Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Permis de conduire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Permis de conduire   Ven 15 Jan - 11:53

Objet :Permis de conduire

Info intéressante pour ceux qui ont la chance d'être un peu vieux ...et qui de ce fait ont eu leur permis avant le 1er juillet 1992.†
Cette info est vérifiable sur n’importe quel site juridique, notamment ´territoria.fr
Attention ceci ne concerne que ceux qui ont obtenu leur permis avant le 1er juillet 1992.

Si vous êtes contrôlés, par un radar automatique ou par des agents de la force publique, pour excès de vitesse, vous devez rÈgler rapidement l'amende correspondante MAIS VOUS DEVEZ CONTESTER, PAR LE MEME COURRIER, LE RETRAIT DE VOS POINTS.
En effet, votre permis de conduire vous a été octroyé de façon permanente (catÈgorie B tourisme) et la loi instituant le retrait de points n'est pas rétroactive.
Ceci est valable pour tous les permis de conduire délivrés avant l'instauration du permis à points.
Le permis à points a été instauré par la loi du 10 Juillet 1989 et il est entré en application, le 1er Juillet 1992.

Ceci est réel. Tous les conducteurs ayant utilisé ce procédé ont conservé l'intégralité de leurs points
….A FAIRE CIRCULER Merci !


Dernière édition par Clode le Ven 15 Jan - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Permis de conduire   Ven 15 Jan - 12:53


Mais dites donc ????
Si cette information est vérifiée...
Pour ceux qui ont eu leur permis avant juillet 1992 et qui auraient subi un retrait de points...
L' État est en faute ???!!!
N'y aurait-il pas même moyen d'obtenir la restitution de points illégalement retirés ?


J'y pense...
D'abord : si les sites juridiques sont au courant, nous sommes mal défendus.
Ensuite, des conducteurs ont perdu leur permis et, certains, de ce fait, ont perdu leur emploi...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Permis de conduire   Ven 15 Jan - 20:40

http://www.rtlconso.fr/forums/pv-exces-de-vitesse-pertes-de-point-contestation-f62/question-par-rapport-aux-points-a-verifier-merci-t251.html





de patrig29 » Lun 4 Jan 2010 19:21


Extrait de l'enquête réalisée par le site "www.hoaxbuster.com"

L'information,
censée être validée et transmise par les services juridiques du site
territorial.fr, circule depuis quelques mois déjà sur le net.
Subitement, en ce beau mois de novembre, la rumeur s'emballe et c'est
la déferlante : en vertu de la non rétroactivité de la loi nos vieux
permis sont permanents et ne peuvent donc voir un quelconque barême de
points s'appliquer.

Contactés par nos soins, les services du
portail territorial.fr restent pour le moins vagues sur le sujet en
nous précisant que "n'ayant pas de service juridique, nous ne sommes
pas en mesure, d'infirmer ou de confirmer la source de cette info qui
n'a pas de lien avec les sujets que nous avons l'habitude de traiter.
Le doute est permis...". IL faut donc chercher ailleurs la réponse aux
interrogations soulevées par la rumeur.

Suivant les bons
conseils distillés à l'intérieur même du message en circulation, il est
judicieux de se renseigner auprès d'un site spécialisé dans le domaine
juridique. C'est donc sur legifrance.fr que n'importe qui peut aller
vérifier.
Le sport consistant à contester le retrait de points est à
la mode et de nombreux avocats en font leur principale source de
revenus. Pour autant, ils ne contestent jamais le retrait de points en
fonction de la date initiale de délivrance du permis, et pour cause, le
retrait de point est une sanction administrative. Le permis de conduire
est affecté d'un nombre de points. Celui-ci est réduit de plein droit
si le titulaire du permis a commis une infraction pour laquelle cette
réduction est prévue.................la suite sur ce même site, mais
soyez convaincus, il s'agit d'une rumeur!

----------------------------------------------------------------

http://www.vip-blog.com/vip/articles/4892302.html

http://www.macommune.info/actualite/le-permis-a-points-est-bien-retroactif--4302.html

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax_avis.php?idArticle=80696

Remarque préliminaire : je rappelle que contrairement
à ce qui est affirmé dans ce mail, accepter le règlement d’une
contravention équivaut à la reconnaissance de l’infraction constatée.
En d’autres termes, par le paiement de la contravention vous
reconnaissez votre culpabilité, ce qui éteint alors toute possibilité
d’explication au tribunal. Par ailleurs, si un tel moyen avait une
chance d’aboutir, je pense qu’il aurait été découvert et utilisé depuis
longtemps par les avocats spécialistes du droit routier.

I – Le contenu de la loi du 10 juillet 1989


La loi n°89-469 du 10 juillet 1989 relative à diverses
dispositions en matière de sécurité routière et en matière de
contraventions, a institué le permis à point. L’article 21 de ladite
loi dispose que :

« Les permis de conduire en cours de
validité à la date d'entrée en vigueur visée au II ci-dessus seront
affectés d'office du nombre de points prévu à l'article L. 11 du code
de la route.
Pour les permis de conduire suspendus à cette même date, cette affectation aura lieu à l'issue de la période de suspension.
Pour les brevets militaires, cette même affectation aura lieu lors de leur conversion en permis civil. »

Le
décret n°92-559 du 25 juin 1992 publié au JO le 28 juin 1992, a précisé
les conditions d’application de la loi du 10 juillet 1989 et les
dispositions visées sont donc entrées en vigueur le lendemain de la
publication de celui-ci. C’est donc de cette date qu’il est fait
mention dans l’article précédent (« à la date d’entré vigueur visée au
II »).

II – Sur le principe de non-rétroactivité


Le principe de la non-rétroactivité des lois prévu en matière
civile par l’article 2 du Code civil et les articles L112-1 du code
pénal et 8 de la Déclaration de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1989
pour la matière pénale, ne prévaut pas ici.

En effet ce
principe reçoit plusieurs exceptions, il ne concerne pas les lois dites
« impératives ». L’article 21 précise que les dispositions seront
applicables même aux permis obtenus avant la date d’entrée en vigueur
fixée en Conseil d’Etat. Par conséquent tous les permis obtenu avant le
1er juillet 1992 et ce nonobstant de la mention « Permanent » sur le
document, ont été crédité d’un solde de points. D’autant que ici, le
législateur l’a annoncé expressément.

En l’espèce, il s’agit
d’une loi impérative d’ordre public car son objet est la sécurité
routière et donc celle de tous c’est pourquoi le principe de la
non-rétroactivité des lois est écarté ici quant à l'adjonction d'un
solde de points aux permis obtenus avant la date du 1er juillet 1992.

Pour
ce qui est des infractions instituées par la même loi sur la perte de
points, celles-ci ne violent pas la rétroactivité car elles concernent
des infractions qui seraient commises postérieurement à l'entrée en
vigueur de la loi. (article 112-1 du code pénal)


III - Ce que dit la jurisprudence


Il d'abord convient d'abord de préciser que le retrait du
permis de conduire constitue une décision administrative et non pas une
sanction pénale. Le Conseil d’Etat a par un arrêt du 13 mars 2009
annulé une décision de suspension de permis de conduire constatant «
une faille » dans la procédure de retrait. Toutefois cette
jurisprudence n’a rien à voir avec la non-rétroactivité et ne constitue
ni un revirement significatif ni un rétablissement du permis dit
"blanc"

En outre, ce lundi 30 novembre 2009, un automobiliste
ayant obtenu son permis en 1971 a invoqué comme moyen de défense devant
le Tribunal correctionnel de Besançon, la non-rétroactivité de la loi
quant à son permis. Le président du tribunal ne l’a pas entendu de
cette oreille et ce sur le fondement que j’ai développé précédemment.
Il est peu probable que la Cour d’appel infirme une telle décision, par
conséquent et attendant la décision d’un appel qui n’est qu’éventuel,
les permis obtenus avant 1992 peuvent donc faire l’objet de retrait de
points...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Permis de conduire   Sam 16 Jan - 0:46

Comme je le disais : " Si cette information est vérifiée..."
Apparemment...raté !
Ça aurait été trop beau !
Tant pis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Permis de conduire   Lun 18 Jan - 0:42

Ben ouais : trop beau ; et ça se saurait ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Permis de conduire   Aujourd'hui à 18:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Permis de conduire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau permis de conduire biometrique
» Permis de conduire Bonux ?
» Le permis de conduire à puce, c'est pour 2013
» Le retraité circulait sans permis de conduire depuis 41 ans
» Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Discussions libres :: Parler de tout et de rien...-
Sauter vers: