Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'allongement de l'espérance de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

L'allongement de l'espérance de vie
 Oui, c'est un fait, et ça justifie la réforme des retraites
 Oui, c'est un fait, mais il existe d'autres moyens de financer les retraites
 Non, je ne pense pas que l'on vive beaucoup plus vieux dans 50 ans, que maintenant
 Qui vivra vera
Voir les résultats
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: L'allongement de l'espérance de vie   Sam 18 Déc - 1:46

Si vous ne savez pas quoi répondre, vous pouvez aller vous faire influencer dans l'antre diabolique du Chienchien :

http://forget.e-monsite.com/rubrique,l-esperance-de-vie-alibi-deplace-des-reformes,1131463.html

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Sam 18 Déc - 16:22

Chien Guevara a écrit:
Si vous ne savez pas quoi répondre, vous pouvez aller vous faire influencer dans l'antre diabolique du Chienchien :

http://forget.e-monsite.com/rubrique,l-esperance-de-vie-alibi-deplace-des-reformes,1131463.html

Avec leurs nouveaux virus, OGM, vaccinations douteuses, pandémies, guerres sales, pollutions, pesticides. n'espérons pas vivre longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Sam 18 Déc - 21:17

Trouve pas ma réponse dans le sondage...

Ça n'est évidemment pas la première case !

Ce que je constate, et je rejoins un peu la remarque de Clode,
c'est qu'on nous assomme de cette augmentation de l'espérance de vie
pour nous infliger une prolongation de la durée du travail,
et de l'autre côté, l'Etat réduit les remboursements de médicaments,
ferme des hôpitaux, laisse passer les OGM, les produits dangereux
dans l'alimentation, etc., ce qui ne va pas dans le sens d'un espoir de vivre plus longtemps.
Je vois là un sacré paradoxe !


En tout état de cause, ma réponse au sondage serait :
" le beurre, l'argent du beurre et baiser la crémière " !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Sam 18 Déc - 21:29

pierrot a écrit:
Trouve pas ma réponse dans le sondage...

Ça n'est évidemment pas la première case !

Ce que je constate, et je rejoins un peu la remarque de Clode,
c'est qu'on nous assomme de cette augmentation de l'espérance de vie
pour nous infliger une prolongation de la durée du travail,
et de l'autre côté, l'Etat réduit les remboursements de médicaments,
ferme des hôpitaux, laisse passer les OGM, les produits dangereux
dans l'alimentation, etc., ce qui ne va pas dans le sens d'un espoir de vivre plus longtemps.
Je vois là un sacré paradoxe !


En tout état de cause, ma réponse au sondage serait :
" le beurre, l'argent du beurre et baiser la crémière " !






Tu sait , moi le beurre et l'argent !
santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Mer 22 Déc - 21:06

Espérance de vie : les Etats-Unis reculent au classement des pays industrialisés



LEMONDE.FR avec AFP | 07.10.10






La métropole comptait 15 000 centenaires au début de cette année, soit treize fois plus qu'en 1960.AFP/GEORGES GOBET




L'espérance de vie ne fait plus guère de progrès aux Etats-Unis et le
pays recule au classement des grands pays industrialisés en la matière,
selon une étude américaine publiée jeudi 7 octobre. Les chances de
vivre encore quinze ans pour les hommes de 45 ans sont ainsi en recul
par rapport à douze autres pays, affirme l'étude menée par l'université
Columbia pour le Commonwealth Fund,
un centre de réflexion sur la santé. Les Etats-Unis se plaçaient en
2005 au dernier rang de ce classement, alors qu'en 1975 ils occupaient
la troisième place. Les Américains vivent par exemple 5,7 années de
moins "en bonne santé" que les Japonais, assure l'étude.

Selon le classement de l'étude, c'est en Australie que les hommes ont
le plus de chances de survivre quinze ans après 45 ans, suivie en 2e position par la Suède, puis au 3e rang par l'Italie et la Suisse. Le Royaume-Uni est 5e
devant les Pays-Bas, le Canada, le Japon. La France, la Belgique et
l'Allemagne sont ex-aequo à la huitième position. Les Etats-Unis
arrivent lanterne rouge dans ce classement. Quant aux Américaines de 45
ans, elles ont un taux de survie à quinze ans qui égale celui des
Suissesses, des Suédoises et des Japonaises à leurs niveaux de 1975.
SYSTÈME DE SANTÉ INEFFICACE ET ONÉREUX
"Les Etats-Unis sont à la traîne des autres pays en terme
d'espérance de vie et les causes communément citées pour expliquer cela –
l'obésité, le tabagisme, les homicides – ne sont pas les facteurs à
blâmer"
, estiment les chercheurs. "Si les Américains ont plus tendance à être obèses aujourd'hui, c'était déjà le cas par rapport aux autres pays en 1975",
affirme l'étude. Quant au tabagisme, relativement comparable dans les
pays industrialisés, il a connu un plus fort déclin aux Etats-Unis.

"Le fait que les Américains dépensent davantage en matière de
santé mais vivent moins longtemps et en moins bonne santé a conduit à
faire dire à certains que le système de santé aux Etats-Unis est
inefficace en soi"
, explique l'étude. "Les dépenses de santé
par tête d'habitant ont progressé aux Etats-Unis à un rythme deux fois
supérieur à celui d'autres pays entre 1970 et 2002"
, notent les chercheurs. Le président américain Barack Obama
a promulgué au début de l'année une loi historique visant à étendre à
terme la couverture-santé à 32 millions d'Américains supplémentaires.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Mer 22 Déc - 21:37

Moi ça ne m'étonne pas avec toutes les saloperies qu'ils bouffent, la pollution à outrance, la pauvreté qui augmente, et les guerres qu'ils se trouvent.
Cette politique ultra libérale ne peut que faire diminuer la durée de vie de la populace. Qui ne peut plus se soigner convenablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Jeu 23 Déc - 12:36

Clode a écrit:
Moi ça ne m'étonne pas avec toutes les saloperies qu'ils bouffent, la pollution à outrance, la pauvreté qui augmente, et les guerres qu'ils se trouvent.
Cette politique ultra libérale ne peut que faire diminuer la durée de vie de la populace. Qui ne peut plus se soigner convenablement.

A part les guerres, cette remarque vaut bien aussi pour les Français....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Dim 26 Déc - 21:12

Oui, et puis on oublie le facteur "vie en bonne santé" ...




RETRAITES: L'espérance de vie n'augmentera plus






Espérance
de vie" : cette expression est un abus de langage. A moins d'être un
démographe ou un statisticien, on l'interprète spontanément comme l'âge
jusqu'auquel nous pouvons
espérer vivre, alors qu'il ne s'agit que de la photographie de la
durée moyenne de la vie à un moment donné. Il ne devient une "espérance"
qu'à la condition de faire l'hypothèse que les taux de
mortalité resteront stables ou diminueront, si l'on prévoit une
augmentation de cette espérance.


Il
est vrai que, selon cette définition, l'espérance de vie à la naissance
n'a cessé d'augmenter depuis un siècle. Elle est
aujourd'hui de 84,5 ans pour les femmes et 77,8 ans pour les hommes,
principalement en raison de la baisse considérable de la mortalité
infantile et des progrès spectaculaires de l'hygiène et de
la médecine, qui ont permis de faire reculer les maladies
infectieuses, causes dominantes de mortalité autrefois. Depuis dix ans,
les gains d'espérance de vie ont été de trois années pour les
hommes et de deux années pour les femmes. Ce sont ces chiffres qui
sont mis aujourd'hui dans le débat public pour justifier l'allongement
de l'âge de la retraite.


Mais
ce tableau idyllique doit être complété par des indicateurs moins
souriants, comme celui de l'espérance de vie en bonne santé, et là,
surprise, celle-ci n'est, selon l'Insee, que
de 63,1 ans pour les hommes et de 64,2 ans pour les femmes.
Rappelons que l'Insee a une définition déjà restrictive de ce qu'est une
bonne santé : "Absence de limitation d'activités (dans les
gestes de la vie quotidienne) et absence d'incapacité." Ainsi, une
personne en rémission d'un cancer, un diabétique correctement soigné ou
quelqu'un ayant eu un pontage coronarien sont en bonne
santé.

Tout
démontre que l'espérance de vie en bonne santé et encore plus
l'espérance de vie tout court sont menacées par la
montée des maladies chroniques qui se sont substituées aux maladies
infectieuses comme cause dominante de mortalité et de morbidité. C'est
ce qu'il est convenu d'appeler "la transition
épidémiologique". L'OMS qualifie cette "épidémie" de maladies
chroniques comme "l'un des principaux défis du XXIe siècle". La France
n'est pas épargnée, comme le montre la croissance des
affections de longue durée (ALD) du régime général de
l'assurance-maladie (90 % de la population), dont les maladies
cardio-vasculaires, les cancers et le diabète représentent les trois
quarts.

Sur
la période 2000-2008, alors qu'il n'y a pas eu de changement majeur de
nomenclature, le nombre de nouveaux cas d'ALD chaque année (incidence) a
augmenté de 37,8 %, dont 11,4 %
seulement étaient liés au changement démographique. Le nombre total
de cas (prévalence) est passé de 11,9 % de la population, en 2004, à
14,6 % en 2008, soit une augmentation de 23 % en quatre
ans. Or la mortalité des personnes en ALD, à âge et sexe égaux, est
2,9 fois supérieure à celle des personnes qui n'en souffrent pas (5,8
fois plus avant 70 ans).

L'obésité,
qui engendre une diminution d'espérance de vie de cinq à quinze ans,
est une composante majeure de l'"épidémie"
de maladies chroniques. Lors d'une conférence sur l'obésité en
juillet 2009, Bill Clinton déclarait que la jeune génération pourrait
être "la première de l'histoire à avoir une plus faible
espérance de vie que ses parents". Cette déclaration faisait écho à
celle de David Byrne, commissaire européen à la santé, quelques années
plus tôt, en septembre 2004 : "L'obésité infantile
pourrait être à l'origine d'un désastre sanitaire dans l'avenir."
Selon un rapport de l'International Obesity Task Force de mars 2005, un
enfant sur cinq est en surpoids ou obèse en Europe, ce
qui devrait conduire à une surmortalité à l'âge adulte de 50 % à 80
%.

L'augmentation
actuelle de l'espérance de vie à la naissance est essentiellement celle
des personnes nées au début du XXe siècle, principalement en milieu
rural, dans un environnement
peu pollué et avec un mode de vie plutôt sain au moins jusqu'à l'âge
adulte. La tendance actuelle, en matière d'espérance de vie, risque de
s'inverser lorsque les générations nées après guerre
vont vieillir. Ces dernières ont vécu dans un univers totalement
différent de celui de leurs aînés. Polluées dès la vie foetale par les
substances chimiques de synthèse, elles ont mangé, souvent
dès la naissance, une nourriture plus ou moins déséquilibrée (trop
de sucre, d'aliments raffinés, de produits appauvris par des
transformations industrielles, etc.), effet amplifié par le
développement de la sédentarité.

Tous
ces facteurs ont conduit à l'"épidémie" d'obésité. Cette génération a
aujourd'hui moins de 60 ans, trop tôt, sauf
exception, pour mourir du cancer, de maladies cardio-vasculaires ou
du diabète, mais le fléchissement du progrès de l'espérance de vie en
bonne santé en France, la régression déjà observée de
celle-ci dans des pays comme l'Allemagne, l'Autriche ou l'Italie
montrent que la tendance séculaire à la progression de l'espérance de
vie est en train de s'inverser.

Ainsi
les prédictions de l'Insee, pour qui l'espérance de vie va continuer à
croître au moins jusqu'en 2050, reposent sur des données fondées sur
l'impact du recul des maladies
infectieuses, sans prendre en compte la réalité actuelle des
maladies chroniques. Un peu comme l'état-major de l'armée française
avant- guerre croyait aux vertus de sa ligne Maginot sans voir que
l'environnement avait changé depuis le précédent conflit. Avec le
résultat qu'on sait.




Claude Aubert, agronome, auteur de "L'Espérance de vie : la fin des illusions" (Terre vivante, 2006) ;
André Cicolella, chimiste toxicologue, président du Réseau Environnement Santé ;
Laurent Chevallier, médecin nutritionniste attaché au CHU de Montpellier.



Source (Le
Monde)

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Ven 31 Déc - 2:21

SANTÉ


Le cancer touchera un enfant sur 440











Un enfant sur 440 en France va
développer un cancer avant l’âge de 15 ans. Cette statistique qui fait
froid dans le dos est la conclusion d’une étude conduite sur cinq ans,
et publiée ce matin par l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Sur la période allant de 2000 à 2004, 8 473 nouveaux cas de cancer ont
été enregistrés chez les quelque 11 millions d’enfants de moins de
15 ans.







Les plus fréquents sont les
leucémies (29%), les tumeurs du système nerveux central, c’est-à-dire
cérébrales (23%), les lymphomes (12%) et les neuroblastomes (8%). Soit
un taux d’incidence de 156,6 cas par an et par million d’enfants. A
noter qu’il est un peu plus élevé chez les garçons que chez les filles.

Les cancers des moins de 15 ans représentent certes seulement 0,5% des
nouveaux cas de cancer, et 0,2% des décès par cancer. Mais avec 20% des
décès entre 1 et 15 ans, ils représentent néanmoins la deuxième cause de
mortalité chez les enfants après les accidents. Autre fait notable : la
moitié de ces cancers est intervenu avant l’âge de 5 ans. L’étude,
enfin, fait apparaître une légère hausse du nombre des cas
(comparativement à la période 1990-1999). Cette augmentation est
probablement due à l’amélioration de l’enregistrement des données et des
techniques de diagnostic.

Plus de cancers chez les enfants ? scratch Pas bon pour l'avenir de l'espérance de vie, ça ... Evil or Very Mad

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Ven 31 Déc - 15:36

Citation :
Cette augmentation est
probablement due à l’amélioration de l’enregistrement des données et des
techniques de diagnostic.

Ben oui, évidemment, la réalité de la toxicité des produits chimiques et de la pollution ne va surtout pas être évoquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Ven 31 Déc - 16:32

J'avais aussi relevé cette dernière phrase ...
Il est clair qu'avant les progrès de la médecine et de ses "statistiques", les enfants qui mourraient avant 15 ans, c'était de vieillesse !!

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'allongement de l'espérance de vie   Aujourd'hui à 21:22

Revenir en haut Aller en bas
 
L'allongement de l'espérance de vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qui va aider mes adducteurs?
» Coquille protège mamelon
» allonger le muscle
» Pensions militaires d’invalidité - Allongement de la durée d’inscription .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Discussions libres :: Débats-
Sauter vers: