble qu'il y ait deux poids, deux mesures", déplore Jean-Marc Bailleuil, son secrétaire général adjoint, en rappelant qu'un officier de police avait été promptement sanctionné, à Marseille, début septembre, pour avoir alerté un propriétaire de restaurant qu'il allait faire l'objet d'un contrôle imminent.

.

Yves Bordenave

Article paru dans l'édition du 02.10.11



© Le Monde.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier   Lun 3 Oct - 12:07

" Les Ripoux " en vrai !
Ça ne serait pas un peu des enfants de choeur
en comparaison des policiers lyonnais ?
Quoi que ce dernier " n'aurait " pas profité d'avantages ... Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier   Mer 5 Oct - 0:27

En ce qui concerne le cadre de la PJ, je me demande si on n'a pas conclu un peu trop vite ... scratch

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier   Mer 5 Oct - 11:21

Chien Guevara a écrit:
En ce qui concerne le cadre de la PJ, je me demande si on n'a pas conclu un peu trop vite ... scratch

Même sentiment...Pour lutter contre la pègre, il est probablement nécessaire de s'en approcher.
Mais la limite à ne pas franchir doit-être dure à fixer.
En plus du n°2 des " Lyonnais ", c'est maintenant le n°1 de la PJ de Grenoble qui est suspecté...
Oups, ça chauffe quand même, dans ce coin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier   Ven 7 Oct - 0:55

Oui et puis, bientôt à qui le tour ? Bizarre tout ça, en période pré-électorale ... Rolling Eyes

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier   Aujourd'hui à 10:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Contraventions sautées, "tuyaux" donnés, les curieuses méthodes de deux policier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Données de moins de 100 ans
» Base de données du refuge huguenot
» Base de données "Patrimoine de l'Eure".
» j'ai donné ma beauté et ma jeunesse aux hommes ...
» fidèle à la parole donnée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: