Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La page des contrepèteries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: La page des contrepèteries   Dim 30 Sep - 12:02


Qu’est-ce qu’une contrepèterie ?


Une contrepèterie est une phrase qui lorsque l’on échange certaines lettres ou syllabes prend un sens différent.
Exemple : “Elle est folle de la messe.” devient “Elle est molle de la fesse.”.

Quelques contrepèteries (avec solution).

Il ne faut pas chourer le bien du voisin.
Votre père a l’air mutin.
Elle m’a mentie la sotte.
La comtesse avait une pierre fine à la main.
Goûtez nos farces.
Ce que j’aime dans le clip de Madonna, c’est le son.
La cuvette est pleine de bouillon.
J’arrive à pied par la Chine.
Je vous laisse le choix dans la date. (trouvez l'autre lettre)
Il fait beau et chaud. (contrepèterie stupide !)

D’autres sans solutions. (à vous de jouer...)

Les écoliers jouent dans les pièces du fond.
Quelle drôle de bille tu faisais !
La fermière sait que sa poule mue, aussi vit elle au champ.
Si vous me poussez, je vous trompe.
Admirable folle. Il ne lui manque que la paresse.
Le curé est devenu fou entre deux messes.
Le tonnelier a une curieuse manière de défoncer les vieux fûts.
Il n’y a rien de meilleur que le goût de Mont-Blanc.
L’émir du Koweït a été forcé de baiser les mains de Saddam.
Les laborieuses populations du cap.

n'allez pas à la messe sans foi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: La page des palindromes.   Dim 30 Sep - 12:09

Qu’est-ce qu’un palindrome ?

Un palindrome (n.m. et adj.) est un texte dont la succession des lettres est la même lorsque l’on le lit de gauche à droite ou de droite à gauche. Un palindrome peut-être composé d’un seul mot (comme kayak) d’une phrase (comme “Karine alla en Irak”) ou de plusieurs phrases.

Le grand palindrome de Georges Perec est un des plus grand palindrome en langue française (1273 mots). Il n’est pas disponible ici mais vous pouvez le trouver sur le net ou, mieux encore, dans un de ses nombreux ouvrages “la clôture et autres poèmes” disponible chez Hachette.

Le palindrome de Saint-Gilles est, avec 2119 mots, le plus grand palindrome que je connaisse à ce jour en langue française. Ce palindrome écrit en juillet 2004 et modifié en juillet 2005 m’a été envoyé par son auteur, Monsieur Pol KOOLS de Saint-Gilles, une des 19 communes qui composent Bruxelles. Cliquez ici pour lire ce formidable travail.

Les mots palindromes.

Alla / Ana / Ara / Elle / Esse / Eté / Etêté / Gag / Ici / Kayak / Non / Radar / Ressasser
Retâter / Rêver / Rotor / Sagas / Selles / Seves / Sexes / Solos / Sus / Taxât / Tôt / Trace-écart.

Les prénoms palindromes.

Ada / Anissina / Anna / Bob / Eve / Hannah / Otto / Ubu

Les villes palindromes.

Afa / Cazac / Erre / Esse / Eze / Laval / Noyon / Sarras / Sées / Selles / Senones / Serres
(et l’on peut noter “Erdre”, une rivière du coté de Nantes).

Les nombres palindromes.

On peut retrouver le phénomène de palindrome dans les nombres comme dans 1991, l’année de la première guerre du Golfe avec Bush père. L’Irak est donc un bon fournisseur de palindromes... Comme je suis fou, je me suis déjà arrêté sur le bas coté au volant de ma voiture (sans provoquer d’accidents...) pour profiter pleinement de mon compteur kilométrique qui affichait fièrement un beau nombre palindrome. Enfin, J’ai vécu en en ayant conscience deux années palindromes, 1991 et 2002. Une année est palindrome qu’une fois tout les 110 ans et les prochains qui vivront deux années palindromes en en ayant conscience, (c’est à dire en étant ni bébé, ni gateux) seront ceux qui connaîitront le passage à l’an 3000.

Les phrases palindromes.

Ce sont bien sur les palindromes les plus intéressants. Ils sont classés par ordre alphabétique et j’essaye de mettre ici une liste complète. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez surtout pas à m’en envoyer par courriel, vous ferez de moi un homme heureux !

A Cuba, Anna a bu ça. (idem avec Hannah)
Ainsi Anaïs nia.
A la corde, Pedro cala.
Alain a vu Vania là.
A l’autel, elle alla, elle le tua là.
A Laval, elle l’avala.
A l’ergonome rusé, mesure mon ogre, là.
A l’étape, épate-la.
A Miami, Lili m’aima.
Ami, la tiare serait à Lima. (Pol Kools).
A Noël, Argine dénigra Léona.
A noël, au Texas, Ed, désaxé, tua Leona.
A révéler mon nom, mon nom relèvera.
A Riga, l’acide médical agira.
A rire, pépé périra.
As, arc émergé né du ressac, artiste tel, Perec, ce replet et si tracassé rude nègre m’écrasa. (Pol Kools)
Avec rafale, la farce va.
Avé Maria, j’ai ramé va. (Pol Kools)
Car, tel Ali, il a le trac.
Ce bel Emir cruel ânona : “Leur crime ? Le bec !” (Pol Kools)
Ce reptile raide, mégot né, tsé-tsé rêvé, label étale, retape nos ananas. Ressac avalé : crac ! Car cela va casser sa nana. Son épate relate le bal. Everest : Est en toge. Média, relit Perec.
C’est sec.
Ce mec.
Ce méga ! Même las, Lee, tu as sauté Elsa : le même ratage mec ! (Pol Kools)
Ce repère Perec.
Ce satrape repart à sec.
Codétenue ? Lisa l’a été à l’asile un été, Doc ! (Pol Kools)
Eh ! Ca va la vache ?
Eliot, rusé, traça sa carte sur toile.
Eli, tu es avec ce vase utile
Elu par cette crapule.
Emile Eric, notre valet, alla te laver ton ciré élimé (note : cela marche aussi pour Eric et encore mieux pour Luc... Essayez por voir...)
Emu, ce kayak écume. (Pol Kools)
Engage le jeu que je le gagne.
En Iran : assaut, otage. L'imam omis: élu esseulé. Si mon ami, legato, tu as sa narine.
En nos repères, n’insère personne.
En recrue, la renégate t’a gêné, râleur cerné ! (Pol Kools)
En route, je tourne.
Eros s’essore.
Esope reste ici et se repose.
Esope reste élu par cette crapule et se repose. (où comment gonfler les palindromes en les mélangeant entre eux).
Et apparue la rudesse du râleur appâté... (Pol Kools)
Et ce laid dialecte
Et curé gorgé de grog éructe.
Et rose dure de rude sorte.
Et si... Carel le raciste.
Et si l’arôme des bottes révèle ma déviante et naïve dame, le verset t’obsède, moraliste !
Eté, ta lèvre serpent ne préserve la tête.
Etel, un port trop nu l’été.
Et la marine va venir à Malte.
Et la marine va, papa, venir à Malte. (même remarque)
Et Luc colporte trop l’occulte.
Et Luc nie ça ! Par ivresse, tu t’es servi, rapace inculte. (Pol Kools)
Et se resservir, ivresse reste, servir et se resservir, Ivresse, se resservir, ivresse ! Rester ivres et se resservir, ivresse reste ! (jolie chanson de Stéphane Susana)
Etna : lave dévalente.
Eve, le port Salut, tu l’as trop élevé
Eve, leste, lia l’ail et se lève.
Eve rêve.
Il a sali.
Karine alla en Irak.
L’âge légal.
La malade pédala mal.
L’âme des uns jamais n’use de mal. (véritable palindrome du moyen-âge, on écrivait alors le “i” et le “j” de la même manière)
L’âme d’Eve rêve de mal.
L’arène gèle le général.
La mère Gide digère mal.
L’âme sûre ruse mal.
La meute me tue mal.
L’ami naturel ? Le rut animal !
La mariée ira mal.
Le bon Nobel.
Léona, à Laval, te retrouva, a vu Orter et l’avala à Noël.
Léon a l’age légal à noël.
Léon a rasé César à Noël.
Léon a trop par rapport à Noël. (ou Noël avant Léon)
Léon n’osa rêver à son Noël.
Le sac à sel.
Lieu cerné en recueil.
Lumu cumul
Lune de ma dame d’été, été de ma dame de nul.
Né de l’Eden.
Nibard, rabin
Nier est effet serein.
Noce : l’adoré roda le con.
Non à ce rêve, sévère canon.
Oh ! Cela te perd ! Répéta l’écho.
Oh ! Cet écho.
Par delà le drap.
Paul à été sauté. Tu as été à l’UAP ?
Rasé, cède-t-il à ta fatalité de César ?
Ria, le minaret te ranime l’air. (Pol Kools)
Rions noir.
Salut, tu l’as ?
Sète sonne en nos étés.
Sévère mal à l’âme, rêves.
Sexe vêtu, tu te vexes.
Si Ana lime la pudeur, Alain nia la rue du pâle milanais.
Si Ana lime la pudeur, Alain nivela le garage. Sucé nu, dérapa sur diva digne, eut Eve dévêtue. En G.I., David rusa, paré d'un écu, s'égara, gela le vin, nia la rue du pâle milanais. (ou l’art de gonfler la sauce !)
Si, le lilas à sali le lis.
Suce ses écus.
Ta belle porte s’use trop, elle bat.
Ta bête te bat.
Ta fesse n’a le désir irisé de l’ânesse, fat !
Tâte l’état.
Tel ignoble, tel bon gilet.
Toi ? Diserte ? Très idiot !
Toi, Roger, épelle Père Goriot.
Trace là mon nom à l’écart.
Trace l’inégal palindrome... ne mord ni la plage ni l’écart. (d’après Perec)
Trêve verte et rêve vert.
Tu l’as ici, salut.
Tu l’as trop écrasé César, ce port salut.
Un art né ici entra nu
Un bob nu
Un bon snob nu
Un drôle de Lord nu.
Une mémé me livre sa loi velue. Je caracole, vaporise lessivé. Duo féroce. Poilu, je lève le radis nu, ému à spéculer à Noël. L'âge relaxa ta rêverie nécessaire, suture forte. Retenu en Isère, détenu un été de résine, un été rétro, féru, tu sérias sec en Eire : Véra taxa le régal. Léon a relu ce psaume. Un sida relève le Julio, pécore fou, dévisse le sirop à vélo car à ce jeu, le viol a servi le même menu.
Un émir fada, venu du Nevada, frime nu.
Un émir frime nu.
Une valse slave nu.
Un nu.
Un rêve de ver nu.
Un roc cornu.
Un roc lamina l’animal cornu.
Un roc si biscornu.
Zeus a été à Suez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La page des contrepèteries   Dim 30 Sep - 15:45

ç'est tout un art de pondre ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La page des contrepèteries   Aujourd'hui à 3:44

Revenir en haut Aller en bas
 
La page des contrepèteries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [suite de] Personnalisation de la page d'accueil
» destructor page web virtuel
» problèmes de mise en page de mes messages
» Un logiciel de mise en page de vos livres photo.
» Firefox a empêché la redirection automatique vers une autre page !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'art sous toutes ses formes ... :: Litérature-
Sauter vers: