Discussions dans la niche

Pour les amis, fidèles à mon site
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sarkozy roi du monde…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Sarkozy roi du monde…   Ven 24 Oct - 0:00


Sarkozy roi du monde…


Par Nicolas Domenach, avec l'Edition spéciale de Canal Plus et
Marianne. Nicolas le petit, c'est fini. Aujourd'hui, le président
français est en passe d'acquérir une stature internationale. Si, si.


Quelques jours pour les uns -les plus lucides ?- un peu plus de deux
mois pour les autres, c'est le laps de temps dont disposerait le chef
d'Etat français pour conforter la place qu'il a prise. Nicolas Sarkozy
roi d'Europe, roi du monde même… Président de la France et du conseil
européen actif, réactif et hyperactif, super-communicatif, qui a réussi
à entraîner ses collègues dans une action étatique commune. Avec l'aide
de Gordon Brown sans doute, mais comme un Grand qu'il n'était pas
jusque-là.

Souvenons-nous, c'était hier, à quel
point ses frasques personnelles l'avaient rendu ridicule… Ses efforts
pour mettre sur pied un mini-traité européen avaient été balayés par le
non irlandais. Enfin, il se prenait les pieds dans le tapis
diplomatique face aux atteintes chinoises aux droits de l'homme. «
Super Sarko », paraissait mal parti comme patron transitoire de
l'Europe, jusqu'à ce que les crises se succèdent et de natures
différentes. En Géorgie d'abord, il obtenait une paix discutable, mais
une paix quand même. Enfin, le plan de sauvetage des banques ramenait
un calme –précaire ?- sur les marchés. Le « Petit frenchie » était pris au sérieux…

Il faut dire que Nicolas Sarkozy avait profité d'une conjoncture
exceptionnelle. D'abord les autres chefs d'Etat européens n'étaient pas
au mieux. Angela Merkel, coincée dans sa cohabitation et prise à
contre-pied par la crise était affaiblie, alors même que Gordon Brown
ne parvenait qu'à raviver la nostalgie de Tony Blair. Quant à Sylvio
Berlusconi, on lui cherchait toujours des cheveux dans la tête… Il fait
rire ou plutôt grimacer. Pas de rivaux donc en Europe, alors que
l'hyper-puissance américaine est affligée d'un chef délégitimé. Georges
Bush n'est plus que l'ombre pâlotte de ce qu'il était… sinon, il
n'aurait pas fini par accepter une rencontre samedi avec Nicolas
Sarkozy et José Manuel Barroso. De même, au faîte de sa gloire, et de
son arrogance, n'aurait-il pas concédé à ses interlocuteurs un futur
sommet international de régularisation de la financiarisation. Mais
celui qui a « emporté le morceau », c'est le chef de l'Etat français
plus que le président de la commission européenne, particulièrement
transparent depuis le début de la crise.

Z comme Zarko

Même si Bush n'entend pas remettre en cause les fondements du
néo-capitalisme, même si nombre de désaccords persistent, même si la «
guerre de Bretton Woods 2 » est loin d'avoir été gagnée par notre «
super héros tricolore », une première bataille a été remportée. Il
n'était que de voir les images pour s'en convaincre. Autant en août
2007, il y avait « le petit Nicolas » d'un côté et « l'Oncle Georges »
de l'autre, paternel et condescendant, autant cette fois Sarkozy
paraissait en acteur respectable, en chef d'orchestre, tandis que Bush
semblait à la traîne. Dépassé. Pré-retraité. Il faut dire qu'il n'en a
plus que pour quelques jours de présidence, quelques semaines plutôt…
Nous y voilà.

Son successeur sera en effet élu le 4
novembre prochain. Mais c'est en janvier qu'il prendra ses fonctions.
D'ici là, le boulevard reste ouvert dans lequel s'est engouffré, à
tombeau ouvert, Nicolas Sarkozy. Comme le dit un de ses proches, «
il faut créer l'irrémédiable, conforter son autorité internationale,
qui lui sera utile sur le territoire national quand la crise sociale
frappera, et fort »
. En janvier, et même avant, l'Amérique aura
retrouvé une tête et le conseil européen sera présidé par un dirigeant
tchèque libéral et minoritaire en son pays. Une raison supplémentaire
de s'imposer avant, comme le président de l'ombre, après l'avoir été de
droit, de la communauté. Sarkozy va donc multiplier les initiatives
d'ici là, poursuivre et intensifier la guerre de mouvement qu'il
affectionne. Avec des défaites de ci, des échecs de là, mais en
imposant la marque Z comme … Zarko ! L'important étant de ne jamais
rester immobile, de bouger , d'être en initiative, aujourd'hui
étatique. C'est en effet la cohérence du jour. Mais qui relève d'un
pragmatisme mouvementiste beaucoup plus que d'une vision de la société
post-néo-capitaliste. Le sarkozysme est d'abord, surtout une théorie de
l'adaptation, pas du changement radical de la société…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
bye
Militant
Militant


Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sarkozy roi du monde…   Ven 24 Oct - 6:51

c'est vrai qu'au pays de l'artifice, sarkozy a du bol: il sauve son mandat et les promesses contenues, par une crise bienvenue pour son triste résultat.
De plus, il est président de l'UE au moment où la crise atteint son tangage le plus violent: il lui reste à faire ce qu'il sait , c'est-à-dire enfûmer la scène par des incantations toutes aussi ridicules les unes que les autres ( "c'est la fin d'un système",..) après avoir clamé le contraire.
C'est vraiment le degré zéro de la politique: promettre des renflouements de banques, d'industries,..alors qu'il a déjà tout gaspillé!
Il va emprunter sur les marchés ? Mais le peu qui reste ( c'est-à-dire qui n'est pas titrisé ) ne le sera qu'à des taux très élevés ( argent rare, donc montée des taux ), d'où endettement accru de l'Etat,..Il va lancer un emprunt d'Etat vers les particuliers, mais ceux-ci devenus méfiants, risquent de bouder.

Il reste la gesticulation oratoire, occuper l'espace... et le temps! Pourvu que cette crise dure a minima jusqu'au début 2012, juste avant les élections, doit penser le clown !
Et de faire des G4, G6, G8, refaire un Bretton Woods.Avec qui ? Des chefs d'Etat, des économistes vendus au libéralisme échevelé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chien Guevara
Admin


Nombre de messages : 9406
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Sarkozy roi du monde…   Sam 25 Oct - 0:40

C'est tout de même inquiétant, cette "possession des lieux" qui lui sourit, jour après jour.......
et si thierry Meyssan avait raison ? http://www.voltairenet.org/article157210.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/forget
muldertony
Râleur
Râleur


Nombre de messages : 80
Age : 42
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Sarkozy roi du monde…   Dim 26 Oct - 0:22

Petit,cynique,arriviste,se fout la gueule de l'humanité tout comme napoléon et hitler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/dragoncalo
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sarkozy roi du monde…   Aujourd'hui à 6:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Sarkozy roi du monde…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy
» Carla Bruni Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions dans la niche :: Aboiements :: Le Sarkophage-
Sauter vers: