Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A Cancun, l’armée arrête la police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: A Cancun, l’armée arrête la police   Dim 15 Fév - 20:25

A Cancun, l’armée arrête la police

Les troupes mexicaines ont désarmé et remplacé les forces de
sécurité de la cité balnéaire, infiltrées par les cartels de la drogue.

Lundi matin à l’aube,
une cinquantaine de militaires encerclent par surprise le commissariat
de Cancun, la station balnéaire la plus courue du Mexique. Ils
désarment les quelque 1 000 policiers présents, qu’ils soumettent de
surcroît à un contrôle d’identité. Quelques heures plus tard, le chef
de la police municipale, Francisco Velasco Delgado, surnommé «le
Viking», est sous les verrous et l’armée est chargée d’assurer la
sécurité dans cette ville du sud-est du Mexique. La police, elle,
aurait été infiltrée par les cartels de la drogue.
Cet épisode, pour le moins insolite, n’est que l’ultime soubresaut
de l’enquête sur l’assassinat, la semaine dernière à Cancun, d’un
général à la retraite, Mauro Enrique Tello Quinones. Il avait été
exécuté en compagnie d’un autre militaire et d’un civil, soumis à
d’infâmes tortures, une pratique habituelle des cartels. Il s’agit du
plus haut gradé qui soit jamais tombé sous les balles du crime
organisé. Depuis que le Président, Felipe Calderón, a déployé l’armée
dans plusieurs zones du pays pour rétablir l’ordre, les militaires sont
entrés dans la ligne de mire des narcotrafiquants.
Tello Quinones s’apprêtait à endosser le rôle de secrétaire de la
sécurité publique à Cancun. Mais il s’attelait également à la mise sur
pied d’une force spéciale destinée à traquer le crime organisé dans
cette ville touristique, porte d’entrée de la drogue en provenance
d’Amérique du Sud et terrain d’action des Zetas, un groupe réputé pour
sa cruauté. Le passé du général, à la tête des opérations spéciales
contre les narcotrafiquants en 2007 dans l’Etat de Michoacan (centre),
en faisait une cible idéale des cartels. En outre, des documents
découverts après sa mort montrent qu’il enquêtait sur les collusions
entre les organisations criminelles et les forces de sécurité locales.
«Nettoyage». Le Viking était l’un des seuls à être au courant de
la tâche délicate qu’allait assumer le général, ce qui renforce les
soupçons pesant sur sa personne. Il a été transféré dans la capitale,
Mexico, où il est entendu par les services du procureur fédéral. Une
trentaine de ses collaborateurs sont interrogés, pour établir le niveau
de pénétration des cartels au sein de la police.
«L’infiltration a atteint un niveau extrême à Cancun», a reconnu
lundi le gouverneur de l’Etat du Quintana Roo. Un nouveau chef de la
police a été nommé, recevant la mission de procéder à «un nettoyage de fond en comble». Or, il y a trois ans à peine, la police de cette localité s’était présentée comme «une corporation modèle, la plus fiable du pays».
Elle venait d’être complètement restructurée, suite aux actes de
vandalisme et de vols commis par ses agents après le passage de
l’ouragan Wilma.
Mais ce n’est pas sous le soleil de Cancun que la réalité de la
corruption policière a éclaté au grand jour : Calderón en personne a
déjà admis que la police et l’honnêteté ne faisaient pas bon ménage au
Mexique. Plusieurs rapports récents, élaborés par des services de
renseignement militaires et civils, s’avèrent accablants : 62 % des 450
000 policiers, tous grades confondus, auraient été soudoyés par les
cartels. Au minimum, ils leur livrent des informations, lorsqu’ils ne
leur octroient pas directement une protection.
Quant au semblant d’état d’urgence militaire instauré à Cancun, il
s’assimile aux opérations menées récemment dans plusieurs villes du
nord. En mai, des milliers de soldats ont chassé les narcos de
Culiacan, dans l’Etat du Sinaloa. En novembre, plusieurs quartiers de
Tijuana, à la frontière avec les Etats-Unis, sont passés sous contrôle
militaire. Sans succès probant. Mais, généralement, l’armée accourt en
renfort de la police et rarement, comme à Cancun, pour neutraliser
celle-ci.
Depuis quelques jours, les militaires patrouillent dans les rues et
effectuent des arrestations liées au trafic de drogue. En parallèle,
ils poursuivent l’inspection des armes des policiers qui, peu à peu,
reprennent leur travail habituel. Mais les autorités craignent
d’épouvanter les touristes. Même si une quiétude relative berce encore
ce coin des Caraïbes, à mille lieues des affrontements sanglants qui se
déroulent dans le nord du pays. Dernier exemple de ce quotidien
macabre, une bataille entre soldats et délinquants dans l’Etat de
Chihuahua a coûté la vie à 21 personnes mardi.
Touristes. Malgré sa longue histoire de plaque tournante du
trafic de stupéfiants, Cancun n’est le théâtre «que» d’assassinats
ciblés. Mais, désormais, les déchirements entre clans adverses ou les
attaques à l’encontre des forces de l’ordre affaiblies ne sont plus à
exclure. «Si la violence explose, les dizaines de milliers de
touristes qui affluent à Cancun seront affectés indirectement, comme
spectateurs de la furie criminelle des cartels, ou, directement, comme
victimes de vols et de kidnappings si les organisations qui ont la
mainmise sur la place diversifient leurs activités»,
indique José Antonio Ortega, avocat et spécialiste des questions de sécurité. «L’intervention
de l’armée est positive car il s’agit d’une institution respectée par
les Mexicains, au contraire de la police, qui est l’organe le plus
corrompu du pays»,
ajoute toutefois cet analyste. A Cancun, l’armée veille sur la ville. Et sur la police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: A Cancun, l’armée arrête la police   Dim 15 Fév - 23:26

T'as pas un papier sur la police de chez nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: A Cancun, l’armée arrête la police   Lun 16 Fév - 2:19

Ben non : faudrait aller voir la presse étrangère pour ça !! Laughing

Ceci dit, chez nous, je pense que c'est plus le gouvernement que la police qui est corrompu ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Cancun, l’armée arrête la police   Aujourd'hui à 17:12

Revenir en haut Aller en bas
 
A Cancun, l’armée arrête la police
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Benoeming - Nomination (uit Staatsblad - Moniteur)
» chauffeur a été épinglé par la police municipale parce qu’il laissait tourner le moteur de son bus, à l’arrêt quelques minutes en gare de Brétigny.
» Gendarmes réservistes arrêtés par la Police ????????
» Deux agents de la P.A.F. de Roissy arrêtés..
» Armée Béninoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Les hontes de l'humanité-
Sauter vers: