Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sarkozy invente les travailleurs low-cost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Sarkozy invente les travailleurs low-cost   Mer 11 Nov - 20:29

L'Humanité
début novembre 2009



Sarkozy invente les travailleurs low-cost


Á deux reprises en quelques jours, l’Élysée a fortement suggéré aux producteurs
de légumes de recourir à des contrats précaires de type Bolkestein pour
embaucher à vil prix des travailleurs d’Europe centrale dans les serres et dans
les champs.

L’information qui suit ne devait pas sortir. D’ailleurs, l’Agence
France-Presse ne s’y était pas encore intéressée, hier, en milieu d’après-midi.
La veille, pourtant, Reuters indiquait dès 16h16 depuis Strasbourg que le conseiller
agricole de l’Élysée avait suggéré aux producteurs français de légumes
« de faire venir des intérimaires polonais aux conditions du pays
d’origine » pour travailler dans les champs de légumes et dans les serres
de l’Hexagone…
L’information a été donnée à notre confrère Gilbert Reilhac par Denis Digel,
producteur alsacien de légumes et administrateur de Légumes de France, un
syndicat spécialisé de la FNSEA. Récemment, Denis Digel accompagnait à l’Élysée
Angélique Delahaye, présidente de Légumes de France. Évoquant les propos du
conseiller agricole de l’Élysée Christophe Malvezin, le maraîcher alsacien a
déclaré à Reuters : « souhaitent nous aider à créer des structures
d’intérim à l’étranger pour faire venir des salariés. Ce n’est pas ce que veut la
profession. On l’a toujours dénoncé (…), on ne peut pas tolérer qu’on fasse
venir des travailleurs étrangers dans nos entreprises alors qu’on se bat pour
le développement de l’emploi local »

On peut donc dire aujourd’hui que l’Élysée fait le forcing pour que le
syndicalisme agricole majoritaire collabore afin de mettre en place un système
de précarisation massive


Sollicité par Gilbert Reilhac pour Reuters, Christophe Malvezin a expliqué
dans la soirée de jeudi que sa proposition était « d’analyser ce qui se
passe dans les autres pays », conformément au souhait exprimé par le
président de la République dans son discours de Poligny. Ce dernier avait en
effet donné une feuille de route en ce sens à Bruno Le Maire, son ministre de
l’Agriculture. Selon Reuters, la proposition a également été formulée par le
conseiller de l’Élysée devant un responsable agricole du Vaucluse le mercredi 4
novembre. On peut donc dire aujourd’hui que l’Élysée fait le forcing pour que
le syndicalisme agricole majoritaire collabore afin de mettre en place un
système de précarisation massive et de sous-rémunération des salariés de
l’agriculture. Cette offensive est aujourd’hui en vigueur dans des pays qui ont
transposé en droit intérieur la directive Bolkestein, amendée et finalement votée
par une majorité de parlementaires européens, dont ceux de la droite française.
Et les dégâts qu’elle occasionne vont bien au-delà de la baisse des coûts du
travail saisonnier dans les serres, les champs de légumes et les vergers.

En Allemagne, les porcheries industrielles, les abattoirs et leurs ateliers
de découpe fonctionnent désormais avec de plus en plus de main-d’œuvre
polonaise, roumaine ou bulgare. L’absence de salaire minimum dans les régions
autonomes de notre voisin d’outre-Rhin facilite cet appel à la main-d’œuvre
étrangère cantonnée dans les contrats précaires renouvelables pour les tâches
les plus difficiles et les plus faiblement rémunérées.

L’Europe délocalise les travailleurs pour réduire encore la part des
salaires


Selon une étude rendue publique le 17 février 2009 en France par l’Institut
du porc, dès 2008, plus des deux tiers des salariés de l’industrie de la viande
porcine en Allemagne étaient des travailleurs des pays d’Europe centrale
fournis par des prestataires de services. Cette étude indiquait que le coût de
cette main-d’œuvre était de 7 euros de l’heure pour les industriels allemands
de la découpe contre 15 euros avec des nationaux et 20 euros en France. L’étude
ajoutait à ce propos : « On estime que cette situation s’est traduite
par un avantage de coût de la main-d’œuvre d’au moins 5 centimes par kilo
traité en abattage-découpe. Les abattages allemands sont en forte croissance
ces dernières années (…). Ce système gagne plusieurs pays européens comme
l’Irlande ou le Royaume-Uni. On estime que l’Espagne bénéficie d’un avantage du
même ordre. Le Danemark, l’Allemagne, l’Espagne ont aussi plus de facilité pour
employer de la main-d’œuvre étrangère dans les élevages ». Faute de
pouvoir délocaliser certaines productions agricoles aussi facilement que des
activités industrielles et de services, l’Europe délocalise les travailleurs
pour réduire encore la part des salaires dans la valeur ajoutée. La voilà, la
signification de la proposition faite par Nicolas Sarkozy dans son discours de
Poligny le 27 octobre.

Gérard le Puill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy invente les travailleurs low-cost   Jeu 12 Nov - 2:02

Oui, c'est en effet une idée de notre gouvernement : sortir de la crise par l'immigration...

Puis sortir les immigrés sans créer de crise ...

Deux discours diamétralement opposés selon à qui on parle, ou selon le sujet qui est sur le tapis...

C'est la voyoucratie qui nous dirige ! Des menteurs professionnels !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Sarkozy invente les travailleurs low-cost
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Le Sarkophage-
Sauter vers: