Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Mar 21 Juil - 21:05

Lors d’une fête d’adieu pour le départ de trois institutrices, des enfants de l’école primaire de Peillac dans le Morbihan ont chanté une composition d'Hugues Aufray, Adieu monsieur le professeur.

L’ambiance était au rendez-vous, les parents, les professeurs et les enfants étaient ravis. Toute la cérémonie d’adieu s’est déroulée à merveille !

Qu’elle ne fut pas la surprise de la directrice lorsqu‘elle reçu quinze jours après l’évènement une facture de 75 euros émanant de la SACEM (société de gestion des droits d’auteurs, compositeurs, et éditeurs de musique). Cette lettre stipulait que l’autorisation d’utiliser cette chanson protégée n’a pas été demandée auprès de la SACEM, ce qui s’apparente à un acte de contrefaçon de la part de l’école. La directrice a écrit un courrier de réclamation prétextant l’utilisation d’une seule partie de la chanson, et le spectacle à caractère gratuit. Mais cette réclamation fut inutile. C’est pourquoi avant de chanter sous sa douche et d’être dénoncé par ses voisins, il vaut mieux prévenir la SACEM ou prendre conseil auprès d’un coach vocal…

Rolling Eyes Rolling Eyes queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Mar 21 Juil - 21:33

t'en pis ... je serais de 75€ à la SACEM ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Mar 21 Juil - 22:29

hirondelle a écrit:
t'en pis ... je serais de 75€ à la SACEM ...

[[/flash]

Merci, m'dame ! Very Happy queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Mer 22 Juil - 2:15

HADOPI cacherait t'elle plus que ce qu'on voudrait nous faire croire ?

La SACEM chercherait-elle à concurrencer la CIA au point de vue pouvoirs (ou abus de pouvoir, plutôt) ... oups, pardon, j'ai cité un chien célèbre sous copyright sans autorisation ... je dois 75 euros à Walt Disney ?

Mais où va-t'on ? Y'aura t'il un avocat qui va oser abonder dans le sens des libertés, au lieu de se vautrer dans les procés lucratifs de droits d'auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Mer 22 Juil - 6:57

attention ... à Périgueux, il y a en ce moment, le concours de la truffe d'argent.
des chanteurs amateurs chantent sur des musiques de chanteurs connus.
ils vont avoir droit à l'amende de 75 € ...

ce concours fête, cette année, ses 25 ans d'existence et a fait connaître des chanteurs à succès.


Périgueux - Comme en 1984, le premier rendez-vous du radio-crochet de l'été se tient au Gour de l'Arche ce soir.


La Truffe d'argent : 25 ans en chansons



Céline Derrez

T ous les jeudis de l'été, depuis vingt-cinq ans, Périgourdins et touristes s'affrontent à coups de chansonnettes. Depuis 1984, la ville de Périgueux organise en effet, durant la saison estivale, un concours de chanson française : la Truffe d'argent. Sur une scène qui déménage chaque semaine d'un quartier à l'autre (voir encadré), les candidats tentent de prouver leur talent?

Un peu d'histoire?

Pour connaître les origines de La Truffe, il faut remonter au 12e siècle. Périgueux est alors la capitale de la chanson. « À l'époque, les troubadours créaient des mélodies, longues de 5 à 6 minutes, sur lesquelles ils fredonnaient des textes poétiques, relate Jean-Jacques Ratier, maire de Sorges, l'un des piliers fondateurs de La Truffe d'argent, à l'époque chargé de la culture à la ville de Périgueux. C'était un genre nouveau. Les créations n'étaient pas encore appelées « chansons » et ne passaient pas non plus à la radio? Mais ce concept est bien né dans le Périgord. Pourtant, aujourd'hui, personne n'en a le souvenir ».

Alors pour remédier à ces troubles de la mémoire, une poignée d'élus périgourdins décident, en 1984, de replacer la chanson au c?ur de la ville. Réunis au sein de l'association Les Journées de Périgueux (NDRL à l'origine du carnaval, du festival Mimos et de Macadam jazz entre autres), ils se mettent en tête de créer une manifestation de qualité, à même de mobiliser les habitants autour de la chanson. « Avec le maire de l'époque, Yves Guéna, nous avons eu l'idée de proposer aux jeunes chanteurs de se produire, sur une scène de qualité, comme de véritables professionnels, explique Serge Salleron, autre pilier fondateur, à l'époque président des Journées de Périgueux. Une sorte de tremplin qui se déplacerait de quartier en quartier ». C'est ainsi qu'est née La Truffe d'argent?

De l'argent à la platine

Mais pour la troisième édition, en 1986, l'association souhaite faire grandir son « bébé ». « Nous voulions monter en puissance en faisant participer de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes issus de tous les pays francophones. De vrais créateurs et non plus seulement de jeunes chanteurs reprenant les airs à la mode, poursuit Jean-Jacques Ratier. Nous avons donc fait appel à Jean-Louis Foulquier, de France Bleu, alors Radio France, à qui l'idée a de suite plu. Le Nagui de l'époque est vite devenu partenaire de ce projet, que nous avons nommé La Truffe de Platine ».

Le « Monsieur chanson française », qui à l'époque vient de créer Les Francofolies de La Rochelle, donne alors à la manifestation toute son ampleur. « La première collaboration avec Radio France a été monumentale, se souvient Serge Salleron. Nous avions dressé un énorme chapiteau sur le parking qui est aujourd'hui devenu l'esplanade du théâtre. Jean-Louis Foulquier était sur scène et présentait lui-même les chanteurs, devant 4 000 Périgourdins ». Périgueux a ainsi été le berceau de bon nombre d'artistes. On peut citer notamment les Québecoises Isabelle Boulay (Photo médaillon) et Lynda Lemay, le Corse Petro Guelfucci, Miossec, Jeanne Cherhal, Aldebert, Lili Cros, Elmer Food Beat et, plus récemment, Grégoire, premier chanteur à avoir été produit par des internautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Jeu 23 Juil - 0:56

Attention : c'est 75 euros par chanson !! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...   Aujourd'hui à 15:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Une école primaire doit 75 euros à la SACEM...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme poursuit une école à cause du bruit
» Dérogation scolaire, primaire
» Les videos du KAMINA
» Future habitante de Villefontaine !
» La Nouvelle école Primaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'art sous toutes ses formes ... :: Musique-
Sauter vers: