Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jésus contre Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Jésus contre Jésus   Ven 26 Fév - 21:15

Jésus contre Jésus, une bombe anti-mythe
par Paco
Impression

Jésus contre Jésus, une bombe anti-mythe

Tels des détectives un peu fous, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur ont mené une enquête de sept années pour retrouver la trace d’un individu insaisissable nommé Jésus. Ils nous livrent le résultat de leurs recherches dans Jésus contre Jésus.

Récemment, j’ai mis sur Le Mague, un beau coup de gueule de Gérard Mordillat. Cela m’a remis en mémoire un papier que j’avais fait sur le livre Jésus contre Jésus pour Le Libertaire, en 2000. Après l’opérette papale que nous venons de subir, je ne résiste pas à la tentation de republier l’article que voici.

Cinéastes et écrivains, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur ont livré, en 1993-94, une mémorable fresque cinématographique et littéraire sur Antonin Artaud. Quelques années plus tard, les mêmes récidivaient avec un personnage aussi turbulent que le premier, un certain Jésus. Ce travail a donné la série Corpus Christi, diffusée sur Arte et éditée aux éditions Mille et une nuits avec le succès que l’on sait.

Après avoir interviewé les plus grands spécialistes mondiaux, Mordillat et Prieur ont disséqué les textes. Dans Jésus contre Jésus, ils décortiquent notamment les Evangiles. Ils tentent de percer les secrets politico-religieux qui marquent l’invention du Nouveau Testament. Pour les deux auteurs - cela ne surprend pas les libertaires - les Evangiles sont une espèce de "terrain miné". Les grenouilles de bénitier vont y perdre leur latin.

Depuis des siècles, les grosses sectes chrétiennes font prendre pour parole d’évangile une multitude de fables. Qui, croyant ou athée, n’a pas été bercé par les récits sur l’étable de Bethléem, la multiplication des pains, la marche sur les eaux, la guérison des malades ou la montée aux Cieux ? Ce Jésus, quel drôle de loustic ! Mais qui était-il vraiment ?

En fait, rien ne prédestinait Jésus, un pauvre bâtard né de père inconnu, à être célèbre après sa mort. Jésus n’a rien laissé de tangible derrière lui. Aucun document officiel ou privé ne fait mention de ce personnage de son vivant. Comme une sorte de Don Quichotte, Jésus ne serait-il que le héros d’une puissante œuvre littéraire ?

Aussi puissante qu’elle soit, cette œuvre est néanmoins bancale. Le scénario, écrit par d’innombrables mains, a quelques faiblesses. Mordillat et Prieur le comparent à un puzzle auquel il manquerait certaines pièces... tout en ayant des morceaux en trop ! D’un Evangile à l’autre, on note des contradictions sur le lieu et la date de la naissance de Jésus, sur l’identité de ses disciples, sur ses miracles, sur son procès, sur la date de sa mort... Selon les cas, Noël est situé en janvier, en mars, en avril ou en mai. Et où se trouve Nazareth ? Aucun document ancien, romain ou grec, ne mentionne cette bourgade. La Bible et la littérature talmudique ne sont pas plus bavardes... Volontaires ou non, les erreurs de fabrication foisonnent. Les évangélistes ne sont pas les apôtres. Une ou deux générations les séparent de la période concernée. Au fil des siècles, les Evangiles se sont adaptés aux circonstances, à la liturgie, à la propagande. Les textes ont été soumis à de violentes joutes finissant soit sur des compromis, soit sur des bannissements pour hérésie. Bref, malgré toutes sortes d’études, personne n’est aujourd’hui capable de dire avec exactitude où, quand, comment, par qui, pour qui et contre qui les Evangiles, ont été écrits.

Pour aller au bout des énigmes de ce roman noir croustillant, les auteurs mettent souvent à contribution l’histoire, la géographie, la linguistique, l’archéologie, la théologie, la botanique, la médecine, l’art sacré et, tout simplement, la logique. Les évidences sont depuis toujours sous notre nez. Il suffisait de savoir entrer dans ce livre que tout le monde croit connaître et que personne n’a lu véritablement. Il est étrange de constater à quel point les Evangiles sont inconnus de ceux qui s’en réclament comme de ceux qui les combattent ! Par extension, Mordillat et Prieur nous proposent en quelque sorte une méthode pour apprendre à lire et à contourner les manuels de propagande.

Jésus contre Jésus n’est pas un féroce pamphlet anti-clérical militant comme l’entendent certains amis bouffeurs de curés. Dans son genre, ce livre destiné à une grande diffusion constitue un outil efficace et plutôt décapant. À l’aide d’une abondante documentation, Mordillat et Prieur expliquent, lisiblement et méthodiquement, comment Jésus, atypique prophète juif galiléen, est finalement devenu Christ après de savantes manœuvres. Étape par étape, ils racontent comment ce Christ a été créé, inventé de toutes pièces, par des écrivains chrétiens visiblement doués pour la littérature fantastique.

Une étude à distribuer à la sortie des églises.

Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus (éditions du Seuil).

Sur le même sujet, Mordillat et Prieur ont produit une belle somme de livres et de films passionnants. Outre Corpus Christi (éditions Mille et une nuits et Arte éditions), on peut reprendre Jésus, illustre et inconnu (éditions Desclée de Brouwer), Jésus après Jésus, essai sur l’origine du christianisme (éditions du Seuil). Enfin, Jésus sans Jésus, de l’Apocalypse à la Cité de Dieu sortira fin 2008 aux éditions du Seuil et chez Arte éditions 2008.


http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article5225
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
 
Jésus contre Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour ou contre le vaccin ROR ?
» Coque pour ou contre
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» La flottille belgo-néerlandaise de lutte contre les mines
» A ceux qui sont Contre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'art sous toutes ses formes ... :: Litérature-
Sauter vers: