Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un sénateur contre l'anonymat sur internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Un sénateur contre l'anonymat sur internet   Jeu 27 Mai - 0:43

Un sénateur contre l'anonymat pour se faire un nom ?

Par Julien
Martin | Rue89 | 25/05/2010 | 20H35

Le sénateur divers droite de la Moselle,
Jean-Louis Masson, entend supprimer l'anonymat des blogueurs. Entretien.




Texte « techniquement » inefficace, « allumé de première »,
« atteinte à la liberté d'expression »… Depuis le dépôt de sa
proposition de loi le 3 mai, Jean-Louis Masson est sous le feu des
critiques pour s'en être pris à l'anonymat des blogueurs. Le sénateur
divers droite de la Moselle répond sur Rue89.


Des critiques dirigées contre l'article unique de cette proposition
de loi qui prévoit d'appliquer aux blogueurs non professionnels les
mêmes règles qu'aux éditeurs de sites professionnels, à savoir
l'obligation d'indiquer nom et coordonnées pour être joints.
Puisque le dispositif existe également dans la presse écrite, il n'y a
pas de raison qu'il ne s'applique pas non plus dans la blogosphère,
argumente l'élu ex-RPR :
<blockquote>« Mon objectif est de faire en sorte qu'il y ait les
mêmes obligations de clarté au niveau d'Internet. C'est d'autant plus
important que, régulièrement, on a affaire à des gens qui se livrent à
des propos diffamatoires, injurieux. De telles pratiques malveillantes
sont quand même regrettables et doivent être sanctionnées. »
</blockquote>« Le parquet fait tout pour traîner »

La proposition a tout de même de quoi surprendre, car un dispositif
juridique visant à sanctionner de telles pratiques existe déjà.
Si l'article 6 de la loi pour la confiance dans l'économie
numérique prévoit que les non professionnels peuvent s'abstenir de
communiquer leur nom et coordonnées « pour préserver leur anonymat », il
oblige néanmoins leur hébergeur à les révéler « à la demande d'une
autorité judiciaire ».
Insuffisant, rétorque Jean-Louis Masson. En raison, selon lui, de la
lenteur du parquet :
<blockquote>« On est obligé de porter une plainte normale, et bien
entendu ça n'intéresse absolument pas le parquet qui fait tout pour
traîner. Il faut attendre trois mois pour être partie civile. Ensuite,
le parquet continue de traîner pour faire les enquêtes. Au mieux, on
peut arriver un an après à mettre en cause judiciairement l'auteur de
propos diffamatoires. »

« Regardez M. Juppé, il tient son blog »

</blockquote>Cette proposition de loi « est une atteinte à la liberté
d'expression », a fait savoir de son côté Jean Arthuis, le président
centriste de la commission des finances du Sénat, loin de partager
l'initiative de son collègue.
Comme nombre de blogueurs, qui ont signé une pétition pour s'y opposer, le
célèbre avocat masqué Maître Eolas tient à son pseudonyme pour pouvoir
écrire sur son métier, expliquait-il
vendredi sur Rue89 :
<blockquote>« Si je n'étais pas anonyme, je n'écrirais pas
différemment, mais je serais lu différemment. […] C'est aussi une
garantie d'égalité : ce qui compte, c'est ce qu'on dit, pas qui on est.
Mon métier et mon blog sont deux choses séparées. Sur mon blog, je ne
vais pas à la pêche aux clients, je ne parle pas des affaires que je
plaide. »
</blockquote>
Mais lorsqu'on l'accuse de vouloir brider la liberté d'expression, le
sénateur divers droite s'offusque :
<blockquote>« Regardez M. Juppé, il tient son blog et dit : “Alain
Juppé, moi, je dis que…” C'est comme si vous me disiez : “Il faut
autoriser la publication de journaux anonymes ou tracts anonymes parce
que sinon ça gêne les gens.” […] Moi, je dis : la liberté des uns
s'arrête où commence celle des autres. »
</blockquote>« Vous cherchez les difficultés d'application »

« Une telle loi ne pourrait empêcher (car techniquement impossible)
des personnes malintentionnées de s'exprimer en tout anonymat si elles
veulent s'en donner les moyens », poursuit Jean Arthuis, dans son
communiqué. D'autant que le nombre de blogs n'a rien à voir avec celui
de sites professionnels ou de journaux.
Application impossible ? Méconnaissance d'Internet comme pour Hadopi ? Simple
coup politique ? Jean-Louis Masson balaye les critiques :
<blockquote>« Ce n'est pas un problème. Il faut peut-être déjà
commencer à mettre l'obligation et si [un blogueur] ne l'a pas
respectée, ce sera une circonstance aggravante. […] Vous êtes déjà en
train de chercher les difficultés d'application. Si on prend la mesure,
on verra bien. »

Et ne pas lui faire remarquer non plus que les politiques auraient
</blockquote>alors plus de droits que les blogueurs, eux dont le « off » est protégé
par le secret des sources des journalistes. En cas de diffamation, les
journalistes peuvent se faire condamner, cela lui suffit.

Si l'anonymat sur Internet n'est pas attaqué pour la première fois
par la majorité et qu'une rapporteuse a été nommée en la personne de la
sénatrice UMP Marie-Thérèse Bruguière, l'élu de la Moselle paraît
toutefois isolé et cette « proposition de loi a peu de chance d'être
discutée », prédit Jean Arthuis.
Photo : une rangée de Playmobils (Stéfan/Flickr)

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Un sénateur contre l'anonymat sur internet   Jeu 27 Mai - 9:24

Le retour du Concombre masqué...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un sénateur contre l'anonymat sur internet   Sam 29 Mai - 1:01

Quand on voit tous les esprits mal placés, mal intentionnés, malfaisants, ou procéduriers qui trainent, mieux vaut défendre une certaine "confidentialité", qui fatalement passe par des pseudos, et donc l'anonymat.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un sénateur contre l'anonymat sur internet   Aujourd'hui à 19:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sénateur contre l'anonymat sur internet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un site officiel avec des conseils contre les arnaques sur Internet
» Pour ou contre le Youpala???
» sondage au sujet de l'euthanasie
» pour ou contre le vaccin ROR ?
» Configurer le pare-feu pour PG avec Norton Internet Security

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: