Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Révoltes dans les centres de rétention en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Révoltes dans les centres de rétention en Italie   Sam 15 Aoû - 15:23

Révoltes dans les centres de rétention en Italie


Le samedi 8 aout, la nouvelle loi sécuritaire italienne dite "paquet
sécurité" est entrée en vigueur.
Cette loi, entre autres, instaure des rondes sécuritaires effectuées par
des milices citoyennes, crée un nouveau délit, celui d'immigration et
séjour clandestin et allonge la durée de rétention à 180 jours, c'est à
dire 6 mois contre 2 mois auparavant.
Dès l'entrée en vigueur de ce "paquet sécurité", les retenus de
plusieurs centres de rétention se sont rebellés : émeute à Gradisca
d'Isonzo (frontière italo-slovène) qui a détruit une partie du centre,
grèves de la faim et émeutes à Milan et Turin, grève de la faim et de la
soif à Rome, émeute à Lamezia Terme (Calabre).
Les autorités ont tenté de briser la lutte en prétendant que le passage
à 6 mois de rétention ne toucherait pas ceux qui ont été enfermés avant
le 8 aout. Cette tentative d'arrêter les révoltes a été vaine. Comme
l'ont dit ceux de Milan, chacun/e avec son histoire et sa langue mais
tous ensemble dans la lutte : "on le fait aussi pour ceux qui viendront
après nous".

Après les dissuasions par la ruse et la "diplomatie", l'usage de la
force et de la violence pour mater les révoltés a repris ses droits :
- à Gradisca, une quarantaine de retenus ont été transférés dans un
autre centre et doivent être expulsés très rapidement,
- à Milan 14 retenus dont 5 femmes ont été arrêtés pour "résistance" et
croupissent en prison en attendant leur jugement le 21 aout
- à Turin, la police antiémeute se ballade entre les cellules, frappant
et perquisitionnant avec chiens et photos les cellules des rebelles. Le
personnel du centre, notamment la Croix Rouge, refuse aux retenus en
grève de la faim les "services" auxquels ils ont droit (achat d'eau
potable, de recharges téléphoniques et de journaux)

Les retenu/es de Milan et ceux de Turin sont en contact entre eux et
dehors, la solidarité s'organise : récoltes de témoignages de
l'intérieur diffusés sur des radios militantes, rassemblements
extérieurs, tentative de blocage des transferts disciplinaires, présence
et manifestations au tribunal pour soutenir celles et ceux inculpés de
résistance.

Ci-dessous, vous trouverez les traductions de quelques uns des messages
envoyés par les camarades italiens (commencez par la fin pour la
chronologie) ainsi que les liens pour écouter les témoignages des
retenus (en italien mais aussi en arabe). Sous les messages des
camarades italiens, quelques liens sur des articles de presse.


Témoignages des centres :

*Vendredi 14 aout*,
Milan
Nous avons appris qu'au centre de la via Corelli la police est en train
d'effectuer une grande opération de transfert de détenus vers le Cie de
Bari, de toute évidence avec l'idée de briser la résistance et la
solidarité des prisonniers en lutte.
Parmi les transférés, il est aussi l'un des protagonistes de
l'insurrection de Gradisca, la semaine dernière.
Les 14 retenus mis en garde à vue hier pour "résistance" ont été déférés
au tribunal. Alors que les manifestants présents criaient "Liberté !",
leur comparution a été reportée au 21 aout. En attendant ils vont en
prison.

Turin
23h
Après une journée entière à téléphoner et insister, la Croix Rouge a
cédé et a distribué de l'eau potable aux retenus de Brunelleschi qui
nous demandent de remercier toutes celles et ceux qui ont été solidaires
:"ragazzi, siete grandi!"
Une vingtaine de retenus sont montés sur le toit pour manifester contre
leur enfermement.

16h
La situation est toujours bloquée par rapport à l'eau potable.
Beaucoup de personnes solidaires appellent le centre pour protester
(0115589918 - 0115588778 - 0115589815) et les fonctionnaires sont très
irrités et ne répondent plus au téléphone : en fait, donc, le standard
est bloqué. Continuons ainsi de cette façon jusqu'à ce qu'ils donnent
leur eau.

14 h
Tout à l'heure, un garçon a été sérieusement blessé sa tête ayant été
battue contre
la porte, il y a beaucoup de sang sur le plancher et la Croix-Rouge ne
fait rien,
bien au contraire ils blaguent, rient et envoient promener les retenus.
De plus, depuis ce matin, la Croix-Rouge refuse de donner de l'eau à
ceux qui sont en
grève de la faim : mangez et vous boirez, disent ils, sinon rien.
S'il vous plaît continuer à appeler le centre pour protester. Il y a
un nouveau numéro, par rapport à l'habitude: 0115589918.
Et puis les numéros habituels: 0115588778 et 0115589815
Lamezia Terme (Calabre)

Une cinquantaine de retenus du CIE ont incendiés matelas et autre
mobilier pour protester contre la nouvelle durée d'enfermement. 4
personnes ont été identifiées comme "leaders" par les flics et font
l'objet d'une enquête.

Jeudi 13 aout

Après avoir découvert que pour beaucoup d'entre eux la rétention avait
été prolongée de 2 mois, les détenus de Corelli se sont de nouveau
soulevés.La police anti émeute est alors entrée en action en utilisant
des canons à eau et en tentant d'entrer dans les
cellules. Peut-être que certains détenus ont alors été battus.
Après deux assauts manqués des flics il y a eu un moment de calme, puis
la bataille a repris.
Finalement, la police a réussi à pénétrer dans les dortoirs, et à
rétablir «le calme. "
Il y a beaucoup de blessés et il n'y a pas de nouvelles des femmes: dans
leur section, il y a encore des tensions, elles sont terrorisées et ont
peur de parler. Ecoutez les témoignages dramatiques que nous avons
recueillis à la fin de la bataille, témoignages de 2 retenus qui sont
actuellement enfermés dans deux pièces différentes.

à l'écoute directe: http://www.autistici.org/macerie/?p=17913

Mercredi 12 aout

Deux nouvelles flammes se sont allumées dans les CIE contre l'entrée en
vigueur du paquet sécurité. Tout d'abord via Corelli à Milan. Là, la
grève de la faim en est à son 5ème jour. Le mouvement a commencé
vendredi soir avec la grève de la faim et de soif, en liaison avec la
mobilisation déjà en cours à Rome,. Puis il y a eu l'émeute à Gradisca
d'Isonzo, le lendemain.

Aujourd'hui, une trentaine de militants antiracistes sont allés devant
le CIE et ont demandé à l'administration de pouvoir rencontrer les
grévistes et de leur amener des boissons. Lorsque l'administration a
refusé la rencontre, à l'intérieur l'émeute a éclaté.Tout d'abord une
manif puis des draps et divers cartons incendiés et une série de
dégradations (en particulier contre les portes qui empêchent les détenus
de sortir prendre l'air pendant la nuit). La police a décidé de ne pas
intervenir, à la différence des autres fois, et dehors durant 3 h les
personnes rassemblées manifestent bruyamment de concert et en solidarité
avec les retenus.

Et à la fin de cet après-midi de protestation à Milan on a su que
l'extension de la grève de la faim était en cours au centre
Brunelleschi, à Turin.
Et puis, il y a eu des rencontres importantes, déjà, parce que 34
rebelles de Gradisca ont été transférés aujourd'hui à Corelli, en vue
d'une expulsion, et ont pu ainsi rencontrer leurs camarades de Milan
avec qui ils étaient déjà en contact les jours précédents.

Écouter le témoignage d'un retenu de Corelli

http://www.autistici.org/macerie/?p=17833


En plein milieu de l'émeute de Corelli, les détenus du CIE Brunelleschi
(Turin) ont décidé d'entrer en lutte, refusant de dîner.
Dès que la police s'est rendue compte que quelque chose n'allait pas,
les flics ont commencé à se mettre en position autour des cages
(cellules) avec des matraques, craignant une révolte. Mais le bruit se
répand et les gens solidaires à l'extérieur, commencent à appeler le
standard du Cie en protestation ( «Il y en a des millions qui nous ont
appelés» - se plaint-on au standard des flics). La police s'est retirée
en bon ordre.

Écouter en direct annonçant la grève de la faim en cours Brunelleschi et
un appel en arabe sur

http://www.autistici.org/macerie/?p=17833

Lundi 10 aout
L'émeute à Gradisca
Comme nous vous l'avions promis, voici l'histoire de l'émeute de samedi
dernier à Gradisca. Toit occupé, jets de bouteilles d'une part,
matraques et gaz lacrymogènes de l'autre. La police n'est toujours pas
remise de l'attaque surprise et pour le moment se limite à enfermer les
retenus dans les dortoirs, sans eau et sans nourriture, en leur imposant
des perquisitions fréquentes. Bref, il s'agit de les mettre en prison.
Le paquet
sécurité, adopté au Parlement, signé par le Président de la République,
publié au Journal officiel, déclenche la première bataille. Ce ne sera
pas la dernière.

Ecoutez l'histoire de l'un des détenus sur
http://www.autistici.org/macerie/?p=17763

“Compagnie”
“Comme ça vous avez de la compagnie !”.C'est la réponse donnée par un
agent de
garde des Finances de Ponte Galeria aux recluses qui protestaient contre
les rats
qui courent autour de la merde qui déborde des toilettes toujours
bouchées de la section des femmes. Subtilités des hommes en uniforme qui
éclairent ainsi avec des milliers d'autres commentaires les conditions
concrètes de vie dans ces centres que le gouvernement voudrait de plus
en plus nombreux, de plus en plus grands, de plus en plus remplis de
gens. Draps jamais lavés, asticots dans la nourriture, l'eau rationnée,
l'incapacité à communiquer avec l'extérieur ... écoutez l'interview qui
suit, et
avoir une idée précise exactement ce qui se cache derrière ces maudits
barreaux. Dans le contexte de l'entrevue, l'histoire de la maladie de
coeur du retenu Algérien, «disparu» après un passage à tabac il ya
exactement 1 semaine, le rôle indigne des entreprises qui s'enrichissent
sur la peau des détenus et le besoin de cohésion parmi ces prisonniers
qui viennent d'horizons différents - chose qui est toujours difficile
àmettre en place et qui, au moins à Ponte Galeria, semble encore loin,
contrairement à l'autre "Babel" celle de Via Corelli à Milan.

Ecoutez l'interview d'Anna sur
http://www.autistici.org/macerie/?p=17743

Dans la presse :
http://www.avvenire.it/Cronaca/Reato+di+clandestinit+caos_200908110725137370000.htm

http://milano.repubblica.it/dettaglio/rivolta-al-cie-14-arresti-48-trasferimenti/1696797

http://www.ansa.it/site/notizie/regioni/piemonte/news/2009-08-14_114394438.html

http://www.ilgiornaledelfriuli.net/2009/08/10/rivolta-al-cie-di-gradisca-tre-feriti/


http://www.apcom.net/newscronaca/20090814_212201_2de053e_68410.html
http://milano.repubblica.it/dettaglio/via-corelli-peggio-del-carcere/1696807

http://espresso.repubblica.it/dettaglio-local/cie-di-gradisca-tensione-alta-dopo-la-rivolta/2106548

http://www.repubblica.it/2009/08/sezioni/cronaca/immigrati-10/immigrati-10/immigrati-10.html

http://www.strill.it/index.php?option=com_content&view=article&id=45972:immigrati-bruciano-materassi-in-cie-di-lamezia&catid=1:ultime
<http://www.strill.it/index.php?option=com_content&view=article&id=45972:immigrati-bruciano-materassi-in-cie-di-lamezia&catid=1:ultime>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Révoltes dans les centres de rétention en Italie   Dim 16 Aoû - 18:33

*1)Francesco Rocca (commissaire extraordinaire de la Croix Rouge
italienne,* ne me demandez pas ce que commissaire extraordinaire
signifie, je ne le sais pas j'ai mis ses paroles en gras)
Selon lui la surpopulation dans les cie "*n'est pas nouveau. C'est une
réalité. Ca existait déjà avant le paquet sécurité. Je
peux difficilement ne pas penser que les protestations de ces derniers
jours n'ont pas une direction (*dans le sens ne sont pas dirigées par
quelqu'un ou quelques uns*) vu qu'elles se produisent simultanément. "*
*"Il est certain que ces manifestations sont liées ensemble. De plus,
les gens ont des téléphones mobiles et peuvent avoir des contacts avec
le monde extérieur. De toute évidence, le séjour dans ces centres ne
doivent pas être facile. Il est un facteur objectif: les gens ne
peuvent disposer de leur liberté. Ils ne peuvent pas sortir, c'est un
fait. " *
Sur le fait que la présence de la Croix Rouge dans les CIE a été
plusieurs fois remise en cause :* "Ces critiques sont hors sujet. Je ne
suis pas intéressé par l'aspect politique de la question mais par l'aide
humanitaire que nous réussissons à fournir dans les structure. Ce qui
m'intéresse c'est que fasse nécessité humanitaire et au respect des
droits de l'homme, notre intervention soit efficace et opérante. Les
salariés de la Croix Rouge Italienne sont les latori* (mot inconnu pour
moi)* des droits et veillent à ce que les centres soient le plus
vivables possible, tout en respectant l'esprit et les principes de la
Croix-Rouge. C'est pourquoi notre présence est essentielle dans les CIE,
pour permettre le respect des droits de l'homme. " *
Lien en italien (fin de l'article seulement) :*
**http://www.corriere.it/cronache/09_agosto_15/cie_disordini_croce_rossa_e99d058e-8985-11de-a4ad-00144f02aabc.shtml?fr=box_primopiano*


*2) Interview de Massimo Barra, *président de la Croix-Rouge italienne
et Vice President de la Croix rouge internationale, concernant les
révoltes dans les centres de rétention italien.
Lien sur l'article en italien :
http://www.lastampa.it/redazione/cmsSezioni/cronache/200908articoli/46417girata.asp

Traduction (approximative) en français (réponses du président de la
Croix rouge en gras) :

*"Les centres d'accueil sont les prisons. Ca fait des années que je le
dis , et il a fallu l'agitation de ces derniers jours pour qu'on le
prenne en compte. "* Massimo Barra est le président de la Croix-Rouge
italienne et Vice President de la Croix rouge internationale. Il sait de
quoi il parle, parce que son organisation gère 13 de ces centres qui
sont désormais appelés "identification et d'expulsion". *"Des
problèmes il y en a aussi dans nos centres, comme il y en a dans tous
les lieux qui sont exactement comparables à des prisons, où la vie est
emprisonnée."
*
Dr Bar, la Croix-Rouge gère également les centreq de Turin et de Milan,
où il y a eu des soulèvements ces derniers jours. Matelas en feu, la
violence et des protestations, avec comme point culminant 14
arrestations et 11 blessés parmi la police et les carabiniers.
*"C'est parce que les nouvelles mesures, le paquet de sécurité vient
d'être adopté, n'a évidemment pas mis de bonne humeur les gens reclus.
La résidence forcée est passé de 2 à 6 mois, et pour nombre d'entre eux
cela semble disproportionné. Il faut comprendre que ces gens sont des
personnes, et la conscience de beaucoup d'entre eux est de ne pas avoir
commis un délit. Qui est dans l'ancien Cpt aujourd'hui appelé Cie, n'a
pas conscience d'avoir commis un crime, d'où les protestations. Si l'on
ajoute à cela lasurpopulation, les émeutes sont inévitables. C'est
quasi une conséquence logique. "*

Ce sont des protestations contre l'injustice, ou également contre le
problème de la surpopulation?
*"Les Cie explosent (de surpopulation), et continueront d'exploser. La
surpopulation aggrave beaucoup la situation des personnes enfermées, et
cause des problèmes pour les gens qui travaiellent dans les centres. Et
la surpopulation est susceptible d'augmenter démesurement avec
l'introduction du délit d'immigration clandestine. Je tiens à préciser
que mon discours n'est pas une déclaration politique, de par ses statuts
la Croix-Rouge ne prend jamais de positions politiques. Mais connaissant
la situation dans les CIE, je ne peux pas nier que l'introduction du
délit d'immigration clandestine a exacerbé les esprits : se retrouvent
hors la loi, même ceux qui n'ont commis aucun délit quel qu'il soit.* "

De combien pouvez vous estimer la surpopulation qui résultera de cette
nouvelle infraction?
*«Je n'en ai aucune idée. Je note simplement que le ministère parle de
quelques milliers de places dans les CIE, et qu'on estime le nombre
d'immigrés clandestins à un million. Evaluez jusqu'à quel point il peut
y avoir surpeuplement ».*

La Croix-Rouge pourrait également superviser d'autres centres d'accueil
pour les migrants?
*"Pas pour le moment. Le gouvernement italien, au fil du temps, nous a
donné la gestion de certains centres. Mais au nom des droits
universels ce serait une bonne chose, je le dis non seulement pour
l'Italie mais pour le reste du monde, que les portes étaient ouvertes à
la Croix-Rouge. Comme ces centres sont des prisons, et il est à espérer
une présence, pour ainsi dire planétaire, la Croix-Rouge dans
les prisons, les prisons de toutes sortes et dans tous les pays. Notre
difficile travail est de toute façon destiné au respect des droits de
l'homme. "

*Mais en dépit de l'agitation de Turin et de Milan ont appelé la police
et les carabiniers?
*"Non, bien sûr. La police et les carabiniers surveillent les CIE. Et
quand il le faut ils interviennes. Mais l'important ce sont les droits.
Pour ce faire, contre les violences et les négligences notre
surveillance serait importante. Notre surveillance de tous les centres
serait une garantie pour tous, et il serait bon que le gouvernement
italien le permette.

*C'est la première fois, vous êtes face à des révoltes
(confrontations) de cette ampleur au sein d'un centre?
"Non, c'est arrivé dans le passé, ce sont des personnes désespérées et
sans perspectives. Dans les prisons les problèmes non résolus de
l'humanité sont condensés, il n'y a pas de différence entre un Cie
et Regina Coeli. Cela peut s'aggraver. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Révoltes dans les centres de rétention en Italie   Sam 22 Aoû - 18:40

Et maintenant, ça brûle à Modena!
>La liste des révoltes dans les centres
>d'identification et d'expulsion s'allonge. Après
>Gorizia, Milan, Turin, Bari et Lamezia Terme,
>est maintenant le tour du Cie de la via
>Lamarmora à Modena. La manifestation a commencé
>hier après-midi avec une grève de la faim
>déclarée par une trentaine de Nords Africains.
>Dans la soirée, certains détenus ont mis le feu
>à plusieurs matelas, provoquant un incendie
>éteint au bout de 3 h seulement par les
>pompiers. Le feu de la colère des émeutiers
>agravement endommagé 4 chambres et de ce
>fait les 12 femmes enfermés à Modena ont été
>transférés à un autre centre, mais la police a
>dû libérer quatre Chinois qu'ils ne savaient pas
>où mettre.
>
>Que les révoltes de ces derniers jours aient
>fait infiniment plus que les promesses vides de
>sens d'un ministre qui dit vouloir "dépasser les
>Cpt" est désormais évidente. Que ce processus de
>démolition en chaîne des Cie doive continuer
>jusqu'à la fermeture de tous les centres est une
>nécessité. Autre que les pillules
>tranquillisantes Maroni s'épuise à distribuer,
>il est une voix qui circule de plus en plus dans
>les couloirs du Viminale (phrase obscure pour
>moi, désolée). Paix à son âme.
>
>
>
>Faisons nous entendre, soutien aux rebelles de
>la via Corelli (Milan) emprisonnés
>(Ajout perso On peut peut être au moins faire circuler non ?)
>Comme vous le savez, à la suite de la révolte
>qui a eu lieu le jeudi 13 août au Cie de la via
>Corelli à Milan 14 personnes ont été arrêtées, 5
>femmes et 9 hommes. Un des moyens possibles de
>ne pas les laisser seuls c'est d'envoyer un
>télégramme.
>Voici leurs noms pour leur écrire en prison à cette adresse :
>
>Casa Circondariale "San Vittore" Piazza Filangeri, 2 - 20123 Milano.
>
>S'il vous plaît noter que la première audience
>est fixée au vendredi 21 août à 9h30 devant le
>tribunal de Milan.
>
>Joy Omorui
>Peter Florence
>Helen Erauyi
>Priscilla LORENCE
>Debby Pishans
>Said Ennohi
>Lacina Kone
>Abdelaziz Mahfoud
>Luis Miguel Pereira
>Ibrahim Sharaki
>Jaxad Zueniu
>Fatah Kalem
>Mohamed Elabbouby
>Hassan Allal
>
>
>La cantine du camp (Turin)
>18 août. C'est ce qui a été écrit contre le CIE
>de Turin est entre hier après-midi et la nuit
>dernière. La cible, ce sont les murs extérieurs
>du siège de Camst, "la plus grande société à
>capitaux italiens de restauration" qui fournit
>des repas au centre. Comme bombages, également
>«lager Cie" et "Pas Cie», et des références à la
>mauvaise qualité de l'alimentation vu qu'au
>week-end du 15 aout les détenus ont trouvé un
>cafard dans leur nourriture.
>
>par <http://www.autistici.org/macerie/>http://www.autistici.org/macerie/
>
>
>
>
>
>--- En date de : Mar 18.8.09, Andrea Andrea <ilsalasso@gmail.com> a écrit :
>
>
>De: Andrea Andrea <ilsalasso@gmail.com>
>Objet: Modena, Milano e Torino
>À: "assembleaantirazzistatorino"
><assembleaantirazzistatorino@autistici.org>,
>"Comitato antirazzista milano"
><info@antirazzistimilano.org>, "lista radio"
><blackout-list@inventati.org>
>Date: Mardi 18 Août 2009, 17h36
>
>E ora, brucia Modena!
>
>Si allunga la lista delle rivolte nei centri di
>identificazione ed espulsione. Dopo Gorizia,
>Milano, Torino, Lamezia Terme e Bari, ora è il
>turno del Cie di via Lamarmora a Modena. La
>protesta è cominciata ieri pomeriggio con uno
>sciopero della fame proclamato da una trentina
>di nordafricani. In serata, alcuni reclusi hanno
>dato fuoco a diversi materassi, provocando un
>incendio spento solo tre ore dopo dai pompieri.
>Il fuoco della rabbia dei rivoltosi ha
>seriamente danneggiato quattro camerate, e
>infatti le dodici donne rinchiuse a Modena sono
>state trasferite in un altro centro, ma la
>polizia ha dovuto liberare quattro cinesi, che
>non sapevano proprio dove diavolo mettere.
>Che le rivolte di questi giorni abbiano fatto
>infinitamente di più delle vane promesse di un
>ministro che diceva di voler "superare i Cpt" è
>ormai evidente. Che questo processo di
>demolizione a catena dei Cie debba continuare
>fino alla chiusura di tutti i centri è
>necessario. Che la scorta di pilloline
>tranquillanti di Maroni si stia esaurendo, è una
>voce che circola sempre più insistentemente nei
>corridoi del Viminale. Pace all'anima sua.
>In attesa di qualche notizia in più sulla
>rivolta di Modena, ecco una piccola rassegna
>stampa
>
><http://www.ansa.it/site/notizie/regioni/emiliaromagna/news/2009-08-18_118407559.html>Ansa
><http://www.corriere.it/cronache/09_agosto_18/cie_modena_protesta_68ed55b2-8bfe-11de-a273-00144f02aabc.shtml>
><http://www.corriere.it/cronache/09_agosto_18/cie_modena_protesta_68ed55b2-8bfe-11de-a273-00144f02aabc.shtml>Corriere
>della Sera
><http://ilrestodelcarlino.ilsole24ore.com/modena/2009/08/18/220054-prima_fanno_sciopero_della_fame.shtml>
><http://ilrestodelcarlino.ilsole24ore.com/modena/2009/08/18/220054-prima_fanno_sciopero_della_fame.shtml>Il
>Resto del Carlino
><http://www.viaemilianet.it/notizia.php?id=2751>
><http://www.viaemilianet.it/notizia.php?id=2751>quiModena
>
>Facciamoci sentire
>
>Come sapete, in seguito alla
><http://www.autistici.org/macerie/?p=17913>rivolta
>di giovedì 13 agosto nel Cie di via Corelli a
>Milano sono state
><http://www.autistici.org/macerie/?p=18033>arrestate
>quattordici persone, cinque donne e nove uomini.
>Uno dei possibili modi per non lasciarli soli è
>mandargli un telegramma. Ecco quindi l'elenco
>dei nomi per scrivere loro in carcere,
>all'indirizzo Casa Circondariale "San Vittore"
>Piazza Filangeri, 2 - 20123 Milano. Vi
>ricordiamo inoltre che la prima udienza è
>fissata per venerdì 21 agosto alle ore 9.30 nel
>tribunale di Milano.
>
>Joy Omorui
>Florence Peter
>Helen Erauyi
>Priscilla Lorence
>Debby Pishans
>Said Ennohi
>Lacine Kone
>Abdelaziz Mahfoudi
>Luis Miguel Pereira
>Ibrahim Sharaki
>Jaxad Zueniu
>Fatah Kalem
>Mohamed Elabbouby
>Hassan Allali
>
>La mensa del lager
>
>18 agosto. Scritte contro il Cie di Torino sono
>comparse tra ieri pomeriggio e la scorsa notte.
>A essere prese di mira sono state le pareti
>esterne delle sedi della
><http://www.camst.it/>Camst, "la più grande
>azienda a capitale italiano di ristorazione
>collettiva" che fornisce i pasti alla struttura.
>Nelle scritte, oltre alle frasi "Cie lager" e
>"No Cie", si fa riferimento alla pessima qualità
>del cibo, visto che a ferragosto i reclusi vi
>avevano trovato
><http://www.autistici.org/macerie/?p=18083>un
>grasso scarafaggio.
>da <http://www.autistici.org/macerie/>http://www.autistici.org/macerie/
>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révoltes dans les centres de rétention en Italie   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Révoltes dans les centres de rétention en Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recyclage de pain dur
» Code Pénal du Duché de Savoie
» WORKING WOMEN À L'ITALIENNE - Le combat pour la parité
» Centre de Détention de Châteaudun
» Rétention d'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: