Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Haïti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Haïti   Dim 31 Jan - 11:45

A Port-au-Prince, des amputations par milliers...

Ce fut du jamais vu. Des amputations par milliers. A la chaîne. Bras, mains, doigts, jambes. Sans radio préalable. Parfois sans anesthésiques ni antalgiques. Le plus souvent à ciel ouvert. Ou sous le seul éclairage d'une lampe frontale. Il fallait aller vite ; des milliers de blessés attendaient, et chaque minute comptait. Il importait d'être efficace ; on craignait la gangrène ; on savait qu'il fallait libérer les places au plus vite ; on se disait qu'il n'y aurait pas de suivi postopératoire.

Alors, dans le chaos, dans l'improvisation vertigineuse des premiers jours sans grand loisir pour réfléchir, on a jugé que sauver la vie méritait bien de sacrifier un membre.
On a donc amputé. Certains, aujourd'hui, pensent qu'on est allé trop vite. Et qu'on a trop "coupé". On ne le proclame pas, bien sûr. Qui oserait critiquer les équipes médicales venues de tant de pays ?
Mais quand on discute avec des médecins, des infirmières, des aides-soignants, le sujet est spontanément abordé, avec amertume, pour ne pas dire colère.

"LES AMÉRICAINS, FIERS DE CET ABATTAGE"

"Une équipe de médecins texans, déjà repartie, a causé des ravages et fait de la médecine de guerre", ose un médecin des pompiers de Paris, interrogé entre deux soins dans la cour de l'hôpital du Sacré-Cœur, encore encombrée de lits, perfusions, et tentes de repos.

suite

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/01/29/a-port-au-prince-le-ravage-des-amputations_1298384_3222.html



Les bouchers texans ont coupé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Haïti   Lun 1 Fév - 1:31

Les 33 enfants "volés" par les le groupe d'Américains ont encore une famille

Neuf ressortissants américains soupçonnés d'avoir "volé" 33 enfants âgés de 2 mois à 12 ans, ont été arrêtés vendredi en Haïti, plus de deux semaines après le séisme.




C'était l'une des grandes craintes des associations de protection
des enfants : que certains profitent du drame et du chaos à Haïti pour
mettre la main sur des enfants ou sur des orphelins, pour des adoptions
illégales. Et c'est justement ce qui est reproché à neuf Américains.
Ceux-ci ont été appréhendés par un commissaire haïtien en compagnie de 33 enfants, âgés de 2 mois à 14 ans. Ils se trouvaient à proximité de
la frontière dominicaine. Un vol, pas une adoption"C'est un vol, ce n'est pas une adoption", a affirmé le ministre français des Affaires sociales et du Travail, précisant que "pour quitter Haïti un enfant a besoin d'une autorisation de l'Institut du bien-être social qui s'occupe des cas d'adoption".
Les ressortissants américains ont été remis à la justice et étaient
détenus samedi soir dans un commissariat de police à Port-au-Prince,
avec deux présumés complices haïtiens. De nombreux enfants ont été
adoptés depuis le tremblement de terre qui a dévasté Haïti le 12
janvier. La plupart des enfants "volés" ont une familleLa plupart des 33 enfants que l'on a tenté d'emmener en dehors d'Haïti "ont encore de la famille",
a indiqué à l'AFP dimanche l'organisation caritative qui les accueille
près de Port-au-Prince. Patricia Vargas, directrice régionale du centre
d'accueil de l'association SOS Children's village, qui héberge les
enfants depuis l'arrestation samedi du groupe d'Américains près de la
frontière dominicaine, a dit tenir cette information de l'Institut du
bien-être social haïtien qui s'occupe des adoptions et qui a confié
temporairement ces enfants à SOS Childrens Village. "En parlant
avec des enfants plus grands, âgés de plus de sept ans, nous avons
appris que leurs parents sont en vie. Certains nous ont donné des
adresses et des numéros de téléphone"
, a encore précisé Mme Vargas.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Haïti   Dim 7 Mar - 21:05

Voici le courrier d'un ami de Haïti (qui à le même prénom que moi) Qui est étudiant et poète.
Depuis le séisme je cherchais à le joindre. Enfin il vient de me répondre! Il est vivant.

Voici son courrier:


Bonjour cher ami claude je me sens vraiment content que tu m'aies écrit. Nous vraiment touché par ce seisme a tel enseigne j'ai failli mourir. Je suis en haiti depuis 21 decembre pour des raisons importantes au sujet de mes etudes voila que est venu le seisme et tout est annulé. La province ou se trouve ma famille est complement detruite plus que de la moitier de la population est mort et 90 % de maisons sont parties en poussieres Leogane est reduit en sang et en sanglot


On dort à la belle étoile mon claude ma famille va bien physiquement mais dis moi ce que tu veux on est pas bien pour autant nous sommes sous le choc nous sommes traumatisés et j'ai une cousine a moi qui est devenue folle elle était enterré avec un bb de six mois sous des décombres lorsqu'on l'a retiré elle devenue folle. Et tous ces aides ce sont peu de gens qui les recoivent et ceci ce sont ceux qui ont plus de contacts.

Le pire jsuqu'a présent je suis coincé en haiti peux pas retourner en republique dominicaine....
Et la raison pour laquelle je suis venu en haiti est parti en fumé


Ouff!!!!!!!! c terriblle pour moi al vie est impractible ! Il est des choses que tu ne peux pas comprendre comme ça faut la vivre faut la voir et ceci je ne peux même pas écrire trop choqué, trop traumatisé pour écrire..... quelle cruauté infernale je perds des amis, des voisins il est des endroits ce sont des chiens qui mangent les cadavres. Il y a des gens ayant des blessures qui restent trop longtemps sans avoir recu des soins on est du les couper les bras et les pieds ce sont des camions de pieds et de bras coupés qu'on enterre ces imagez sont pas du tout bonnes à voir même au cinema allez voir dans la realité.

On entend parler de l'aide si on compte on crèvera tous !!!

Chere amie claude j'espere que tu me comprends un peu !

PS: Tu sais quelque chose des dons on les vend : les tentes, les nouritures...etc. les mercenaires sont enragés!
Et encore c'est terrible! les americains entre de plein fouet dans nos ressources naturelles sans avoir le permis du gouvernement le premier ministre en plaint tant! On est témoins dans rien pouvoir faire !!
Claude S

Son second courrier après que je lui ai envoyé le lien sur la boucherie des américains.

Sent: Saturday, March 06, 2010 9:46 PM
Subject: Re : Bouchers américains venus charcuter à haïti -
choix-realite.org : d'une réalité à l'autre...









Bonjour cher ami claude je suis content que tu
m'aies repondu. Enfin !!!!! C'est cruel je croyais personne d'autres ne
savaient pas cette abattage americaine un medecin haitien failli se battre
contre un soldat en etant trop temoin de ces scenes traumatisante a
l'hopital general. Il a pu sauver un pied d'un patient qu'on s'appretait a
amputer. On dirait qu'on voudrait terminer avec les jeunes haitiens. Ceci
on a mis les médecins haïtiens dehors voulant empêcher cette boucherie
mais c'en était trop, selon ce qu'on m'a dit, le directeur de ce dernier a
pu mettre un terme à ça !!!



J'ai tout à penser que c'est volontaire. Un jeune haïtien sans jambes à moins de chance d'être clandestin aux USA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Haïti   Lun 5 Avr - 10:06

A lire
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=L%C3%A9V20100402&articleId=18451





À l'hôpital Sainte-Croix, Jean Saint-Vil
explique à des citoyens de Léogâne en quoi consiste le projet AKASAN.



Les trente dernières années en Haïti ont été marquées par
la dictature et les coups d’État. « L’espoir de 1990, avec
l’élection de Jean-Bertrand Aristide, a été anéanti par le premier coup
d’État organisé par George Bush en 1991. Le retour de la démocratie en
1994, a ravivé cet espoir, de nouveau ruiné par le deuxième coup d’État,
celui de George W. Bush en 2004, fomenté avec la complicité du Canada
et de la France. Entre-temps des organisations ont envahi le pays, des
organisations mal nommées, les ONG, qui, en réalité sont toutes
dépendantes de gouvernements étrangers. Elles ont envahi tout l’espace
haïtien, que ce soit dans le domaine de l’agriculture, de
l’alimentation, de l’éducation, etc. L’image soutenue dans ces
organisations étrangères, c’est l’image raciste où c’est le Blanc qui
tend la main au Noir qui a toujours besoin d’aide. Cette idée s’est
imprégnée dans l’imaginaire des gens qui ont accepté cette image, sans
contexte, sans comprendre que si aujourd’hui, partout sur la planète, le
Noir est pauvre et le Blanc est riche, c’est parce qu’il y a eu une
guerre depuis 1441 lorsque les Portugais ont commencé à attaquer la côte
Ouest de l’Afrique et depuis ce temps, les nations africaines sont en
déclin et les Européens s’enrichissent.
»



Selon lui, l’abus des Haïtiens ne se limite pas à l’aspect
physique, mais s’accompagne d’un viol psychologique tout aussi
dommageable.

« Aujourd’hui, un Haïtien ne peut prier Dieu
sans concevoir l’image d’un vieillard blanc. Il ne peut pas concevoir
Dieu comme un être qui lui ressemble. Cette conception est un produit du
modèle colonial reposant sur les trois « m », les militaires, les
marchands et les missionnaires. Les premiers se chargent de la conquête,
pour les seconds, qui à l’époque vendaient des humains et volaient leur
or, et les troisièmes servent à justifier le crime commis. Le rôle de
ces derniers à l’époque de l’esclavage, était de convaincre l’esclave
Africain qu’il était naturel que le Blanc soit servi par le Noir. Or,
Haïti a été le premier territoire libéré de cet enfer. En 1804, c’est un
îlot de liberté. Partout sur le continent c’est l’esclavage racial qui
sévit. Et c’est pourquoi, il y a eu combinaison des forces armées
européennes pour étouffer ce pays. Et ils l’ont fait de façon concrète,
non seulement en empêchant les Haïtiens de commercer avec qui que ce
soit, mais en exigeant que le pays paie des "réparations" aux blancs qui
ont perdu leurs propriétés à cause de la révolution haïtienne. Il est
essentiel de connaître cette histoire pour comprendre pourquoi ce pays
est si appauvri aujourd’hui. On ne peut mettre la pauvreté que l’on voit
ici sur le dos des gens victimes de 10 ans, 20 ans 50 ans voir de 200
ans de dictature! La majorité des gens que vous voyez ici ont toujours
été pauvres!
»



Jean Saint-Vil, n’est pas tendre à l’égard des ONG.
« Aujourd’hui les ONG que vous voyez partout en Haïti font la même chose
que les missionnaires faisaient à l’époque de l’esclavage : ils
arrivent et disent qu’ils viennent aider, tout comme les missionnaires
étaient ici pour sauver les âmes. »



S’agit-il de propagande ou sont-elles réellement utiles
ces ONG? On ne peut pas dire qu’elles ne servent à rien. Les citoyens
vous diront qu’ils les apprécient et leur font davantage confiance qu’à
leurs propres organismes. Pour M. Saint-Vil, on trouve encore dans cette
mentalité la trace de ce matraquage psychologique de petit peuple
incapable, inférieur aux étrangers, aux Blancs, intègres et dévoués aux
pauvres Haïtiens. « Les gens des ONG en Haïti ne sont pas à Cité
soleil, vivant avec les pauvres! Non! Ils sont à Montagne Noire, dans
les hauteurs de Pétionville, vivant avec les riches Haïtiens! Lorsqu’on
sort du centre-ville de Port-au-Prince et que l’on monte dans les
montagnes, les gens changent de couleur : plus on monte, plus les gens
deviennent blancs! Et ils ont chez-eux, des gens qui travaillent comme
domestiques et c’est cette image, qui est considérée normale! Ils
ramassent des millions de dollars au nom des pauvres orphelins d’Haïti
pour profiter d’un niveau de vie qu’ils ne peuvent pas se permettre dans
leur propre pays! C’est ça les directeurs d’ONG en Haïti.
»








En Haïti d'innombrables
véhicules arborent des slogans religieux.









L'aide du Canada: des
bâches blanches rayées de noir avec l'inscription "Canada" (en
comparaison voir les tentes du Venezuela que l'on peut voir un peu plus
bas).




Le Venezuela, un pays bien moins
riche que le Canada, a offert aux Haïtiens des tentes de qualité.





Générosité empoisonnée




M. Saint-Vil tente tant bien que mal de dénoncer les
organismes qui s’empressent d’aller « sauver » son pays d’origine, ainsi
que les dirigeants étrangers, dont le discours vertueux masque bien
maladroitement leur vision colonialiste et leurs intérêts commerciaux.
Toutefois, cette tâche se révèle très ardue étant donné la complicité
usuelle des médias dominants, et celle des médias dits progressistes
comme Al Jazeera English, qui, dans le cas d’Haïti, se comporte comme
tous les grands médias. « J’ai fait des trentaines d’entrevues
depuis le séisme, confie Jean Saint-Vil, mais jamais à Radio-Canada.
»
Lors d’une entrevue avec Al Jazeera sur la terrasse de leur forteresse
de Pétionville, au bord de la piscine, invisible pour les
téléspectateurs qui, eux, ne voient que les débris de l’une des rares
maisons du secteur à s’être écroulée, le discours de M. Saint-Vil a été
censuré par des difficultés techniques. Problèmes de son. Étrangement,
le journaliste, après avoir privé le représentant d’AKASAN du micro, a
continué à parler à la caméra comme si de rien n’était. « C’est
bizarre
, ironise M. Saint-Vil, chaque fois que je dénonce les
milliards que la France doit à Haïti, on me coupe la parole ou il y a
des problèmes techniques.
»



Le 1er avril, au lendemain de la conférence de
New York, en première page du quotidien La Presse, une
photo de Bill Clinton avec le premier ministre haïtien Jean-Max
Bellerive et le grand patron de Coca-Cola, portant « un toast au
lancement du projet Espoir pour Haïti [1] ». Espoir? Quel espoir?
N’est-il pas absurde que Bill Clinton « copréside » le plan de
reconstruction? Que celui dont le gouvernement est grandement
responsable de la récente crise financière, par l’abolition du
Glass-Steagall Act, soit choisi pour « s’assurer que l’aide soit
utilisée à bon escient [2] »? Au-delà de cette aberration, toujours et
encore cette image du Blanc honorable qui vient sauver le «pauvre petit
Haïtien misérable, malhonnête et incapable et de diriger son pays» sans
« l’aide » de celui-là même qui l’exploite depuis toujours.





Un graffiti à Port-au-Prince: "À
bas Clinton".





Plage de Jacmel: un bateau sur
lequel est écrit "délivrance". En Haïti, c'est "Dieu avant tout", un
slogan très courant chez ce peuple très croyant.


On
envahit un pays, on exploite son peuple, on lui vole ses présidents élus
démocratiquement pour les maintenir dans la misère pour ensuite « voler
à son secours ». Le seul espoir que peut avoir Haïti aujourd’hui, c’est
de mettre un terme à cette spirale infernale qui l’appauvrit depuis
toujours, de ce libérer de ce commerce de « charité » d’une indicible
malhonnêteté .






Notes



1. La Presse, 1er avril 2010, page 1.

2. Ibid


Photos, Julie Lévesque,
Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) 2010.


Julie
Lévesque
est journaliste et chercheure au Centre de recherche
sur la mondialisation (CRM).




Articles
de Julie Lévesque publiés par Mondialisation.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Haïti   Mar 6 Avr - 0:48

Excellent article :

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haïti   Aujourd'hui à 5:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Haïti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: