Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Soixante ans de remise en cause du SMIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Soixante ans de remise en cause du SMIC   Mar 16 Fév - 23:08

Je ne mets pas cet article dans "anniversaires" !
Faut pas polluer !
Trêve de plaisanterie...l'article est sérieux...


humanite.fr
début février 2010



Soixante ans de remise en cause du SMIC

Depuis sa création, le salaire minimum français, à en croire
le patronat, la droite et les libéraux, serait responsable de tous les maux du
marché du travail.


Héritage des Trente Glorieuses, il y a soixante ans, le Smig, salaire
minimum interprofessionnel garanti, ancêtre du Smic, est né le 11 février 1950
afin d’assurer aux salariés français des revenus minimums. Á l’époque, il est
fixé à 64 francs pour la province, soit un peu plus de 1,66 euros actuels, et
78 francs (2 euros) pour la région parisienne. En 1960, à peine 2 % des
Français étaient payés au Smig, ils sont 18,2 % de salariés aujourd’hui.
Il concerne aujourd’hui un salarié sur dix en France, soit 2,6 millions de
personnes. Cet anniversaire relance les libéraux qui veulent tout simplement le
supprimer. Pour eux, le Smic serait responsable de tous les maux : parce
qu’il a trop augmenté, il interdirait l’accès à l’emploi aux jeunes, et aux
moins qualifiés, et il serait responsable de la compression des salaires en
France.


L’idée que le salaire minimum est néfaste pour l’emploi, car il renchérit le
coût d’embauche des moins qualifiés, est une vieille lune qui avait servi à
justifier en 1993 l’idée d’un Smic jeunes, finalement abandonnée grâce à la
mobilisation.


En réalité, les revalorisations annuelles du Smic ont été compensées par des
baisses des cotisations sociales employeurs, qui ont limité l’augmentation du
coût du travail. D’autant plus que, dans le même temps, la productivité horaire
des Français était une des meilleures au monde. Dans un contexte de chômage de
masse et de rapport de forces favorable aux employeurs, les entreprises ont pu
allègrement recruter pour les nouveaux emplois mal rémunérés, des salariés
dotés de diplômes, avec beaucoup d’expérience. Une hypersélectivité qui a exclu
les jeunes et les moins qualifiés.


Parallèlement, cette « smicardisation » de la société ainsi que
l’écrasement de la hiérarchie des salaires s’expliquent en grande partie par
les allégements de charges sur les bas salaires (jusqu’à 1,6 fois le Smic
aujourd’hui), qui représentent environ 30 milliards d’euros par an. Ce
dispositif mis en place par Alain Juppé en 1993 dissuade les entreprises de
revaloriser les salaires de leurs employés les moins bien rémunérés, car il
faudrait payer à la fois plus de salaire et plus de cotisations. Elles n’ont
donc aucun intérêt à proposer aux salariés à bas salaires une évolution de
carrière. Les salaires médians se sont fait rattraper par les hausses annuelles
du Smic, d’ou un tassement des salaires en bas de l’échelle mais pas en haut et
une impression de déclassement pour les salariés des classes moyennes. C’est ce
que l’on appelle en jargon économique l’effet « trappe à bas salaires ».


Clotilde Mathieu

http://www.humanite.fr/Soixante-ans-de-remise-en-cause-du-SMIC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Soixante ans de remise en cause du SMIC   Ven 19 Fév - 2:34

Personnellement, je pense que la suppression du SMIC, financièrement, et au point de vue du salarié, c'est du même ordre d'idée qu'une délocalisation proposée en Roumanie ou Hongrie.
Le problème, c'est qu'économiquement aussi ! (d'où les idées naissantes... )

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Soixante ans de remise en cause du SMIC   Dim 21 Fév - 21:18

et en le supprimant, les patrons pourraient payer leur salariés à coup de lance pierre ...
ca serait un sacré retour en arrière ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Rey le Cht'i
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Soixante ans de remise en cause du SMIC   Lun 22 Fév - 0:21

Citation :
Le problème, c'est qu'économiquement aussi ! (d'où les idées naissantes... )

Ben pas si naissantes que ça !! C'est une vieille revendication liberale !!

Pourquoi suprimer le SMIC ! ça c'est leurs théorie trés instructive comme argumentation.

Et là, son auteur Pascal Salin "Eune belle ordure comme on dit din min coin !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Soixante ans de remise en cause du SMIC   Lun 22 Fév - 2:58

Je sais que ce n'est pas nouveau : http://forget.e-monsite.com/rubrique,le-smic-menace,1109470.html

Mais là, on trouve de nouveaux arguments pour relancer la chose ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soixante ans de remise en cause du SMIC   Aujourd'hui à 15:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Soixante ans de remise en cause du SMIC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche personne pour soutien scolaire remise a niveau en CM2 urgent paris
» Edition remise en cause de la loi Lang
» Mère de jumeaux à soixante-six ans
» Remise en forme ?
» 2e Rima: la Valeur militaire sera remise le 10 avril aux Invalides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: