Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Ven 12 Déc - 0:26

HERAULT

Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance aux réformes

Bastien Cazals, directeur d'une école maternelle, est sanctionné d'un retrait
de cinq jours de salaire pour n'avoir pas mis en œuvre la réforme sur
l'Aide personnalisée.


Xavier Darcos, ministre de l'Education (Sipa)


Le directeur d'une école maternelle de l'Hérault, entré en résistance en
raison des réformes engagées dans l'Education nationale, va voir son
traitement de décembre ponctionné pour "manquement aux obligations de
service", a-t-on appris mardi 9 décembre auprès de l'intéressé.
L'inspectrice de circonscription s'est rendue mardi matin à l'école maternelle de Saint-Jean-de-Védas.
Elle lui a remis un document l'informant que compte tenu du fait qu'il
n'avait pas mis en œuvre l'Aide Personnalisée dans son école depuis le
1er décembre, soit l'équivalent de 5 jours, son traitement de décembre
serait amputé d'autant. Ce qui équivaut à un retrait de 5/30e de son
salaire pour "manquement aux obligations de service".

Lettre à Sarkozy

"Mais je n'ai pas l'intention de mettre un terme à mon action", a
déclaré Bastien Cazals, qui risque ainsi de perdre une grande partie de
son salaire de décembre. "J'espère que je serai rejoint", a-t-il ajouté.
Dans une lettre à Nicolas Sarkozy, Bastien Cazals dénonçait récemment
les réformes mises en œuvre par le ministre de l'Education nationale,
Xavier Darcos, estimant qu'elles ne permettraient pas notamment de
réduire le nombre d'élèves en difficulté.
Dans cette missive, il annonçait son entrée en résistance et son
intention de ne pas appliquer les nouveaux programmes et de ne pas
effectuer l'aide personnalisée, ce qu'il a mis en œuvre.

Sa lettre à Sarko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
guigui
Syndicaliste
Syndicaliste


Nombre de messages : 531
Age : 24
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mer 17 Déc - 1:40

encore une connerie !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://el-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com/
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mer 17 Déc - 11:24

Je croyait que les sanctions pécunières étaient interdites?
(Loi européenne)
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Clode
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 4621
Age : 60
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mer 17 Déc - 20:34

Les profs «désobéisseurs» sanctionnés



Parce qu'ils refusent ouvertement d'appliquer les réformes Darcos,
une dizaine d'instits ont des pénalités de salaire. La résistance
s'organise sur la toile.

715 réactions

Marie Piquemal




Bastien Cazals,
directeur d’une école maternelle près de Montpellier, l'a appris
aujourd'hui: il perdra huit jours de salaire en décembre pour «refus
d’obéir». Comme lui, de plus en plus d’enseignants entrent en
résistance contre les réformes Darcos en refusant de les appliquer. Et
en le faisant savoir.

Cette «désobéissance pédagogique» utilise tous les canaux de communication. Le 25 novembre, Bastien Cazals adresse une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, relayée largement dans la blogosphère enseignante: «La
société a le droit de demander compte à tout agent public de son
administration (article 15 de la DDHC de 1789) c'est pourquoi d'un
fonctionnaire dévoué je me vois contraint de devenir un fonctionnaire
désobéissant !»
Il refuse d’appliquer les nouveaux programmes, ou
de mettre en place l'aide personnalisée destinée, selon lui, à
remplacer l'aide spécialisée du Rased. A la place, il propose d'organiser les projets pédagogiques collectifs.

La sanction ne s'est pas fait attendre. Dès mardi, l’inspecteur de l’académie de Montpellier rappelait que «la loi impose aux professeurs des écoles de faire deux heures de soutien aux élèves en grande difficulté. M. Cazals s’affranchit de cette affaire (…) Il ne fait pas son travail, il n’est pas payé».
Les blogs pour résister


Visiblement ébranlé –ou pour le moins déstabilisé- par cette
nouvelle forme de protestation, le ministère de l’Education semble
miser sur des sanctions rapides et exemplaires pour éviter la
contagion.

Pourtant, quelques clics sur les blogs et autres
plateformes de profs suffisent pour comprendre que le mouvement a déjà
pris de l’ampleur. Ces «désobéisseurs», comme ils s'appellent eux-mêmes, organisent leur résistance via la toile. D’abord avec ce blog, lancé à l'initiative d'Alain Refalo, enseignant près de Toulouse: «Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école» qui propose notamment «un modèle de lettre à adresser à son inspecteur».

Sorte carnet de bord de la mobilisation, la page «soutien aux enseignants désobéisseurs» recense les profs visés par des sanctions disciplinaires. Et appelle à des initiatives locales des parents d'élèves pour soutenir les enseignants (pétitions et autres mobilisations en tout genre).
Parents d'élèves, acteurs du mouvement


Les parents d'élèves sont partie prenante du mouvement de désobéissance pédagogique. Ainsi, le blog «une école pour Victor et Hugo» joue le rôle de comité de soutien de l'enseignant Bastien Cazals. (La pétition de soutien mise en ligne mercredi 10 décembre recueille ce vendredi près de 1500 signatures.)
Devenu un des hérauts de cette résistance, Bastien Cazals s’est adressé hier à ses collègues enseignants: «Cette
sanction ne doit pas vous faire renoncer à vous impliquer dans une
démarche similaire, sachant que vous avez différentes possibilités de
détourner l'aide personnalisée sans, pour autant, vous exposer aux
mêmes sanctions (par exemple, prise en charge de tous les enfants ou
refus de tous les parents...)»

Plus discrets, les syndicats


Un brin embarassé par cette forme d'action individuelle, le Sgen-CFDT a tardé à se prononcer sur le sujet, avant ce communiqué daté de jeudi: «Alors
que le ministre de l’Éducation refuse tout dialogue sur la question de
l’école, et que sa politique ne vise que la suppression de postes
budgétaires, le Sgen-CFDT ne peut accepter de telles sanctions et
demande la levée des retraits de salaire pris à l’égard de B. Cazals.»

http://www.liberation.fr/societe/0101305101-les-profs-desobeisseurs-sanctionnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/et51claude
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Jeu 18 Déc - 0:03

http://forget.e-monsite.com/rubrique,ces-profs-en-en-resistance,1118199.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Ven 19 Déc - 1:38

Hérault: 383 "lettres de résistance" remises à l'inspecteur d'académie

De 150 à 200 enseignants se sont rassemblés mercredi devant
l'Inspection académique de l'Hérault à Montpellier tandis qu'une
délégation y remettait 383 "lettres de résistance" contre les réformes
dans l'Education nationale, a constaté un correspondant de l'AFP.Les
enseignants qui ont signé ces lettres expliquent qu'ils ne veulent pas
appliquer les réformes en l'état, notamment en ce qui concerne l'aide
personnalisée aux élèves. Ils adressent
aussi un ultimatum à l'inspecteur d'académie de l'Hérault pour qu'il
lève, d'ici la rentrée de janvier, les sanctions financières et
disciplinaires prises à l'encontre de Bastien Cazals.Ce
dernier, directeur d'une école maternelle à Saint-Jean-de-Védas (près
de Montpellier), "entré en résistance" contre les réformes dans une
lettre ouverte au président Sarkozy, a pris part à la manifestation
organisée par les syndicats SNUipp-FSU, Sud, FO, SNE et CNT.Si
les sanctions n'étaient pas levées, les enseignants menacent de faire
grève le 13 janvier dans tout le département. Ils en décideront en
assemblée générale intersyndicale le 7 janvier."C'est
une bonne réponse collective, je ne me sens plus seul. Cette action,
c'est la meilleure façon de me défendre et de résister à la réforme à
venir", a déclaré M. Cazals."Aujourd'hui,
nous sommes tous des Bastien Cazals. Je viens d'apporter ma lettre, je
refuse d'appliquer la réforme. Bastien Cazals n'est plus seul, s'ils le
condamnent, ils doivent nous condamner tous", a souligné Benoit
Guerrée, enseignant en école primaire à Béziers.Selon
Joël Vézinhet, secrétaire départemental FSU, "les sanctions prises
contre Bastien Cazals ont eu un effet inverse à celui escompté car le
nombre de lettres de résistance s'est multiplié ces derniers jours".Parmi
les manifestants figurait aussi Alain Refalo, enseignant de Colomiers
(Haute-Garonne), l'un des premiers à être entré en résistance contre
les réformes en novembre en appelant à la "désobéissance pédagogique"
sur internet.

«Créer un rapport de force»

«Aujourd’hui, ce mouvement devient un mouvement collectif de
désobéissance civile. Nous allons créer un rapport de force tel qu’il
sera impossible de nous sanctionner
», a déclaré Alain Refalo sous les applaudissements. «C’est la preuve que je ne suis pas un cas isolé»,
a souligné Bastien Cazals, qui s’est vu retirer 8 jours de son salaire
de décembre et envers qui une procédure disciplinaire a été ouverte
hier.
«Ce matin, l’assemblée générale a décidé de poser un ultimatum à
l’inspecteur d’académie. Si au soir du 6 janvier, il n’a pas retiré les
sanctions contre Bastien Casals et [deux directrices qui ont refusé de
remplir la base-élèves ndlr], nous appelons l’ensemble des collègues à
une grève totale le 13 janvier
», a annoncé Joël Vézinhet du Snuipp-FSU.

Occupations massives d'écoles

A 15h30, une délégation de l’intersyndicale était reçue au rectorat, pour remettre les 383 lettres. «Il
ne s’agit pas de lettres symboliques. Elles signifient qu’à partir de
la rentrée, nous n’appliquerons plus l’aide personnalisée. L’objectif
est que soient retirées toutes les mesures Darcos
», a rappelé Benoît Guerrée, de la CNT Education.
«Pour nous, l’action des lettres est un intermédiaire. Quand il
y aura des occupations massives des écoles par les parents et les
enseignants, on n’en aura plus besoin
», a confié en aparté Patrick
Toledano, secrétaire académique du Snuipp-FSU, que le recteur a demandé
à recevoir demain en urgence.
«Le recteur est très inquiet. Il a peur d’être débordé par la situation. Nous sommes dans un mouvement ascendant que les RG suivent de très près», assure le syndicaliste.

Un Oaxaca Français se prépare ?

Pour ceux qui ne connaisent pas ou prou Oaxaca : Oaxaca, le dossier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Lun 22 Déc - 20:39

et oui ... liberté d'expression équivaut à sanction ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
guigui
Syndicaliste
Syndicaliste


Nombre de messages : 531
Age : 24
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mar 23 Déc - 1:09

bonjour à vous , l'égaré de service manipulé par l'extrême a finit ses manifs pour l'année , mais pas pour l'année scolaire !! à la rentré encore et toujours plus nombreux !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://el-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com/
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mar 23 Déc - 1:10

Suite aux 383 lettres de désobéissance rien que sur l'Hérault, toutes les sanction contre Bastien Cazals ont été supprimées !!

Leçons à tirer : l'union fait la force ; et la solidarité rapporte plus que l'individualisme ! cheers

_________________
Ancien chien de berger, viré parce qu'il avait appris aux moutons à se rebeller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mar 23 Déc - 14:17

c'est vraiment vrai

à quand une nouvelle révolution pour donner une sanction à ce gouvernement de c.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mer 24 Déc - 3:16

On est tous en attente, ici ...

Que ou qui faut-il comme détonateur ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
hirondelle
Révolutionnaire
Révolutionnaire


Nombre de messages : 2164
Age : 56
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Mer 24 Déc - 11:00

une petite bombe là où ilpasse ses vacances:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedhirondelle.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance   Aujourd'hui à 14:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Un directeur d'école amputé de son salaire pour résistance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mis à pied de l'école pour avoir porté une robe et des talons...
» anniversaire à l'école
» l 'ENA ( École Nationale d'Administration )
» Programme de l’École du ministère théocratique pour 2014
» L'Ecole D'Horticulture de Meknès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: