Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mort de Georges Frêche, le baron controversé du Languedoc-Roussillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Mort de Georges Frêche, le baron controversé du Languedoc-Roussillon   Lun 25 Oct - 2:31



Mort de Georges Frêche, le baron controversé du Languedoc-Roussillon



Le président du conseil régional du Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, est décédé ce dimanche à Montpellier (Hérault). Le tonitruant dissident du PS, honni ou admiré, est mort à l'âge de 72 ans.

Sa disparition brutale a été accueillie avec stupeur par les rares Montpelliérains croisés dimanche soir dans les rues de la ville. Selon la Région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche est décédé à 18h45 d'un arrêt cardiaque, alors qu'il signait un parapheur dans son bureau.

Indéboulonnable baron de sa région, brillant orateur friand de provocations, il avait été banni du Parti socialiste en 2007 pour ses nombreux dérapages verbaux. «L'infréquentable» Georges Frêche avait été réélu dans un fauteuil lors des dernières élections de mars 2010, face à la maire de Montpellier, Hélène Mandroux, candidate officielle de la rue de Solférino.«Je suis socialiste depuis toujours, je mourrai socialiste»Ce sacre constituait un nouveau pied de nez à son ennemie jurée Martine Aubry, première secrétaire du PS, qui l'avait privé de son soutien pour avoir raillé fin 2009 «la tronche pas catholique» de Laurent Fabius. Malgré cette mise à l'écart, il avit gardé la haute main sur les fédérations locales du PS dont les dirigeants lui sont restés fidèles,«Je suis socialiste depuis toujours, je mourrai socialiste», aimait à dire Frêche. Ce dimanche soir, la famille socialiste a rendu hommage au «grand élu visionnaire et bâtisseur dont le nom restera à jamais lié à Montpellier et à sa région».La disparition de Georges Frêche risque de raviver à gauche les rivalités pour sa succession, les blessures des régionales - qui s'étaient soldées par l'exclusion du PS de 58 alliés du président de la région, dont de nombreux responsables et élus - n'étant toujours pas refermées. Fin septembre, le PS avait décidé la mise sous tutelle pour six mois de la fédération de l'Hérault, une décision contestée par les «frêchistes».Trente ans maire de MontpellierNé le 9 juillet 1938 à Puylaurens (Tarn), fils d'un officier et d'une directrice d'école, Georges Frêche a été près de trente ans maire de Montpellier (de 1977 à 2004) avant de passer la main pour se consacrer à la présidence de la région et à celle de l'agglomération de Montpellier.Décrit comme un bâtisseur et un visionnaire, il a élevé Montpellier au rang de huitième ville de France, faisant ériger de nouveaux quartiers dont le plus symbolique, le néo-classique Antigone, a été construit par l'architecte barcelonais Ricardo Bofill. Membre du comité directeur du PS (1973-1994) puis du bureau national dont il a été suspendu en 2006 pour des propos sur les Harkis, député de l'Hérault à plusieurs reprises, il n'a jamais été ministre pour cause de mésentente avec François Mitterrand.La statue de LénineMarié et père de cinq filles, Frêche, qui ces dernières années marchait avec peine, était également souvent décrié pour son autoritarisme et ses colères tonitruantes. Cet ancien maoïste, élève de l'école des Hautes études commerciales (HEC), était aussi agrégé de droit, spécialiste du droit romain, qu'il a enseigné à l'université de Montpellier.Sa dernière provocation : la statue de Lénine sur la place «des grands hommes du XXe siècle» à Montpellier, au côté de De Gaulle, Churchill, Rossevelt et Jaurès. « Beaucoup de ceux qui critiquent ne connaissent pas l’histoire. Ils confondent la politique et la morale. Dans ce choix, seuls Jaurès et Mandela n’ont pas de sang sur les mains », argumentait Frêche à la mi-août, ravi de la nouvelle polémique qu'il avait suscité.
Merde alors, j'avais un article ravageur sous le coude, je pourrais pas le publier (pas beau d'attaquer un mort) ; ça s'appelait "Frêche, le Sarkozy du sud" ...
Paix ait son âme ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Gui



Nombre de messages : 19
Age : 24
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Mort de Georges Frêche, le baron controversé du Languedoc-Roussillon   Lun 25 Oct - 12:13

Pour qu'un mec de l'UMP lui rende hommage sur facebook c'est qu'il était tout sauf socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mort de Georges Frêche, le baron controversé du Languedoc-Roussillon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gonfreville-l'Orcher, VAULOT crime en 1952
» "Libye: un marin décède à bord du "Georges-Leygues"
» Georges Moustaki, le «pâtre grec» de la chanson, est mort
» l'affaire Guy Georges
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: