Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CRA NICE Afghans en grève de la faim/ prochain charter?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: CRA NICE Afghans en grève de la faim/ prochain charter?   Dim 25 Oct - 18:30

CRA NICE Afghans en grève de la faim/ prochain charter?

CHARTER EN PREPARATION ? : PLUS DE 18 Afghans arrêtés en 2 semaines près de
Nice.

7 AFGHANS EN GREVE DE LA FAIM AU CRA DE NICE.
Besson le menteur, ose dire qu'il avait pris "toutes les garanties de
sécurité" pour , les 4 Afghans, ils vivent dans les régions les plus
dangereuses. Le 4em, blessé lors de son expulsion a été débarqué.
NICE DOIT PROTEGER CES GREVISTES DE LA FAIM AFGHANS: ZERO EXPULSION !

UN nouveau charter serait il en préparation? , "les vols du mardi"?
À Calais aussi de nombreux Afghans en centre de rétention.



A Nice, depuis lundi, sept réfugiés afghans en situation irrégulière sont
en grève de la faim dans les locaux du centre de rétention.
Ration?
http://www.nicematin.com/ra/faits-divers/218298/nice-sept-afghans-expulsable
s-en-greve-de-la-faim-a-nice#

Le directeur régional de la Cimade à Marseille, Jean-Pierre Cavalier, pousse
un coup de gueule sur le placement en rétention de nombreux Afghans dans les
centres de Nice, Antibes et Marseille (notre photo). (Photo Richard Barsott)
i

Plutôt mourir de faim que d'être renvoyés à Kaboul ou, pire, dans les
villages pachtounes qu'ils ont fuis pour échapper aux Talibans. A Nice,
depuis lundi, sept réfugiés afghans en situation irrégulière sont en grève
de la faim dans les locaux du centre de rétention.

Avant-hier, il est vrai, l'un de leurs compagnons d'exil a été extrait de la
caserne Auvare et, mercredi matin à Londres, il comptait au nombre des trois
réfugiés interpellés en France que le gouvernement a fait embarquer sur un
vol retour franco-britannique à destination de Kaboul.

Jamais on n'avait vu autant de réfugiés pachtounes venir « s'échouer » sur
les bords de la Méditerranée.
En moins de quinze jours, ce sont plus de 18 Afghans en situation
irrégulière qui ont été interpellés entre Menton et Nice.

Le retour à Kaboul de Khodiydad

Khodiydad Khan était l'un d'entre eux. Un gamin de 19 ans qui fuyait son
village dans l'espoir d'aller rejoindre son oncle à Londres. Et au terme
d'un infernal périple de plusieurs semaines, c'est à Vintimille qu'il
atterrit, comme tous les autres. « Il m'a raconté avoir dû s'échapper de
toute urgence, confie Jean-Claude Beba, de la Cimade (1). Son village a été
repris par les combattants talibans et, en quelques heures, il a été accusé
de collaboration avec le grand Satan au prétexte qu'il avait ouvert une
petite échoppe après l'arrivée des soldats américains. »

Sa demande d'asile ayant été rejetée, Khodiydad est aujourd'hui de nouveau à
Kaboul. Il faisait partie des Afghans expulsés mercredi dans ce que la
gauche a baptisé « le charter de la honte ». Et son destin n'est pas fait
pour rassurer ses compagnons d'exil qui attendent derrière les barreaux du
centre de rétention de Nice. D'où cette grève de la faim.

Certes, hier, Jean-Claude Beba espérait avoir convaincu les sept grévistes
de la faim d'interrompre leur inquiétant jeûne. Florus Nestar, le directeur
de cabinet du préfet, confirmait d'ailleurs que « trois d'entre eux »
venaient « d'accepter de se réalimenter. » : « Ils sont sous surveillance
médicale et, au regard des tests de glycémie que nous avons pratiqués, leur
état de santé n'inspire aucune inquiétude aux médecins qui, à notre demande,
les suivent. » Pour le reste, la préfecture ne commente pas le dossier
afghan. « Nous appliquons ici comme ailleurs les directives ministérielles.
Rien de plus, rien de moins. »

La préfecture rassurante

Pour autant, la Cimade crie au déni de justice : « C'est une honte,
s'emporte Jean Pierre Cavalier, le délégué régional à Marseille. Les
pouvoirs publics ont mis une pression incroyable pour que la police
multiplie les interpellations alors pourtant que le principe des rafles est
totalement illégal. Et, pire, conscients que la Convention de Genève
interdit l'expulsion d'un individu vers un pays en guerre, ils ont inventé
le principe de l'asile interne. La belle affaire. »

Parmi les sept Afghans potentiellement expulsables à Nice, il y aurait des
policiers dont la tête a été mise à prix par les talibans. Rappelant que,
depuis la mi-août, l'emprise des factions islamistes s'est étendue à tout le
territoire et que Kaboul, même, n'est plus à l'abri, Jean-Pierre Cavalier se
demande « où ces pauvres gens vont bien pouvoir trouver un petit coin
d'asile interne là-bas ? »

jfroubaud@nicematin.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CRA NICE Afghans en grève de la faim/ prochain charter?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ioulia Timochenko entame une grève de la faim
» Un policier de Saint-Jean-de-Luz en grève de la faim !!!
» fièvre, diarrhée, pas faim, fesses rouges
» Dijon : Grève spontanée sur le réseau Divia
» grève 7$$ ou pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: