Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 avec un photoreportage bidonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: avec un photoreportage bidonné   Sam 27 Juin - 13:27

avec un photoreportage bidonné


NOUVELOBS.COM | 26.06.2009 | 16:05



Intitulé
"Etudiants. Tendance Précaire", le reportage publié dans le magazine,
met en scène des amis des étudiants. Les lauréats ont eux-mêmes dévoilé
la supercherie lors de la remise des prix.




"Je
ne peux pas aller au Restaurant universitaire tous les jours, et je
n'aime pas aller aux Restos du Cœur". tel est la légende qui accompagne
la publication de cette photo dans Paris Match. (DR)

Deux étudiants aux Arts Déco de Strasbourg ont trompé Paris Match, qui leur a remis mercredi un prix pour un photoreportage
sur la précarité étudiante. Ce reportage s'est révélé être faux,
conduisant le magazine à leur retirer le trophée, a-t-on appris jeudi
25 juin auprès des intéressés.
Intitulé "Etudiants. Tendance Précaire", le reportage -quatre photos en noir et blanc publiées dans l'édition du 25 juin de Paris Match- a été réalisé par Guillaume Chauvin, 23 ans, et Rémi Hubert, 22 ans, étudiants à l'Ecole supérieure des arts décoratifs (Esad) de Strasbourg.
Accompagnés de légendes musclées ("Pour pouvoir étudier le jour, je me sers de mon cul la nuit"),
les clichés sont supposés dévoiler différents aspects de la précarité
en milieu étudiant (une étudiante obligée de se prostituer, un autre de
vivre dans un squat...).



Bidonné de A à Z



Mercredi, ils ont reçu le Grand Prix Paris Match du Photoreportage Etudiant 2009 dans les locaux de la prestigieuse Sorbonne, à Paris. Avec à la clé un chèque de 5.000 euros et la publication du travail dans l'hebdomadaire.
Problème: le reportage est bidonné de A à Z. Les personnages
photographiés sont des amis des étudiants... qui se sont eux-mêmes mis
en scène sur certains clichés.
Et ce sont les lauréats eux-mêmes qui ont dévoilé la supercherie lors
de la remise des prix. Ils ont alors lu un texte dans lequel ils
décrivent leur "démarche artistique" comme une "tentative de remise en
question" des "rouages d'un discours médiatique qui a pour ingrédients
la complaisance et le voyeurisme dans la représentation de la détresse", selon le document qu'ils ont transmis à l'AFP.
Les membres du jury ont alors "un peu blêmi mais nous ont quand même
remis le chèque en nous disant 'bravo'", rapporte Rémi Hubert.



"Une certaine presse qui ne vérifie pas ses sources"



"On avait exagéré les photos, on avait écrit les légendes à la première
personne pour bien faire larmoyer", poursuit-il. "On pensait que ça
serait trop mais ils ont quand même aimé", s'amuse-t-il.
"On s'est dit que ça serait une bonne occasion de dévoiler les mécanismes d'une
certaine presse qui ne vérifie pas ses sources et privilégient
l'information sensationnaliste et racoleuse", poursuit le jeune homme.
Dans un communiqué diffusé jeudi, Paris Match
estime pour sa part que cette "mise en scène photographique (...)
éloigne (les étudiants) du règlement du Grand Prix Paris Match du
Photoreportage Etudiant (...) et de la philosophie que défend le
magazine depuis 60 ans".
L'hebdomadaire a décidé d'annuler

le trophée dans
cette catégorie mais a maintenu la bourse de 5.000 euros à l'ESAD pour
participer "aux soutiens nécessaires en faveur de ceux dont ils ont
voulu raconter la vie".
Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match, rappelle également que "le succès du Grand Prix repose, depuis six ans, sur la confiance et l'attachement des participants aux valeurs du photojournalisme", selon le communiqué. (Nouvelobs.com avec AFP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: avec un photoreportage bidonné   Dim 28 Juin - 1:05

ça va pas faire de la pub pour les vrais miséreux, ça !! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: avec un photoreportage bidonné   Dim 28 Juin - 8:54

Chien Guevara a écrit:
ça va pas faire de la pub pour les vrais miséreux, ça !! Crying or Very sad

Ils auraient pu rajouter :
"Cette fiction est tiré à partir de faits réels"
Mais ils ne l'ont pas fait !

Avec un peu de recul je me pose la question. Si ce ne serait pas des étudiants, petits bourgeois, qui auraient préparé ça, Jusqu'au bout (le grand prix Paris match, compris dedans) Donc avec la complicité du jury de
Paris match.
[L'hebdomadaire a décidé d'annuler le trophée dans cette catégorie mais a maintenu la bourse de 5.000 euros à l'ESAD]
Pour faire passer que ça n'existe pas, des étudiants miséreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: avec un photoreportage bidonné   Lun 29 Juin - 1:52

Exactement ce que je sous-entendais en éludant dans ma réponse, Clode . Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: avec un photoreportage bidonné   Aujourd'hui à 21:08

Revenir en haut Aller en bas
 
avec un photoreportage bidonné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nacelle MATRIX PRO de JANE compatible avec chassi LOOLA ?
» Poussette avec landau pour campagne
» Recherche poussette légère avec guidon
» Voyager en bus avec bébé ?
» accrocher des sacs sur une poussette avec guidon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: L'actu du jour :: Actualité, médias, scoops, ...-
Sauter vers: