Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Mar 26 Mai - 21:22

Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin
Contrairement à celles des 29 janvier, 19 mars et 1er mai, la journée d'action de mardi était décentralisée sous forme d'initiatives locales. Une mobilisation nationale unitaire aura en revanche lieu mi-juin.
Voici ce qu'il faut retenir de la journée d'action syndicale du mardi 26 mai, la quatrième après celle des 29 janvier, 19 mars et 1er mai.

Une "journée relais" avant le 13 juin. Cette journée de mobilisation était très différente des deux premières: les huit syndicats organisateurs (la CGT, la CFDT, FO, la CFTC, la CFE-CGC, FSU, Solidaires et l'Unsa) n'avaient en effet pas formellement appelé à la grève. Les actions (grèves, manifestations, rassemblements, pétitions...) se sont donc décidées de façon décentralisée. Objectif, selon le leader de la FSU, Gérard Aschieri: faire du 26 mai une "journée relais" entre la mobilisation du 1er mai, marquée par des défilés inhabituellement suivis, et celle prévue le 13 juin, pour laquelle les syndicats veulent "mettre le paquet".

Ce que demandent les syndicats. La plateforme de revendications était centrée sur la revalorisation du Smic, la fin des suppressions d'emplois de fonctionnaires, la conditionnalité des aides publiques à des engagements sur l'emploi, le refus de l'extension du travail du dimanche... Les syndicats ont appelé le patronat et le gouvernement à "engager négociations et concertation sur les sujets prioritaires les plus urgents".

Moins de grands défilés, des actions variées. Mardi matin, des manifestations locales ont été organisées à Toulouse (7.500 à 9.000 personnes), Marseille (2.400 à 15.000 contre 8.500 à 35.000 le 1er mai dernier), Reims (entre 2.500 et 3.000), Grenoble (2.250 à 5.000), Nice (environ 600)... A noter également, des barrages filtrants, des blocages symboliques de sites... Par exemple, des syndicats ont décerné mardi, sur le parvis de la Défense, les prix des "pires dérives patronales" à Dexia, HP, Novartis, Total et PPR, qui selon elles "profitent de l'effet d'aubaine" avec la crise.

Un trafic moins perturbé. Le trafic SNCF était conforme aux prévisions publiées par la compagnie, avec 75% des TGV, 60% des Transilien et 50% des TER. L'appel à la grève lancé par les quatre syndicats représentatifs (CGT, CFDT, Sud-Rail, Unsa-autonomes) était moins suivi qu'en mars, avec 20 à 27% de grévistes, selon les sources, contre 36% en mars. A la RATP, le trafic était normal mardi matin, sauf sur la ligne du RER B, où un train sur deux circulait. Seul 1,9% des agents de la régie étaient en grève à l'appel de la CGT. Dans le transport aérien, quelques retards et annulations ont eu lieu à l'aéroport d'Orly, essentiellement dans la matinée.

Peu de grévistes dans la Fonction publique. Un peu plus de 2% des fonctionnaires en moyenne étaient en grève (contre 21% en mars), seules l'union Snui/Sud et la CGT invitant les 125.000 agents des Impôts à la grève (d'où un taux de grévistes de 12,1% au ministère du Budget). Les fédérations de fonctionnaires, elles, appelaient plutôt à participer aux "initiatives interprofessionnelles". Dans l'Education nationale, 2,3% des personnels étaient en grève, selon le ministère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Mer 27 Mai - 0:04


Quand un ou deux syndicats envoient le 25 mai ( pour le 26 mai ) un document indiquant : " Journée de mobilisation ", point final, il est évident que ça motive ! Tu parles d'une " journée relais" !
Gardons espoir pour le 13 juin, et surtout, que ça ne retombe pas comme un soufflé, avec les vacances d'été en vue...


Helmut Fritz s'énerve pour moins que cela !
Ses sujets d'énervement sont essentiels... Suspect
Perso, je ne le trouve même pas drôle, mais bon, c'est une illustration de !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Mer 27 Mai - 0:20

Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps après la dernière grève ? Le soufflé est déjà retombé Pierrot, et l'été est déjà là !! No

On a perdu 4 jours de salaire pour rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Mer 27 Mai - 14:25

Chien Guevara a écrit:
Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps après la dernière grève ? Le soufflé est déjà retombé Pierrot, et l'été est déjà là !! No

On a perdu 4 jours de salaire pour rien ...


Pour une fois, j'espère que tu auras tort...MISÈRE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Ven 29 Mai - 0:22

J'ai bien peur d'avoir raison sur le fait que tu auras tort de penser que je n'ai pas raison ... scratch ... scratch ...Oui, c'est malheureusment ça ! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Lun 1 Juin - 14:40

Chien Guevara a écrit:
Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps après la dernière grève ? Le soufflé est déjà retombé Pierrot, et l'été est déjà là !! No

On a perdu 4 jours de salaire pour rien ...



Syndicats et patronat discutent de la crise

Marc Landré
28/05/2009 | Mise à jour : 12:24



«Le patronat cherche à gagner du temps en organisant un semblant de dialogue social», a commenté Maryse Dumas, de la CGT
Crédits photo : AFP

Après plusieurs heures de tergiversations, les partenaires sociaux sont tombés d'accord sur un agenda de discussions.


Que ce fut long et dur ! Il aura fallu pas moins de six heures de discussion dont plus de la moitié en interruption de séance pour que les partenaires sociaux accouchent, mercredi soir tard, d'un agenda très approximatif de rencontres pour la fin de l'année. Les cinq centrales aujourd'hui représentatives des salariés (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC) et les trois organisations patronales (Medef, CGPME et UPA) ont acté d'ouvrir «une négociation sans exclusive sur la gestion sociale des conséquences économiques de la crise sur l'emploi», avec deux dates programmées (10 et 24 juin). «On pourra parler de l'amélioration du chômage partiel, d'employabilité, de développement des compétences, de mobilité, d'emploi des jeunes…», a listé Marcel Grignard, de la CFDT, qui reste néanmoins très sceptique sur l'issue des discussions. «Le patronat a refusé d'y inclure la question des salaires et de la répartition de la valeur», a critiqué Gabrielle Simon, de la CFTC. «Pour nous, la priorité, c'est avant tout de gérer les conséquences de la crise sur l'emploi», a confirmé Benoît Roger Vasselin, le chef de file de la délégation patronale.

Gagner du temps

La partie patronale a aussi proposé d'ouvrir trois «délibérations sociales», discussions destinées à établir un état des lieux et pouvant déboucher sur une négociation - sur le dialogue social dans les petites entreprises, la politique industrielle et le paritarisme. «Le patronat cherche à gagner du temps en organisant un semblant de dialogue social via des délibérations dont on ne connaît ni le contenu, la durée et l'issue», a commenté Maryse Dumas, de la CGT, qui stigmatise le refus du patronat de parler de politique salariale et appelle à poursuivre la mobilisation dans les rues. Grand absent de l'agenda social : le partage de la valeur, sur lequel le président de la République attend les conclusions des partenaires sociaux avant le 15 juillet et que le patronat a catégoriquement refusé d'inscrire au menu des discussions.
«Je crains que ce soit une manière déguisée pour le Medef de renvoyer la balle aux pouvoirs publics», a critiqué Gérard Labrune, de la CFE-CGC. «On tentera d'en parler dans la délibération sur le dialogue social», a indiqué Bernard Devy, de FO. Sans garantie de succès, la date de première rencontre ayant été fixée au 22 juin, soit, trois semaines avant la date limite exigée par Nicolas Sarkozy.

T'as raison Chieng !


Le 13 juin il risque d'y avoir peu de syndicats qui appellent !
Maintenant qu'ils ont des dates approximatives de causettes.



(La Dumas ferait mieux de ne pas se retourner pour la photo).
Elle




Et puis, TOUS, ils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Mar 2 Juin - 0:47

Clode !

Bon c'est vrai que .............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin   Aujourd'hui à 17:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mobilisation modeste en attendant le 13 juin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» exposition Beckett à Beaubourg jusqu'au 25 juin
» quoi faire fin mai et juin
» Explications sur l'affiche de Mobilisation Générale
» Contre le decret du 3 Juin 2010 Condamnant les défendeurs de la cause "Animale"
» Norvège - croisière au nord - juin 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: