Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Mar 13 Sep - 13:19

http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/13/1166010-bordeaux-la-cantine-interdite-aux-enfants-de-chomeurs.html#xtor=EPR-1

Publié le 13/09/2011 08:08 | Pierre Sauvey
Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs

Ce sont les commerçants qui ont nourri les enfants de chômeurs privés de cantine./AFP Une semaine après la rentrée scolaire, la FCPE lance l'alerte sur les communes qui interdisent l'accès des cantines aux enfants de chômeurs. Le président de la première fédération de parents d'élèves a appelé ceux-ci à se manifester s'ils se retrouvent dans cette situation. Bordeaux fait partie des 70 villes pratiquant cette mesure en France. Cela dure depuis 1998, en raison officiellement de l'augmentation du nombre d'enfants scolarisés. Cela en concernerait 200 sur 13 000 inscrits sur la ville. L'adjointe à la vie scolaire Brigitte Collet l'a reconnu hier sur l'antenne de France-Bleu-Gironde. « Dans dix établissements scolaires anciens, nous n'avons pas assez de places pour accueillir tous les enfants. Nous donnons donc la priorité aux enfants dont les deux parents travaillent » justifie-t-elle. Elle cite aussi le cas de mères de familles nombreuses. « Quand on a cinq ou six enfants, c'est un travail à plein-temps » remarque-t-elle. Les parents chômeurs sont toutefois autorisés à laisser leur enfant à la cantine les jours où ils ont une convocation pour un entretien. Mais ils doivent prévenir la mairie et la cantine à l'avance et présenter un justificatif de l'entretien.

Recours au tribunal administratif
« Chercher un emploi est un travail à plein-temps, et ces mesures représentent un handicap » regrette Marie, une jeune maman chômeuse. « ll n'est plus tolérable que des municipalités continuent d'importuner parents et enfants alors que l'égalité de tous devant les services publics est un droit » affirme la FCPE. qui a écrit aux ministres de l'Intérieur et de l'Éducation nationale pour demander aux préfets et aux inspecteurs d'académie d'exercer un contrôle de légalité. À Bordeaux, le président de la FCPE Gironde Jean-François Darracq annonce que des recours vont être lancés au tribunal administratif contre ce qui est considéré comme une discrimination. « Nous avons été patients. Nous avons donné toutes les chances à la municipalité de réagir. Mais nous n'avons pas été entendus. Nous allons donc entamer des procédures » indique-t-il. « Si nous sommes appelés devant le tribunal administratif, nous expliquerons que la qualité d'accueil, le temps de pause méridienne, celui de manger dans le calme, sont des choses qui doivent être défendues » réagit Brigitte Collet. Jusqu'à présent, selon la FCPE, tous les tribunaux administratifs et le Conseil d'Etat en ont jugé différemment.


--------------------------------------------------------------------------------

La pauvreté n'est pas une discrimination
Si la jurisprudence française a reconnu le caractère « discriminant » d'une sélection à l'entrée des cantines sur critères socioprofessionnels, celle-ci demeure pour l'instant légale au regard des textes français. En effet, l'article 225-1 du Code pénal ne retient aujourd'hui que 18 critères de discrimination : origine, sexe, handicap, orientation sexuelle ou politique… Mais pas la pauvreté. Seule la Convention européenne des droits de l'homme mentionne explicitement l'origine sociale et la fortune. Ratifiée par la France, elle est censée être appliquée mais ne suffit pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Mer 14 Sep - 0:54

Moi j'interdirais plutôt la cantine aux enfants de bourges ! La plupart du temps, leur mère ne travaille pas, et met le gamin à la cantine pour ne pas râter un rendez-vous chez la manucure, le cabinet de massage, le club de bridge, l'équitation, le golf, ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller


Dernière édition par Chien Guevara le Sam 17 Sep - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Mer 14 Sep - 4:05

Chien Guevara a écrit:
Moi j'interdirais plutôt la cantine aux enfants de bourges ! La plupart du temps, leur mère ne travaille pas, et met le gamin à la cantine pour ne pas râter un rendez-vous chez la manucure, le cabinet de massage, le club de bridge, l'aquitation, le golf, ...

ou aux réunions de l'UMP, voire même à l'église!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Mer 14 Sep - 15:29

Pas de cantine pour les enfants de chômeurs : la double peine qui fâche
http://www.lepost.fr/article/2011/09/13/2589322_pas-de-cantine-pour-les-enfants-de-chomeurs-la-double-peine-qui-fache.html#xtor=EPR-344-[NL_1144]-20110914
13/09/2011 à 18h52 - mis à jour le 13/09/2011 à 19h21 | 3809 vues | 201 réactions

Au moins 70 cantines scolaires pratiquent une sélection (photo d'illustration).


La Fédération des conseils des parents d'élèves (FCPE) a lancé un appel aux parlementaires pour obtenir un "droit à la restauration scolaire".


Qui gère les cantines scolaires ?
Les écoles maternelles et primaires sont gérées par les communes qui sont responsables de l'infrastructure et des menus des cantines scolaires, ainsi que de la gestion du personnel. Ces prérogatives remontent jusqu'au département pour les collèges, puis à la région pour les lycées.


Quelles sont les communes concernées ?
Selon L'Humanité, au moins 70 communes pratiquent une sélection à l'entrée des cantines, sur des critères divers.

A Thonon-les-bains (Haute-Savoie) par exemple, neuf enfants de chômeurs ont été privés de cantine lundi. Les commerçants, "outrés" par la décision du maire (UMP), ont invité les élèves concernés au restaurant. "C'est de la discrimination, s'indigne un restaurateur. Vous imaginez un enfant à qui on dit : non tu ne peux pas manger avec tes copains parce que tes parents sont chômeurs" ?

La mairie de Bordeaux a adopté une démarche sensiblement identique. Dans 97 écoles de la ville, les enfants de chômeurs n'ont accès qu'à deux, voire un seul jour de cantine. "Je suis tombée des nues quand on m'a dit que mes enfants ne pourraient pas aller à la cantine tous les jours !", explique Emilie, au chômage et mère de deux enfants, au journal 20 Minutes mardi. "On s'entend dire qu'on a un peu que ça à faire ! Mais, je ne suis pas au chômage par choix, j'ai suivi mon mari qui a été muté dans la région".


Pourquoi refuser l'accès aux cantines scolaires ?
Les autorités avancent le manque de places. La fréquentation d'élèves a en effet fortement augmenté ces dernières années. Mais pour la FCPE, il s'agit surtout de diminuer les "dépenses sociales".

"On n'a jamais voulu stigmatiser les chômeurs, mais face à des problèmes de places, nous avons dû établir un critère qui nous semble juste, celui de la disponibilité des parents", se défend le maire de Thonon-les-Bains, Jean Denais (UMP). "Nous ne voulons pas priver les enfants de chômeurs de cantine, mais donner la priorité aux familles qui travaillent et ne peuvent pas les garder".

Même point de vue pour Brigitte Collet, maire adjointe en charge de l'enfance et de la famille à Bordeaux : "les restaurants scolaires sont exigus et les agrandissements souvent impossibles". L'élue plaide toutefois pour une politique "d'arbitrage". "Les enfants des familles en grande nécessité sont par exemple prioritaires dans la mesure où ce repas à la cantine sera leur seul repas équilibré de la journée".


Que dit la loi ?
Le phénomène n'est pas franchement nouveau. La FCPE est régulièrement alertée par des parents se voyant refuser l'accès à la cantine. D'après elle, à chaque fois que la fédération a saisi le tribunal administratif, le jugement est tombé en faveur des parents.

L’égalité devant le service public est un principe général du droit, qui suppose que tous aient un accès au service public. En octobre 2009, le Conseil d'Etat a établi que privilégier les enfants dont les deux parents travaillent constitue une discrimination.

Il reste toutefois un flou juridique. Si l'école publique est un service public gratuit pour tous, la cantine ne l'est pas. Pour Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France (AMF), "la restauration scolaire est un service public facultatif". "Dans tous les cas, la situation des parents n'est pas un critère acceptable", précise-t-il aux Echos.

C'est la raison pour laquelle la FCPE a appelé aussi les parlementaires à "transformer la réglementation de fait telle que vue par les tribunaux en une loi sur le droit à la restauration scolaire".

"Il est temps que ça s’arrête ; il faut cesser d’accepter les refus abusifs de fréquentation des cantines scolaires", a déclaré Jean-Jacques Hazan lundi, le président de la fédération.

À lire sur Le Post
Les parents n'ont pas payé la cantine ? Leurs enfants privés de manuels scolaires !
La cantine n'est plus ce qu'elle était, la CAF non plus...
Haute-Savoie : les enfants de chômeurs privés de cantine
Plus assez d'argent pour le collège : les élèves "sollicités" pour faire la plonge

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Jeu 15 Sep - 17:26

"Cantine refusée aux enfant de chômeurs."
De voir ça, ne me choque pas. c'est tout à fait dans la politique de cette droite ulta-libérale. qui pense et agit comme l’extrême droite.
" Les chômeurs ont le temps de préparer les repas de leurs gosses" voilà la réponses d'ouvrier UMPistes que j’entends.
Savent-ils qu'au 10 du mois. Beaucoup de chômeurs se demandent ce qu'ils vont trouver à préparer comme repas à leurs enfants.
La cantine permet d'avoir au moins une fois dans la journée un repas équilibré pour ces enfants.
Le Capitalisme indifférent de mettre dans la merde des familles entières. Ils s'en prennent directement aux enfants de ces pauvres.
Ils n'ont pas de limitent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Sam 17 Sep - 0:37

Ben oui, Clode : si on interdit la cantine aux enfants de chomeurs parce qu'ils ont le temps de faire le repas pour leurs gosses, pourquoi on ne l'interdit pas aux enfants de bourges, qui eux, ont non seulement le temps, mais l'argent pour le faire ?

SEGREGATION !!

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Nahin
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Sam 17 Sep - 13:24

Bonjour à tous,
Il ne faudra pas s'étonner du devenir et l'avenir des ces enfants : injustice, maltraitance psychologique et physique. Nous n'aurons que la monnaie de notre pièce.

Le nazisme s'est nourri de beaucoup d'ingrédients après 1918, d'autres formes de totalitarismes aussi.

Le pire est à venir avec un des aspects des restrictions budgétaires, crise-stique (j'invente des mots), les pratiques discriminatoires ... "les campagnes électorales".

Parents au RSA montrés du doigt( les abus existent, mais la misère domine aussi), leurs enfants prives de droits les plus élémentaires : manger!
.
En primaire, c'est le quotient familial : le repas dans ma commune, est à 15 à 20 centimes d'euros. Qu'on ne vienne pas nous raconter des histoires de places. le déroulement de repas est échelonné partout où il y a de petits espaces, y compris dans les communes les plus chics.

L'ennemi, c'est le pauvre, ce "salaud de pauvre".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Sam 17 Sep - 16:02

Chien Guevara a écrit:
Ben oui, Clode : si on interdit la cantine aux enfants de chomeurs parce qu'ils ont le temps de faire le repas pour leurs gosses, pourquoi on ne l'interdit pas aux enfants de bourges, qui eux, ont non seulement le temps, mais l'argent pour le faire ?

SEGREGATION !!
Eux ils ont une bonne et un frigo bien remplit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Dim 18 Sep - 1:23

Nahin a écrit:
Bonjour à tous,
Il ne faudra pas s'étonner du devenir et l'avenir des ces enfants : injustice, maltraitance psychologique et physique. Nous n'aurons que la monnaie de notre pièce.

Le nazisme s'est nourri de beaucoup d'ingrédients après 1918, d'autres formes de totalitarismes aussi.

Le pire est à venir avec un des aspects des restrictions budgétaires, crise-stique (j'invente des mots), les pratiques discriminatoires ... "les campagnes électorales".

Parents au RSA montrés du doigt( les abus existent, mais la misère domine aussi), leurs enfants prives de droits les plus élémentaires : manger!
.
En primaire, c'est le quotient familial : le repas dans ma commune, est à 15 à 20 centimes d'euros. Qu'on ne vienne pas nous raconter des histoires de places. le déroulement de repas est échelonné partout où il y a de petits espaces, y compris dans les communes les plus chics.

L'ennemi, c'est le pauvre, ce "salaud de pauvre".

Oui Nahin, tu mets le doigt sur le vrai problême de société : on diabolise le pauvre au lieu de l'aider ; on diabolise le pauvre au lieu de condamner le riche qui l'a rendu pauvre ; on diabolise les gens honnêtes et on admire les voyous !

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Nahin
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Dim 18 Sep - 21:09

Bonsoir CG,
Je n'ai pas bien précisé ceci : le repas entre 15 et 20 centimes d'euros, est ce qui est appliqué pour des familles sans ressources.
A+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Lun 19 Sep - 0:50

Nahin a écrit:
Bonsoir CG,
Je n'ai pas bien précisé ceci : le repas entre 15 et 20 centimes d'euros, est ce qui est appliqué pour des familles sans ressources.
A+.

Oui, Nahin, celles qu'on refuse de plus en plus aux tablées, c'est ça ? Mad

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs   Aujourd'hui à 12:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Bordeaux. La cantine interdite aux enfants de chômeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cantine : on la force à manger
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Bordeaux St Clair - épidémie en 1885 ?
» Quels sièges auto isofix pour enfants de 2 ans et 4 mois ?
» DUT bibliothèque Bordeaux 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: