Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Lettre à Guy Môquet" : Maria Vuillet relaxée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: "Lettre à Guy Môquet" : Maria Vuillet relaxée   Jeu 10 Sep - 17:19

Le Collectif pour la dépénalisation du délit d'outrage (CODEDO) se félicite de la décision de la cour d'Appel de Paris, qui vient de confirmer le jugement de première instance et de prononcer la relaxe de Maria Vuillet, poursuivie pour OUTRAGE par le sous-préfet d'Ile-de-France Frédéric Lacave.
Cette décision met fin à deux ans d'acharnement juridique.

L’opération "main basse sur la lettre à Guy Môquet" initiée en 2007 par MM. Guaino et Sarkozy a donc échoué sur toute la ligne.

La pétition demandant la dépénalisation du délit d'outrage et demandant un débat sur les violences policières, en ligne sur le site de la Ligue des droits de l'homme, sera remise le 2 décembre à l'Elysée, au ministère de la Justice et au ministère de l'Intérieur.

La tribune de Jean-Paul Desbruères, militant du CODEDO, sur le site Rue 89 :
http://www.rue89.com/2009/09/09/maria-vuillet-outrageuse-chronique-dun-acharnement-judiciaire


http://codedo.blogspot.com/


Envoyé spécial (France 2), un reportage sur le délit d'outrage
Jeudi 10 septembre, à 20 h 40, Envoyé spécial diffuse un reportage deStéphane Bentura sur le délit d'outrage, intitulé Police, quel respect pour l'uniforme?
Avec des témoignages de militants du CODEDO, dont Serge et Sabrina Szmuszkowicz, condamnés pour outrage à gendarme en civil (lire Le parquet de Pontoise invente le délit d’outrage par procuration à épouse de gendarme)

Vendredi 11 septembre : délibéré du procès de Yves Baumgarten, poursuivi pour outrage par 2 policiers (le procureur a requis la relaxe).




PARIS (AFP) - "Sarko facho": relaxe confirmée pour Maria Vuillet poursuivie pour outrage par le sous-préfet d'Ile-de-France



La cour d'appel de Paris a confirmé mercredi la relaxe de Maria Vuillet, une mère de famille franco-colombienne poursuivie pour avoir outragé un sous-préfet, à qui elle aurait crié "Sarko Facho", lors de la journée de commémoration du souvenir du résistant Guy Môquet.

L'incident s'était déroulé le 22 octobre 2007. Ce jour-là, plusieurs dizaines de lycéens avaient manifesté devant le lycée Carnot du XVIIe arrondissement pour dénoncer "la récupération politicienne" de la mémoire de Guy Môquet, dont la lettre devait être lue dans les lycées à la demande expresse du président de la République.

Une cinquantaine de manifestants avaient ensuite prolongé leur action dans la station de métro Guy Môquet où le sous-préfet Frédéric Lacave devait rendre un hommage officiel aux résistants communistes.

Sous les huées, M. Lacave s'était adressé à Maria Vuillet, venue soutenir sa fille lycéenne, et lui avait dit: "Attention, je représente la République", ce à quoi Mme Vuillet dit avoir répondu : "Oui, mais pas celle que voulait Guy Môquet".

Selon le représentant de l'Etat, la prévenue lui aurait alors répondu: "Vous représentez l'Etat. Vous représentez Sarko. Sarko facho. Donc vous êtes facho".

Mais seul le chauffeur du sous-préfet confirme cette version. Or, pour la défense, le témoignage de cet homme "sous les ordres" du sous-préfet ne peut avoir de valeur.

Le 4 septembre 2008, le tribunal correctionnel de Paris avait finalement relaxé Mme Vuillet. Mais le parquet avait fait appel, suivi du sous-préfet, qui réclamait un euro de dommages et intérêts.

Lors de l'audience d'appel, le 3 juin, la cour avait entendu quatre nouveaux témoins, des policiers chargés d'encadrer la manifestation. Mais ils n'avaient finalement pas apporté d'éléments nouveaux sur la teneur exacte des propos échangés.

L'avocat général quant à lui avait requis la même peine que celle demandée en première instance : 1.000 euros d'amende.

Mercredi, la cour d'appel de Paris ne l'a pas suivi, estimant que les différents éléments du dossier "n'établissaient pas avec une certitude suffisante que Maria Vuillet aurait traité la partie civile de facho".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: "Lettre à Guy Môquet" : Maria Vuillet relaxée   Jeu 10 Sep - 23:21


Un sous-préfet obligé de rendre un hommage officiel aux résistants communistes...il devait être à cran !
C'est drôle - non, justement ! - comme tout les porteurs d'uniforme se sentent outragés, depuis un certain temps...
Outrage, outrage, outrage...ils ne pensent plus qu'à ça.
Quand ils ne s'en servent pas sciemment pour s'attaquer à quelqu'un .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: "Lettre à Guy Môquet" : Maria Vuillet relaxée   Lun 14 Sep - 23:48

Ils confessent les péchés du passé pour dissimuler ceux du présent !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Lettre à Guy Môquet" : Maria Vuillet relaxée   Aujourd'hui à 19:15

Revenir en haut Aller en bas
 
"Lettre à Guy Môquet" : Maria Vuillet relaxée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pétition"les animaux au maroc"Lettre ouverte à Sa Majesté Le Roi Mohammed VI
» Lettre ouverte à tous les "méchants parents" !
» Website "In Commemoration of F912 Wandelaar"
» Alessandra Amoroso "Il mondo in un secondo" - 20 dicembre 2010
» "S'immoler à 20 ans", récit d'une infirmière en Af

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: