Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches   Jeu 22 Oct - 23:55

A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches



Une scène du film «Asterix et les Vikings»./NANA PRODUCTIONS/SIPA


BANDE DESSINÉE - La sortie aujourd’hui d’un nouvel album lance les festivités liées aux 50 ans du célèbre gaulois...

Le Gaulois le plus célèbre de la BD fête ses 50 ans avec une semaine d'avance; car si Astérix est apparu pour le première fois le 29 octobre 1959 dans le n°1 du journal Pilote,
c'est bien aujourd'hui que sort le 34e album de ses aventures. Cette
légère anticipation fait hurler les puristes et n'est dûe qu'à
l'impatience de son nouvel éditeur, qui applique un plan marketing
draconien: aucun album n'a été transmis à la presse. On sait juste que L'anniversaire d'Astérix et Obélix, le livre d'or verra des personnages rencontrés lors de précédentes aventures rendre hommage au moustachu en braies.
6.000 exemplaires vendus en 1961
Albert Uderzo et
René Goscinny n'imaginaient pourtant certainement pas que leur
personnage ferait l'objet d'un tel marketing lorsqu'ils l'imaginèrent,
en août 1959. Encouragé à créer un personnage populaire pour un
magazine de BD, le duo pose les bases de la série en quelques heures,
avant d'être irrémédiablement happé par son immédiate et immense
popularité.

Le premier album d'Astérix est tiré, en 1961, à 6.000 exemplaires, un
record pour l'époque. Et le succès se confirme au fil des ans, pour
aboutir au chiffre vertigineux de 325 millions d'albums vendus par le
monde en 2009. Issu de l'imagination d'un scénariste d'origine juive
polonaise et d'un dessinateur fils d'immigrés italiens, Astérix est
aujourd'hui un véritable emblème national. Et partout sur la planète,
le symbole de cette France un peu arrogante mais qui résiste - et pas
uniquement à l'envahisseur romain. Rien qu'à ce titre, par Toutatis, le
petit gaulois a obtenu une concession éternelle au panthéon de la BD
mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches   Ven 23 Oct - 0:12

J'adore Astérix, j'ai qq albums, mais .... j'aime aussi "Astérix et Cléopâtre", version film ; en voici un extrait :

http://www.wat.tv/video/asterix-obelix-mission-cleopatre-11qao_w24s_.html


_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches   Ven 23 Oct - 15:47

J'ai vu le film ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches   Ven 23 Oct - 20:54

Le film est un excellent gros délire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches   Aujourd'hui à 21:05

Revenir en haut Aller en bas
 
A 50 ans, Astérix se frise toujours les moustaches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Frise pour chambre de bébé ?
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....
» Dort toujours à gauche!!!
» toujours fermer la porte !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Discussions libres :: Les anniversaires-
Sauter vers: