Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ambiance budget de crise: l'Etat sans ressources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Ambiance budget de crise: l'Etat sans ressources   Lun 24 Nov - 1:36


Ambiance budget de crise: l'Etat sans ressources


Le budget va être voté aujourd'hui dans un contexte de crise,
de grogne sociale, de déficit. L'Etat semble impuissant. Et il l'est.
En effet, que faire quand on n'a rien ?


On vote le budget aujourd’hui dans une ambiance économique plutôt
morose... Les bourses ne vont pas très bien, on note une certaine
grogne sociale, et le budget sera plus déficitaire que prévu (57
milliards d’euros) en raison de la crise économique. Que faire?
Plafonner les niches fiscales — cela a été voté, ça ramènera un peu
moins d’un milliard d’euros dans les caisses sur les 60 milliards que
représente l’ensemble de ces niches. Lutter contre la fraude — cela
aussi devrait ramener quelques euros à Bercy. Avec une prévision de
croissance autour de 0%, l’année qui s’annonce devient difficile...

Echec de la politique fiscale
L’Etat paraît totalement impuissant : que faire quand on n’a rien ? Et quand
la politique fiscale que l’on a menée en début de mandat a échoué ou, à
tout le moins, a été contrée par une crise financière que personne
n’avait vue venir ? Que faire quand on ne peut augmenter le déficit
budgétaire qui est défini au niveau européen ? Que faire quand on n’a
plus de politique industrielle possible ? Autrefois, quand Renault
était publique, on pouvait lui demander de jouer temporairement les
locomotives pour tout son réseau de sous-traitants. On pouvait jouer
sur les tarifs de l’énergie pour favoriser les entreprises françaises.
Désormais, les règles de concurrence européenne interdisent ce type de
discrimination.
Trichet aux commandes

Les marges de manœuvre ne sont pas à trouver du côté de la politique
monétaire. Autrefois on pouvait faire marcher la planche à billets, la
Banque de France était autorisée à faire des avances au Trésor, ce qui
permettait de boucler les déficits budgétaires. On pouvait jouer sur
les taux d’intérêts. Favoriser les exportateurs par exemple en les
faisant bénéficier de prêts à taux bonifié.

Aujourd’hui, c’est la Banque centrale européenne qui fixe les taux d’intérêts, et pas question pour l’Etat d’en prendre en charge une partie au profit
des entreprises, sainte concurrence oblige ! Quand à la création
monétaire, la planche à billet, elle est entre les mains de Monsieur
Trichet et lui seul a le droit de tourner la manivelle...

Retour en arrière impossible

Ces aspects sont irréversibles. Mondialisation et concurrence obligent.
Mais on peut regretter qu’il n’y ait pas de gouvernement économique
européen, et que Jean-Claude Juncker (premier ministre du Luxembourg)
s’oppose de manière frontale à Nicolas Sarkozy sur ce point.

On a voulu faire une Europe de l’épargne, des fonds de pension, de la
monnaie forte, de la finance, et cela a abouti à une faible croissance
et à la crise que nous connaissons. On a fait de « l’Antoine Pinay » au
niveau de l’Europe. En privilégiant a tout prix la banque et la finance
on a favorisé la débâcle. Et voilà que nous, pays européens, nous
chamaillons au milieu des décombres... Chacun pour soi et le pire pour
tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Ambiance budget de crise: l'Etat sans ressources
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gendarme, sans ressources, gendarme sdf, gendarme sans sécurité sociale...
» coque nu cox 1303 en tres bon etat sans corrosion VENDU
» Sérum Etat de crise (Saving Face)
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Nouveau Mustela sans paraben

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Vos coups de gueule-
Sauter vers: