Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Lun 22 Juin - 13:16

Mercredi 24 juin à 18 heures, marche pacifique, pour réclamer la vérité et la justice pour Ali Ziri à Argenteuil


Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil
Le mardi 9 juin, vers 20h30, trois policiers d'Argenteuil, dont une
femme, ont arrêté un conducteur d'un véhicule, Arezki K., un Algérien de 61 ans, près du croisement des boulevards Jeanne-d'Arc et Léon-Feix. Ce conducteur était accompagné d'un autre Algérien, Ali Ziri, 69 ans, assis sur ie siège avant du véhicule.
Selon le témoignage de ce conducteur, les trois policiers lui ont d'abord demandé de sortir du véhicule au même titre que le passager, Ali Ziri. Suivent alors des
menaces de les emmener au poste, puis des insultes « pas toujours très républicaines» et enfin des menottes et des coups.
Voyant son ami, Arezki K., traîné par terre, Ali Ziri tente de calmer les policiers, en leur
adressant cette phrase: « Laissez-le tranquille, vous n'avez pas le droit de le frapper. Je
dépose plainte contre vous ». C'est alors que les policiers se saisissent de lui et le menottent à son tour.
Les deux Algériens sont alors malmenés et mis avec violence à l'intérieur du véhicule policier.
C'est dans ce véhicule que le drame, ayant entraîné la mort du retraité Ali Ziri, s'est
apparemment produit, alors que les deux hommes sont transportés à l'hôpital d'Argenteuil.
Mis en garde-à-vue, pendant 24 heures, Arezki K., n'apprendra le décès de son ami que le jeudi 11 juin par des policiers du commissariat d'Argenteuil. Le conducteur affirme avoir fait l'objet d'un tabassage continu, au même titre que son ami Ali Ziri,
alors qu'ils étaient tous les deux menottés. Le médecin traitant d'Arezki K. ainsi que celui de l'hôpital lui ont d'ailleurs prescrit un arrêt de travail de huit jours. Les proches et les amis du défunt, qui se sont rendus à l'hôpital d'Argenteuil, ont tous constaté que plusieurs coups étaient visibles sur le corps de la victime.
Un collectif réunissant des proches du défunt, des associations, des partis politiques et des citoyens d'Argenteuil, s'est mis en place. Les membres de ce collectif
dénommé « Vérité et justice POLIr M. Ali Ziri» condamnent avec force la violence «raciste» utilisée par des policiers d'Argenteuil à l'encontre d'une personne « âgée ». Ils
demandent à ce que toute la lumière soit faite pour élucider les circonstances exactes qui ont conduit à la mort de cet Algérien. Une plainte a été introduite.
Mercredi 24 juin à 18 heures
Marche pacifique, pour réclamer la vérité et la justice
Le cortège partira .du foyer Sonacotra Les Remparts, 4, rue Karl Marx, près de la gare du centre d'Argenteuil, pour se rendre sur le lieu de la mort de M. Ziri, au croisement des rues Jeanne d'Arc et du boulevard Léon-Feix et se terminer au commissariat d'Argenteuil. .

+++++++++++

Qui est Ali Ziri ?
Ali Ziri est né en 1940 à Ouled Rached, un village dans la wilaya de
Bouira, en Algérie, dont une très forte communauté vit depuis plusieurs décennies à Argenteuil.
Arrivé en France à l'âge de 19 ans, il a travaillé près de 40 ans dans une même société basée à Paris 17ème et a vécu près de 50 ans à Argenteuil, sans avoir eu aucun problème avec la police.
En retraite depuis quelques années, il passait son temps à faire des allers-retours entre la
France et l'Algérie où résidait sa famille composée de deux filles et deux garçons.
Connu pour sa gentillesse et sa disponibilité à aider les autres, les gens du foyer et les jeunes des quartiers le surnommaient affectueusement « Ammi Ali », c'est-à-dire
« Oncle ou Tonton Ali ». Il s'apprêtait à retourner dans son pays le lundi 15 juin à 14
heures pour assister au mariage de son fils aîné Rachid.
Seulement voilà ...
Contact: ATMF, 26 boulevard du Général-Leclerc 95100 Argenteuil,
tél/fax. : 01 39828148. E-mail:
atmfargent@yahoo.fr. Site: www.atmf.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Mar 23 Juin - 19:58

Jeune ou vieux, un arabe est un terroriste latent !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Sam 27 Juin - 19:55

INTOLERABLE !!!
HONTEUX !!!

la police se croit tout permis ... même de s'en prendre à des innocents et des vieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Dim 28 Juin - 1:12

Avec Hortefeux à leur tête, c'est pas prêt de s'arranger, désormais !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Mar 18 Aoû - 18:15

Rappel :
Rassemblement, le mercredi 19 aout à 18h sur le lieu de son
interpellation. Croisement Boulevard et Avenue Antoine Georges Belin
Jeanne d’Arc, près de la gare d’Argenteuil. (Train depuis la gare saint
Lazare, descendre à Argenteuil.)


lu sur :
http://www.20minutes.fr/article/342173/France-Affaire-Ziri-la-piste-de-la-bavure-policiere-relancee.php


Affaire Ziri: la piste de la bavure policière relancée

EXCLUSIF - Une contre-autopsie sur le corps du retraité algérien décédé
à Argenteuil après une interpellation révèle la présence de plusieurs
hématomes...

Troublante affaire… Ali Ziri est-il mort des suites de son
interpellation musclée le 11 juin dernier

à Argenteuil? Ce retraité algérien de 62 ans avait été arrêté deux jours
plus tôt dans un véhicule par des policiers. Comme le confirmera la
première autopsie, il était alcoolisé, visiblement comme son ami qui
conduisait, Arezki K., 61 ans. Les deux hommes ne se laissent pas faire
et le contrôle se passe plutôt mal. Des insultes fusent, ainsi que des
coups. Les policiers décident alors de les emmener à l’hôtel de police.
Au commissariat, la santé d’Ali Ziri se dégrade. Après un premier
malaise, il est conduit à l’hôpital d’Argenteuil, où il arrive
inconscient. Son décès est prononcé deux jours plus tard.

Le parquet de Pontoise fait alors diligenter une enquête, mais classée
sans suite car «l’autopsie [montrait] que la cause du décès [n’était]
pas d’origine traumatique, mais liée à des problèmes cardiaques et
pulmonaires de longue date», explique-t-on à l’époque au cabinet du
procureur.

Les amis et la famille d’Ali Ziri finissent tout de même par obtenir une
«contre-autopsie» effectuée par un expert désigné par le juge
d’instruction. «Ils ont retrouvé plusieurs hématomes de 12 à 17
millimètres sur son corps, ce qui nous donne raison. Il s’est fait
tabasser par les policiers», affirme à «20 Minutes» un membre du
collectif de soutien d’Ali Ziri.

*Rassemblement mercredi à Argenteuil*

Au parquet de Pontoise, le discours est toutefois nuancé. «Les experts
nommés par le juge d’instruction ont effectivement retrouvé des traces
d’hématomes mais ils attendent les résultats complémentaires qui
devraient arriver prochainement pour déterminer la cause du décès»,
a-t-on précisé au secrétariat du procureur de la République.

Mercredi, un rassemblement des proches du retraité est prévu à 18h au
croisement de la rue Jeanne-d’Arc et du boulevard Léon-Feix, à quelques
mètres de la mairie d’Argenteuil. «Nous voulons que toute la vérité
finisse par se savoir», conclut un proche de la victime.
William Molinié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Mer 19 Aoû - 1:24

ça va me faire un peu loin, mais j'y serais moralement ... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Lun 14 Sep - 19:40

Arezki Kerfali victime deux fois : battu par la police et
accusé d’outrage.*

Ali Ziri, 69 ans, est mort le 11 juin 2009 suite à une interpellation
par la police nationale d’Argenteuil. Son ami, Arezki Kerfali, 61 ans et
invalide à 60%, s’en est sorti avec une fracture au poignet et des
hématomes sur tout le corps.

Dans un premier temps, après une enquête bâclée menée entre autres par
le commissariat de police lui-même, l’affaire a été juridiquement
classée. Il aura fallu toute la détermination de leurs familles
respectives ainsi que de leur avocat et du collectif « Justice et vérité
pour Ali Ziri » avec la manifestation du 24 juin, pour que la vérité
commence à éclater. La contre-expertise médicale a montré qu’Ali Ziri,
menotté, a reçu plusieurs coups de la police. Il a été constaté 27
hématomes s’étendant jusqu’à 17 centimètres sur son corps et sa mort par
anoxie (absence d’oxygène) en lien avec une asphyxie pulmonaire de type
mécanique.

Plus aucun doute : Ali Ziri a été tué, et les trois policiers au moins
impliqués dans sa mort sont toujours en fonction au commissariat
d’Argenteuil.

*Mais le degré d’impunité est tel que c’est Monsieur Kerfali Arezki qui
se retrouve sur le banc des accusés. Il doit comparaître au tribunal de
Pontoise le 17 septembre, alors même que c’est lui qui a eu un arrêt de
travail de 8 jours, une fracture du poignet, des bleus sur tout le corps
dont les photos prises au sortir de sa garde à vue témoignent. Depuis ce
jour Monsieur Kerfali consulte un psychologue 2 fois par semaine.*

*Accusé d’outrage à agent alors même qu’il n’a fait que dire tout comme
Monsieur Ziri avant qu’il ne décède : « Je vais porter plainte ».
L’outrage, c’est la dernière parade juridique des policiers pour
justifier leurs méthodes. *

Toutes ces violences ne sont pas de simples bavures qui s’accumulent,
elles sont le résultat de tout un système de répression, pensé et
structuré qui s’attaque aux plus pauvres quel que soit leur âge, et tout
particulièrement lorsqu’ils sont arabes ou noirs.

*Face à ces violences policières, mettons un coup d’arrêt. Face à
l’impunité, exigeons la justice.*

Le courage, ce n’est pas tant de contenir la colère que de faire
exploser la vérité.

Notre colère elle ne pourra s’apaiser que dans la justice.

*Nous exigeons la suspension ainsi que la mise en examen des policiers
impliqués, et l’annulation des poursuites contre Monsieur Arezki Kerfali.*

* Nous vous appelons à nous retrouver le jeudi 17 septembre à 8h45 *

* au tribunal de Grande Instance de Pontoise au 3 rue Victor
Hugo *

. Contact (ATMF), tél. : 01 39 82 81 48. Email : atmfargent@yahoo.fr
Site : www.atmf.org *Les membres du collectif
*(premiers signataires) : ATMF, SDAE, AMABVO, CIVIC , MIR, AC lefeu,
MQJS, MIB, GISTI, FSQP, Les Résidents du Foyer les Remparts,
Europalestine, RESOCI, AL 95, NPA, PCF, PG, PCOF, LO, Les verts, Etre
de Gauche, UL CGT, Les proches et amis du défunt Ali Ziri et d’ Arezki
Kerfali…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil   Aujourd'hui à 21:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retraité Algérien mort à la suite d'un contrôle policier à Argenteuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mohamed Racim, miniaturiste algérien
» SAID SADI A déchiré son passeport Algérien
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» le 23 aout
» EQUIPE NATIONALE Nabil Bentaleb opte officiellement pour l’Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: