Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sarkozy institue la République des flics

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Sarkozy institue la République des flics   Sam 31 Juil - 10:06



La République des superflics se précise, aujourd’hui, avec l’installation de l’ex-haut gradé de la police Eric Le Douaron comme préfet de l’Isère par Nicolas Sarkozy. Le Président a éjecté Albert Dupuy après les émeutes de la Villeneuve à Grenoble.
Pour la seconde fois en quatre mois, le chef de l’Etat appelle à la rescousse, dans des départements agités, des policiers de métier de haut niveau qui incarnent l’autorité et l’ordre. Ainsi, le 22 avril, le président de la République a déjà remplacé Nacer Meddah, préfet de Seine-Saint-Denis, par Christian Lambert, l’ancien patron du Raid, ce service d’élite et d’intervention musclée de la police nationale, qui avait traqué l’assassin présumé du préfet Erignac dans le maquis corse et signé ainsi une arrestation de choix avec Yvan Colonna. Depuis, Nicolas Sarkozy ne cesse de vanter les résultats du «remarquable» préfet Lambert en Seine-Saint-Denis qui enchaîne les interpellations (2 900 personnes), les saisies de drogue (200 kilos de cannabis et 48 kilos de cocaïne) et d’armes à feu (83).
Le nouveau préfet de l’Isère, Eric Le Douaron, qui a passé à peine un an dans la Meuse, a le même profil d’homme à poigne, et non pas de grand commis de l’Etat. Directeur de la police urbaine de proximité (PUP) à Paris de 1999 à 2005, Eric Le Douaron était le patron de tous les commissariats de la capitale, avant d’être bombardé à la tête de la police de l’air aux frontières (PAF) lorsque la priorité était à la lutte contre les clandestins.
Virulent. Le limogeage d’Albert Dupuy en Isère qui, aux yeux de ses pairs, n’avait «pas démérité», a suscité l’émotion de l’Association du corps préfectoral. Celle-ci a aussitôt tenu une réunion extraordinaire sur le sujet, saluant en lui «un homme de grande valeur» ayant exercé son métier «avec un grand professionnalisme». Une manière feutrée de critiquer la décision du Président de la part de ces représentants de l’Etat qui, d’ordinaire, obéissent le doigt sur la couture du pantalon et restent sur une prudente réserve.
Mais le discours virulent de Nicolas Sarkozy à leur égard, le 8 juillet à l’Elysée, les a laissés pantois. Il a reproché aux préfets de ne pas s’investir suffisamment aux côtés des forces de l’ordre dans leur département et leur a ordonné de reprendre en main les questions de sécurité. «Ce n’est pas le problème de votre directeur de cabinet qui sort tout frais émoulu de l’ENA. Ce n’est pas une responsabilité de junior mais de senior», les a tancés Nicolas Sarkozy, qui a exigé d’eux des «résultats» et «un engagement vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept». Il a enfin cité en exemple de grands flics devenus préfets, comme Christian Lambert bien entendu, mais aussi Ange Mancini, le premier patron du Raid nommé préfet de la Guyane en 2002, puis des Landes en 2006 et de la Martinique en 2007.
Dès son arrivée au ministère de l’Intérieur en 2002, Nicolas Sarkozy instaurait alors la «culture du résultat» en matière de sécurité et convoquait les responsables de police et de gendarmerie, mais aussi les préfets des cinq départements ayant les plus mauvais chiffres de la délinquance.
Au corps de préfets issus de l’administration, le Président privilégie clairement les «hommes de terrain» venus de la police et les récompense souvent avec un galon de préfet. Ainsi, la directrice centrale de la police judiciaire, Martine Monteil, a-t-elle été nommée préfète de la zone de défense de Paris, et Frédéric Péchénard, directeur général de la police nationale, a également reçu son costume de préfet. Bernard Squarcini, ex-numéro 2 des Renseignements généraux, avait été dépêché préfet délégué à la sécurité à Marseille, avant de prendre en juillet 2008 les rênes de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), fusion de la DST et des RG. Son collègue Joël Bouchité, qui dirigeait les RG, avait alors été intronisé préfet délégué à la sécurité à Lille. Il revient aujourd’hui comme préfet conseiller à la sécurité à… l’Elysée.
«Valse». Face à cette tendance, de «véritables» préfets critiquent à mots couverts ces policiers. «On ne s’improvise pas préfet, on ne s’occupe pas uniquement du maintien de l’ordre. Un policier, par exemple, n’est pas formé aux questions de sécurité civile», dit l’un d’eux en poste à Paris. La fonction impose en effet de s’occuper du développement économique du département, de questions de solidarité et des collectivités locales. Un autre, en poste dans l’ouest de la France, déplore la «valse» de préfets depuis l’élection de Nicolas Sarkozy et se plaint que les relations directes avec l’exécutif comptent désormais au moins autant que les compétences.
Daniel Canepa, préfet d’Ile-de-France qui préside l’Association du corps préfectoral, n’ose pas trop grogner. Il interprète ces nominations de comme une façon de «montrer l’importance accordée aux problèmes de sécurité», mais se dit «convaincu qu’un préfet doit exercer l’ensemble des activités qui sont de son ressort, dont la question sécurité qui reste majeure». Ces représentants de l’Etat sont bien obligés pourtant de se plier aux ordres, comme l’admet le préfet Canepa : «Nous savons que la nomination des préfets relève d’une décision du pouvoir politique, c’est consubstantiel à ce métier, nous le savons, nous l’acceptons, nous l’assumons, cela a toujours été le cas.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy institue la République des flics   Sam 31 Juil - 19:01

Sarko sème la terreur chez les préfets!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy institue la République des flics   Lun 2 Aoû - 21:45

C'est le bordel dans un département, on vire son prefet ; c'est le bordel en France, et si on virait son président ?

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy institue la République des flics   Dim 8 Aoû - 10:40

oui !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy institue la République des flics   Jeu 12 Aoû - 2:36

Hélas Sarkoléon Bonapartheid décide de tout pour tous, et tous, nous subissons ces décisions ! Démocratie, où es-tu ?

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarkozy institue la République des flics   Aujourd'hui à 12:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarkozy institue la République des flics
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sarkozy à Versailles?
» Procureur de la république
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Le Sarkophage-
Sauter vers: