Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dossiers H1N1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Dossiers H1N1   Ven 6 Nov - 20:30

Grippe A/H1N1 : la vaccination pourra devenir obligatoire
Dimanche 31 Mai 2009




http://www.alterinfo.net/Grippe-A-H1N1-la-vaccination-pourra-devenir-obligatoire_a32937.html


Un article du Journal de Dimanche révèle l’existence d’un « plan secret contre la grippe A ».


Au moment où le Mexique, pour des raisons économiques, tente de faire oublier l’épidémie et que les médias s’efforcent de ne plus aborder le sujet, les autorités françaises, anticipant un retour probable du virus à l’automne, s’efforcent à préparer le pays au pire. Il s’agit alors d’être prêt « à opérer dans un laps de temps très court », explique-t-on au ministère de la Santé où les réunions sur le sujet s’enchaînent. Depuis une dizaine de jours le calendrier s’est accéléré.


Dans cette perspective, « la France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne, avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois ». L’Etat a l’intention de commander 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A afin « de faire face au pire des scénarios : celui d’une pandémie hivernale. En 1918, la grippe espagnole avait, elle aussi, marqué le pas au printemps avant de revenir à l’automne, tuant 40 millions de personnes. Mais à l’époque, il n’y avait pas de vaccin... »

« Vendredi soir, les différents experts du gouvernement se sont retrouvés à Matignon en réunion interministérielle pour affiner le plan français. C’est une campagne d’une ampleur inégalée qui se prépare... d’un coût estimé à près d’un milliard d’euros. A titre de comparaison, chaque année, les autorités sanitaires invitent quelque 9 millions de personnes, principalement des adultes de plus de 65 ans, à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Cette fois-ci, en commandant 100 millions de doses du futur vaccin, l’Etat veut pouvoir, en cas de retour massif du virus, protéger tous les Français. »

« Dans un tel schéma, médecins et infirmières seraient réquisitionnés. Les entreprises, les administrations, les écoles, les crèches seraient également sur le pied de guerre. Et selon le professeur Anne Laude, codirectrice de l’Institut droit et santé à l’université Paris-V-Descartes, ‘personne n’aurait le droit, sauf dans le cas d’une contre-indication médicale, de refuser de se soumettre à une telle vaccination. S’y soustraire à titre individuel, ce serait prendre le risque de contaminer autrui.’ Dans la pratique, pour enrayer une épidémie, les spécialistes considèrent qu’il suffit de vacciner 70 à 75% de la population ».


Les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) font état de 15510 cas dans 53 pays et de 99 morts. Au début du mois, l’apparition d’un foyer autonome au Japon, chez une personne qui n’avait pas voyagé, a fait monter la tension d’un cran chez les experts de l’OMS à Genève.

« La décision politique balance toujours entre deux risques : celui de pêcher par excès de précaution, quitte à paniquer la population, et celui de ne pas être prêt à temps. Entre les laboratoires, les autorités sanitaires et le virus, une course contre la montre est lancée » conclut l’article.

A lire : A/H1N1 : Empêchons le retour de la « grippe espagnole » !


http://www.solidariteetprogres.org/article5487.html

Si le souhait d’une réduction substantielle de la population mondiale revient assez souvent dans la bouche des élites d’outre-Manche, en France, pour l’instant, la décence oblige un Yves Cochet à le chuchoter en « off ». Notons cependant que l’OMS a énergiquement réfuté les allégations d’Adrian Gibbs, un chercheur australien de premier plan qui affirme que le H1N1 s’est échappé d’un laboratoire. Il n’est pas interdit de penser que quelques complices l’ont aidé à « se faire la belle ». D’ailleurs, cherchant à expliquer l’apparition du virus au Mexique, un chercheur nous souffla ce commentaire métaphorique : « Pour nettoyer sa maison, on commence par balayer devant sa porte. Et le Mexique est la porte des Etats-Unis. Je n’ai aucune preuve concrète d’une telle accusation, mais c’est ma conviction et je ne suis pas le seul dans mon domaine à le penser ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Ven 6 Nov - 21:10

Des liens

http://expovaccins.over-blog.com/article-31985437.html

LES VACCINS ? CA NE MARCHE PAS DU TOUT !
http://www.youtube.com/watch?v=9_CdX-ZtdIw

http://emotions.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/23/grippe-h1n1-vaccination-obligatoire.html

Pandémie de grippe A H1N1- Jean-Jacques Crevecoeur cite ses sources (suite du 20/09/2009)



From:
Jean-Jacques Crevecoeur



Remarque préliminaire : je rappelle que je vous envoie ce courriel de ma propre initiative. Je ne sers les intérêts de personne et je mène cette action bénévolement.
Ma seule motivation est de réveiller ceux qui aspirent à vivre libres, indépendants et autonomes. Et pour cela, il faut vivre informé !
Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Mais de vérifier les informations que je vous donne. Et de tirer vos propres conclusions.

Les autres, inutile de m’envoyer des lettres d’injures. Je ne les lis même pas. Je ne vous empêche pas d’agir selon vos convictions fondées sur une confiance aveugle dans la médecine, dans l’industrie pharmaceutique, dans nos dirigeants et dans les médias dominants.

Je revendique juste la liberté de choisir la manière dont je veux prendre soin de ma santé, en toute souveraineté. Et prendre soin de moi, ça implique aussi la manière dont je choisis les risques que je veux courir et ceux que je ne veux pas courir.



Pandémie de grippe A H1N1

Des dizaines de milliers de personnes ont reçu
le courriel dans lequel je posais un certain nombre
de questions troublantes à propos de cette pandémie !

Ceci est mon troisième courriel d’informations.
Un autre vous sera envoyé encore cette semaine.
Nous sommes engagés dans une course contre la montre !

En attendant, je réponds aux questions
qui m’ont été souvent posées
dans les 2.500 courriels personnels
que j’ai reçus en neuf jours.

Plus que jamais, je vous demande de faire votre part :
diffusez ces informations
à tout votre carnet d’adresses, sur vos blogs
et vos sites Internet.
C’est votre vie qui est en jeu.

Si vous n’avez pas reçu ce courriel directement,
inscrivez-vous pour recevoir
les prochains courriels :
http://www.jean-jacques-crevecoeur.com


Remarque : ce 20 septembre, le site ne permet pas encore l’inscription directe de vos coordonnées.
Il vous suffit, malgré tout, de cliquer sur la page qui vous redirigera vers ma boîte à courriel en attendant.
Merci de préciser votre pays de résidence, pour que nous puissiez vous inscrire dans la bonne liste d’envoi.



Madame, Monsieur,
Chers amis,

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à ma démarche. Merci pour ces milliers de messages que vous m’avez envoyés et qui créent un égrégore de solidarité exceptionnel (nous en aurons bien besoin, croyez-moi). Je veux, dans ce courriel, simplement répondre aux nombreuses questions qui m’ont été posées, mais qui tournent toujours autour des mêmes thèmes :




  1. Qui êtes-vous, Monsieur Crèvecoeur, pour prendre position comme cela ? (c’est vrai que j’avais oublié que lorsque mon courriel serait transmis à vos carnets d’adresses, les récipiendaires ne sauraient pas nécessairement qui je suis).
  2. Je veux bien vous croire, parce que je trouve tout ce battage médiatique extrêmement suspect, mais où sont vos preuves ? Sur quoi vous basez-vous ? C’est bien d’attester sur l’honneur que tout cela est basé sur des documents officiels et des articles de journaux, mais où sont-ils ? (je l’avais annoncé dans mon courriel du 10 septembre : je prépare les dossiers qui seront visibles sur le nouveau site Internet que les informaticiens finissent de mettre en ligne. Fin septembre, tout sera disponible, mais je vous en donne un avant-goût ici).
  3. Qui aurait intérêt à planifier un génocide, alors que nous sommes les consommateurs qui enrichissons les sociétés pharmaceutiques ? Ne seriez-vous pas un adepte de la théorie du grand complot ?


Alors, allons-y pour les réponses.

1. Qui suis-je ? Pour répondre en quelques phrases, voici comment je peux me présenter. Je suis belge d’origine, et je suis né le 2 mai 1961 à Tirlemont (à 12h30 pour ceux qui veulent s’amuser à dresser mon thème astrologique !) J’ai fait des études en physique quantique théorique (maîtrise aux Facultés Universitaires de Namur, en Belgique) et j’ai été lauréat du concours du meilleur mémoire belge de physique, en 1984. J’ai obtenu une bourse de trois ans de doctorat pour accomplir une thèse en physique quantique théorique, thèse que je n’ai pas terminée, parce que j’étais déçu (pour ne pas dire un mot plus violent) de découvrir l’envers du décor de la recherche scientifique, avec ses fraudes et ses jeux de pouvoir. J’ai également un diplôme en pédagogie et j’ai fait aussi deux ans d’études en philosophie générale (toujours à Namur). J’ai travaillé comme chercheur au département de pédagogie pendant deux ans.

En tant que scientifique et philosophe, je me suis passionné pour l’épistémologie des pratiques médicales, depuis 25 ans. C’est ainsi que, depuis 1984, j’étudie les fondements et les paradigmes des différentes approches thérapeutiques et médicales (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, médecine chinoise traditionnelle, médecine scientifique, médecine nouvelle de Hamer, etc.). Depuis 25 ans, je m’informe et je me documente sur la question des vaccins. Pour bien comprendre cette question, j’ai fait l’effort d’étudier le langage médical, la virologie, l’immunologie et la biologie cellulaire (en autodidacte). Par ailleurs, ma formation scientifique me permet d’interpréter mieux que le commun des mortels les tableaux statistiques présentés par les experts en épidémiologie.

Au niveau de mes valeurs, ceux qui me connaissent savent que j’ai TOUJOURS défendu la notion d’autonomie et de respect de chaque individu. En tant que formateur (depuis 1989), je me suis toujours présenté comme un accoucheur du potentiel des individus, et pas comme un enseignant qui détient la vérité. En tant que conférencier (depuis 1991), j’invite toujours mon auditoire à ne pas me croire sur parole, mais à aller vérifier et à tester avant de se faire une opinion. De plus, moi-même, je pratique le doute systématique propre aux véritables esprits libres : c’est ainsi que je revisite en permanence mes convictions pour les confronter à de nouvelles informations.

Si je me bats aujourd’hui (à temps plein et bénévolement) sur le dossier de la grippe H1N1, c’est parce que je perçois tous les signes de la mise en place d’une dictature à l’échelle mondiale, grâce à la complicité du complexe militaro-politico-pharmaceutique. Le malheur, dans tout cela, c’est que plus j’étudie ce dossier, plus je trouve les preuves que nous sommes bien en présence d’un complot organisé depuis des dizaines d’années, par une élite mondiale. Je ne suis pourtant pas un adepte d’une théorie quelconque, fût-elle du grand complot. Je pense par moi-même (qualité devenue rare au 21e siècle) et
je n’appartiens à aucune religion, à aucun mouvement social ou syndical, à aucune secte, à aucune société secrète ni à aucune loge.

Bien entendu, si vous faites une recherche sur mon nom, dans Google, par exemple, vous verrez que certains groupes dont la maladie est de voir des sectes partout m’ont qualifié de gourou d’une secte dangereuse (je me demande quand ils commenceront à m’accuser de drogué ou de pervers sexuel, tiens ! Comme ce qu’ils ont fait à ce député européen anglais qui insistait trop dans ses questions à propos des OGM). Alors, pour mettre les choses au point, oui je le reconnais : JE SUIS UNE SECTE À MOI TOUT SEUL, et dans cette secte unipersonnelle, je décide tout de manière souveraine en ce qui concerne MA VIE. Et comme j’ai déjà assez de travail à rester autonome moi-même, je ne suis pas capable d’accueillir d’autres membres dans mon organisation. Désolé pour ceux qui voudraient me rejoindre : il n’y a pas de place.


2. Les références de documents. Je vous propose de reprendre les 26 questions que j’ai posées. Et j’en rajouterai une vingt-septième, que j’ai oubliée, dans mon élan littéraire nocturne de la semaine dernière. Cette question est aussi une question à un million de dollars :




  • Pourquoi la secrétaire d’état US à la santé, Kathleen Sebelius, vient de signer un décret conférant une totale immunité juridique aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire (de la part des victimes de ces vaccins, soit pour effets secondaires indésirables, soit pour décès) ? Est-ce que ça ne ressemblerait pas furieusement à une license to kill, ça ?


Référence : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14487

Bon allez. Gardons le moral, et poursuivons !




  • pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !

Référence : http://www.ccne-ethique.fr/docs/Avis%20106_anglais.pdf (désolé, la version française n’est plus disponible sur le site officiel ! Un hasard ?)




  • pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !


Référence : http://www.who.int/csr/disease/influenza/pipguidance09FR.pdf (voir treizième page du document pdf, ainsi que les explications aux pages précédentes)




  • comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?


Référence : (ici, je me suis trompé : c’est en août 2008 que le brevet a été déposé. Mais de toute façon, c’était avant le déclenchement de l’opération pandémie) http://appft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sect2=HITOFF&p=1&u=%2Fnetahtml%2FPTO%2Fsearch-bool.html&r=3&f=G&l=50&co1=AND&d=PG01&s1=Kistner.IN.&OS=IN/Kistner&RS=IN/Kistner#top



  • par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !


Référence : http://www.sanofi-aventis.com/presse/communiques/2009/ppc_24324.asp




  • pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?


Référence : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs211/fr/ (allez voir sous le titre épidémie saisonnière)




  • pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !


Référence : http://www.who.int/csr/don/2009_09_18/en/index.html (dans le tableau cumulatif au 13 septembre, on lit un nombre de 3.486 morts. Autant dire, un nombre ridicule de morts par rapport à la grippe ordinaire (et je signale que l’hémisphère sud est en train de sortir de l’hiver ! On aurait dû avoir des millions de morts en Argentine, au Chili, au Brésil et en Australie, d’après les prédictions de l’OMS ! Où sont-ils ?)




  • pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?


Références : pas besoin de références. Vous l’avez tous entendu dans vos médias habituels. Pour rappel, la France a commandé 94 millions de doses, la Belgique a commandé 12,6 millions de doses, la Suisse 13 millions de doses, les USA 195 millions de doses, le Canada 50,4 millions de doses et le Québec 11 millions de doses.
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE56802W20090709?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0&sp=true





  • autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?


Références : http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-07-26/bernard-debre-cette-grippette-n-est-pas-dangereuse/920/0/364510



  • pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?


Références : http://www.dailymotion.com/video/x7fhmd_la-loi-martiale-en-europe-cest-poss_news
http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/00/774271779.pdf

0016:FR:PDF" target="_blank">http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0001FR:PDF

http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/S_2_2/S2_2.html
(voir les lois 123 et 126, adoptées récemment)




  • pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?


Référence : (là aussi, je me suis trompé. Ce sont les réservistes de la police qui ont été rappelés. Mais ça ne change rien au fond de la question : pourquoi ?). J’ai deux références : le site qui a révélé l’affaire (et qui a reçu confirmation de la Mission Nationale pour la Réserve Civile) : http://revelations4.blogs.fr/page_8.html#a241517 et, quand même, la référence officielle du ministère de l’intérieur : http://www.interieur.gouv.fr/misill/sections/minatrec/actualites/, mais vous ne pourrez pas accéder, car il faut un mot de passe. Avis aux hackers : un beau défi pour vous, non ? En tout cas, vous pourrez vérifier la date : le 18/03/09 ! Avant, le lancement de l’opération pandémie !!!




  • pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?


Référence : http://www.progressive.org/wx081209b.html (cet article mentionne que le Pentagone veut faire passer le nombre de ses effectifs à près de 400.000 sur le terrain. Mais la majorité des militaires est déjà déployée. Il s’agit maintenant de recevoir l’aval du Congrès, a posteriori – comme ils font souvent).




  • pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?


Références : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=12793
http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h111-645
http://www.alterinfo.net/La-police-et-les-militaires-s-entrainent-a-arreter-les-refractaires-au-vaccin_a36855.html
(ce dernier lien explique que l’armée américaine s’est entraînée à placer des barrages routiers, à placer des bracelets d’identification avec puces RFID à ceux qui acceptent le vaccin et à emmener les autres dans des camps de concentration (pour mise en quarantaine). Âmes sensibles, s’abstenir.




  • pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?


Référence : http://www.mecanopolis.org/?p=886. Le Québec, quant à lui, vient de présenter à la population la commande de 10.000 sacs mortuaires, pour envelopper les cadavres des personnes tuées par la pandémie : http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2009/09/20090918-170546.html. Petit détail : ces sacs sont commandés depuis 2005 !




  • pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?


Référence : http://www.dailymail.co.uk/news/article-1206807/Swine-flu-jab-link-killer-nerve-disease-Leaked-letter-reveals-concern-neurologists-25-deaths-America.html




  • comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident pratiquement impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire ou que les laboratoires ne respectent pas les procédures de sécurité. Dans les deux cas, ce mélange est considéré par les spécialistes comme gravissime. Un tel mélange n’aurait jamais dû avoir lieu !


Référence : http://www.lepost.fr/article/2009/05/04/1521964_virus-h5n1-la-societe-baxter-confirme-qu-elle-a-fabrique-le-produit-contamine.html
http://newsoftomorrow.org/spip.php?article5231




  • pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.


Référence : http://www.cochrane.org/index.htm (désolé, je n’ai plus retrouvé les références de l’étude sur le site, mais je sais que c’est sur ce site. Si quelqu’un la retrouve, merci de me la renvoyer).




  • pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?


Référence : http://www.whale.to/vaccine/sf1.html




  • si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?


Référence : (pris au vol dans l’émission de France 24, dans la prise de position du Dr Girard, pourtant un partisan de la vaccination) : http://www.france24.com/fr/20090818-wbfrdebat19h10m090818flv-Grippe+A+%28H1N1%29-France-Europe et http://www.france24.com/fr/20090818-wbfrdebat19h33m090818flv-Grippe+A+%28H1N1%29-France-Europe




  • pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?


Référence : http://www.vaccinationdebate.com/web2.html (pour ne prendre qu’une des nombreuses références)




  • pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !


Référence : http://www.rense.com/general87/mill.htm




  • pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!


Référence (entre autres) : http://www.usatoday.com/news/health/2009-06-16-swine-flu-vaccine_N.htm




  • pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?


Référence (pour la France) : http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3224,50-1232309,0.html




  • pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?


Référence (pour la France) : http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf




  • pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?


Référence : http://www.healthcarerepublic.com/news/935745/Exclusive-GPs-may-reject-swine-flu-vaccine/
http://www.pulsetoday.co.uk/story.asp?sectioncode=35&storycode=4123491&c=2




  • pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !


Référence : http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1094176
http://www.bmj.com/cgi/content/abstract/339/aug10_1/b3172
(voir la conclusion)
http://www.independent.co.uk/life-style/health-and-families/health-news/tamiflu-researchers-warn-of-child-nightmares-1765431.html






  • pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?


Références : http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-essais-cliniques-du-vaccin-anti-ah1n1-12.000-enfants-américains-concernés-_1683.htm


3. Pourquoi mettre tout cela en place ? Qui est derrière tout cela ? L’instauration d’un nouvel ordre mondial, avec un gouvernement unique (dictatorial, bien sûr), en avez-vous déjà entendu parler ? Non ? Alors, vous avez quelques décennies de retard dans votre information. Désolé pour le choc pour certains. Mais là, on y est. Tout est en place. Il fallait juste le prétexte pour appliquer les lois martiales et le tour sera joué ! Et ce prétexte, c’est une pandémie médiatique qui précipitera le public vers des vaccins qu’il pensera salvateur, alors que c’est cette arme bactériologique qui nous tuera. Mais comme nous penserons que c’est parce que c’est la mutation du virus qui en est la cause, encore plus d’individus se précipiteront vers cette arme fatale.

Je le répète. Ce vaccin contre la grippe n’a rien à voir avec les vaccins connus jusqu’à présent. C’est une arme fabriquée avec la complicité des laboratoires.
Vous n’avez rien à craindre du virus H1N1 (très contagieux, peu virulent). L’Australie qui sort de l’hiver tire le bilan. Lisez cela. http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/0b73e836-86b5-11de-ba6b-55431382b543/Grippe_AH1N1_les_le%E7ons_australiennes#%23
Il y a eu très peu de morts (88 morts, pour une population de 20 millions d’habitants), parce qu’ils n’avaient pas le vaccin. C’est l’hiver prochain (juin à septembre 2010) qu’ils se feront exterminer, lorsque le vaccin sera disponible pour eux également.

Je me moque de passer pour un fou. Je vous invite juste à une chose. Prenez plusieurs heures à examiner mes sources. Puis, quand la campagne se mettra en route, demandez-vous une chose : la personne qui vient de mourir, a-t-elle reçu le vaccin ? A-t-elle reçu un antiviral (style Tamiflu) ? Si, à chaque fois, la réponse est oui, vous connaîtrez à coup sûr la cause de la mort.

Bienvenue dans le monde de George Orwell (un ancien des services secrets qui a écrit 1984 pour nous prévenir avant qu’il ne soit trop tard). Quelques citations pour vous en convaincre ?




  • d’abord, celle de Sarkozy, qui ne se cache même plus pour parler de nouvel ordre mondial : http://www.youtube.com/watch?v=VfYLwLiVHtA et http://www.youtube.com/watch?v=aeXhEp7dhvw&feature=related
  • celle d’Attali, datée du 3 mai 2009 : http://blogs.lexpress.fr/attali/2009/05/changer-par-precaution.php
  • celle de David Rockfeller, qui parle de dépopulation : http://www.youtube.com/watch?v=8XrGINLd_r8
  • celle d’Obama, qui en parle aussi (ah oui, vous pensiez qu’Obama était différent, vous ?) : http://www.youtube.com/watch?v=ho-0SHFEgGo
  • même le pape Benoît XVI en appelle à l’instauration d’une autorité politique mondiale dans sa dernière encyclique. Alors, si même lui s’y met, on fait quoi ? C’est par où, la sortie de ce monde de fous ? http://www.nouvelordremondial.cc/2009/07/26/benoit-xvi-veut-une-reforme-de-lonu-et-une-autorite-politique-mondiale/

    Une autre explication, plus à court terme, m’a été suggérée par un de mes correspondants, que je remercie. La voici :

    Les amis, il est tard. Très tard. Nous sommes le 17 septembre 2009. Dans 13 jours, soit le 30 septembre 2009, la plus grande corporation militaire du monde, les États-Unis d'Amérique, doit déposer le bilan de son exercice comptable pour 2008-2009 <http://en.wikipedia.org/wiki/Fiscal_year#United_States> . Si cette corporation militaire n'arrive pas à s'en tirer avec des tours de passe-passe comme l'an passé (bailouts), elle n'aura pas d'autres choix que de:
    1. déclarer faillite officiellement et liquider ses actifs <http://www.youtube.com/watch?v=6wkmMTelG9E&hl=fr
    > (le peuple américain);
    2. investir, c'est à dire partir en guerre.

    Ouvrez les yeux, car je ne crois pas qu'il y aura des bailouts cette année. Nous verrons donc:
    1. une population (actifs) livrée en pâture aux créanciers du pays en faillite pour lequel elle travaille;
    2. un événement "soudain" <http://www.youtube.com/watch?v=axNCQo-t3Oo
    > offrant une "opportunité" aux travailleurs (le peuple américain, et tout l'OTAN <http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_de_l%27Atlantique_Nord> à sa suite) de cette corporation militaire pour retourner au travail (en guerre).

    Pour ceux qui ne comprennent rien à ce que j'écris, commencez ici <http://www.youtube.com/view_play_list?p=07718AC5E18025F1
    > . Si en plus de ne rien comprendre à ce que j'écris, vous pensez que je suis fou, alors commencez plutôt ici <http://www.geostrategie.com/1906/le-capitalisme-en-crise-a-besoin-d%E2%80%99un-conflit-militaire-majeur> .

    Que faire? Désobéir <http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sob%C3%A9issance_civile
    > , et savoir qu'il est difficile de désobéir <http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram> .


    Voilà, chers amis. Je viens de consacrer plus de douze heures à rédiger ce document. Faites-en bon usage. Prenez le temps de lire et d’étudier tout ce que je vous ai donné. Il n’y a rien de plus important comme activité que cela : VOUS INFORMER. Il y va de votre vie et de celle de vos enfants (les premiers visés, je vous le rappelle). Diffusez-le à tout votre entourage. Organisez des réunions dans votre réseau de relations. Ça urge. Les médias se déchaînent pour nous paralyser dans la peur hypnotique d’un danger qui ne vient pas de là où on nous l’indique. Nous devons nous organiser pour dire non à l’horreur qui se prépare.

    Plusieurs personnes m’ont reproché de jouer moi-même le même jeu de peur que les médias. D’abord, c’est me donner beaucoup plus de pouvoir que je n’en ai. Ensuite, je voudrais vous expliquer ce que je fais. Dans mes conférences, je compare souvent le corps humain à une maison, chaque pièce symbolisant un organe. Et nous habitons chacun notre maison, essayant de garder l’intérieur dans l’état de propreté le meilleur possible. Tout à coup, les médias nous alertent, en disant (à grand renfort de matraquage) que des rats extrêmement dangereux (le virus) vont envahir notre maison. Et nous sommes tous en alerte, tous très inquiets. Nous ne cessons de regarder par la fenêtre, sous les meubles, dans la cave, pour repousser l’envahisseur dont on nous dit qu’il peut être mortel. Mais la plupart de ceux qui ont eu la visite des rats témoignent que ce sont des petites souris, chétives et maigres, plus inoffensives que d’habitude. Heureusement, les médias nous promettent que bientôt, la solution nous sera apportée à tous : un immense marteau, plus gros que la maison, va écraser impitoyablement ces rats dangereusement mortels !!! Et nous ne nous rendons pas compte que ce marteau va écraser notre maison et donc nous tuer.

    Dans cette petite histoire, vous avez compris que les médias et les compagnies pharmaceutiques vous font horriblement peur avec les rats (qui ne sont pas dangereux !) et détournent votre attention du véritable danger.
    Mon rôle, et celui de beaucoup d’autres, c’est de vous dire que le danger vient du marteau qu’on va vous imposer et qui va vous écraser. Je vous informe, non pas pour vous faire peur, mais pour vous avertir d’où vient le danger.

    Pour terminer, je vous invite à examiner le document qui se trouve en pièce attachée (taux de mortalité Australie). Il montre que toutes les maladies infectieuses ont drastiquement diminué AVANT la mise au point d’un vaccin (90 % de diminution avant l’invention de chaque vaccin). Et ceci est vrai pour tous les pays du monde, pas seulement l’Australie. Il y a même une maladie, la scarlatine, qui a été éradiquée sans l’invention d’un vaccin ! Alors qu’on ne vienne plus nous faire croire que nous devons notre salut à l’invention des vaccins. C’est le plus gros mensonge de toute l’histoire de la médecine. C’est uniquement à l’amélioration des conditions d’hygiène que nous devons la disparition des maladies infectieuses. Rien d’autre. Par contre, nous pouvons remercier les vaccins d’avoir fait exploser le nombre de scléroses en plaques, de cas d’autisme, de mort subite du nourrisson, de syndromes de Guillain Barré, de maladies neuro-dégénératives, de maladies auto-immunes, de maladies d’Alzheimer (à cause de la présence d’aluminium dans les vaccins), et j’en passe.

    Je vous invite aussi à lire le document de deux pages rédigé par mon amie Ghislaine Lanctôt, auteure de la Mafia Médicale. http://www.personocratia.com/panda/modules/JournalPersonocratia/documents_joints/vaccination_101_fra__24jul09doc.pdf


    Moi, ma tâche s’arrête ici, pour aujourd’hui. Je répète que je ne vous demande pas de me croire sur paroles.
    La meilleure chose que vous pourriez faire pour votre système immunitaire, c’est ceci :



  • éteignez définitivement votre téléviseur, car la peur est le plus puissant immunodépresseur !
  • allez marcher dans la nature, dans les parcs, respirez, détendez-vous
  • faites des choses qui vous font du bien. Voyez-vous entre amis (tant que nous sommes libres de nous réunir), faites l’amour, louez-vous des films drôles
  • prenez de la vitamine D, mettez-vous au soleil, chaque fois que ce sera possible


Mais surtout, restez debout, conscients et vigilants. Montrez aux puissants de ce Monde que vous êtes des êtres humains dignes et puissants. Et que vous en avez assez qu’on se foute de votre gueule.

Je vous salue avec le coeur


Jean-Jacques Crèvecoeur
Montréal, ce 20 septembre 2009
-------------------
Merci à Jean-Jacques pour son courage et son dévouement.
Cristalain.
http://cristalain.over-blog.fr/article-36357673.html





Comité Consultatif National d’Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé
Un pdf à lire

http://www.ccne-ethique.fr/docs/Avis%20106.pdf


Dernière édition par Clode le Dim 8 Nov - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Dim 8 Nov - 10:07

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hin1-pourra-t-on-refuser-une-56985

HIN1 : pourra-t-on refuser une vaccination obligatoire ?


H1N1 : Il va falloir vacciner tout le monde ! Voilà ce que vient de déclarer la professeure Van der Werf, DR à l’Institut Pasteur. Cette annonce confirme la déclaration il y a une semaine d’Antoine Flahaut alors que la ministre Bachelot affirmait qu’en la matière, aucune décision n’a pour l’instant été arrêtée. Mais que faire en cas de vaccination obligatoire, peut-on refuser ?


Deux questions se posent en cas de pandémie. Celles relevant de la sphère médicale et celles concernées par le volet juridique et social. Ce dernier volet est évident car une vaccination étant un acte médical, et donc un acte, éventuellement contraint et susceptible de voir une opposition d’un individu, alors la sphère juridique est concernée. Et si ce n’était pas le cas, alors nous ne serions pas dans un Etat de droit mais une dictature. (pour info, lien vers propos de Van der Werf)

Pour ce qui est du volet médical, deux volets sont à prendre en compte. D’une part les faits et d’autre part les conclusions des experts de l’OMS. Sur le plan des faits, on ne sait pas encore quelle est l’incidence du virus H1N1 excepté le taux de mortalité dû à cette infection. Si les chiffres sont fiables, le virus aurait fait une dizaine de mort pour 15 000 cas recensés ce qui représente un taux proche de celui de la grippe saisonnière. Avec une différence mise en avant par les autorités ; la grippe touche essentiellement des personnes âgées voire très âgées, en fin de vie, alors que la grippe A emporte des sujets (qu’on doit définir comme étant) d’âge moyen (et non pas valides, car on sait très bien qu’à 40 ou 50 ans, un sujet peut être plus fragile qu’un octogénaire). L’OMS maintient pour l’instant le niveau 5 sur une échelle de 6. Mais il y a un biais, c’est que cette échelle a été étalonnée pour un autre virus, connu pour être plus dangereux, le H5N1, alias grippe aviaire. Notons également l’imprécision sur l’incidence. Flahaut déclara il y a trois semaines que le risque était de 30 000 décès avec un taux de contamination de 35 % ; ce qui est erroné, faites le calcul, on est plus proche de 15 000. En plus, comment accorder une fiabilité des chiffres alors que de par le monde, seulement dix décès ont été constatés et que de plus on ne sait rien sur les antécédents pathologiques de ces sujets.

Quoi qu’il arrive, la décision d’une vaccination pour tous ne sera prise que par les Etats, seules autorités à pouvoir en décider. L’OMS avec sa cohorte d’experts ne fera qu’annoncer officiellement le niveau 6, assorti de recommandations que peuvent suivre ou refuser les Etats. La question que tout citoyen se pose concerne le caractère obligatoire de la vaccination. Peut-on imposer à un sujet une vaccination en l’état actuel des textes ? Il « semble » que non. L’article 36 du code de déontologie médicale précise que tout acte médical suppose le consentement éclairé du patient. Cette disposition étant du reste transcrite dans le code médical : « Loi du 04 mars 2 002, n° 2 002-303, Art. 11, Chapitre 1er, modifiant l’Art. L 1 111-4 du Chapitre 1er du Titre 1er du Livre 1er de la Première Partie du Code de la Santé Publique : « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment »

Certes, ce même code prévoit des vaccinations obligatoires mais cela concerne le DTP, le BCG et une population ciblée, essentiellement les enfants et des personnels relevants de certains services publics (à noter que dans la plupart des pays européens, il n’existe pas de vaccin obligatoire dans les textes, sauf pour des personnels ciblées). Si le gouvernement voulait imposer la vaccination obligatoire pour la grippe H1N1, il devrait peut-être en passer par un ajout dans le Code de santé publique. Ce qui n’est pas sorcier. Admettons que cela soit le cas. Que reste-t-il comme défense à ceux qui ne voudront pas de cette vaccination. Plusieurs moyens sont possibles, le plus trivial étant la désobéissance civile. Mais comme nous sommes dans une République de droit, la solution la plus légitime serait de trouver des artifices et autres failles juridiques pour « casser » cette obligation. Un arrêt de cassation portant sur un cas de cette espèce a fait valoir que le praticien doit fournir au patient une information loyale sur les bénéfices mais aussi les risques encourus après une vaccination. Sur ce point, on peut, au moins en légitimité, ne pas accorder confiance aux autorités et mettre en doute l’honnêteté des autorités sanitaires (La Cour des comptes de la sécu a dénoncé des liens financiers entretenus entre les experts de l’Agence du médicament et certaines firmes pharmaceutiques). On ne connaît que trop l’affaire de l’hépatite B, les risques inhérents aux vaccinations et surtout, les collusions entre quelques membres d’autorités compétentes et les laboratoires pharmaceutiques. (dossier complet ici)


Si les Etats se préparent à une situation de pandémie, nous autres, citoyens français, devons nous préparer à une résistance contre une obligation qui serait contraire aux droits les plus fondamentaux de l’homme. La déclaration de 1948 précise en effet que tout être humain a droit à son intégrité. On ne peut contraindre un individu à subir un acte médical. S’agissant de la grippe H1N1, il n’y a pas à faire campagne contre la vaccination et ce serait même illégal et surtout illégitime. Par contre, toutes les informations sur les risques doivent être précisées et pour le reste, chacun est libre d’évaluer de son propre chef s’il prend ou non le risque de refuser le vaccin. Quant aux bonnes consciences arguant que cet individu risque de contaminer son prochain, notons que si c’est le cas, alors cette personne contaminée a elle aussi pris le risque.

Pour finir, nombreux sont ceux qui voient dans la vaccination obligatoire un pas vers un contrôle des populations et une dictature du bio pouvoir et des technocrates. L’enjeu est de taille. Entre le risque de la grippe et le risque pour la République, je choisis la République et je défends le droit au non consentement face à une éventuelle vaccination obligatoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Dim 8 Nov - 10:19

http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=127&Itemid=119

D'autres réseaux pour vous informer

En m'opposant fermement au projet de vaccination massive contre la grippe A H1N1, inutile de vous dire que je me suis fait beaucoup d'ennemis, et pas seulement parmi les autorités officielles de santé publique. J'ai perdu pas mal de mes amis, qui me prennent pour un fou paranoïaque. Je me fais injurier régulièrement par des inconnus qui me traitent d'assassin et de criminel. Quant aux journalistes, ils se sont donné comme mission de me lyncher en bon et due forme, cherchant à me discréditer en m'associant à des mouvements sectaires et me faisant passer pour un profiteur, un escroc et un fraudeur. Mon site et ma banque de données ont fait l'objet de plusieurs attaques de la part de hackers dont je donnerais cher pour connaître le commanditaire.
En même temps, au coeur de cette bataille de l'information, j'ai eu le grand privilège de rencontrer, par la magie d'Internet, des hommes et des femmes qui avaient, malgré les risques, fait le choix, eux aussi, de se tenir debout et de dénoncer l'inimaginable manipulation entourant cette campagne de psychose orchestrée grâce à la complicité des grands médias et des responsables de santé publique. Ce sont des hommes et des femmes comme eux qui me donnent encore l'espoir d'une humanité meilleure, fondée sur l'altruisme, la générosité, la conscience et l'amour. Je veux leur témoigner ici, ma profonde reconnaissance d'exister et de faire tout ce qu'ils peuvent pour tenter de réveiller les consciences.
J'en profite pour vous donner les références de leurs sites. Prenez le temps de visiter ceux d'entre eux qui vous inspirent. Et bonne lecture !

  • Jane Burgermeister (Autriche), journaliste scientifique de renommée internationale, qui fut une des toutes premières à lancer l'alerte à propos de cette pseudo-pandémie de grippe porcine. Son site multilingue vaut la peine d'être lu, à condition de disposer de quelques journées devant soi. Une mine d'or pour ceux qui veulent lire des informations du Monde entier. À noter qu'elle invite également toutes les victimes d'effets secondaires à rapporter leur cas sur son site (car les médias ont reçu l'ordre de ne pas parler des accidents post-vaccinaux). Pour ceux qui n'aiment pas lire, je vous invite à écouter son entrevue en anglais (avec sous-titre français).
  • Lina B. Moreco (Canada), réalisatrice du film documentaire « Silence, on vaccine », qui a fait un travail d'une rigueur exceptionnelle et qui a eu le courage de porter son film jusqu'au bout, malgré toutes les pressions qu'elle a subies. Un film qu'il faut voir et qu'il faut diffuser. À noter que la version pirate de son film qui circule sur Internet est la version courte (52'), destinée à la télévision. La version longue (85') est disponible en DVD et vaut vraiment la peine d'être achetée, tant en Amérique du Nord qu'en Europe. En marge de son film, Lina a développé un blog très complet et très documenté sur la problématique des vaccins en général, avec une foule de témoignages, d'adresses et de références utiles pour ceux qui se posent des questions.
  • Le docteur Marc Girard (France), pharmaco-épidémiologue, qui n'a pas hésité à se jeter dans l'arène publique (au risque de perdre ses contrats avec les entreprises pharmaceutiques). Son site, Rolandsimion.org est extrêmement bien référencé, très bien structuré et un des mieux documentés en langue française.
  • Sylvie Simon (France), journaliste scientifique, auteur prolifique sur la question des vaccins, qui m'étonne toujours par son dynamisme et son intégrité intellectuelle, mais aussi par l'étendue de ses connaissances sur le sujet.
  • Le docteur Marc Vercoutère (France), président de l'Association CRI-VIE, très actif, lui aussi dans les médias et sur le net pour informer de l'inutilité, de l'inefficacité et de la dangerosité des vaccins.
  • Mirella Carbonatto (France), présidente de SOS-Justice, première association française a avoir déposé une plainte auprès du procureur de la République de Nice, le 31 juillet 2009.
  • Jacques Paltz (France), qui a reçu des menaces explicites contre lui, et dont le site Artemisia-college.org a été attaqué et détruit par des hackers très professionnels.
  • Muriel Desclée, Sophie Meulemans, Marie-Rose Cavalier et quelques autres membres du collectif « Initiative citoyenne H1N1 » (Belgique) qui ont posé dix questions claires à la Ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, lors d'une conférence de presse tenue le 1er septembre dernier. Les textes de toutes leurs démarches sont disponibles sur leur blog. Depuis lors, ces citoyens ont mobilisé une bonne partie de l'opinion publique belge contre le projet de vaccin et ont déposé une plainte contre le gouvernement, en demandant que la campagne de vaccination soit suspendue.
  • Laurent L'Écuyer (Canada), qui anime le site Bioperfection et dont les bulletins des derniers mois sont de bonnes synthèses proposées sur le dossier de la grippe H1N1 ;
  • Mike Adams (USA), surnommé le Health Ranger, qui anime le site naturalnews.com. Un homme multidimensionnel, dessinateur caricaturiste de talent, auteur-compositeur-interprète qui met tous ses talents au service de son combat pour la santé. Écoutez la chanson qu'il a composée spécialement pour inciter les jeunes à ne pas accepter la vaccination :



  • Tom Jefferson (Italie), un des plus prestigieux épidémiologue qui a animé la coopération Cochrane pendant 15 ans.
  • le docteur Mercola
  • Teresa Forcades (Espagne), une religieuse espagnole, docteur en santé publique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Dim 8 Nov - 11:02

H1N1 : «Il va falloir vacciner tout le monde»
Propos recueillis par Martine Perez
Ajouter à ma sélection

Le Pr Sylvie Van der Werf Crédits photo : AFP

INTERVIEW - Le Pr Sylvie Van der Werf, directeur d'une unité de recherches à l'Institut Pasteur et du Centre national de référence pour la région Nord, estime, dans un entretien au « Figaro », que toute la population devra être vaccinée contre le virus H1N1 dès que le vaccin, en cours de préparation, sera disponible.


Est-on dans une situation inédite avec ce virus A/H1N1 qui a émergé au Mexique ?
Oui, clairement, nous sommes face à un virus nouveau, qui circule dans la «communauté» (c'est-à-dire à partir de foyers autonomes et non plus importés de l'étranger, NDLR), sur plusieurs continents. Nous sommes au bord de la phase 6 d'alerte pandémique de l'Organisation mondiale de la santé. En réalité, la phase 6 se caractérise par la transmission «communautaire» du virus sur au moins deux continents. Nous y sommes. Sauf que ces niveaux d'alerte ont été définis dans l'optique d'une pandémie liée au virus H5N1 de la grippe aviaire, bien plus virulent. Alors que la pathogénicité de ce nouveau virus est pour l'instant modérée. Cela explique la temporisation de l'OMS sur ce sujet.
Est-ce que l'arrivée de l'été va arrêter la circulation du virus en Europe ?
C'est vrai, il y a des facteurs climatiques plus ou moins favorables à la transmission de la grippe. La forme saisonnière se transmet plutôt l'hiver, mais ce n'est pas un critère absolu. En zone tropicale, les virus grippaux circulent toute l'année, avec deux pics, notamment pendant la saison humide. En Europe, l'épidémie démarre plutôt en décembre. Mais nous sommes actuellement dans une situation particulière puisque ce nouveau H1N1 diffuse actuellement aux États-Unis et au Canada, alors que c'est l'été, et donc hors des périodes classiques de circulation. Sans doute, le fait que la population est vierge de toute immunité, la rend plus susceptible. Mais nous ne sommes pas dans des conditions normales de transmission actuellement.
Comment voyez-vous l'évolution de la situation ?
Je n'imagine pas une seconde que la diffusion s'arrête et que ce nouveau virus disparaisse comme par enchantement. Il circule activement notamment dans l'hémisphère sud, avec une situation complexe puisqu'il y a une co-diffusion avec celui de la grippe saisonnière. Jusqu'à présent, chaque fois qu'un nouveau virus apparaissait, il se substituait au saisonnier. Ce n'est pas le cas actuellement. Nous sommes dans une situation nouvelle. Nous ne savons pas s'il y aura une circulation des deux virus ou d'un seul, à l'automne dans l'hémisphère nord. Cela va dépendre de ce qui se passera dans le Sud. En Australie, comme en Amérique du Sud, la transmission communautaire est active. L'Afrique est surveillée de près. Tout laisse à penser que ce virus touchera l'ensemble de l'hémisphère Nord, avec une transmission communautaire. Fin juin? Fin août? Fin septembre? On ne peut pas exclure que le virus se mette à circuler à une période inhabituelle.
La virulence est-elle inquiétante ?
Pour l'instant, le taux de décès est de l'ordre de un pour 1000 malades. Cela reste proche du taux de décès de la grippe saisonnière. Sauf, que habituellement, ce sont des personnes âgées qui sont concernées et que la population est largement immunisée, soit naturellement, soit par le vaccin. Le nombre de malades potentiel pourra donc être très élevé. Pour l'instant nous n'avons pas mis en évidence de marqueurs de virulence. On sait que les virus grippaux mutent en permanence. Et nous ne sommes pas à l'abri d'un changement qui augmenterait sa virulence et sa transmissibilité. Nous sommes en train de répertorier toutes les mutations «dangereuses» possibles. Par ailleurs, notre laboratoire examine la structure génétique chaque virus de cette grippe pour chaque cas français, afin d'en surveiller au plus près l'évolution, comme d'autres labos dans le monde. Nous redoutons aussi des réassortiments génétiques entre ce virus et ceux de la grippe saisonnière, et notamment avec un autre H1N1 majoritairement résistant au Tamiflu.
Va-t-on vers une vaccination systématique de la population contre ce nouveau virus ?
Nous allons être conduit à vacciner tout le monde, au Nord, comme au Sud, dans les pays riches comme dans ceux en voie de développement. Et mon avis est que le plus vite sera le mieux, compte tenu de l'évolution actuelle. Mais il y a des délais incompressibles. L'OMS a donné à tous les laboratoires investis dans les vaccins la souche de virus de base. Si tout va bien, si les rendements sont bons, si cette souche se comporte sans imprévu, il faudra compter quatre à six mois, avant de disposer de vaccins. Par ailleurs, c'est un vaccin nouveau, avec une population naïve, nous ne sommes pas dans des conditions classiques. Il va falloir faire des essais cliniques pour vérifier l'efficacité et l'absence d'effets secondaires. Il faudra sans doute deux doses contre ce nouveau virus. Tout cela prolonge les délais d'obtention. Les travaux de préparation d'un vaccin contre une pandémie liée au H5N1 représentent une aide notable.
Faudra-t-il se faire vacciner contre ce nouveau virus et contre la grippe saisonnière ?
Les stocks contre la grippe saisonnière sont pratiquement déjà constitués. Les laboratoires s'attellent donc au nouveau vaccin. Aucun élément ne permet de dire que la grippe saisonnière, comme ce nouveau H1N1, va arrêter de circuler. Et il y a donc toutes les raisons de prévoir une double vaccination. Mais les décisions prises sont à réévaluer en permanence au regard de l'évolution de la situation.

Comment loger une puce dans votre cerveau
http://www.jp-petit.org/Presse/puce_dans_cerveau.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Ven 13 Nov - 15:11

Roselyne la
visiteuse

Bonjour,
Accrochez-vous
!


Voici la vidéo mise en ligne hier par
le courageux et audacieux

Christian Cotten et intitulée, rien de
moins "Roselyne Bachelot, tu

mens " a regarder et transmettre
....avant quelle ne soit interdite ! !



http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelot-tu-mens-christian_news

Texte intégral de l'interpellation de Mme la Ministre de la Santé par
Christian Cotten, psychosociologue, président de Politique de Vie sur :
http://www.politiquedevie.net Avec la collaboration du journal Morphéus http://www.morpheus.fr et de l'association Cri-Vie/Dr Marc Vercoutère http://cri-vie.com En date du 29 septembre 2009, jour de la Saint-Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Ven 13 Nov - 21:58

http://forget.e-monsite.com/rubrique,alerte-vaccination-imposee,1126437.html

( mais pour qui ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Sam 14 Nov - 11:12

et ca commence ...
deux cas d'effets secondaires indesirables au vaccin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Mar 8 Déc - 20:21

Grippe A : "le vaccin ne passera pas par moi"


La campagne de vaccination a débuté mercredi 25 novembre dans les collèges et les lycées. Si, pour les mineurs, les parents doivent remplir et signer une fiche médicale individuelle, l'adolescent pourra toujours refuser l'intervention au moment de l'injection, selon la charte de vaccination. C'est donc au terme d'un débat familal, souvent houleux, que les parents désireux de faire vacciner leur progéniture devront être convaincants. Sur les réseaux sociaux, dans les forums, les discussions sont vives.

Sur Facebook, de nombreux lycéens ont créé des groupes exprimant leur opposition farouche à la vaccination. "Pour tous ceux qui ne se feront pas vacciner contre la grippe A", créé par un couple de lycéens de Toulouse a attiré plus de 15 000 internautes. On y lit surtout que "le vaccin est de la merde", qu'il a été créé pour "rapporter de l'argent à l'Etat", qu'il "est chelou" (louche) et "fé tro vite" (fait trop vite). Beaucoup de comparaisons sont faites avec le virus du sida : "90 personnes attrapent la grippe H1N1 et tout le monde veut porter un masque. 5 millions de personnes ont le SIDA et personne ne veut porter de capote !! 1000 personnes meurent de la grippe A dans un pays riche, c'est une pandémie. Des millions meurent du paludisme en Afrique, c'est leur problème ...".
Autre groupe à succès : "Pour tous ceux qui ne se vaccineront pas contre la Grippe A Smile", créé par un lycéen de Saint-Brieuc, qui rassemble plus de 11 000 membres. Son éditorial est sans équivoque : "Ne soyez pas des cobayes ! & surtout , ils font ça pour le pognon ! Alors faites comme moi, ne vous vaccinez pas contre la grippe A". On discute également du contenu du vaccin, de la comparaison avec le sida, d'argent et beaucoup du président de la République en termes peu élogieux. Personne ne veut jouer les "cobayes" et plusieurs proclament : "Grippe A, le vaccin ne passera pas par moi".
Dans des forums, on en a fait un proverbe : "L'amour c'est comme la grippe ça s'attrape dans la rue et ça se termine au lit". Sur Zone-ados, "On refuse aussi la vaccination, espérant "avoir des vacances improvisées". On accuse toujours le contenu du vaccin, on précise que le virus mute et que, par conséquent, il faudra répéter indéfiniment l'opération. Mais pour quelques-uns, ce vaccin n'est pas plus dangereux qu'un autre : "Effectivement, affirme un internaute sur Planète-ado, j'aimerais bien avoir des sources fiables qui affirment ça. Moi je vais le faire jeudi ou vendredi au collège, j'ai pas le choix, j'ai des problèmes pulmonaires. Je voulais pas le faire parce que je trouve que ça ne sert pas à grand-chose, mais par contre je pense qu'il n'y a aucun risque particulier (...). Bien sûr, il y a un infime minimum de risques, parce que ça reste un vaccin. Mais on ne penserait pas à refuser un vaccin contre le tétanos ou la rage, alors pourquoi celui-ci ?" Une opinion pour le moins isolée parmi les jeunes internautes.
A cela s'ajoute la peur de la piqûre, responsable de nombreux refus et de malaises à la seule vue de l'aiguille.



Roselyne n'arrive toujours pas à fouguer son vaccin!
Dernière solution aller faire une tentative en entreprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Mar 8 Déc - 22:48


Dans un lycée que je connais, sur 1600 étudiants...66 se feront vacciner !!!
En plus, un professeur qui souhaitait le vaccin
pour raison familiale impérieuse ,
en toute connaissance des risques, s'est vu opposer un refus catégorique !
"Seulement les étudiants !"
Bravo comme d'habitude à nos dirigeants !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Mer 9 Déc - 2:34

Vécu en live ...

Comment vous faire gober que près de 5 millions de personnes sont touchées par cette grippe fantôme en France ?

Mon plus jeune chiot était fatigué et légèrement fièvreux jeudi dernier, après l'école...
Prise de température (on est quand même des bons parents) ... 38,2.
Vendredi matin, du mal à le lever, température 39,1 ...Belette Guevara prend sa journée pour l'amener chez le toubib (ben oui, on est des bons parents, même communistes ) ...
Le diagnostic tombe : GRIPPE A ; dame Belette a eu beau demander comment il pouvait conclure ça, elle n'a pas eu d'autre réponse que "l'autre grippe n'est pas encore arrivée" .
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ça c'est de la médecine !!

Une semaine en quarantaine, pas d'école, surtout ne pas manger avec nous, lui donner des couverts, assiettes et gobelets jetables (à bruler dans la cheminée ?), masques pour toute la famille ...

Vous commencez à me connaitre, non ?

Et ben voilà, rien à battre des conclusions hâtives, et des recommandations démesurées, et .............. dès samedi midi, plus de fièvre, plus de toux, plus de rien du tout !

Je garde la quarantaine scolaire jusqu'à jeudi, ça me fait des congés gratos

En attendant, mon toubib a vu (on le sait, presque tout le village est en fausse quarantaine) une bonne vingtaine de personnes dans la journée, et toutes entrent dans les chiffres à la con de la Porcelyne !!

Ben oui !

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Ven 11 Déc - 22:35

SANTÉ. Le coût, provisoire, de la lutte contre l'épidémie est de 1 milliard et demi d'euros. Une note qui se traduit par une hausse de 1 % des cotisations aux complémentaires santé
Grippe A : très chère vaccination




OAS_AD('Position1');



Les laboratoires ont raflé la mise. L'État a passé une commande de 28 millions d'euros à Sanofi-Pasteur. (Photo AFP)


En savoir plus

» Un premier pic au 15 décembre





Lire aussi

» L'administration pique les médicaux
» Le CHU de Bordeaux joue l’apaisement [+ VIDEO]
» Grippe A : le point sur les fermetures d'établissements scolaires dans la région
» Grippe A : Vaccin obligatoire pour les élèves infirmiers bordelais
» Centres de vaccination : ça va mieux
» Les centres peinent à répondre à l'afflux
» Vaccination contre la grippe A : Mobilisation générale
» Grippe A : Le parcours du vacciné semé d'embûches
» Une seule injection suffit désormais






Un milliard et demi d'euros. C'est le coût, provisoire, de la lutte contre l'épidémie de grippe A.



Contribuables et assurés sociaux, qui sont souvent les mêmes personnes, se partagent la note, ainsi que, à leur grande surprise, les bénéficiaires d'une complémentaire santé. Leur cotisation va augmenter de 0,94 % en 2010 au titre de leur participation à l'effort national (lire par ailleurs).



La France n'a pas joué petit bras. Plutôt que d'attendre et voir, de s'adapter comme d'autres pays à la montée en puissance de l'épidémie, elle a payé cash 712 millions d'euros pour 94 millions de vaccins. De quoi protéger toute sa population, une fois et demi plutôt qu'une. À titre de comparaison, pointée par notre confrère « Le Point », l'Allemagne a commandé 25 millions de doses pour ses 82 millions d'habitants et les États-Unis 195 millions pour 300 millions d'Américains.

Ceux qui ne s'en plaignent pas, ce sont les trois laboratoires qui ont raflé la mise : le britannique GSK (GlaxoSmithKline) pour 50 millions de doses, le français Sanofi-Pasteur pour 28 millions et le suisse Novartis pour 16 millions. Si le prix à l'unité de chaque vaccin varie selon les labos de 6,25 à 10 euros, c'est pour des raisons de composants et de volume commandé.

Le solde de la facture se détaille entre la rémunération du personnel « piquant » (environ 450 M?), l'achat de seringues, d'aiguilles, de masques (300 M?) et les campagnes d'information du public. Sans parler des faux frais comme l'envoi à domicile des bons de vaccination... que personne n'utilise plus.

Reste maintenant à rentabiliser l'investissement. À ce jour, 2,3 millions de Français se sont fait vacciner. À raison de 250 000 à 300 000 injections quotidiennes, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, souhaite qu'ils soient 30 millions avant fin février. Pas sûr qu'elle trouve suffisamment de candidats. La fièvre a beau gagner les centres de vaccination, la contagion se propager, les malades en puissance que nous sommes tous semblent surtout résister au virus du catastrophisme ambiant.

Sachant qu'une seule dose suffit, et à moins de décréter la vaccination générale et obligatoire (ce qui est impossible en France), une certitude s'impose : Roselyne Bachelot va se retrouver avec un stock important d'invendus sur les bras. Et difficile de les mettre au frais pour l'hiver suivant puisque leur durée limite d'utilisation n'excède pas une année. « Il n'y a pas de plan B, souligne Gérard Bapt, médecin, député PS de la Haute-Garonne et rapporteur spécial du budget de la Sécurité sociale. La seule solution, c'est de les revendre à ceux qui n'en ont pas acheté. Mais comme d'autres pays européens ont arrêté de vacciner les adultes, le marché risque d'être saturé. »

Le gouvernement allemand, confronté au même manque d'empressement de sa population à se faire vacciner, envisage de vendre 2,2 millions de doses. L'Ukraine pourrait être intéressée.

Trop ou trop peu ?

Les autorités sanitaires en font-elles trop ? Leur discours alarmiste n'est-il pas à la hauteur des accusations de gabegie qui commencent à poindre ? « On peut se poser la question, poursuit Gérard Bapt. Comme le dispositif a eu du mal à se mettre en place, on a injecté des moyens supplémentaires, et maintenant il y a trop de moyens et c'est le désordre. » Son collègue Jean-Louis Touraine, député PS du Rhône, a interpellé mardi le gouvernement lors des questions d'actualité. Il a dénoncé « les fautes et les scandales d'une prévention mal organisée », comparant le dispositif à « une usine à gaz » qui « n'inspire pas confiance ». « Je m'attendais à ce que Mme Bachelot lui réponde tout aussi vivement, mais non, elle a fait profil bas », s'amuse Gérard Bapt.

Chef du service virologie au CHU de Bordeaux, le professeur Hervé Fleury est d'un avis contraire. « Non, on n'en fait pas trop. Je suis pour qu'on vaccine toute la population, y compris contre la grippe saisonnière. La vaccination n'est pas obligatoire mais elle est fortement conseillée. Nous disposons de tous les outils, pourquoi ne pas nous en servir ? Empêcher de développer une pathologie lourde, et il y en a, c'est faire gagner de l'argent à la collectivité. Savez-vous combien coûte une hospitalisation en service de réanimation ? »

Reste à en convaincre les 80 % de Français qui, en octobre, haussaient les épaules en entendant le mot « vaccination ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Sam 12 Déc - 23:21

Des nouvelles d'Isabelle, Théo, Thomas, Paul, Adelaïs, ect ... tous les sinistrés du bled ?

Ils pètent tous la forme ; par contre faut trouver des "épargnés" pour récupérer la semaine de cours manquée ... Bachelot, décidémment, je t'aime !!

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossiers H1N1   Aujourd'hui à 23:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossiers H1N1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Dossiers de l'écran
» Renommer plusieurs fichiers ou dossiers d'un seul coup
» Ranger les dossiers patients : votre organisation ?
» Répertoires des dossiers individuels du Ministère de la Guerre
» Retrouvez les dossiers des Résistants au Service Historique de la Défense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: