Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Guerre et torture rapportent aux USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Guerre et torture rapportent aux USA   Mer 26 Aoû - 0:25

Guerre et torture rapportent aux USA

Washington.
La privatisation des tâches les plus sordides de l’armée à la société
Blackwater n’a pas cessé alors que de nouvelles révélations surgissent
sur ses méthodes d’interrogation.

En avant-première, Newsweek publie cette semaine des extraits d’un long document officiel relatant comment la CIA confiait une partie du « sale boulot » de la guerre en Irak et en Afghanistan à une armée de
mercenaires. Ils se chargeaient de la torture des détenus, simulant des
exécutions, appliquant des électrodes, utilisant ce manuel mode
d’emploi à destination des bourreaux dont la révélation avait déjà
provoqué un débat sur les méthodes employées au temps de George Bush.
Sauf que cette fois, il apparaît, selon d’autres sources, que la
sous-traitance d’opérations de « sécurité » se poursuit .

La semaine dernière, le directeur de la CIA, Léon Panetta, avait
informé le Congrès que la société Blackwater avait été chargée par la
Centrale, en 2004, de mettre en œuvre un programme secret d’exécutions de dirigeants d’Al Qaida. Les assassins ayant raté leurs cibles le programme fut annulé, mais il reste que jamais le Congrès, sauf
quelques « privilégiés », n’avait été informé, alors que cette décision
devait avoir son approbation.

Le rapport de Leon Panetta a déclenché une série de révélations sur
les activités de cette armée privée prête à fournir assassins,
bourreaux ou agents de sécurité. Deux anciens mercenaires ont confié à
l’hebdomadaire allemand Der Spiegel que leur compagnie avait été
chargée de transférer des détenus de Guantanamo dans les prisons
secrètes de la CIA au Pakistan, en Afghanistan et en Ouzbekistan. Des
opérations qui se déroulaient alors que l’actuel ministre de la
Défense, Robert Gates, était à la tête de la CIA. Leon Panetta n’a-t-il
ouvert qu’une partie de la boîte à Pandore ?

Au lendemain de l’invasion de l’Irak, c’est à Blackwater que fut
confiée la garde de la plus grande ambassade américaine du monde, celle de la zone verte à Bagdad et la sécurité des oléoducs irakiens.
Blackwater est actuellement poursuivie aux États-Unis pour
l’implication de ses mercenaires dans une intervention qui a fait
17morts en plein centre de la capitale irakienne. Elle est également
accusée par les Irakiens de viols, de vols, de destructions…

Repliée en grande partie en Afghanistan, elle a été chargée
récemment d’y remplacer, écrit le New York Times, les spécialistes de
la CIA qui chargeaient les bombes et dirigeaient les avions robots en
opération au Pakistan depuis des bases secrètes établies dans les deux
pays. Jusqu’ici leur guidage, et les bombardements, était opérés sur
des écrans d’ordinateurs depuis une base de la CIA située près de Los
Angeles à partir des caméras de bords, par des opérateurs photographiés par Times magazine.

Blackwater a participé au conflit en Bosnie (début des années
quatre-vingt-dix), à la « révolution des roses » en Géorgie (2003). La
compagnie s’est installée dans la foulée du déploiement américain en
Asie centrale, en Azerbaïdjan, au Kazakhstan, où elle veille sur
l’oléoduc qui va de Bakou à Ceyhan, en Turquie.

Le PDG de cette prospère société, Erik Prince, un fondamentaliste
chrétien, emploie des anciens des commandos de l’Apartheid, de l’armée
de Pinochet, des ex-contras du Nicaragua, des escadrons de la mort du
Honduras ou de Colombie, des anciens détenus…Tous sous la direction de cadres venus de la CIA qui font l’aller retour entre public et privé,
plus rémunérateur. Le coût des opérations traités par Blackwater est
bien plus élevé que celles de la CIA. Son compte a été ouvert sur le
budget du Département d’État et partiellement du ministère de la
Défense.

Blackwater domine un marché où les concurrents sont Triple Canopy et
Dyn Corp. Les mercenaires représenteraient 27% des quelque
100000employés du renseignement, formant « l’armée privée la plus
puissante du monde », selon le titre du livre que lui a consacré le
journaliste américain Jérémy Scahill (Acte Sud).

Au temps de George W. Bush, le prix Nobel Joseph Stiglitz avait
estimé dans son livre, Une guerre à 3000milliards de dollars (Fayard,
2008), à plus d’un milliard par an le coût de cette sous-traitance pour
les contribuables. De quoi enrichir le débat sur les crédits qui
devraient être affectés à une « option publique », une sorte de
sécurité sociale, pour le système de santé qui fait scandale dans les
rangs conservateurs et chez certains élus démocrates, au nom de la
liberté d’entreprise des assurances privées et de l’industrie
pharmaceutique de rançonner les malades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Guerre et torture rapportent aux USA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» (USA) Combattants Français de la Guerre Américaine 1778-1783
» Prisonniers guerre 39/45 - FRABOLOT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: