Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Violence policière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Violence policière   Mar 3 Fév - 22:54

Lors de la manifestation du 29 janvier
à Angers






Violence
policière






Ci-dessous un texte qui émane d'une collègue de Jean Moulin avec son autorisation A faire suivre....
>
>
> Le 29 janvier 2009.
>
> Ce jour décidé jour de grève nationale est aussi le jour où notre
> famille a pris conscience que la violence policière peut concerner
chacun d’entre nous.
>
> Ce jour là j’ai rendez vous à dix heures trente avec mon cher et tendre
place Leclerc à Angers pour manifester. Je l’attends avec nos trois enfants. Il ne nous a jamais rejoints.
>
>
Nos appels sur son téléphone portable restent vains. Je m’inquiète, mon
> homme est quelqu’un de fiable sur qui je peux toujours compter et il a
> très envie de
manifester. A 12h45 j’apprends par un coup de téléphone
de ma mère que Bernard est placé en garde à vue. Le motif « refus
> d’obtempérer, rébellion et incitation à l’émeute ».
>
> Je n’ai pas le droit d’en savoir plus, je n’ai pas le droit de le voir
> ni de lui parler. Je ne connais pas non plus les circonstances de son
> arrestation. Je suis atterrée.
Pour moi, la garde vue renvoie à une > situation criminelle tout au moins à une mise en danger d’autrui.
>
> Je cherche ce qu’il a pu faire. J’imagine alors qu’il a refusé de montrer ses papiers, comme il l’a fait une fois, en soutien aux sans papiers. Ce geste m’étonne car il savait que nous l’attendions mais je me raccroche à
cela.
>
> A 17h00. Bernard est libéré, sonné par le six heures passées dans une
> cellule, il se rend avec deux heures de retard sur son lieu de
travail.
> C’est donc à 22h00 que j’apprends la vérité vraie. Et elle fait froid
> dans le dos.
>
> Les faits
>
> A dix heures 40 Bernard cherche toujours une place pour garer sa 405.
> Les manifestants sont très nombreux et empiètent sur la chaussée. Est-ce
> ce nombre qui effraie les gendarmes? Bernard dans une file de voitures
> commence à s’engager rue du Mail. Il est arrêté par un policier
qui tapant sur sa vitre lui demande à quelle vitesse il roule. « Je suis en
> première, donc à 20 km/h » répond le futur criminel. « C’est trop, vous
> ne devez pas dépasser 10 Km/ heure. »
Bernard répond alors qu’il ne lui semble pas aller trop vite, qu’il cherche une place pour se garer et rejoindre à la manifestation sa femme et ses enfants. Le policier
> demande à voir les papiers du véhicule.
Bernard présente la carte verte et explique qu’il a oublié la carte grise chez lui. Le policier annonce
>
alors un contrôle approfondi du véhicule et lui désigne une place à l’opposé de l’endroit où il se tient. C’est en braquant les roues et en > repassant
la première que tout dérape. Notre voiture, une antiquité
> imprévisible, émet un hoquet qui projette le véhicule en avant. Personne
> n’est blessé ni même touché. Il s’agit juste d’une évidente erreur de
> manœuvre ( ce que reconnaîtra ultérieurement le policier le plus proche )
>
>
Ce hoquet provoque alors des faits incroyables. Un policier se rue sur
> la voiture, ouvre violemment la portière et entreprend avec six autres
> comparses d’extraire manu militari Bernard de la voiture. Celui-ci
> paniqué
s’accroche à son volant. Il est sorti de la voiture, jeté à terre, maintenu sur le bitume un genou dans les côtes, pendant qu’un autre policier lui tire le bras vers l’arrière et le menotte. Bernard essaie d’appeler à l’aide en disant « Ne les laissez pas faire cela ».
> Un policier pour le faire taire, lui enfonce deux doigts dans la bouche.
> Une jeune fille ose intervenir. Elle est immédiatement appelée à circuler. Bernard est placé dans un fourgon. Quand il demande s’il était besoin de se mettre à sept pour le faire sortir de la voiture, s’il était besoin de le jeter à terre, on lui répond qu’il est grand et fort ( cela fait-il de lui un animal ? ) Quand il demande à ce qu’on lui desserre les menottes qui le blessent, on lui dit qu’il n’a qu’à le demander gentiment.
Bernard refuse de supplier, il se fait traiter d’imbécile et garde ses enottes qui lui cisaillent le poignet et entrave sa circulation. Après un alcootest et test de présence de cannabis ( négatifs évidemment ) il est emmené au poste et mis en garde à vue.
>

> Il passe six heures dans une cellule. Il est fouillé, on lui prend ses
> effets personnels, on relève ses empreintes, on le photographie. Il voit
> un médecin et un avocat. Ceux-ci l’écoutent et lui disent qu’il est
>
victime de ce qu’ils appellent dans leur jargon «susceptibilités
> policières ».
Apparemment, c’est de plus en plus fréquent. A 15h45, il est auditionné par un officier de police judiciaire qui en réfère ensuite au procureur qui lui-même décide de la remise en liberté de Bernard et ’une convocation judiciaire pour le 13 avril.
>
Vraisemblablement pour un rappel à la loi.
>
>
Nous sommes très choqués par ce qui vient de se passer.
Bernard peut toujours à peine bouger les doigts de la main droite. Il a mal aux côtes. Il fera constater ses douleurs par un médecin tout à l’heure.
> Mais surtout il estime qu’il a été victime d’un abus de pouvoir. Il compte porter plainte pour cela et aussi pour préjudice moral.
>
> Comme beaucoup d’entre vous on tire souvent le diable par la queue en
> fin de mois, alors si vous connaissez un avocat, altruiste aux honoraires
peu élevés, faites-le nous connaître…on va avoir besoin d’un coup de main!
>
> Surtout, n’hésitez pas à faire passer ce texte à vos connaissances. Il
> faut que l’on sache que de telles situations se multiplient aujourd’hui.
> Pour vous en convaincre, lisez sur Wikipédia le dernier paragraphe de
>
l’article sur la garde à vue. C’est édifiant.
>

> J’aurais adoré épouser Robin des Bois, Jesse James, Che Guevara.
> Peut-être d’ailleurs que Bernard a un peu de tous ces personnages en
> lui… mais en attendant, ce jour-là il était surtout un simple
citoyen conducteur d’une vieille voiture, ayant oublié sa carte grise.
>
> Vous admettrez en lisant ces faits qu’on se demande d’où vient le chef
> d’accusation que je rappelle pour conclure ce billet « Refus
>
d’obtempérer, rébellion, incitation à l’émeute
».
>
> Bien à vous



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Violence policière   Mer 4 Fév - 1:25

Et encore quelques chefs d'accusations "interprétés" à ajouter dans le petit Alliot-Marie illustré !



Merci de compléter ce dictionnaire des temps actuels, ici : http://forget.e-monsite.com/rubrique,le-dico-de-mam,1119611.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Violence policière   Mer 4 Fév - 21:27

Ne te gènes pas de le compléter !


Ce qu'ils ont vu. c'est un gréviste à faire chier, et à plumer ensuite par une procédure.

Lorsqu'il y aura la révolution. Nous nous en souviendrons!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Violence policière   Ven 3 Avr - 14:42

http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafJ-oN.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Violence policière   Mer 8 Avr - 19:28

Le
Code de Déontologie de la Police Nationale


http://www.prefecture-police-paris.interieur.gouv.fr/connaitre/textes_fondamentaux/code_de_deontologie.htm

Le
code de déontologie de la Police Nationale

Pourquoi
un code de déontologie ?

La
loyauté


Le
devoir de réserve


Exemplarité
- Probité - Dignité.

Le
respect absolu de la personne









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violence policière   Aujourd'hui à 21:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Violence policière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Millenium, la trilogie policière de Stieg LARSSON
» Rédaction policière
» GB . Le militant islamiste Abou Qatada bénéficiera d’une protection policière
» Profilage, série policière sur TF1
» Quand une policière avertit les dealers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: