Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Licencié pour avoir respecté le client

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Licencié pour avoir respecté le client   Mar 14 Juil - 1:59

Licencié pour avoir respecté le client



Ils
ont choisi de désobéir : professeurs , employés de banque, praticiens
hospitaliers… Nombreux sont ceux qui refusent d’appliquer des mesures
gouvernementales qu’ils jugent contraires à l’intérêt général. Denis
Mendras, conseiller clientèle à la Caisse d’épargne d’Aubenas, vient
d’être licencié après avoir refusé de vendre un placement financier .

« Au
vu de l’ensemble des éléments, je vous licencie pour faute grave »,
c’est en substance la teneur de la lettre de licenciement que Denis
Mendras, conseiller clientèle à la Caisse d’épargne d’Aubenas depuis
dix ans, a reçu il y a quelques semaines. Son erreur : ne pas avoir
tout fait pour vendre un produit financier peu adapté à son client,
promu par une agence de consulting. Le 5 mai, Denis Mendras accepte un
« rendez-vous en tandem » (avec le consultant) afin de proposer à un de
ses clients ce placement – un montage financier indexé sur un panier
d’actions. Lors du rendez-vous, l’intervenant présente son fonds commun
de placement, mais, pour Denis Mendras, « il l’a présenté de façon
mensongère. Le client s’est rapidement positionné contre ce placement,
alors je lui ai proposé un autre moins risqué. Ce qu’il a accepté.
Pendant que je saisissais l’ordre d’achat, le consultant a continué à
le harceler. » Le conseiller clientèle rapporte que « ce client a fini
par s’emporter. L’entretien en est resté là. » Dans l’après-midi, Denis
Mendras fait part de son mécontentement à son supérieur. Lequel ne
réagit pas.

Plus tard dans la soirée, le chargé de clientèle apprend
que « d’autres collègues avaient, également, rencontré des difficultés,
lors de rendez-vous » similaires. Ce qui le pousse à refuser de
réaliser d’autres rendez-vous en tandem. « Mon chef est venu me voir en
me disant : “Tu n’as pas le choix. Tu n’es pas en position de refuser
les compétences d’un professionnel.” Je n’ai pas cédé », relatet- il.
L’épisode aurait pu en rester là. Sauf que « le directeur d’agence et
le consultant ont dit à leurs supérieurs que j’avais saboté la
mission », ajoute-il. Après vingt-cinq ans passés chez l’Écureuil,
Denis Mendras est « atterré » et refuse qu’on le taxe de défaut de
conseil dans la mesure où il a « trop le respect du client.
Aujourd’hui, nous ne sommes plus des conseillers bancaires mais des
commerciaux qui doivent vendre des produits sur lesquels on dégage le
plus de marge. »

Cette recherche du quantitatif à tout prix, Jean-Paul Krieff,
délégué central CGT, la combat au quotidien. À l’agence d’Aubenas, une
collègue de Denis s’est également vue reprocher d’avoir « respecté son
client ». Pour ces deux employés qui approchent de la cinquantaine,
leur culture bancaire est « en décalage total, avec ce qui leur est
aujourd’hui
demandé. Tous les jours, leur direction leur soumet une feuille avec
des objectifs à atteindre. Si le conseiller clientèle fait entrer de
l’argent, mais ne vend pas les produits du jour, alors son bilan ne
sera pas bon », insiste le syndicaliste.

Le dossier de Denis Mendras va passer en conseil de discipline national(CDN),
une instance paritaire qui a pour fonction de donner son avis, mais qui
reste consultative. « Les témoignages de salariés qui ont vécu un
tandem avec ce consultant sont sans appel », commente Jean-Paul Krieff.
Et de citer le cas d’un conseiller qui affirme que l’expert a menti en
surévaluant le rendement du fonds. Mais qui malheureusement renonce
à témoigner par peur d’être sanctionné. Des clients aussi attestent des
bonnes relations qu’ils entretenaient avec Denis Mendras. Comme madame
B. qui a écrit au directeur de l’agence, en apprenant l’affaire.
« Depuis quelque temps la politique de la Caisse d’épargne a changé,
privilégiant ses intérêts personnels au détriment de ceux des clients.
Or, Denis Mendras a toujours été à notre écoute. Et s’il est vrai que
depuis un certain temps les placements n’ont pas été fructueux, les
pertes ne sont pas le fait de notre conseiller financier, mais d’une
mauvaise gestion à très haut niveau (exemple Natixis). Il est par
conséquent nécessaire d’éliminer ceux qui gênent, c’est-à-dire des
employés comme monsieur Mendras. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mar 14 Juil - 10:18

Les méthodes des banques, industries et commerce c'est les bénéfices au détriment des employés et aussi des clients.

Un livre à lire
'Toyota, l'usine du désespoir' réédité en français
Paru en 1973 au Japon, l’ouvrage du journaliste Kamata Satoshi s’est déjà vendu à 300 000 exemplaires. En 2008, ce pamphlet sur le toyotisme reste toujours d’actualité.


La productivité du géant de l’automobile Toyota est depuis longtemps admirée par tous. Souvent classé numéro un, le groupe possède un savoir-faire unique : une méthode de production particulière devenue, à l’image du fordisme ou du taylorisme, un standard mondial : le « Toyota way ».

Un livre qui ouvre la porte de l’arrière-boutique :

De nombreux ouvrages font état des défis du kaizen (l’amélioration continue), du « zéro défaut ». Ce qui fait en revanche souvent défaut, c’est le regard de l’ouvrier sur ses conditions de travail, son vécu quotidien dans le cadre de telles méthodes.

Le livre du journaliste japonais Satoshi Kamata, Toyota, l'usine du désespoir, paru en 1973 au Japon, permet de porter un nouveau regard sur le « miracle Toyota ». Il est enfin réédité en français.

En septembre 1972, Satoshi Kamata se fait embaucher pour six mois comme intérimaire dans l'une des usines Toyota de Nagoya, pour vivre ce que ressentent les ouvriers du groupe. Kamata note ses impressions dans un journal, dans un style très dépouillé.

L’ouvrier victime d’une pression physique :

Par l’accumulation de petits faits quotidiens, un malaise s'empare du lecteur. On sent monter l'épuisement physique et mental du narrateur. Les tâches sont simples. En revanche le cadre qui les entoure rend le travail difficilement supportable (cadences, monotonies…). La fatigue physique est importante au point d’augmenter les risques d’accident.

De physique, la pression devient progressivement morale :

Ensuite, du corps, l’aliénation se transmet à l’esprit. La plume du journaliste permet de faire revivre cette emprise progressive avec brio. Le toyotisme est certes efficace industriellement parlant mais socialement, c’est une hécatombe. « La grande différence avec le taylorisme ou le fordisme, c'est que, dans le cas du toyotisme, c'est l'ouvrier lui-même qui contribue à augmenter les cadences et non plus la hiérarchie », explique le sociologue Paul Jobin, qui a préfacé l'édition française.

Un système imparable où l’ouvrier est acteur de son enfermement :

Dans le toyotisme, l'ouvrier est amené à apporter lui-même les suggestions pour réduire son temps d'opération. L'amélioration mécanique de la productivité étant sans limites, l'engrenage se révèle d'une efficacité redoutable, sans prendre en compte l’état de l’ouvrier…

Depuis 1973, les conditions de travail ont beaucoup évolué et nombre de tâches ont été automatisées. Cependant la philosophie du système reste encore omniprésente. L’amélioration continue, avec la pression d’une croissance sans pause, est plus que jamais d’actualité. Cette philosophie est le cœur même du toyotisme : augmenter les cadences pour augmenter la productivité.

A sa parution en 1973, Toyota avait réussi à faire enlever son nom du titre. Pour l’auteur, cela a permis d’accroître la portée universelle de son œuvre. Le toyotisme est une logique de production maintenant présente partout dans le monde.

Toyota, l’usine du désespoir
de Satoshi Kamata. Ed. Demopolis, 264 pages, 21 €.

Depuis 1 an Airbus installe le "toyotisme" sous le nom du "Lean" intégré dans le plan Power 8.
Notre hantise c'est cette "courbe decroisante"
Une courbe de temps de fabrication/production.
Les temps diminuent automatiquement et indéfiniement selon le principe que l'employé maitrise, se perfectionne, robotise et accélère ses mouvements et gestes.Chaque semaine les temps pour un travail spécifique, diminuent d'une ou deux minutes. Arrive un moment ou l'employé ne peut plus suivre et doit sous la pression et menaces des chefs chercher à se maintenir sur ses temps de pose, de son repas. Sur la qualité, l'amélioration du poste, l'amélioration du process de fabrication ou du montage.Aujourd'hui Airbus à son lot de démissions, d'arrêts de travail pour dépression, et dernièrement de tentative de suicide sur le lieu de travail.





Amazon19,95 €
Comparer les prix
6 offres marchands
14,00 € à 21,00 €

http://www.demopolis.fr/pdf/11.pdf


Dernière édition par Clode le Sam 18 Juil - 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mer 15 Juil - 1:37

Oui, Clode, dans ma jeunesse le client était roi, maintenant, c'est le PDG : le client n'est qu'un esclave de l'offre proposé ! La société dans son intégralité est à revoir !! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Jeu 16 Juil - 19:25

tout est commercial maintenant.
c'est comme chez nous ... nous ne disons plus des redevables mais des clients.
nous vivons dans un monde d'argent où tout est bon pour apauvrir et non enrichir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Ven 17 Juil - 1:36

Si le contribuable devient un client, en effet, on est à donf dans le capitalisme d'état !! Faut réagir !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Sam 18 Juil - 16:45

hirondelle a écrit:
tout est commercial maintenant.
c'est comme chez nous ... nous ne disons plus des redevables mais des clients.
nous vivons dans un monde d'argent où tout est bon pour apauvrir et non enrichir.

Moi je préférais "contribuables"
...Comme le mot "IMPOSITION" qui correspond bien.

Bien que ... scratch ... Tout réfléchi c'est plutôt "pigeons" le plus vrai.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Sam 18 Juil - 21:29

le mot "contribuable" correspond à "contribution" pour l'impôt (la contribution d'une part des revenus perçus dans l'année)
le mot "redevable" est pour ceux qui sont "redevable" car ils n'ont pas payés à temps leur "contribution".
nous vivons dans une monde libérale où l'argent part au placement. c'est pour cela que nous parlons de "client".
nous devons faire du rendement et les poursuites que nous faisions sont maintenant gérer par des statistiques.
je crois qu'il y a des personnes sur ce forum qui savent de quoi je parle, vu qu'ils sont de la même "maison".

j'arrète là ce petit laïus sur ce "beau" métier qu'est l'emploi dans un trésor public lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Lun 20 Juil - 23:26

Oui, on vit presque en communauté au MINEFI ! Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mar 21 Juil - 21:20

et oui ... nous sommes une grande famille lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mar 21 Juil - 22:27

hirondelle a écrit:
et oui ... nous sommes une grande famille lol!

(quant à moi, je suis née dedans via ma mum !) et j'y suis, j'y reste ... pour qq années encore, pfffffffffffffff ! Shocked queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mer 22 Juil - 2:09

Fonctionnaire : maladie génétique ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mer 22 Juil - 6:49

c'est héréditaire ... dans la mienne, nous avons eu à peu près toutes les branches du fonctionnariat, en passant aussi par l'armée lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Mer 22 Juil - 21:06

hirondelle a écrit:
c'est héréditaire ... dans la mienne, nous avons eu à peu près toutes les branches du fonctionnariat, en passant aussi par l'armée lol!

je n'ai pas cité les p'tits travailleurs tranquilles, la seunecefeu, la justice, la collectivité locale, l'éducation nat ... j'en ai qquns aussi ! Wink queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Jeu 23 Juil - 0:43

Dans ma famille, c'est loin d'être génétique ... ça serait même plutôt une honte ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Licencié pour avoir respecté le client   Aujourd'hui à 3:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Licencié pour avoir respecté le client
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'age idéal pour avoir un enfant.
» Un père reçoit une contravention pour avoir laissé sa fille uriner sous un arbre
» Pour avoir des beaux rosiers
» 17 ans de réclusion pour avoir secoué un bébé,rendu aveugle et infirme
» Virée pour avoir fait goûter son sang à ses élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: