Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les manifs du 19mars 2009 vos photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Jeu 19 Mar - 23:13














Dernière édition par Clode le Ven 20 Mar - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Jeu 19 Mar - 23:51

le 29 février 50 000 à Nantes
le 19 mars 70 000 à Nantes






[url=https://servimg.com/image_preview.php?i=1038&u=11422462]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Ven 20 Mar - 1:03

Crise manifestations



Édition du jeudi 19 mars 2009
La mobilisation s'offre un coup d'accélérateur dans le Midi


Mise
à jour à 19 h 30. - L'appel à la grève nationale lancé par l'ensemble
des fédérations et confédérations syndicales du pays pour "l'emploi et
contre la vie chère", est bien suivi dans la région avec une
augmentation d'environ 20% du nombre de manifestants dans les rues
d'après nos observations. Les chiffres indiquent un état de la
mobilisation bien supérieur à celui du 29 janvier. Au total, une
trentaine de cortège étaient appelés dans la région à l’appel de
l’ensemble des organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC,
Unsa, FSU et Solidaires).

A Montpellier,
Ils étaient, selon les syndicats, 45 à 50 0000 manifestants à défiler
cet après-midi dans les rues du centre-ville pour demander des hausses
de salaires et dénoncer la politique économique et
sociale du gouvernement. Ce chiffre est en hausse par rapport à, la
dernière grande manifestation sociale de février qui avait déjà
rassemblé dans la capitale régionale plus de 35 000 personnes. De leur
côté, les services de police se sont refusés à fournir toute estimation
quant au nombre de manifestants.

A Nîmes
- Très forte mobilisation dans les rues à l'occasion de la journée
nationale de grèves et de manifestations. Près de 35 000 personnes,
selon l'intersyndicale organisatrice, ont défilé (20 000 selon les
renseignements généraux) des jardins de la fontaine aux boulevards,
faisant le tour de la ville. Ce qui représente un gain de 5 000
personnes par rapport à la dernière mobilisation, le 29 janvier.

A Narbonne,
les manifestants étaient environ 9.000 d'après notre correspondant sur
place, soit environ 1.000 personnes de plus qu'au cours de la
précédente mobilisation. Les persdnnels de Mamor Sud (Coursan),
entreprise en liquidation, étaient en tête du cortège.

A Béziers
- La manifestation interprofessionnelle a rassemblé 5 000 personnes
selon, Patricia Barbazange, représentante de l'intersyndicale. Les
renseignements généraux avancent, eux, le nombre de 1700.

A Carcassonne
- La manifestation a réuni 3.500 personnes selon la police et 10.000
selon les organisateurs. Le seul vol prévu aujourd'hui à l'aéroport ne
subira pas les affres de la grève. A direction de Bruxelles Charleroi,
l'avion de Ryanair décollera comme prévu à 17h20.

A Bagnols-sur-Cèze :
500 selon les syndicats, 230 selon la police... Ce matin, les salariés
du public et du privé sont descendus encore plus nombreux que le 29
janvier dernier, battre le pavé dans les rues de Bagnols-sur-Cèze. Au
menu des revendications, les suppressions de postes, le pouvoir
d'achat, les retraites... Cet après-midi, cinq cars vont converger vers
Nîmes pour prendre part à la grande manifestation départementale.

A Mende,
ils étaient envion 2.500 selon nos observateurs. Le cortège
sensiblement égal à celui du 29 janvier était composé d'un nombre
important de lycéens.

A Alès -
3000 selon la police, 8000 selon les organisateurs... Plus de 5000
manifestants ont défilé dans le centre-ville d'Alès à l'appel des
organisations syndicales. Beaucoup de salariés du privé ont exprimé
leur grogne face à la baisse de leur pouvoir d'achat sans oublier la
crainte que fait naître le chômage partiel de plus en plus fréquent
dans le bassin d'emploi alésien. Le cortège s'est arrêté devant la
sous-préfecture d'Alès. Des Cévenols partiront de la bourse du travail
en bus vers Nîmes pour la manifestation départementale à 15 heures.

En Aveyron,
la manifestation départementale qui avait à lieu à Rodez, a comporté un
plus grand nombre de manifestants selon nos correspondants sur place.
Nous estimons à près de 10.000, le nombre de personnes réunies pour
"l'emploi et les salaires". Une forte délégation du bassin industriel
était présente.

A Perpignan, ils étaient plus
de 21 000 cet après-midi à manifester. Soit un bon millier de plus que
le 29 janvier dernier. ( 13 000 selon la police, 30 000 selon les
syndicats.

A Avignon, la
manifestation, autour des remparts, a réuni de 7.000 (police) à 30.000
(organisateurs) personnes, une mobilisation supérieure au 29 janvier
selon les organisateurs, tandis que la police soutient le contraire.

A Marseille,
plusieurs dizaines de milliers de personnes, 320.000 selon les
syndicats, 30.000 selon la police, ont défilé. Une mobilisation plus
importante que lors de la dernière journée d'action nationale le 29
janvier, estimée alors à 24.000 par la police, et à 300.000 par les
organisateurs.
Comme à l'accoutumée dans la deuxième ville de France, les chiffres donnés par police et organisateurs font le grand écart.
Le
parcours du cortège, initialement prévu sur 5 km, a été allongé face à
l'affluence de manifestants, ont indiqué les syndicats. Plus de deux
heures et demi après le départ de la tête du cortège, des manifestants
attendaient encore de pouvoir partir.
Les salariés du secteur
portuaire marchaient en tête: réparation navale, agents du port. De
nombreux salariés du privé, notamment d'entreprises touchées ou
menacées par des plans sociaux ou du chômage partiel (ArcelorMittal,
Atmel, etc) étaient dans le cortège, de même qu'un gros contingent
Eurocopter. "Unité des salariés pour ne pas payer la crise. Des mesures
d'urgence pour l'emploi, les salaires, la protection sociale et les
services publics", exigeait la banderole de tête, tandis que quelques
pancartes individuelles disaient "Merci l'outremer !" en référence aux
grèves générales aux Antilles.

Les blocages

A la SNCF languedocienne,
65% du trafic TER aurait été assuré, des autocars de
substitution assurant la relève pour la journée. 45% des TGV
languedociens devraient également circuler. C'est du côté des Corail
et Corail Téoz que les perturbations se feront sentir où seulement un
train sur quatre est prévu. Les trains à destination ou en provenance
de l'Espagne sont eux tous annulés.

Aux Autoroutes du Sud de la France (ASF),
les agents ont levé les barrières des péages (notamment à Agde et
Saint-Jean-de-Védas), laissant passer les automobilistes gratuitement.

A Montpellier : Avec une rame toutes les 25 minutes, les lignes 1 et 2 du tramway montpelliérain maintiennent un trafic régulier jusque 19 h. Les lignes de bus TAM
5, 8 12, 14, La Ronde et La Navette Agropolis ne circulent pas. Un bus
toutes les 30 minutes, c'est ce qui est prévu pour les lignes 6, 7 et
16. Quant aux passagers des lignes 11 et 15, ils n'attendront que 20
minutes. Un peu de patience sera demandé aux arrêts de la ligne 9, qui
passera toutes les 45 minutes. Le réseau de bus suburbain circule presque normalement, les prévisions de circulations sont d'environ 80%.

Aéroport de Montpellier Méditerranée n'est pas épargné. L'ensemble des vols accuse un retard de 30 minutes à 1 heure. Les vols Air France Montpellier/Paris
Orly ci-joints sont annulés : AF7545, AF7547, AF7551, AF7553. Idem pour
les retours au départ de Paris Orly : AF7542, AF7550, AF7552, AF7558.
Le vol Montpellier/Roissy de 20h40, AF7685, et le trajet inverse
AF7686, prévu à 18h15, sont également supprimés.

Aéroport de Carcassonne
: le seul vol prévu aujourd'hui à l'aéroport ne subira pas les affres
de la grève. A direction de Bruxelles Charleroi, l'avion de Ryanair
décollera comme prévu à 17h20.

Pyrénées Orientales -
Les Courriers Catalans rencontrent des perturbations principalement sur
les axes suivants : Côte Vermeille / Les Albères > Perpignan ; Le
Vallespir > Perpignan ; Opoul > Perpignan. Pour cette journée, la
direction prévoit néanmoins que 70% des services seront exécutés
normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Ven 20 Mar - 1:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Ven 20 Mar - 1:31

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article82553

http://www.flickr.com/photos/gazettedemontpellier/sets/72157615627738766/show/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Ven 20 Mar - 11:35


Dijon : pas mieux que le 29 janvier, soit 12.000 manifestants quand même.

Pas de photo...
En revanche, comme Fillon a déjà dit qu'il n'y aurait rien de plus de la part du gouvernement, et que l'assemblée a refusé un amendement provisoire sur une " pause " du bouclier fiscal, on devrait faire un récapitulatif des dépenses somptuaires de Sarko 1er !
Là, il y a des sous !

Une pierre à l'édifice...
Avec la dictature en prime.



Bonjour,
Ci-dessous, le témoignage d'un officier de Gendarmerie au sujet d'un déplacement de SARKO.......

« Sujet: : Déplacement de l'Empereur SARKOZY 1er à Valence (Drôme)
Ce mardi 03 mars à 11h00, l'empereur SARKOZY était chez nous, dans la Drôme.
A l'heure des économies, à l'heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore "claqué" des millions d'euros pour sa propagande !!!
1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 !
Nous montons la garde 24h/24 à l'aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV.
Son altesse ne voulant pas venir en Falcon république, il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus "digne" de son rang, du moins le pense-t-il).
Seulement, il n'y a pas de rampe pour le faire descendre de l'avion ; ce n'est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!
Ce soir, je prends le boulot à 19h30, jusqu' à demain 15h30... C'est ma troisième nuit ! Pour ne pas être gêné, l'Empereur aura la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. 60 voitures d'usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière. Si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave : un hélico Puma est tenu à sa disposition ainsi qu'un hélico Gazelle en appui.....
Il va donc aller faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d'Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 (TROIS MILLE) personnes à un petit vin d'honneur avant de remonter dans son avion à 14h00. Je vous laisse faire le calcul de la facture à l'adresse des contribuables que nous sommes...
Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque!
En 26 ans, j'en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n'ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !
Pour info, c'est une évidence, mais il est bon de le dire... au moindre sifflet, au moindre tag, à la moindre banderole hostile, le préfet saute ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie.
....Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur !
Bonne nuit à tous. Je suis non seulement écœuré mais révolté que tant d'argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur...
Signé : Un vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d'autres et c'est peu de le dire. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Ven 20 Mar - 12:42

Bienvenue sur le forum de la Coordination Nationale Lycéenne
et du Comité de Résistance Citoyenne


http://lecrc.forumactif.fr/forum.htm

Voici la liste complète des manifestations du jeudi 19 mars 2009
http://lecrc.forumactif.fr/greve-generale-le-jeudi-19-mars-2009-f122/liste-des-manifestations-du-jeudi-19-mars-2009-t6483.htm

http://www.19mars2009.fr/post/2009/03/11/La-liste-des-manifs-pour-le-19-mars

Nantes

http://www.nantes.maville.com/actu/galeriephoto_detailsGalerie.php?idGalerie=2347&idPhoto=82430



Encore plus nombreux contre la crise !







Nouveau parcours, par la place Louis XVI, un peu improvisé. Malgré un peu de cafouillage au départ, les syndicats s'accordent sur le succès de cette journée d'action : 65 000 personnes dans la rue.



Face à la crise qui s'aggrave, démonstration de force. Ils étaient près de 65 000 manifestants dans la rue hier. Encore plus de monde que le 29 janvier.



+ Découvrez les clichés des internautes et envoyez-nous vos photos de la manifestation


« Étudiants, lycéens, chômeurs et salariés, c'est tous ensemble qu'il
faut lutter ! » Le slogan est largement clamé par les étudiants. Sauf
que le « tous ensemble » là, n'est pas évident en tête de cortège.
Difficile de s'y retrouver ! Au début de la rue de Strasbourg, l'intersyndicale laisse tourner les étudiants. Elle, file vers le château. Les deux cortèges se retrouvent devant la préfecture. Et là, vifs échanges. C'est à qui passera devant.

Drapeaux noirs, drapeaux de la CNT, de Sud Étudiant ou la banderole intersyndicale. « On est en lutte depuis le 29 janvier. On est le symbole de cette journée, estime Teddy étudiant, syndiqué à Sud. Ce qu'on souhaite, c'est la grève générale, et un collectif à l'image du collectif Guadeloupéen LKP pour une plate-forme de revendications aussi large que la leur. »



Nous (LO) étions postés à l'intersection de la rue de strasbourg et la rue qui même au château Anne de Bretagne. Les hommes de la CFDT ont laissé partir les étudiants et les anars (3 à 5000) en tête de cortège dans la rue de Strasbourg et se sont ensuite alignés en barrage pour dévier le reste de la manif vers le château.
Voilà la conception du tous ensemble des syndicats ! Qui ont prévenu les partis politiques de bien se mettre à la queue ou à part de la manif.

Le maire socialiste de Nantes, Jean Marc Ayrault, n'a pas eu un bon accueil des territoriaux de la CGT. Qui lui reprochent de faire une revendication nationale différente de celle régionale . Sa revendication régionale rejoint celle de Sarko. Les territoriaux lui reproche une cinquantaine de suppressions de postes depuis le début de l'année.
scratch


Dernière édition par Clode le Sam 21 Mar - 11:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Ven 20 Mar - 16:14

SOCIAL. Entre 6 000 et 7 000 personnes ont manifesté, hier matin, dans les rues de Périgueux. Tous sont inquiets pour leur pouvoir d'achat, leur emploi ou encore leur retraite

« Mettre la pression sur le gouvernement »















«J'ai connu 1968 et cela a commencé comme ça. Si le gouvernement ne nous écoute pas, il risque d'y avoir une explosion totale du mécontentement », estime Claude Auzelle, retraité CFDT habitant de Chancelade, qui a participé à la manifestation, hier matin à Périgueux. Ils étaient 6 500 selon la police et 8 000 selon les syndicats - un chiffre comparable à celui du 29 janvier - à être descendus dans la rue pour clamer leurs inquiétudes et leur rejet des réformes gouvernementales. À l'instar de Maryse Dachy, secrétaire départementale de la CGT Santé, dénonçant « la loi Bachelot qui vient d'être votée et qui nous met dans une panade épouvantable. Nous avons besoin d'un hôpital adapté au XXIe siècle, mais cela ne passe pas par les économies drastiques annoncées » !
Hôpital, éducation et poste
La majorité du personnel hospitalier était donc en grève hier, mais beaucoup assuraient quand même l'accueil et les soins au centre hospitalier. « Ils ont mis une étiquette pour signifier leur mobilisation », précise Maryse Dachy.
Les enseignants étaient aussi fortement mobilisés. « Les programmes sont de plus en plus inadaptés, on assiste à un retour en arrière », remarque Cathy Pedeboscq, directrice d'école à Prigonrieux.
Les employés de vie scolaire (EVE) étaient également dans la rue. « Nous demandons la pérennisation de nos emplois car nos contrats vont jusqu'à fin juin 2009, et après nous n'avons aucune garantie », explique l'une d'entre elles. Les EVE ont enregistré une première victoire en obtenant un rendez-vous avec la préfète Béatrice Abollivier mercredi 8 avril pour parler de leur situation.
Les employés de l'imprimerie de la Poste demandaient eux « l'arrêt des emplois précaires, la revalorisation des salaires » et souhaitaient « rester au sein de la fonction publique en 2010 », résume Philippe Chabrol. Et d'ajouter : « On subit la crise de plein fouet, 200 personnes ont déjà été mises en préretraite. »
Du côté de l'IUFM, les étudiants et professeurs stagiaires continuent leur occupation nocturne de l'établissement.
Le privé aussi dans la rue
De nombreux salariés du privé ont rejoint le cortège : les employés de la Sotech à Bergerac, d'Interspray à Neuvic, de Monoprix à Périgueux, de la SNC Volailles du Périgord, mais aussi de la société Medirest qui affichait un taux de 95 % de grévistes selon les syndicats, ou encore des ouvriers de l'usine Polirey de Couze. « Je suis responsable de rayons avec trente ans d'ancienneté et je gagne le Smic », s'insurge Michel Dussaigne, délégué syndical de Force ouvrière à Monoprix. « Nous demandons une vraie revalorisation des salaires et une meilleure répartition des richesses. »
Le syndicat CFE-CGC, qui représente les cadres et personnels d'encadrement, était dans les rangs de la manifestation. « Les propositions gouvernementales pour faire face à la crise ne sont pas suffisantes, notamment pour des régions rurales comme la nôtre », déclare Francis Dufau, président du syndicat.
« Toutes les négociations salariales sont gelées, il faut bouger et se mobiliser », clame Florence Dutreuilh, déléguée syndicale dans l'entreprise Les Volailles du Périgord. « Nous n'avons que 12 euros de compensation quand nous travaillons le dimanche, explique Yannick Windendael, responsable de Medirest. Nos conditions de travail se détériorent et on rogne sur les intérimaires. »
Beaucoup de retraités
Les retraités étaient aussi nombreux à battre le pavé. « Des femmes retraitées agricoles sont de vraies exclues ! », proclame une pancarte devant le palais de justice. « Nous ne sommes pas contents pour nos retraites, s'emporte Michel Boissel, retraité CFDT et inscrit socialiste. Pourquoi certains profitent du luxe alors que d'autres vivent dans la misère ? » « Nous sommes venus soutenir les actifs, précise encore Claude Auzelle. Pour moi, c'est aussi le moment venu pour changer l'économie avec plus de maîtrise et de contrôle ! »
Enfin, les partis politiques de gauche étaient largement mobilisés. Le Parti communiste, le Nouveau Parti anticapitaliste et le Parti socialiste étaient présents. « Je côtoie tous les jours la misère sans espoir, remarque le maire de Périgueux Michel Moyrand qui a rejoint les rangs du Parti socialiste. J'ai 350 demandes d'emploi actuellement à Périgueux, mais malheureusement je suis impuissant ! » L'impressionnant cortège a ensuite rejoint la préfecture avant de se disperser dans le calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Mar 24 Mar - 20:23

Répression après les grèves/manifs du 19 mars.



http://www.soutien11novembre.org/


Le 19 mars avaient lieu
partout en France des manifestations, notamment appelées par les
différents syndicats qui réclament des mesures en réponse à la crise
économique.


En de nombreux endroits les fins de manifestations ont été
l’occasion d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, ces
dernières procédant à des arrestations massives. De peur de "graves
troubles sociaux", le gouvernement veut visiblement signifier que
quiconque lutte avec un peu trop de détermination risque d’être arrêté,
et mis en prison.


La banalisation de l’arbitraire et des mesures d’exception ne
concerne pas seulement les procédures antiterroristes. Il s’agit aussi
des toujours plus fréquentes arrestations de fin de manif, des
comparutions immédiates, des grossiers montages policiers visant à
"charger" des manifestants pris au hasard, etc.


Entre autres opérations répressives de ce 19 mars, notons :

à
Paris, à la suite d’incidents place de la Nation (où se terminait la
manifestation), 300 interpellations, 49 poursuites judiciaires.
à
St Nazaire, après de longs affrontements entre manifestants et forces
de l’ordre, 8 comparutions immédiates, 7 peines de prison ferme. (10
autres personnes passeront plus tard en procès, dont 2 ont été
maintenues en détention)

à
Toulouse, lors d’une redistribution de nourriture au Monoprix par 300
personnes, intervention des BACs : une personne blessée à l’oeil par un
flashball. S’en suivent des affrontements, 5 arrestations.
à Nantes, où des commerces ont été saccagés après la manif syndicale, 5 arrestations.


Mais aussi à Clermont-Ferrand, arrestation pour des tags, à Rouen,
arrestations après le saccage du Medef, à Lyon, arrestations après une
manifestation sauvage, et certainement bien d’autres encore.


Tentative de tuer dans l’oeuf une radicalisation du mouvement social
que tout le monde pressent ? A double tranchant... Si la police et la
justice échouent à distiller la peur des arrestations, des tabassages
et de la prison, c’est toujours plus de rage qu’ils devront affronter.



[+]

https://nantes.indymedia.org/article/16627
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Mer 25 Mar - 1:01

Le meilleur est à venir ... : http://forget.e-monsite.com/rubrique,chasse-aux-meneurs-de-manifs,1121276.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les manifs du 19mars 2009 vos photos   Aujourd'hui à 9:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Les manifs du 19mars 2009 vos photos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oostende voor anker 2009
» Bourg- Léopold 24-25/06/2009
» reportage photos aprica presto
» COMMANDO reportage du 28 janvier 2009- en six parties-
» Photos Kiddy Comfort Pro (4* crash test TCS) - groupe 1/2/3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: