Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Mer 29 Juil - 23:40

N'en déplaise aux ronchons et aux grincheux, nostalgiques chroniques d'un bon temps qui ne revient jamais, la politesse n'a pas disparu de notre rituel social. Elle s'est seulement simplifiée, épurée, accélérée.


D'où quelques nouveaux préceptes :

- En sortant d'une salle de spectacle, continuez à vous retourner vers la personne qui vous suit, mais pour regarder sa tête lorsque vous lui claquez la porte au nez.

- Ajoutez, après tous les mots se terminant en nique, un sonore «ta mère !» qui attestera à la fois votre piété filiale et votre culture musicale.

- Dans les transports en commun, ne cédez plus votre place assise à des personnes âgées que cette cruelle gentillesse serait de nature à inquiéter sur leur mauvaise mine.

- Après un agréable week-end chez des amis à la campagne, préférez à la lettre de remerciements un plus succinct « texto de château ».

- Omettez de saluer le matin en arrivant au bureau les collègues en compagnie desquels vous travaillez depuis vingt ans, mais gratifiez d'un affectueux bonjour, lorsque vous pénétrez dans un ascenseur, les quidams que vous ne connaissez pas et que vous ne reverrez jamais.

- En voiture, baissez la vitre avant gauche avant de mettre le contact afin de pouvoir faire tout à loisir un bras d'honneur aux autres conducteurs, forcément moins habiles que vous.

- Si vos invités s'attardent trop au salon après le dîner, laissez tomber aimablement : «Je crois que si j'étais chez vous à cette heure-ci, j'irais me coucher.»

- Si une maîtresse de maison s'enquiert de la qualité de son repas, affirmez que vous êtes venu par amitié et pas pour la nourriture.

- Si, invité à un anniversaire, vous arrivez sans cadeau, expliquez : «De Gaulle ayant comparé la vieillesse à un naufrage, j'ai cherché en vain à acheter une bouée.»

- Après un deuil - toujours douloureux - ne dites pas «Au moins il ne souffre plus», mais «Toujours ça de gagné pour la Sécu.»

- A l'issue d'une cérémonie de mariage, prenez congé des nouveaux et provisoires époux en lançant joyeusement : «A la prochaine!»

- A un écrivain qui n'attire pas les foules dans une séance de signatures, glissez avec sollicitude : «J'espère que vous avez un autre métier.»

- Pour complimenter une jolie femme, susurrez : «Si j'avais eu votre physique, je me serais couché plus tôt et levé plus tard.»

- Aux parents d'un jeune étudiant, demandez : «Et dans quel secteur il va chômer plus tard, ce grand garçon?»

--Plus ancienne valeur refuge connue, l'or flambe comme à l'époque où l'on n'avait pas encore inventé les sicav et les fonds d'investissement. Parce qu'il est, expliquent les spécialistes, à la fois inaltérable et malléable. Deux qualités inutiles lorsqu'il dort dans une chambre forte et incompatibles dès lors qu'il s'agit non plus de métal mais de pâte humaine.

--L'agitation sociale exacerbée par les frustrations et les sondages ne se calmera que le jour où, à l'usage des perdants inconsolables d'une élection ratée, on instituera, comme on le fait pour certains examens, des scrutins de rattrapage.

--On vitupère la France, avocate des droits de l'homme et ambassadrice de la paix, d'être aussi marchande d'armes. Certes, on ne saurait confondre nos chars Leclerc avec des caddies de grandes surfaces, mais nous sommes loin d'être seuls sur ce marché juteux et délicat consistant à vendre un matériel pouvant la dispenser ensuite de régler la facture.

--Wagon-bar en grève sur le TGV : plus d'odeurs désagréables, plus de détritus, plus de files d'attente. Chaque voyageur demeure à sa place en grignotant des sandwichs artisanaux où l'épaisseur de la couche de beurre n'a pas été calculée par un contrôleur de gestion.

--Les malades peuvent se rendormir : ils ne seront pas obligés de travailler dans leur lit de douleurs comme le proposait le député Frédéric Lefebvre. Il n'empêche qu'on ne saura sans doute jamais si c'était un vrai projet ou une opération de diversion.

--Pour le meilleur et pour l'avenir : un riche mari français accommodé à la sauce hollandaise par Rosalie Van Breemen. Le bouquin, drôle et féroce, qui relate par le menu l'infidélité d'un lunetier porté sur le double foyer vaudra sans doute à la charmante mangeuse d'hommes et croqueuse de diamants un supplément de pension alimentaire versé directement par les libraires.

--Le malaise de la jeunesse s'aggrave. Les adolescents difficiles ont passé le relais aux bambins agressifs. Et il semblerait que certains fœtus commencent à donner des coups de pied dans le ventre de leur mère.

--Je tombe souvent amoureux du talent des autres. Je relis tout haut des passages de livres, particulièrement jouissifs lorsqu'on ne sait plus qui des mots ou des idées prend l'initiative d'un délire. Je garde pour la fin de la journée les articles acides et succulents, cerises sur le gâteau ranci de la grisaille quotidienne. Plaisir confinant à une jubilation sadomasochiste quand le plaisir de lire des phrases bien balancées s'accompagne du déplaisir de ne pas les avoir écrites soi-même.

--Un demi-siècle que je sévis quotidiennement à la radio. Un demi-siècle qu'en journaliste épris de vérité je me refuse à annoncer l'heure, information toujours démentie dans les secondes qui suivent. queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Jeu 30 Juil - 21:24


Le Phiphi est cynique !
( et pas la peine de rajouter : " ta mère " !
) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Ven 31 Juil - 21:45

«Et dans quel secteur il va chômer plus tard, ce grand garçon?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Sam 1 Aoû - 8:37



j'aime bien celle ci :

"Si, invité à un anniversaire, vous arrivez sans cadeau, expliquez : «De Gaulle ayant comparé la vieillesse à un naufrage, j'ai cherché en vain à acheter une bouée.»"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Sam 1 Aoû - 19:29


Celle là est trop vraie.


" Dans les transports en commun, ne cédez plus votre place assise à des
personnes âgées que cette cruelle gentillesse serait de nature à
inquiéter sur leur mauvaise mine."


Ça se perd, il y a longtemps que les jeunes lycéens arrivent à squatter 4 places d'un coup : assis sur une banquette double, côté couloir central, les pieds sur la banquette d'en face et le sac scolaire à leur côté.
Quand aux mamies, les chauffeurs ne leur laissent plus le temps de rejoindre une place assise : lors d'un démarrage sportif, j'ai rattrapé in extremis une mamie qui tentait de battre le record du 100 mètres en marche arrière.
No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Sam 1 Aoû - 21:25

Nos chauffeurs de bus de Périgueux attendent que toutes les personnes soient assises pour démarrer.
Même nos jeunes respectent les personnes agées et les autres aussi.
La courtoisies et le savoir vivre existent encore dans notre petit coin de province. flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Dim 2 Aoû - 1:46

Je dirais que la politesse s'est ...........comment dire ...........déplacée !

Je préfère un rêveur altruiste qui va oublier de céder sa place, à un bien éduqué, qui va finir chef d'entreprise et mettra toute ma famille, voire même mon village bientôt au chomage ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses   Aujourd'hui à 23:19

Revenir en haut Aller en bas
 
La nouvelle politesse économique le temps et les gentillesses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temps partiel et nounou
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle poussete loola up
» siege RF dos a la route apres 4 ans combien de temps ?
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: L'humour doux-amer de Philippe Bouvard, retranscrit ici ...-
Sauter vers: