Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vache folle: «Je demande à voir le C.V. de l'auteur ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Vache folle: «Je demande à voir le C.V. de l'auteur ...   Mar 11 Nov - 18:05

Vache folle: «Je demande à voir le C.V. de l'auteur du rapport»



Mychele Daniau AFP/Archives ¦ Barquettes de viande dans un supermarché

Document explosif ou pétard mouillé? Un rapport d'expertise judiciaire
établirait un lien direct entre l'alimentation et la mort de neuf
personnes, décédées entre 1996 et 2006 de la maladie de
Creutzfeldt-Jakob. L'avocat des familles des victimes, qui se sont
portées partie civile devant la justice, annonce ce jeudi en avoir pris
connaissance.

Le Dr Jean-Louis Thillier, auteur du rapport, a étudié pendant deux ans
les habitudes alimentaires de ces neuf personnes. Selon les cas, il
estime qu'il est «certain» ou «possible» que la victime soit «décédée
d'une maladie de Creutzfeldt-Jakob acquise par transmission
alimentaire». Contacté par 20minutes.fr, il rappelle être «tenu au
secret professionnel» jusqu'au procès.

Au conditionnel

Selon lui, le document met également en évidence la responsabilité des
autorités sanitaires françaises. Il les accuse d'avoir tardé à réagir
après le premier cas de vache folle, en 1991, en oubliant leur «rôle de
garante de la sécurité des produits alimentaires».

Ces affirmations sont cependant à prendre au conditionnel. L'avocat des
parties civiles reconnaît d'ailleurs qu'elles «sont tirées de
renseignements pris a posteriori sur les habitudes alimentaires des
victimes».

Un «expert autoproclamé»


Le Professeur Brugère-Picoux, de l’Ecole nationale vétérinaire, estime
que, si parler de transmission alimentaire revient à «enfoncer une
porte ouverte», il ne semble «pas envisageable de prétendre prouver
scientifiquement le lien de causalité».

«Je demande à voir le C.V. de l'auteur du rapport», s'exclame-t-elle.
Cette éminente spécialiste affirme en effet ne «jamais l'avoir croisé à
aucun congrès sur les maladies à prion», et se demande qui a bien pu
mandater cet «expert auto-proclamé».

Un lien de causalité difficile à établir

Contactée par 20minutes.fr, Jeanne Goerrian, présidente de
l'Association des victimes de l’hormone de croissance, reste également
prudente. «Je sais malheureusement, par expérience, que les liens de
causalité sont très difficiles à établir», explique-t-elle.

Elle a elle-même connu la situation, après la mort, en 1994, de son
fils Eric à la suite d'injections d'hormones de croissance issues de
lots contaminés. «Nous avions des éléments bien plus tangibles, comme
les numéros des lots incriminés», rappelle-t-elle. Le lien de causalité
n'a cependant été reconnu qu'en décembre 2002.

Pas de faux espoirs

Jeanne Goerrian craint qu'«on ne donne de faux espoirs au familles»,
dans leur quête de vérité. Elle s'interroge par ailleurs sur le choix
de l'expert, auteur d'un livre polémique appelé «Le procès de la vache
folle n'aura pas lieu».

Dans son ouvrage, «il fustige un éminent spécialiste, le Professeur
Dormont, mais aussi la juge Bertella-Geffroy», en charge de la
procédure. Sans remettre en cause ses conclusions, Jeanne Goerrian
s'interroge donc sur la légitimité de Jean-Louis Thillier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
 
Vache folle: «Je demande à voir le C.V. de l'auteur ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Chambre Régionale d'Agriculture de Normandie fête ses 40 ans
» une vache folle a la cmss
» voir ses copies
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Discussions libres :: Parler de tout et de rien...-
Sauter vers: