Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Mer 19 Aoû - 18:24

Selon un délégué CGT de Clairoix, Bernard Thibault est une "racaille"



"Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement, à calmer les bases", estime Xavier Mathieu, délégué CGT de Continental à Clairoix.

Xavier Mathieu, délégué CGT de Continental à Clairoix, a traité de "racaille" lundi 17 août sur France Info, "les Thibault et compagnie", s'en prenant ainsi au secrétaire général de son organisation syndicale Bernard Thibault.
"La CGT, on les a pas vus. Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement, à calmer les bases. Ils servent juste qu'à ça, toute cette racaille", a déclaré Xavier Mathieu.


"Thibault, on l'a jamais vu"


"Ca fait quatre mois que je ronge mon frein, que je dis rien parce que je suis obligé, par rapport (...) aux ouvriers, aux collègues. Thibault, on l'a jamais vu, on n'a jamais eu un appel. Trouve-moi une interview (...) où il cite le mot "Continental". Jamais!, a-t-il ajouté.
Xavier Mathieu s'en était déjà pris à Bernard Thibault et à son homologue de la CFDT François Chérèque, lors d'une manifestation des "Conti" à Paris fin juin, leur reprochant leur absence. "Les Thibault, les Chérèque ne sont pas là (...) Il faudrait leur dire que c'est eux qui devraient être là aujourd'hui et ils préfèrent frayer avec le gouvernement", avait-t-il lancé au micro.
(Nouvelobs.com)


http://www.frontsyndical-classe.org/

http://www.frontsyndical-classe.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Jeu 20 Aoû - 2:13

A l'heure actuelle, je suis assez d'accord avec ce Xavier Mathieu (même plus qu'assez...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Jeu 20 Aoû - 4:32

et dire que ce fossoyeur de nos revendications, de nos colères, de nos luttes, va être reconduit au prochain congrès de la CGT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Jeu 20 Aoû - 15:17

Ce n'est pas sûr du tout que ça va améliorer les liens entre les militants révolutionnaires et ceux (de la cgt) qui ne le sont pas, mais qui souhaiteraient quand même discuter.
Surtout comme cela à froid, alors qu'il n'y a aucun enjeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Dim 23 Aoû - 23:46

Allez, je ressors un vieux cicton, pour rigoler un peu : CRS ...SS ; Syndicats ... caca ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Dim 6 Déc - 22:02

Le 49e congrès de la CGT : un congrès très bien préparé... par et pour Thibault

À l'approche du 49e congrès de la CGT qui doit se dérouler à Nantes la deuxième semaine de décembre, la direction de la confédération ne semble guère préoccupée. Pourtant, bien des militants de la CGT, même sans être vraiment contestataires à l'égard de Bernard Thibault, ressentent un malaise face à l'orientation toujours plus attentiste de leur direction.

La CGT est, et de loin, le syndicat qui possède la base la plus militante, la plus nombreuse et la plus combative. Mais ses dirigeants rêvent d'être des interlocuteurs du gouvernement, au même titre que les autres confédérations qui elles, n'ont rien à prouver, et qui ont montré qu'elles étaient prêtes à signer n'importe quel compromis.

L'attitude très modérée de Thibault et de la direction de la CGT n'est pas un trait de caractère, c'est un choix politique. C'est ce choix qui crée le malaise confus qui existe au sein de secteurs entiers de la CGT. Et c'est ce mécontentement qui aura bien du mal à se faire entendre lors du prochain congrès.

Car s'il y a bien longtemps que les congrès de la CGT sont formatés et préparés pour avoir l'aspect décidé par la direction, cette année la place à la contestation a encore été réduite. Les mille militants qui devraient assister à ce congrès ont été choisis, dans la plupart des cas, sans qu'il y ait eu d'élection de délégué, mais plutôt par une simple désignation des instances dirigeantes. Il est rare que le choix des dirigeants des unions départementales ou des fédérations ait été soumis à des assemblées, à qui on demandait simplement de les entériner. Et c'est encore plus rarement que le choix des délégués a pu être issu d'un choix tranché par la base entre différents candidats. Et parfois, quand bien même des candidats se faisaient connaître dans les délais annoncés, ils se voyaient répondre que le délégué avait déjà été choisi. Ce choix a même pu se porter sur de nouveaux adhérents, ayant quelques mois d'adhésion à la CGT, sans expérience militante et même parfois sans grande activité syndicale, en lieu et place de militants expérimentés, qui auraient pu représenter vraiment leur syndicat.

La vigilance des instances a été encore plus loin, puisque parfois, le choix fait à des échelons inférieurs de la confédération a été remis en cause par la haute direction, les responsables locaux étant priés de présenter un autre délégué ayant l'aval des états-majors centraux.

L'appareil de la CGT ne s'en est même pas caché, puisque dans une brochure intitulée « Le congrès, c'est nous », on peut lire : « Le processus de désignation des délégués des syndicats au congrès relève d'une coopération active entre fédérations et unions départementales. C'est cela qui permet que la participation au congrès soit représentative de la diversité du salariat et des adhérents de la CGT (mixité, présence des jeunes, et reflets des diversités d'origine et d'expériences...) ».

La désignation des délégués par l'appareil, dans les congrès de la CGT, ne date pas d'aujourd'hui. Les discussions d'orientation, dans un temps pas si éloigné, étaient taxées de fractionnisme. Mais cette année, les choses ont été plus verrouillées.

La direction est consciente du mécontentement latent de nombreux militants qui, sans pour autant avoir de perspectives claires dans cette période où la démoralisation du monde du travail est profonde, aspireraient à une autre orientation, au moins plus radicale dans la forme. La direction a donc décidé de limiter le plus possible les expressions de ce malaise.

Par ailleurs, les instances dirigeantes seront verrouillées. L'ensemble du bureau confédéral sera par exemple renouvelé et ramené à huit membres au lieu de douze. Bernard Thibault peut donc être sûr d'avoir l'appareil qu'il désire.

C'est aux côtés de leurs camarades de travail que les militants de la CGT qui le souhaitent pourront donner une toute autre allure à la lutte sociale et aux combats qui immanquablement se produiront, dans un avenir peut-être pas si lointain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Jeu 10 Déc - 21:02

Un apperçu du 49ème congrès de la CGT à Nantes (parc des expositions de la Baugeoire)
<LI>Intervention de Jean-Pierre Delannoy au 49ème Congrès Confédéral
Le Congrès 2009 au jour le jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Ven 11 Déc - 1:13

Intéressante critique de Delannoy ... par contre, Thibault est trop bien accroché pour être détroné, à mon avis.

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Ven 11 Déc - 21:12


Thibault, le réformiste


Le leader de la CGI sera réélu, début décembre, pour un dernier mandat Paradoxalement, il a installé une relation de confiance avec l'Elysée de Nicolas Sarkozy. Il a aussi profondément changé la culture de la première centrale syndicale française

Sarkozy, au moins, il a des c... Il défend l'industrie française !» Cri du coeur d'un parlementaire sarkozyste pur sucre ? Pas du tout ! Cet éloge émane d'un très proche de... Bernard Thibault, le leader de la CGT, qui, le 7 décembre à Nantes, va ouvrir le 49e Congrès de la centrale syndicale. Thibault va bien sûr être réélu pour trois ans à la tête du premier syndicat français. Mais ce devrait être son dernier mandat : il compte ensuite «faire monter» Frédéric Imbrecht, le leader de la Fédération de l'Energie. Ca tombe bien : ce serait Imbrecht qui - en 2004 - aurait donné à un Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie, le «goût» de la CGT, au moment de l'ouverture du capital d'EDF...
Hé oui. Il semblerait que l'arrivée de Sarkozy à l'Elysée ait installé une version moderne des «gaullo-coco», le mythique attelage gaullistes- communistes d'après la Seconde Guerre mondiale. Bernard Thibault, le héros des grèves des transports de 1995, qui a 50 ans aujourd'hui, ne nie pas le réchauffement : «Pour Sarko, tous les sujets passent par des relations personnelles. Mais il y a longtemps que j'ai épuisé mes capacités d'influencer ses décisions !» Pour Raymond Soubie, le conseiller social du chef de l'Etat, «ils ont, certes, tous les deux un penchant pour l'industrie. Mais au plus le président tient tout simplement compte du principe de réalité qui fut sous-estimé dans le passé : la CGT est la première organisation syndicale française. L'équilibre est rétabli». Si François Mitterrand n'avait pas de syndicaliste préféré, de fait, le chouchou de Jacques Chirac, c'était Marc Blondel, à l'époque secrétaire général de FO. Blondel, la bonne chère, les bonnes bières. Et le préféré de son Premier ministre Jean-Pierre Raffarin ? François Chérèque, le numéro un de la CFDT, le réformiste. Longtemps après la chute du mur de Berlin, ces deux hommes politiques de droite continuaient à se méfier de la CGT, historiquement trop proche des communistes.
OAS_AD('Middle1');











Les signes de cette entente paradoxale abondent. Souvenez-vous de la grève des cheminots, à l'automne 2007. Le président Sarkozy décide de réformer les régimes spéciaux de retraite de la SNCF, de la RATP et des électriciens-gaziers. Il veut, en 2012, faire passer de 40 à 41 le nombre d'années de cotisation. La grève éclate à la mi-octobre. Prévue pour 24 heures, elle dure. Le secrétaire général de la CGT ne sait comment arrêter ses troupes. Didier Le Reste, un «dur», responsable de la Fédération CGT des Cheminots, est embêté : il a peur de la concurrence de SUD-Rail. Thibault se rend à l'Elysée, où Sarkozy lui répète qu'il ne cédera pas. Thibault lui dit en substance : «Donnez- moi quatre jours, je vous promets la reprise du travail.» Son entourage doute, mais Sarkozy croit à cet engagement. Thibault propose alors un deal à Xavier Bertrand, ministre du Travail : si les négociations ont lieu entreprise par entreprise, en présence d'un représentant de l'Etat, le mouvement cessera. Marché conclu. Et, après quelques hoquets... le travail reprend effectivement. Le numéro un de la CGT vient d'entrer définitivement dans le clan des réformistes !
Recherche de compromisAutre épisode : à la rentrée 2008, Nicolas Sarkozy reçoit à l'Elysée l'ensemble des syndicats. Il serre longuement la main de Bernard Thibault, lui demande s'il a passé de bonnes vacances. Mais il passe devant François Chérèque comme s'il ne l'avait pas vu. Sarkozy n'a pas du tout apprécié le livre que le leader de la CFDT vient de publier (1). Dans cet ouvrage, Chérèque révèle que le président de la République lui a proposé une amnistie, quelques semaines après le scandale de l'UIMM, Il faudra toute l'habileté de Raymonde Soubie pour ramener son patron à de meilleures intentions. Plus récemment, le choix d'Henri Proglio, le président de Veolia, pour remplacer Pierre Gadonneix à la tête d'EDF s'est fait avec l'appui de Bernard Thibault. La CGT émettait des critiques sur les acquisitions internationales de l'électricien.
OAS_AD('Middle3');











Cette propension à réformer la centrale, à chercher des compromis sur les grands sujets, faisait bien partie du mandat de Bernard Thibault quand son prédécesseur Louis Viannet lui passe le relais, en 1999. Mais la stratégie n'allait pas de soi pour cet homme au parcours étonnant. Enfant, le jeune Bernard ne lit pas les journaux. Son père est bûcheron à la Ville de Paris, sa mère élève ses trois enfants. Le week-end, il bricole son Solex. A 16 ans, il entre dans un centre d'apprentissage de la SNCF. Pas rebelle pour un sou. Ce n'est qu'en 1977 qu'il s'encarte à la CGT : un vieux syndicaliste est harcelé par un petit chef, ce qu'il ne supporte pas. Moins de vingt ans plus tard, il portera pendant trois semaines la grève lancée par les cheminots (sauf les cédétistes) contre la... réforme des régimes spéciaux de retraite voulue par Alain Juppé. C'est la grève historique de décembre 1995 qui finit par faire reculer le Premier ministre.
Ce pragmatisme est davantage dans les gènes de l'autre grande centrale. «Thibault fait ce que la CFDT a décidé avant lui, et il s'y tient. Et je pense qu'il s'y tiendra, estime Marcel Grignard, secrétaire national de la CFDT. Le problème, c'est l'évolution nécessaire des structures de la CGT. Et ça, je ne sais pas comment il s'y prendra.» Bernard Thibault, lui, est serein. «Aujourd'hui, affirme-t-il, nous sommes dans le vrai. Nous n'avons plus de crise identitaire.» Pourtant, la contestation interne a été bruyante ces derniers temps. Il y a eu Xavier Mathieu, responsable cégétiste de Continental, qui - déçu du faible soutien de la centrale - a traité son secrétaire général de «racaille»... Et aussi Jean-Pierre Delannoy responsable de la CGT Métallurgie du Nord-Pas-de-Calais, opposant de toujours à la ligne réformistes, qui, pour la première fois, se présente à Nantes contre Thibault.
Pas de quoi affoler le numéro un. «Le syndicalisme à la «Conti» n'est pas le nôtre, explique le secrétaire général. Dans une négociation, notre premier objectif n'est pas d'obtenir la prime de départ la plus importante.» Il reste cependant beaucoup à faire, concède Thibault : «Nous n'avons toujours pas atteint le million d'adhérents E nous faut conquérir les jeunes, leur parler vrai» Autre objectif majeur : favoriser l'unité d'action pour parvenir au «syndicalisme rassemblé». Depuis quelque temps, on voit souvent Thibault et Chérèque bras dessus, bras dessous. Finies les fâcheries de 2003, quand le numéro un de la CFDT signait seul l'accord sur les retraites de François Fillon, alors ministre du Travail. Les retrouvailles ont été scellées en août 2008, avec l'accord sur la représentativité des organisations syndicales.
Le congrès de Nantes doit, enfin, s'attaquer à la question des structures de la CGT. Le nombre des dirigeants va être considérablement réduit. Ce qui signera le départ de piliers historiques comme Jean-Christophe Le Duigou, le monsieur «retraites», et Maryse Dumas, la madame «emploi». Thibault installe la relève avant de passer la main.
(1)«Si on me cherche...», avec Car oie Barj on, Albin Michel.


Longtemps Force ouvrière et son secrétaire général André Bergeron ont été les interlocuteurs privilégiés des présidents de la République comme de Gaulle, Pompidou ou Giscard d'Estaing.

Le chouchou de Jacques Chirac, c'était Marc Blondel, le patron de FO, avant qu'il ne lui préfère Nicole Notât à la suite des grèves de 1995.

Martine Gilson
Le Nouvel Observateur




Compte rendu Retraites : Bernard Thibault se veut l'opposant numéro un
Eclairage Comment contourner le tabou de l'âge de départ à la retraite ?

Les faits Les militants CGT approuvent à 78,5 % leur nouveau document d'orientation


Les faits Critiques, frustrations et inquiétudes au congrès de la CGT

Compte rendu Bernard Thibault répond à ses détracteurs au congrès de la CGT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Sam 12 Déc - 23:16

Le sujet est débattu sur Bellaciao ; j'y ai mis une contribution ...
même là-bas, il est plus défendu que critiqué le Thibault !!

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Dim 13 Déc - 20:11

Chien Guevara a écrit:
Le sujet est débattu sur Bellaciao ; j'y ai mis une contribution ...
même là-bas, il est plus défendu que critiqué le Thibault !!

sur bellaciao tu n'as pas appris aux moutons à se rebeller


ça ne m'étonnes pas de bellaciao!
Ils sont heureux de voir le leader de la CGT devenir le copain du petit Napoléon?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Dim 13 Déc - 20:36

Clode a écrit:

sur bellaciao tu n'as pas appris aux moutons à se rebeller

Non, non, je me fais tout petit là-bas ; j'ai déjà pris une ou deux volées de la part de Roberto ...

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Sam 19 Déc - 11:06

Au congrès de la CGT : le malaise d'une partie de la base

À l'issue du congrès de la CGT, son secrétaire général Bernard Thibault s'est auto-félicité de l'adoption du rapport d'activité de la direction par 77,3 % des voix, jugeant qu'il s'agissait là d'un « très bon résultat ». « Je considère que la direction confédérale a un bilan d'activité tout à fait honorable, dans un contexte où on a laissé entendre, en long, en large et en travers, qu'il y avait un gros problème de relations entre le sommet et la base », a-t-il déclaré lors d'un point de presse. Lors du congrès précédent, en 2006, le rapport d'activité avait cependant été approuvé par une plus forte majorité des délégués : 82 % des voix.

Mais discuter du résultat des votes comme s'ils représentaient véritablement les opinions de la base est un non-sens, car la désignation des délégués se fait - et ce n'est pas une nouveauté de ce congrès - avec des méthodes qui ont peu de chose à voir avec ce que devrait être le fonctionnement démocratique d'un syndicat. Comment interpréter le fait que 76 % des délégués participaient pour la première fois à un congrès de leur confédération, c'est-à-dire que seulement 24 % des délégués du congrès de 2006 étaient encore présents en 2009 ? Le congrès de 2006 lui-même avait été renouvelé à 72 %. Ce qui signifie que moins de 7 % des délégués de 2009 étaient présents en 2003. Il est bien sûr impossible de dire ce que sont devenus les 93 % de délégués de 2003 absents en 2009, combien sont décédés, combien ont abandonné l'activité, combien ont été écartés. Mais visiblement la composition de la direction confédérale est nettement plus stable que celle du congrès, puisque la moitié des membres du Comité confédéral national y avaient déjà été élus il y a trois ans.

Pourtant, ce qui était visible dans ce congrès c'est que, malgré tous les efforts du Bureau confédéral pour éliminer d'éventuels contestataires connus comme tels, parmi les jeunes délégués présents pour la première fois bon nombre n'étaient pas satisfaits de la politique de la direction confédérale, lui reprochant d'avoir été « molle » et de n'avoir pas su mettre à profit le rapport de forces né des manifestations réussies du début de l'année. Un ouvrier de Molex a reproché aux confédérations syndicales leur silence après le jugement qui a condamné des ouvriers de Continental pour avoir envahi la sous-préfecture de Compiègne.

Mais c'est sur l'attitude à avoir face à ce que le gouvernement appelle la réforme des retraites qu'est apparue la divergence la plus nette entre la direction confédérale et une partie des délégués. Plusieurs interventions demandaient pourquoi le document d'orientation préparé par la direction confédérale ne revendiquait pas un retour à une durée de cotisation de 37 ans et demi pour pouvoir bénéficier d'une retraite à taux plein. Le document confédéral évoque simplement la volonté « d'arrêter la spirale de l'allongement de la durée de cotisation ». La direction prétend que ce qui est le plus important, c'est de défendre à tout prix la retraite à 60 ans. Mais la possibilité de prendre sa retraite à 60 ans devient de plus en plus hypothétique avec l'augmentation du nombre des annuités nécessaires. Et le refus de revendiquer le retour aux 37,5 annuités revient à accepter ce qu'ont fait les différents gouvernements qui se sont attaqués aux retraites.

Mais en la matière la direction confédérale se contente de peu. Le Duigou, le spécialiste des retraites à la direction confédérale, a ainsi déclaré : « Dire que l'on n'a connu que des échecs en matière de retraites, c'est se tirer une balle dans le pied. Bien sûr qu'on a connu des reculs, mais aujourd'hui la capitalisation ne représente toujours que 5 % des retraites perçues en France, alors que certains pays en sont à 15 ou 20 %. »

Il n'est pas sûr qu'avec ce genre d'argument il ait réussi à convaincre tous les militants que déçoit l'attitude de la confédération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Lun 21 Déc - 1:33

Thibault, sous-marin de Sarkozy dans sa politique de "diviser pour mieux régner" (?)

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Rey le Cht'i
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Lun 21 Déc - 17:41

Salut Tertous ,
Chiengué !

Thibault "sous-marin" je ne sais pas mais sous-leader ça c'est sur !! Sad

Y sont où là les "Syndicats" ,Hein ????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Lun 21 Déc - 22:13


Il est révolu, le temps d'Henri Krasucki...
Il ne reste que "syndicat...caca"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Mar 22 Déc - 2:01



Il reste aussi : "CRS , SS !"

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Rey le Cht'i
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Mar 22 Déc - 2:06

Et " Etudiants diants diants !!! "

Non de diou !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Mar 22 Déc - 2:11

Ouais bon, là, je rentre de Savoie, alors génépi ...pipi ; scusez-moi, pause !

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Rey le Cht'i
Sympathisant
Sympathisant


Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Mar 22 Déc - 23:34

Chiengué!!

Qui sème le vent vent recolte la temp temp pête pête !!

geek geek geek geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Mer 23 Déc - 2:36


_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement   Aujourd'hui à 17:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Thibault et compagnie, c'est juste bon qu'à frayer avec le gouvernement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ryanair
» Animal de compagnie, en avoir ou pas ?
» ASSOCIATION SNAC *Sécurité de la Nourriture de nos Animaux de Compagnie*
» purée d'aubergine (et compagnie)
» Poches à douilles et compagnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: