Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les mauviettes de Washington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TdL
Admin


Nombre de messages : 2184
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Les mauviettes de Washington   Mer 4 Fév - 22:09

Tout plus que parfait qu'il soit, Barack Obama fait parfois quelques faux pas. Prenez la fermeture des écoles de la région de Washington, la semaine dernière, pour cause de neige. Malia et Sasha étaient-elles déçues de devoir rester à la Maison Blanche ? A peine arrivé au bureau, leur père a fait part de sa désapprobation. "Est-ce que je peux faire une petite remarque sans aucun lien avec l'économie ?, a-t-il demandé à la demi-douzaine de PDG qui étaient venus dire le plus grand bien de son plan de relance. L'école de mes enfants est fermée aujourd'hui. A cause de quoi ? Un peu de verglas !"


Dans l'après-midi, il y est revenu. "Vous n'êtes pas un peu surpris ? Les classes de mes enfants sont fermées !" Sasha, 7 ans, l'avait elle-même fait remarquer : à Chicago (97 cm de neige par an), les écoles ne ferment jamais. A Washington (38 cm), les enfants sont interdits de récréation dès qu'il neige. La capitale n'a "pas l'air de savoir gérer" les intempéries, a réprimandé le président. "Il va falloir essayer d'appliquer un peu de la rugosité et l'endurance de Chicago." Autrement dit, mettre les mauviettes (snow wimps) de Washington au pas.

En fait de neige, il en était tombé moins de 2,5 cm. Mais personne, apparemment, n'avait songé à prévenir le président des Etats-Unis que Washington a un climat spécial. On n'y est ni au nord, ni au sud, mais sur l'Atlantique, et au pied des Appalaches. Le problème, expliquent les spécialistes, c'est l'humidité. La neige fond mais la glace reste. Au premier flocon, c'est la débandade. "Il y a des carambolages partout et les gens sont habillés comme s'ils étaient en Arctique", décrit un nouveau venu sur l'un des forums de discussions qui ont ouvert après la remarque présidentielle.

Et bien sûr, les écoles ferment. La décision est prise au plus haut niveau : le bureau du district scolaire du comté de Montgomery, un collège de sept sages, élus au suffrage universel, qui livrent leur verdict à 5 heures du matin après avoir consulté la météo, envoyé des éclaireurs sur les routes reculées et pondéré leur décision en fonction du risque d'actions en justice en cas d'accident et du faible nombre de chasse-neige. Au lever, les enfants découvrent s'ils vont bénéficier de ce don du ciel aux écoliers : le snow day. Si oui, ils vont passer le reste de la journée à glisser sur la croûte qui fait ressembler la terre à une tarte au sucre cristallisé.

Barack Obama étant quelqu'un qui ne tombe dans aucun panneau belliqueux, qui semble ne faire une affaire personnelle de rien, qui promet "respect mutuel", y compris aux ennemis de l'Amérique, une telle rodomontade de néophyte a été mal perçue. Les enfants se sont inquiétés de savoir s'il y aurait "encore des snow days" si le président des Etats-Unis était contre. Des parents ont proposé qu'un pourcentage du plan de relance de 800 milliards de dollars soit consacré à l'achat d'engins de déneigement. D'autres ont vu dans les commentaires du père de Malia et Sasha un exemple de "l'arrogance présidentielle qu'on croyait avoir vu partir le 20 janvier en hélicoptère". Une mère de famille l'a mis en garde. "N'oubliez pas que certains de ces lycéens auront l'âge de voter dans quatre ans !"

Et le Washington Post s'est fendu d'un éditorial entier : "Laissez Washington tranquille, Monsieur le Président !". Sur le même ton, un commentateur s'est emporté contre tous les donneurs de leçon. "Si vous n'aimez pas notre façon de faire, partez ! Retournez à Pittsburg, Detroit ou toute autre ville sinistrée pourvue d'un taux de chômage à deux chiffres et fière de son machisme climatique !" Finalement, le couple Obama s'est rendu à l'école des fillettes, probablement pour s'expliquer. Mais la polémique a rebondi le lendemain quand le New York Times a révélé que le président, qui ne craint pas la neige pour ses enfants, entretient des températures hawaïennes dans le Bureau ovale.

Barack Obama a des excuses. Il tentait surtout de briser la glace au Congrès, où il essaie de faire passer son plan de relance économique. Ayant promis de changer le ton des débats à Washington, il a entrepris de courtiser les républicains mais ceux-ci, habilement, lui résistent. Le président a eu beau se déplacer pour aller leur rendre visite au Capitole, les inviter à une soirée Superbowl à la Maison Blanche, leur concéder des réductions d'impôt, il n'a pas réussi à les convaincre de se joindre à son entreprise de salut public en faveur de l'économie américaine (dans la perspective des élections de 2010, les républicains ne sont pas certains de vouloir s'associer à un plan dont personne ne peut prédire les résultats). Le soir du snow day, le vote de son plan à la Chambre a fait l'effet d'une gifle : 244 démocrates, zéro républicain.

Toute mauviette qu'elle soit sur le verglas, la classe politico-médiatique de Washington se délecte des rapports de force au Congrès. Elle n'est pas loin de qualifier de "faiblesse" la poursuite assidue par le président d'un consensus "bipartisan". Certains le poussent déjà à s'affirmer et à montrer aux républicains qui est le patron.

Dans son éditorial sur la neige, le Washington Post l'a prévenu : "Mieux vaut vous habituer : certaines choses à Washington ne sont tout simplement pas sujettes à changement."

En attendant, les humoristes ont ajouté un trait à leurs caricatures. Maintenant, le "messie" Obama marche non seulement sur l'eau mais aussi sur la glace.
Les mauviettes de Washington, par Corine Lesnes
LE MONDE | 04.02.09 | 13h29
Wink queen

_________________

TdL, féline et non cabot'in !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrot
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2886
Age : 66
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Les mauviettes de Washington   Mer 4 Fév - 23:44

pour un faux pas, c'est un faux pas.
un dérapage sur le verglas.

ça jette un froid...

et je suis sérieux, malgré les plaisanteries faciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les mauviettes de Washington   Jeu 5 Fév - 1:08

sur une pente glissante, le demi-dieu ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mauviettes de Washington   Aujourd'hui à 10:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mauviettes de Washington
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cathédrale nationale de Washington (États-Unis)
» Le Washington inaugure la ligne Le Havre - New York
» Un opposant tabassé durant la visite de Joseph Kabila à Washington
» Une histoire vraie...
» Discours du grand chef Seattle Discours du grand chef Seattle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Discussions libres :: Parler de tout et de rien...-
Sauter vers: