Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 " L'Europe veut affamer les pauvres "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: " L'Europe veut affamer les pauvres "   Mer 21 Sep - 12:42

Les Echos
21/09/2011 | Anne Bauer
L'aide alimentaire prise en otage par les désaccords entre Etats européens

study
Les Vingt-Sept ne sont pas parvenus hier à Bruxelles à un accord sur la pérennisation des aides alimentaires aux plus démunis. Malgré la pression des associations caritatives, ils affichent une conception différente de la solidarité.

Hier à Bruxelles, les ministres de l'Agriculture ont été incapables de se mettre d'accord sur la prolongation du Programme européen d'aide alimentaire aux plus démunis. Si bien que l'aide fournie par l'Europe aux associations caritatives comme les Restos du cœur ou le Secours populaire pourrait tomber à 113 millions d'euros en 2012 contre 480 millions cette année.
Amer, le commissaire à l'Agriculture, Dacian Ciolos, déclarait hier qu'il était faux de dire que « l'Europe veut affamer les pauvres ». La Commission européenne a mis sur la table les sommes et les propositions juridiques pour maintenir cette aide. Elle dispose du soutien du Parlement européen et d'une vingtaine de pays, dont la France. « Six Etats se cachent derrière des arguments juridiques pour arrêter ce programme qui a vingt-cinq ans d'âge et concerne 18 millions de citoyens », a-t-il regretté. Si le conflit vient à l'origine d'un problème juridique, le blocage est d'abord politique, a expliqué le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire.
Décision de justice
L'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la République tchèque, qui détiennent une minorité de blocage, demandent officiellement seulement l'application de la loi. En avril dernier, la Cour de justice européenne a rendu un arrêt pour rappeler que le programme d'aide alimentaire européen, décidé à une époque où l'Union stockait d'importants surplus de production agricole, devait puiser dans les stocks d'intervention de la Politique agricole commune mais n'autorisait pas d'achats massifs sur les marchés. Car, avec la disparition des excédents agricoles depuis les années 2000, Bruxelles a eu de plus en plus recours à des achats sur le marché. La Cour de justice n'interdit pas les aides alimentaires, mais elle explique qu'elles ne doivent plus relever du budget de la politique agricole mais de programmes sociaux.
« Devoir national »
La solution technique existe, mais les Etats sont divisés sur le rôle de Bruxelles, à laquelle les traités reconnaissent peu de compétences dans le domaine social. La France, qui perçoit 72 millions d'euros pour les associations, mettra tout en œuvre pour faire basculer la majorité. Le président Nicolas Sarkozy a déclaré hier dans un communiqué qu'il fallait pérenniser ce programme, qu'il estime « être la preuve tangible du principe de solidarité en Europe ». Mais pour les six opposants, l'aide aux plus pauvres doit relever de la politique nationale. « Nous sommes bien entendu en faveur des banques alimentaires, qui existent en Allemagne, mais nous estimons que cette politique sociale relève du devoir national »,expliquait hier un diplomate allemand. D'ailleurs, à l'exception de la République tchèque, les opposants au projet de la Commission financent eux-mêmes leurs aides et ne font pas appel aux fonds européens. Si un accord n'est pas dégagé d'ici à un mois, la question pourrait être soulevée au prochain sommet des chefs d'Etat et de gouvernement européens. Afin que chacun précise davantage sa conception du principe de solidarité.


BUREAU DE BRUXELLES
Anne Bauer

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201648889978-l-aide-alimentaire-prise-en-otage-par-les-desaccords-entre-etats-europeens-222052.php

Dans un monde " civilisé ", l'assistanat et le bénévolat ne devraient pas exister...
Toutes les populations devraient avoir du travail, et donc, avoir de quoi se nourrir et se loger décemment.
C'est loin d'être le cas...
Alors, le moins qui puisse se faire, c'est que les Etats participent à l'aide alimentaire !
Au lieu de ça, on voit des dirigeants ergoter sur un point juridique histoire de ne rien payer aux pauvres.

C'est plus facile de donner des centaines de millions aux banques
et des milliards à des Etats pratiquement en faillite.
De l'argent qu'on nous prend.
Les mesures prises en vue de réduire la dette française, c'est pour aider les banques et la Grèce ( citation )

Bande de vautours !
Affameurs !
Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: " L'Europe veut affamer les pauvres "   Jeu 22 Sep - 0:40

Entièrement d'accord avec toi Pierrot : quand des ONG m'appellent au téléphone pour des dons, les 3/4 du temps, ce sont des "robots", qui récitent, et là, déjà ça me bloque grave !
Sinon, ce sont des personnes (sans doute louables) qui jouent le pathétisme pour que tu fasses un don ...

Parfois, je m'énerve, et leur dit que c'est très bien ce qu'ils font, mais qu'ils ne devraient pas exister, parce qu'ils se substituent au rôle des états !

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
" L'Europe veut affamer les pauvres "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Europe Fédérale
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Bébé de 3 mois qui ne veut pas faire de siestes...
» Bastien ne veut plus dormir la nuit!!!
» Il sait marcher mais ne veut pas....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: